Sélectionner une page

Pic d’Ansabère (2360m) depuis le refuge de Linza

Pic d’Ansabère (2360m) depuis le refuge de Linza
  • Boucle: +1300m – (3h+2h+1h30)= 6h30 – 16 km Niv: Randonneur
  • En aller/retour: +1060m – (3h+2h15)= 5h15 – 13 km Niv: Randonneur
  • Date: le 06.05.2019 – Espagne (Aragon) – Départ: Refuge de Linza (1340m)

Sortie hivernale au Pic d’Ansabère (2360m) depuis le refuge de Linza (1340m)

retour par la Paquiza de Linzola (2104m)

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

.

Difficultés: La montée au Pic d’Ansabère sur des pentes modérées ne comporte pas de réelles difficultés. Si la neige est dure sur la montée finale, crampons/Piolet obligatoires. Pour la boucle, l’accès à la crête au départ du sommet de la Paquiza de Linzola demande de la vigilance, lire le topo.

Matériel: Skirando, raquettes ou Crampons/Piolet en fonction de l’état de la neige.

.

Départ depuis le refuge de Linza (1340m).

.

Depuis le refuge de Linza,

traverser le pont (Nord-Est) et suivre le sentier du GRT13 balisé en rouge et blanc.

.

L’itinéraire monte vers le Nord-Est en contournant une éminence par sa droite.

.

Itinéraire en rouge et blanc du GRT13.

.

Après 25 minutes de marche, l’itinéraire descend légèrement dans le Cubilar de Petrechema.

.

.

L’itinéraire ensuite grimpe vers le Nord-N.E en longeant la base d’une barre rocheuse.

.

.

La vue derrière moi vers la Peña Ezkaurre (2047m).

.

La neige est présente dès 1700m.

.

L’arrivée au col.

.

Col de Linza (1935m).

.

1h30 depuis le départ avec la vue sur le Pic d’Ansabère (compter 1h30 encore de montée).

.

L’itinéraire d’été est 100m plus haut,

mais comme vous le savez, en hiver il est préférable de suivre les traces déjà faites.

.

Longue traversée en devers en direction de l’Est, mais sans danger (pas de barres rocheuses).

.

La montée finale.

.

L’itinéraire de montée.

.

Les pentes ne sont pas très abruptes et la progression se fait sans problème.

.

J’ai quitté les traces pour grimper à gauche et me retrouver au début de la crête qui mène au Pic.

.

La neige porte très bien et je n’ai donc pas eu besoin de chausser mes crampons.

.

Le final.

.

N’étant pas en crampons, je reste au maximum sur le pierrier.

.

La vue sur ma gauche sur la Table et le Pic des trois Rois (2444m).

J’avais hésité au départ de faire le Pic des trois Rois mais étant tout seul, le pic d’Ansabère était une bonne option.

.

Superbe !

.

La montée contrairement au versant français depuis le col de Pétragème ne pose vraiment pas de problème.

.

Le Ginebral de Gamueta (2329m) sur ma droite.

.

El Mallo de Acherito (2362m).

.

En hiver, il y aura certainement beaucoup plus de neige qu’aujourd’hui,

mais si les conditions sont bonnes, vous n’aurez vraiment aucune difficulté à vous hisser sur ce beau sommet.

.

Derrière moi, l’itinéraire de montée depuis le col de Linza.

.

La vue au loin sur la Collarada (2886m).

.

Plus que quelques mètres . . . . .

.

Pic d’Ansabère (2360m) j’ai mis 2h45 depuis le départ (compter 3h00 sans les pauses).

Ça faisait longtemps que je voulais gravir ce sommet en hiver mais la longueur et le dénivelé depuis la vallée d’Aspe m’avaient à chaque fois freinés ! Les récentes chutes de neige du début du mois de Mai, m’ont permis enfin de me retrouver sur le pic en mode hivernal. Il est vrai que par ce versant espagnol, l’accès est beaucoup plus facile et plus court que du côté français avec seulement +1060m de dénivelé au lieu des +1400m au départ de la vallée d’Aspe.

.

4 Panoramas, cliquer sur les étoiles animées ou sur le menu déroulant en bas à gauche.

Cliquer sur la grande Aiguille d’Ansabère et zoomer avec la molette de la souris, comme si vous étiez !

