Sélectionner une page

Randonnée à la Punta Escarra (2751m)

Randonnée à la Punta Escarra (2751m)
  • Punta Escarra: +1730m – (4h30+3h30)= 8h00 – 19 km Niv: Montagnard
  • Lac de IP: +1100m – (3h00+2h30)= 5h30 – 14 km Niv: Randonneur
  • Date: le 10.10.2019 – Espagne – Départ: Puente de los Peregrinos (Canfranc) 1055m

La Punta Escarra (2751m) depuis Canfranc.

La Punta Escarra est une jolie pyramide visible depuis toutes les vallées voisines et depuis les sommets lointains comme les Pics d’Orhy, Midi de Bigorre, Vignemale et Mont Perdu pour ne citer qu’eux. Cette belle silhouette qui semble pourtant inaccessible se fait relativement facilement depuis le village de Canfranc. Toutefois, l’ascension n’est pas à la portée du simple randonneur, bien qu’il n y est pas de difficulté jusqu’au col del corredor de l’Escarra (2581m), la suite demande d’avoir l’expérience d’un Montagnard (cotation : PD avec 2 cheminées de niveau II+ et III sur un rocher un peu pourri où il faut bien tester ses prises).

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

.

Difficultés: Course longue de 8h00 de marche sans difficulté par beau temps jusqu’à la base de la Punta Escarra. La suite demande d’être très attentif à cause de la qualité du rocher qui est pourri avec l’escalade de 2 petites cheminées de niveau II+ et III. A la sortie de la deuxième cheminée qui peut s’éviter par la gauche, grimper une dalle assez inclinée puis changer de versant (Nord-N.E) et grimper jusqu’au sommet. Cotation de la course: PD

Attention: A ne faire que par beau temps et en l’absence de neige ou d’humidité.

.

Randonnée faite en solo !

Oui, je sais, vous allez me dire que pour ce genre de sortie, il ne faut pas partir tout seul ! ! !

Vous avez raison, j’ai appelé un copain, puis un deuxième, un troisième, ect . . . je me suis arrêté à 5, tous étaient malheureusement occupés, vive la retraite ! ! ! Les gens qui travaillent ont plus de facilités à prendre un jour de RTT qu’un retraité qui à son agenda de pris pour toute la semaine.
Bref, si je devais attendre sur les copains, je ne ferai pas beaucoup de randonnées et celle-ci était particulièrement longue et difficile sur sa partie finale, ne vous lancez pas sur cette randonnée sans avoir lu ce topo.
Pendant mes 8h20 de randonnée (pauses comprises), pas une seule âme qui vive à l’horizon, juste un Isard perché au loin sur un sommet. Heureusement que j’avais avec moi, mon nouveau GPS de chez Garmin le GPSMAP 66i avec système de communication textuelle par satellite pour appeler les secours (abonnement annuel de 15€/mois) et pouvoir envoyer des textos à ma femme pour la rassurer.

Départ: Puente de los Peregrinos, 200m avant le village de Canfranc (1055m) 5 à 6 places.

.

Depuis le parking suivre la piste sur 60m (Est) allant à la station de Canfranc et au lac de IP por la Solana (altitude 1060m), la quitter pour s’élever à droite sur le sentier de la Besera balisé en blanc et jaune.

.

Un seul et unique sentier qui monte dans la forêt de Besera, Nord-Est dans un premier temps puis Est.

.

Vers 1290m, laisser l’embranchement de droite qui monte à la Collarada par la voie Russell.

.

Balisage Blanc/Jaune jusqu’au lac de IP.

.

Compter environ 1 heure pour sortir de la forêt. Le retour se fera rive droite sur l’autre versant du ravin.

.

Lever de soleil sur le sommet de la Moleta (2572m).

.

Le Canyon de IP.

.

Derrière moi, les premières lueurs du soleil sur le Pic de Lecherin (2567m).

.

.

Le sentier est très bien marqué depuis le début de la randonnée.

.

L’objectif de la journée: la Punta Escarra (2751m) qui est à 3h00 de marche d’ici.

.

Derrière moi.

.

Pic de Lecherin (2567m) ou Pico de la Garganta de Borrau.

.

La vue sur ma gauche vers la Moleta et sur l’itinéraire de retour.

.

Aucune difficulté depuis le départ avec un très bon sentier bien marqué et bien balisé en Blanc et Jaune.

.

Les premiers contreforts impressionnants de la Collarada.

.

.

La pente s’adoucie à l’approche du lac de IP.

D’ici, l’on peut voir le couloir qui accède à la crête aérienne menant à la Pala de IP.

.

Continuer vers l’Est jusqu’aux baraquements et la cabane de IP.

.

L’arrivée au plateau non loin du lac de IP (2110m) Compter entre 2h15 et 2h30 depuis le départ.

