Select Page

Raquettes Punta Espelunciecha (2396m)

Raquettes Punta Espelunciecha (2396m)
  • Dénivelé: +680m – (2h15+1h45)= 4h00 – 7,5km – Niveau: Randonneur
  • Date: le 27.01.2016 – Vallée de Tena (Espagne)
  • Départ: Parking station de ski d’Anayet (1750m)

Sortie hivernale à la Punta Espelunciecha (2396m) en boucle par le vallon de Culivillas et le couloir Nord de Espelunciecha.

Beaucoup de marcheurs ou de randonneurs ont déjà eu l’occasion de visiter le lac d’Anayet ou d’effectuer l’ascension du Vertice d’Anayet sans savoir qu’à deux pas deux se trouvait un exceptionnel belvédère. D’un accès facile en été depuis le plateau d’Anayet (30 petites minutes) en hiver ce sommet est réservé aux randonneurs expérimentés, surtout si l’on prévoit de faire la boucle par le couloir Nord d’Espelunciecha. Le Panorama est tout simplement exceptionnel pour un petit sommet ne dépassant pas les 2400m.

Raquettes-Punta-Espelunciecha-2396m_000

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Pas de difficultés pour atteindre ce sommet lorsque les conditions d’enneigement sont bonnes. Matériel: Raquettes, crampons et piolet comme à chaque sorties hivernales + (DVA + pelle + sonde).

Vérifier avant de partir:  le temps, les hauteurs de neige et l’indice du Risque d’Avalanche.

.

Ce qu’il faut savoir:

Pour ceux qui veulent effectuer la boucle comme sur ce topo, attention au couloir Nord d’Espelunciecha, il est préférable de faire la boucle dans le sens inverse à  ce topo.  En effet,  il est beaucoup plus facile de monter ce couloir très raide que de le descendre lorsque la neige est très dure. Si non, vous pourrez redescendre par le versant Ouest de l’Espeluciecha et revenir par le même vallon que la montée sans aucune difficulté.

.

Parking de la station de ski d’Anayet (au dessus de Formigal) altitude 1750m.

.

Vue splendide sur le seigneur de ces lieux: le Balaitous (3144m).

.

Temps frais au départ de la station (+2°), au sommet nous aurons une température de -6° alors qu’au retour de la rando (+21° sur Pau).

Pour ceux qui font la boucle dans le sens inverse: Passer le pont de Culivillas à droite de la station et remonter la piste bleue vers le Nord sur 300m puis ensuite la remonter vers l’Ouest.

.

Depuis la station, monter vers Sud-Ouest à droite de la piste jusqu’à l’entrée du vallon de Culivillas.

.

Entrée du vallon de Culivillas (15 minutes depuis la station).

.

Derrière nous.

.

.

L’itinéraire n’est pas difficile, il suffit de suivre le vallon de Culivillas jusqu’au plateau d’Anayet.

.

Et comme souvent en hiver,

il est préférable de suivre les traces déjà faites sur le terrain plutôt que l’itinéraire d’été.

.

Pour infos, nous avons chaussé nos raquettes à neige dès le départ.

.

Altitude 1980m: l’itinéraire d’été passe à droite de cette éminence,

nous la contournerons par la gauche en suivant les traces déjà faites par les raquettistes.

.

.

Vers 2050m, si vous avez constaté depuis le départ que la neige est très dure, il est préférable de contourner le massif de l’Espeluciecha par sa droite (Flèches rouges) et ainsi récupérer l’itinéraire de monter par le versant Nord-Est pour pouvoir gravir le couloir (plus facile à la montée qu’à la descente), compter +100m de dénivelé et 30 minutes pour récupérer l’itinéraire (cela ne rajoute en rien au dénivelé de la sortie).

Raquettes-Punta-Espelunciecha-2396m_013

.

Les paysages sont de toutes beautés !

.

Un régiment d’une soixantaine de soldats de l’armée espagnole.

.

Tous armés jusqu’aux dents avec des mitrailleuses du type allemand (G36) si j’ai bien compris ?

.

Nous avons échangé quelques mots avec eux, très sympa !

.

.

Oui, je n’ai pas de bâtons ! ! !

Pour la simple et bonne raison qu’ils sont restés à la maison, il faut vraiment être C . . . .  ! ! ! Surtout que les bâtons en hiver sont pratiquement indispensables pour s’aider et garder l’équilibre.

Normalement les bâtons vous font économiser 30% de votre effort lorsque vous savez vous en servir, je ne vais pas polémiquer ici, mais malheureusement je constate que plus de la moitié des randonneurs utilisent mal leurs bâtons ! ! ! comme d’ailleurs le piolet ! ! ! mais bon, dans tous les cas,  moi aujourd’hui, j’ai fait +1000m de dénivelé et non +680m comme sur le topo, ce qui n’est pas plus mal pour garder la forme. Mais la prochaine fois j’essayerai de ne plus les oublier !

.

A l’approche du col menant au plateau d’Anayet.

.

Plateau d’Anayet (2240m) 1h35 depuis la station de ski.