La vue au sommet avec tous ces Pics enneigés est vraiment magnifique.

Pour les espagnols, le sommet s’appelle: El Petretxema (2371m) alors que nous les français c’est le pic d’Ansabère avec ses 2360m, lequel à raison ?

.

Quelle vue !

.

La grande Aiguille d’Ansabère (2377m)

.

Séparée de seulement 15m par rapport au Pic d’Ansabère.

.

La vue vers le grand Billare (2318m).

.

Vers la Collarada (2886m).

.

Le Spigolo et le petit Pic d’Ansabère à droite.

.

Le Pic de la Chourique (2084m).

.

Le Spigolo  a été baptisé ainsi d’un terme italien par son « parrain » Raymond Despiau, le vertigineux éperon Sud-Ouest de la Petite Aiguille d’Ansabère. Parrain, Raymond Despiau fut aussi «maître d’oeuvre» de cette longue, étonnante et persévérante entreprise de pitonnages qui dura de 1963 à 1967 et qui permit finalement cette très spectaculaire escalade artificielle, magnifique résultat d’une extraordinaire ténacité. Le «maître d’oeuvre» fut accompagné par divers compagnons : P. de Bellefon, de Boysson, J.-C. Luquet. Jean Oscaby, Jean-Louis Pérès et Tony Sarthou en firent la seconde ascension.

.

Les cabanes d’Ansabère (1565m).

.

Panorama vers l’Ouest.

.

Pic des trois Rois (2444m), Table des trois Rois (2421m) et le Grand Billare (2318m).

.

Zoom sur le grand Billare (2318m).

.

Vers le Moulle de Jaüt (2050m)

avec au premier plan les Pics du Bergon (2148m) et de la Marère (2221m).

.

Vers le Sud-Est en direction de la Collarada (2886m).

.

Le Pic d’Aspe (2645m).

.

Le Visaurin (2669m) le Castillo de Acher (2390m) avec au premier plan.

.

Vers el Mallo de Acherito (2362m).

.

Ginebral de Gamueta (2329m) avec au loin le sommet du Moncayo (2314m) à plus de 150km !

.

La pointe d’Espelunga (2606m).

.

Vers l’Ezkaurre (2047m) et le Txamantxoia (1945m).

.

Vers le Pic d’Orhy (2017m).

.

Zoom sur la ville de Pau et les premiers sommets depuis la plaine.

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Le Balaitous (3144m).

.

Vers les Pics d’Enfer (3082m) et le pic Argualas (3046m).

.

La Collarada (2886m).

.

La Peña Ezkaurre (2047m).

.

Le Pic d’Orhy (2017m).

.

Le Txamantxoia (1945m).

.

Petite photo souvenir avant mon départ de la cime.

.

Après 30 minutes au sommet et comme il me reste encore un sommet à gravir,

.

retour par le même itinéraire jusqu’au col de Linza (1935m).

.

Comme à la montée, la neige porte bien et donc nul besoin de chausser les crampons.

.

La vue sur le Pic d’Anie que l’on ne voit pas depuis le pic d’Ansabère (masqué par le pic des trois Rois).

.

.

.

Un couple espagnol en crampons pour les derniers mètres du sommet.

(C’est les seules personnes que j’ai croisées de la journée)

.

Pour moi, je descends tranquillou vers le col.

.

Accenteur alpin (si je ne me trompe pas ?

L’Accenteur alpin est oiseau plus corpulent que son cousin l’Accenteur mouchet et également plus coloré. L’adulte nuptial a la tête grise marquée d’un œil rouge sombre. La base jaune du bec est bien visible. La gorge blanche est pointillée de noir. Les parties supérieures grises sont fortement rayées de noirâtre. Les pointes blanches des grandes couvertures sombres forment une ligne claire dans le milieu de l’aile.

.

Les liserés roussâtres des secondaires forment un panneau clair dans l’aile. Les flancs sont striés de larges flammèches rousses à marron, couleur que l’on retrouve sur les scapulaires. La longue projection primaire fait apparaître la queue sombre plus courte qu’elle n’est en réalité.
Le jeune oiseau a un plumage plus terne que celui de l’adulte, avec le roux des flancs réduit, mais les caractères spécifiques sont déjà bien discernables, excepté la gorge qui est sans tache.
Il existe 9 sous-espèces qui ne diffèrent que par des détails de plumage.