.

Pour les randonneurs, prendre à droite en direction du Sud-Est pour accéder au lac de IP.

Vous pouvez contourner le lac mais attention, il est un peu long en distance (3,5km), revenir sagement par le même itinéraire ou par l’itinéraire de la Solana mais attention, celui-ci contrairement au sentier de montée de la Besera est un peu moins évident sans vraiment-être difficile.

.

Derrière moi le massif de la Collarada.

.

.

Après les infrastructures de IP,

traverser un plateau herbeux vers l’Est, puis contourner ce mamelon par la droite.

.

Derrière moi, le sommet de la Collarada se dévoile enfin (2886m).

.

Vous pouvez monter directement ou comme moi le contourner par sa droite.

.

L’ensemble du massif de la Collarada (2886m) avec le Lac de IP.

.

Après avoir contourné le mamelon, ne pas grimper vers la droite, ce sommet n’est pas la Punta Escarra,

restez bien à gauche en suivant le vallon sur 500m en direction du Nord  puis vers l’Est.

.

La voilà la Punta Escarra !

Remonter en direction de l’Est en suivant les cairns jusqu’au col.

.

L’arrivée au col avec une vue sur la Punta Escarra qui parait moins impressionnante vue d’ici.

.

Col del corredor de Escarra (2581m) 3h30 depuis mon départ (compter 4h00).

.

La vue sur la Pala de IP (2783m).

.

Le sommet de la Collarada (2886m) visible de très loin à cause de sa forme particulière,

orné d’un collier au niveau de son sommet, ressemblant également à un champignon.

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

La vue depuis le col sur la Pala de IP (2783m) et le Jean-Pierre (2884m).

.

.

Aucune difficulté pour les randonneurs pour vous hisser jusqu’ici, par contre la suite est réservée aux Montagnards expérimentés. Il est possible d’éviter la deuxième cheminée en prenant une petite vire à gauche après la sortie de la 1er cheminée et monter par derrière la crête.

.

.

Pas de difficulté jusqu’à la base de la première cheminée.

.

.

La vue derrière moi, superbe !

.

La première cheminée (Maxi: 10m à 15m).

.

Elle n’est pas difficile (II+) mais le rocher est un peu pourri donc faites très attention.

.

Bien tester ses prises pour progresser.

.

A la fin de la première cheminée, il est possible de contourner la deuxième par la gauche.

.

J’ai bien essayé de voir si l’on pouvait contourner par la gauche mais ne sachant pas, je n’ai pas insisté !

.

.

La deuxième cheminée qui n’est pas plus difficile que la première Niveau: II+/III avec un rocher un peu meilleur, vérifier vos prises.

Possibilité de faire un relais au niveau du Becquet.

.

Spit en place au niveau de ce becquet.

.

Haut de la deuxième cheminée.

.

La vue derrière moi, y a du gaz de partout !

.

La suite, après la deuxième cheminée, grimper tout droit cette dalle où les prises sont nombreuses (niv: III).

A partir d’ici et en cas d’humidité, il est préférable de renoncer, c’est beaucoup trop Dangereux !

.

La dalle vue d’en haut.

.

Après la dalle, il faut progresser sur le versant Nord-N.E.

Pas beaucoup de cairns pour vous guider mais l’itinéraire est évident.

.

Grimper ensuite tout droit jusqu’au sommet.

.

L’arrivée sur la cime de la Punta Escarra (2751m).

.

J’ai mis 4h00 depuis le départ de Canfranc (+1730m petites pauses comprises pour 9,5km de distance).

(Compter 4h30)

Je profite pour signaler à certaines personnes qui lisent mes topos et qui se vantent sur certains réseaux sociaux ou forums d’aller beaucoup plus vite que moi. Sachez que je ne suis pas là pour faire la course ni pour me mettre en valeur, je mets en ligne des topos avec des temps que j’estime accessibles pour tous. Il m’arrivent souvent comme sur ce topo,  de rajouter 30 minutes voir une heure de plus pour que tout le monde y retrouve son compte. Pour info: les temps des randonnée qui sont mentionnés au début de chaque topo ou dans les tableaux du site sont toujours sans les temps de pauses. Pour les forums, il n y en reste plus beaucoup, un seul à ma connaissance et donc, vous n’aurez pas trop de mal à l’identifier. Ce n’est pas bien grave en soi, je sais très bien que plus vous êtes connu et plus vous aurez des détracteurs contre vous, la jalousie et la bêtise humaine.

.

En préambule de ce topo, je disais que ce sommet se voyait de partout et donc forcément, l’inverse devait-être vrai aussi.

La preuve sur ce panorama en cliquant sur le panorama annoté, vraiment impressionnant !

.

Vers la Collarada (2886m).

.

Le vallon de IP.

.