Le lac d’Anayet est recouvert de glace et de neige avec en arrière plan le Pic d’Anayet (2545m).

.

Le Pic d’Anayet (2545m) dans toute sa splendeur !

.

Le jean-Pierre au loin . . . .

.

Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Pour la montée à la Punta Epelunciecha, c’est très simple:

Il suffit de rejoindre la crête du versant Sud d’Espelunciecha et de la suivre jusqu’au sommet.

.

La pente n’est pas si raide que ça !

.

Vers le Pic Arroyeras (2573m) qu’il est possible également de gravir par cet itinéraire (Ici)

.

Les itinéraires possibles pour le gravir.

.

L’arrivée au col de 2 skieurs,

ensuite il suffit de suivre la crête Sud-Ouest du Pic Arroyeras jusqu’au sommet.

.

Quant à nous, 15 petites minutes suffisent pour atteindre la crête.

.

Crête d’Espelucuiecha (2339m).

.

Plus qu’à suivre la crête sans difficulté jusqu’au sommet.

.

Les vues sont magnifiques, que tu bonheur !

.

Vers le Nord-Est.

.

.

Vers l’Ouest.

.

Deux skieurs sont déjà au sommet, ils sont montés par le couloir Nord et vont enchaîner  le Pic Arroyeras.

.

Un panorama fantastique sur 360°

camera-panorama

Le plateau d’Anayet avec son lac gelé et au loin le massif de Pala de Ip (2783m).

.

La montée au col pour ceux qui veulent monter au Vertice d’Anayet.

(Compter +1000m de dénivelé depuis le départ et 1 heure de plus que cette sortie)

.

Le Vertice d’Anayet (2559m).

.

Le Pic d’Anayet (2545m) qui lui se fait en été (voir Ici)

.

.

Le Castillo de Acher (2360m).

.

Pala de IP (2783m).

.

Pic Arroyeras (2573m).

.

Panorama vers le Pic d’Anie.

.

Quelques beaux sommets de la vallée d’Aspe:

El Maillo Acherito (2362m), le Pic de Pétragème (2255m) et la Grande aiguille d’Ansabère (2377m).

.

.

Le Pic d’Anie (2504m).

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Petit Pic d’Ossau (2807m) et grand Pic d’Ossau (2884m).

(la traversée des 2 Pics c’est Ici).

.

Le Lurien (2826m).

.

Du Palas (2974m) au Balaitous (3144m).

.

Palas (2974m), Pic de Soques (2716m), Dent de Soques (2692m) et Pic d’Arriel (2824m).

.

.

Le massif du Balaitous (3144m).

.

Vers les Pics d’Enfer (3082m) et Garmo Negro (3051m).

.

Les Pics d’Enfer (3082m).

.

Vers Gavarnie avec le Marboré (3248m), le Cylindre (3335m), le Mont Perdu (3355m) et le Taillon (3144m).

.

De la Tendeñera (2853m)  à la Peña Sabocos (2757m).

.

Vers le Pico Otal (2709m).

.

El Pico de Las Escuelas (2507m).

.

Mariano au sommet de la Punta Espelunciecha (2396m).

.

Mariano devant le Jean-Pierre.

.

Le versant Est qui est beaucoup plus abrupte que celui de l’Ouest.

.

Y a des skieurs qui sont descendus pas ce versant, pas étonnant après qu’il y est des accidents !

.

Vers le village de Formigal.

.

Le parking de la station d’Anayet (1750m) départ de notre sortie.

.

Un nouveau système de tire-fesses ! ! !

.

Je ne sais pas s’il y avait un télésiège en panne ou un calcul d’économie par rapport à la fréquentation des skieurs en semaine, toujours est-il,  que ce chasse-neige a fait la navette toute la journée !

.

Nous ne sommes restés que 30 minutes au sommet à cause d’un froid intense (-6°).

.

Et surtout à cause des rafales de vent.

.

Nous nous sommes installés 30m plus bas à l’abri du vent avec une vue splendide sur l’Ossau.

Que demander de mieux !

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

.

Le col frontière du Pourtalet (1794m).

.

Le Pic d’Estrémère (2165m) ou aussi appelé Pic du Pourtalet.

.

Encore le Balaitous, désolé mais ce massif est vraiment beau !

.

Après être restés 30 minutes pour nous restaurer, retour par le couloir Nord.

.

Nous laissons derrière nous la Punta d’Espelunciecha.

.

.

Le couloir est à deux pas du sommet (environs 200m), aucune difficulté pour y arriver.

.

Oui, c’est par là qu’il faut descendre, aïe aïe aïe ! ! !

.

En s’approchant de plus près, c’est déjà plus réconfortant !

.

.

La pente est raide forcément !

mais comme la neige est mole, nul besoin de chausser les crampons.

.

Dans le cas où le couloir est verglacé ou neige très dure, il est préférable de faire ce topo dans le sens inverse pour gravir ce couloir à la montée avec crampons et piolet, maintenant si vous faite cette sortie hivernale comme nous dans le même sens et que le couloir est dangereux, pas de problème, vous reviendrez par le même itinéraire que la montée sans prendre le moindre risque

.