.

Après cette petite halte, je reprends mon itinéraire vers le col.

.

Je descends tranquillement, lorsque devant moi . . . . .

.

une marmotte en mode périscope !

.

Trop mignon !

.

.

Après ces bons moments avec la nature, retour à l’itinéraire.

.

La partie en dévers qui rejoint le col.

.

Aucune difficulté.

.

Ma descente derrière moi (45 minutes) depuis le sommet du Pic d’Ansabère.

.

A partie d’ici, 2 possibilités de retour: Revenir par le même itinéraire que la montée (1h15 à 1h30)

ou

revenir en boucle par la Paquiza de Linzola (2104m) compter 1 heure de plus (entre 2h et 2h30).

Retour par la Paquiza de Linza

.

Retour directement au refuge de Linza

Refuge de Linza (1340m) 2h15 depuis le sommet.

.

La vue depuis la route menant à la pierre Saint Martin sur les 2 beaux sommets de la journée.

.

Pic d’Ansabère (2360m) et la Paquiza de Lizola (2104m) ou (2112m) suivant les cartes.

.

Et dire que nous sommes début du mois de Mai !

Suite aux récentes chutes de neige, la station de la Pierre Saint Martin a revêtu son beau manteau blanc.

A propos de l'auteur

7 commentaires

  1. Martin Q

    Juillet l’an dernier, départ de Lescun, direction les aiguilles d’Ansabère, puis bascule coté espagnol pour dormir le soir à Linza. Retour par les Trois Rois, descente par le Col d’Anaye, bivouac dans le val d’Anaye, puis retour à Lescun par le plateau de Sanchez.
    Magique

  2. Gonzalo Lucini

    Tu ne te trompes pas, Mariano, par rapport à l´Accenteur alpin, le petit oiseaux le plus habituel, avec la aussi jolie Niverolle alpine, sur les cimes les plus hautes. En parlant d´animaux, j´ai pu très bien observer de près un magnifique Blaireau, tout tranquille en mangeant en plein jour, à la descente du Turon de la Técouère, puisque j´ai profité de deux journées de rêve pour, en partant de Madrid, faire « tes » boucles des Crêtes du Pibeste et le tour du Bénou; pour cette dernière rando je peux ajouter que seulement en grimpant le Soum de Counée j´ai pu admirer le Midi d´Ossau ( pour le reste du parcours le Jean-Pierre reste invisible)
    Merci encore . Saludos afectuosos y hasta pronto.

  3. Nadette

    Bravo, belle performance.
    Merci de nous avoir fait partager ta joie devant ces paysages sublimes.
    Très belles photos , j’ai pu faire la rando par procuration.
    Bises. Nadette.

  4. FLORENCE

    Que dire, MAGNIFIQUE, des photos sublimes, quel cadre. un topo comme d’hab parfait. Ce blanc et ce bleu un beau rendu.
    Que de belles cimes en vue, j’ai une préférence pour le castillo de archer, il me tente grandement. Un secteur vraiment parfait.
    Il a fière allure ce pic d’ansabère, l’aiguille aussi n’est pas mal. merci encore pour ton compte rendu et surtout de ton site.
    Bisous

  5. fouert

    Sommets Pyrénéens majestueux. Avec de la neige les photos donnent encore plus beauté . Vous tutoyez les sommets et j’espère que ça va durer longtemps et que je vous remercierez aussi très longtemps pour vos photos qui mettent nos Belles Pyrénées en valeur MERCI

  6. Christian

    Fraîcheur et magnifique paysage des pyrenees vue avec toujours autant de plaisir depuis le Costa Rica ou les températures sont toujours au dessus de 30
    Merci Mariano

  7. liliane

    Bonjour Mariano, le topo est magnifique et la neige sur les montagnes encore maintenant
    c’est super beau, vous avez de la chance de pouvoir faire tous ces promenades, moi j’apprécie de voir ces belles photos
    Merci Mariano amities Liliane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie Topopyrénées

Commentaires récents

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Contact Mail

S’abonner au site Topopyrénées

Entrez votre adresse e-mail

Entièrement gratuit Voir Ici

Archives