Pala de IP (2783m).

.

La sierra de la Partacua, je ne l’avais jamais vue depuis ce secteur, vraiment magnifique !

.

.

La Sierra de la Partacua avec son plus haut sommet: La Peña Telera (2764m).

.

J’ai pensai à un moment le faire depuis la vallée de Tena (Aragon) depuis Piedrafita

mais c’est aussi long et avec une difficulté en plus à franchir (barre rocheuse).

.

Superbe !

.

La Collaradeta (la petite Collarada).

.

La Collarada (2886m).

.

La vue vers l’Est en direction du Balaitous (3144m) et du Vignemale (3298m).

.

Vers l’Ossau.

.

Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Avec au premier plan, le Pic Arroyeras (2573m).

.

.

Vers la Munia (3133m) et le Mont Perdu (3355m).

.

Vers la Tendeñera (2853m).

.

Lac de Escarra (1640m)

avec à droite la Punta de la Cochata (1911m) et à gauche el Pacino (1965m).

.

.

.

.

Il est possible de revenir en contournant le Pic (Hombro de Escarra)

mais étant tout seul, je suis revenu sagement par le même itinéraire jusqu’au secteur du lac de IP.

.

Le village de Formigal.

.

.

Pala de IP (2783m) encore une belle randonnée effectuée quelques années en arrière: voir Ici

.

Après être resté 45 minutes au sommet avec un bon casse-croûte,

.

le retour . . . .

.

Ne pas descendre tout droit vers le becquet,

.

descendre vers la droite,

.

puis, revenir à gauche en visant cette fois-ci le becquet.

.

.

La dalle a descendre, par temps sec, aucun problème.

.

Le haut de la cheminée avec un spit pour faire un rappel.

.

30m de corde suffisent (2x15m) pour descendre la deuxième cheminée en rappel.

Par contre pour enchaîner les deux, je ne suis pas certain que 60m suffisent (2x30m), peut-être ?

.

C’est parti.

.

Descente sans problème sachant par avance que le rocher était un peu pourri.

.

En restant sur mes gardes pour les prises.

.

.

.

La première cheminée, la seconde en descendant.

.

.

Retour au col.

.

Belles vues sympa vers l’Ossau.

.

.

.

.

Depuis le col, suivre le vallon jusqu’à la jonction des 2 itinéraires de montée et de descente.

.

.

.

Le lac de IP qui fait 3,5 km de circonférence.

.

Retour aux infrastructures de IP.

.

.

Je laisse définitivement la Punta Escarra derrière moi.

.

Vers 2110m, rester à droite du barranco de IP (rive droite) contrairement à ce matin (rive gauche).

.

.

Rester rive droite pour l’itinéraire de la Solana.

.

Contrairement à la montée de ce matin, l’itinéraire est balisé cette fois-ci en Jaune et vert.

.

Attention, rien de difficile mais cet itinéraire de descente est moins évident que le sentier de montée.

.

Bien suivre le balisage et les cairns.

.

Petite cabane.

.

L’itinéraire n’est pas très difficile,

il faut rester au plus près du Canyon sans jamais monter trop haut, sentier bien marqué tout de même.

.

Par moment, le sentier passe tout près du ravin mais sans danger.

.

.

.

Une dernière vue sur la collarada derrière moi avant de rentrer dans la forêt.

.

.

.

L’entrée dans la forêt, compter 1 heure de descente.

.

Par moment, il est possible de couper les lacets en suivant les petites sentes (cairns).

.

Après 50 minutes de descente dans la forêt, croisement des sentiers:

Station de Canfranc ou village de Canfranc (prendre à gauche).

.

.

Retour au pont de los Peregrinos (village de Canfranc) 3h15 de descente depuis la Punta Escarra.

Compter 3h30 sans les pauses.

.

Magnifique course faite en solo, un vrai régal !

A propos de l'auteur

12 commentaires

  1. MENU

    Oui. Il n’y a pas de compétition, l’essentiel est de profiter du panorama et surtout de revenir en bon état physique. Effectivement il n’est pas rare de rencontrer des randonneurs qui visitent les topos Mariano. Il n’y a pas de honte à faire demi-tour avant d’avoir atteint son objectif. Tout est à prendre en compte, la météo, la condition physique du moment, savoir ne pas surestimer ses capacités.

    C’est toujours avec plaisir que je regarde toutes ces randonnées bien détaillées et agrémentées de magnifiques photos.

    Amicalement.

    Gilles

  2. liliane

    Bonjour Mariano,
    Magnifique topo, du côté de l’Espagne, les montagnes sont moins vertes que du côté Français.
    Les photos sont superbes, ça donnerait envie de faire cette course mais on se contente de regarder ces belles images.
    Merci Mariano de nous laisser en Profiter
    AMITIES BISSES

  3. Joaquin

    Ascendí a Punta Escarra el día 15 de Agosto de 1985, habiendo hecho un intento al final de primavera de ese mismo año que se abandono por nieve en la primera chimenea; grandes recuerdos. Hoy vuelvo a élla virtualmente por la ruta de Canfran siguiendo tus bonitas fotos y descubriendo nuevos horizontes. Gracias, Mariano y saludos.
    P.D. Apoyo y comparto plenamente tu comentario final.

  4. Joaquin

    Ascendí a Punta Escarra el dia 15 de agosto de 1985, por Tena; grandes recuerdos. Hoy he vuelto virtualmente contigo por Canfran. Con tu bello reportaje he disfrutado también de esta ruta. Saludos

  5. Siguirilla

    Merci pour ce très beau topo ! Pour info, outre ses très nombreuses qualités, j’aime aussi votre site parce qu’il n’annonce pas des temps fantaisistes faits uniquement pour les champions de la montagne. Longtemps je n’ai pas fait confiance à certains sites et même guides car je me rendais compte que ce qui était annoncé facile ne correspondait pas du tout. Avec vous, j’ ai confiance. Je regarde le dénivelé, le niveau (randonneur c’est pour moi…) et je sais si je peux y aller. Grâce à vous depuis 10 ans j’ai entrepris des randos que je n’aurais jamais faites avant et ce, pas parce que vous vous vantez, mais parce que vous essayez de mettre notre magnifique montagne à la portée de tous ses amoureux ! Et ça vous le faites très bien ! A chaque fois qu’on trouve d’autres personnes sur un sommet, il y a toujours des gens qui ont votre topo, quel succès ! Laissons les tristes sires qui pensent que la vie n’est que compétition à leur triste sort !

  6. serge

    Bonsoir Mariano
    Superbe rando, un peu trop de dénivelé pour moi sur une seule journée, et c’est vrais que je n’étais pas libre ce jour là !
    Et oui souvent on part seul parce que l’on ne trouve pas de partenaire, sauf a faire parti d’un club ! mais randonner a 15 ou 20 c’est autre chose !
    Seul on doit être encore plus prudent et concentré sur la sécurité mais ça n’empêche pas de randonner, heureusement !
    Amitiés
    Serge

  7. JEAN-JACQUES CREQUIGNE

    Belle ascension que j’ai effectuée il y a quelques années depuis la vallée de TENA . Approche en VTT depuis une piste carrossable qui démarre de Tramacastilla , interdite à la circulation automobile à partir d’une barrière quelques kms au dessus du village .
    Cette piste longe l’ibon de Tramacastilla et aboutit dans le cirque de Cantal de Balsera – vers 1800m – à l’O de la Punta Escarra .
    On continue à pieds plein O , puis plein N pour rejoindre la base de la pyramide terminale .

    Amicalement – Jean-Jacques

  8. Maze danielle

    Les vrais amoureux de la montagne, et vous en êtes un bel exemple, prennent le temps d’en déguster les beautés et de s’en imprégner.

  9. solveig Pellizza

    J’ai fait ce sommet il y’y a bien longtemps et je l’avais beaucoup apprécié. Tu me donnes envie d’y retourner.Tout ce coin est magnifique!!!!
    Sois prudent malgré ce nouveau GPS (en es tu pleinement satisfait?) Cette course en solitaire me parait assez engagée!!!
    Bravo et grosses bises

  10. PHILIPPE GIRARDEAU

    Merci pour ce super topo et surtout oubliez les commentaires de ceux qui veulent faire les gros malins. Je n’ai plus l’âge ni la forme pour suivre vos topos mais grâce à vous je me transporte sur les sommets de nos chères Pyrénées. Vous nous régalez avec vos superbes photos et vos conseils et commentaires sont des plus justes. Alors continuez à nous passionner et laissez ces vantards à leur bêtise, il y a plein de gros malins au cimetière. MERCI.

  11. GUY J.P.

    Une randonnée de plus par procuration
    On se laisse guider et on écarte les yeux devant tout ces paysages magnifiques
    Il y a ceux qui ont les yeux rivés sur le chrono et d’autres qui regardent et surtout nous font partager cette beauté que nous côtoyons à chaque sortie
    Merci MARIANO et à bientôt pour une prochaine Jean Pierre

  12. florence rella

    Magnifique secteur, ça donne envie, superbes photos et topo bien détaillé comme toujours . C est idiot les gens qui se ventent sur le timing mis lors de leur sortie , chaqu un évolué à son rythme, on est pas la pour faire de la compétition, faut laisser ces gens. Bonne soirée, bisous de nous 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie Topopyrénées

Commentaires récents

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Contact Mail

S’abonner au site Topopyrénées

Entrez votre adresse e-mail

Entièrement gratuit Voir Ici