Il est certain que si le couloir avait été verglacé, nous n’aurions pas entrepris cette descente, la moindre glissade même s’il n y a pas de barres rocheuses, c’est 300m plus bas ! ! !

.

Vue depuis le milieu du couloir.

.

.

Deux espagnols équipés de crampons/piolet débutent l’ascension du couloir.

.

.

.

Le couloir est passé sans trop de soucis.

.

Récupérer la piste de ski un peu plus bas.

.

Le couloir Nord d’Espelunciecha que nous venons de descendre est maintenant derrière nous.

.

.

Nous marchons Sud-S.E afin de récupérer la piste rouge.

.

Nous restons à droite de la piste pour ne pas gêner les skieurs.

.

Derrière nous.

.

La piste rouge contourne ce petit massif par la droite.

.

La noire elle,  contourne le massif par la gauche.

Ne surtout pas la prendre, pour ne pas se retrouver sur l’autre versant et faire 1km de plus ! ! !

.

Suivre la piste rouge jusqu’au parking d’Anayet.

.

Nous restons bien à droite de la piste.

.

A droite le vallon de Culivillas de ce matin que l’on peut rejoindre en 20 petites minutes.

.

Quant à nous, nous restons bien sagement à droite de la piste rouge.

.

Au loin, la Peña Sabocos (2757m).

.

Un petit chalet/bar pour se désaltérer.

.

.

Les pistes côté Pico Royo.

.

Le parking de la station d’Anayet.

.

Il y avait beaucoup moins de monde ce matin !

.

.

Retour à la station d’Anayet (1750m).

.

.

Très belle sortie hivernale.

Retour-Haut-de-Page

Topo-Espelunciecha

Topo-2396m

About The Author

11 Comments

  1. Jean-Mi (poulet)

    Bonsoir Mariano,

    J’ai cru comprendre qu’il n’y avait pas assez de neige !…
    Vraiment de majestueuses photos, quel régal une fois de plus !

    Merci l’artiste

    Jean-Mi

  2. Menu Gilles

    Que la montagne est belle!!!!surtout avec ces merveilleuses photos de massifs enneigés. Cette randonnée me fait rêver, combien j’aimerais pouvoir vous suivre.
    Amicalement. Merci pour la façon d’utiliser des bâtons. Sans me vanter, je pense avoir cette technique, combien cela permet de soulager les genoux.
    Gilles

  3. FRANCOISE Hypo

    Comme dit plus haut GRANDIOSE. Splendides aussi le Balaitous et le JEAN PIERRE.
    Merci MR Mariano

  4. Joaquín

    Gracias Mariano, una vez más,por permitirme disfrutar de esa « randone » invernal tan interesante con tus magníficas fotos. La hice años atrás pero siempre en verano.Conozco bien el recorrido.Saludos afectuosos.

  5. Pellizza

    Bravo pour ce beau tour.Nous avions gravi ce couloir il y a quelques années(montée et descente à skis)mais comme tu le disais avec une bonne neige.Sinon gare!!!!Bises.

  6. Boichut Chantal

    merveilleuse et somptueuses montagne enneigées !!
    que de beaux topos !! merci pour ce voyage !!

    tu es genereux pour la montagne ! une connaissance sans nom !
    bon week-end à toi !!
    bises du Doubs Chantal

  7. Mariano64

    Bonjour Agnès,

    Merci pour votre commentaire.

    Lorsque je dis 50%, à mon avis pour ne pas froisser les randonneurs, je dirai que c’est près de 75% !
    Il y en a même qui sont très dangereux et vaut mieux ne pas rester trop derrière la personne pour ne pas recevoir les bâtons sur la figure, on le voit très souvent lorsque vous randonnez en groupe.

    Il y a énormément de tutoriels sur le web comme le lien ci-dessous qui résume bien comment utiliser vos bâtons même si je ne suis pas d’accord avec l’utilisation des dragonnes que je n’utilise jamais car en cas de glissades ou de chutes vous ne pourrez pas vous rattraper correctement.

    Pour économiser 30% d’effort sur une longue randonnée, il faut absolument que vous poussiez sur vos bâtons et ainsi faire travailler vos triceps (bras) pour soulager vos quadriceps (cuisses).
    Dans les descentes très raides, moi j’utilise les paumes de mes mains sur le dessus des bâtons pour me retenir et soulager mes genoux au maximum, sur des terrains très raides il n y a que cette solution à mon avis pour soulager vraiment vos genoux, après dans des pentes moins raides, oui en les tenant normalement c’est suffisant.

    Après il y a des gens qui vous diront que ça ne sert à rien et quelques dizaines d’années plus tard, vous diront mais qu’est-ce-que j’ai pu être con de ne pas les utiliser, aujourd’hui j’ai les genoux en compote ! ! !

    Le lien du site randonner-malin (excellent site où vous pourrez trouver de nombreux articles très intéressants sur la randonnée)

    http://www.randonner-malin.com/video-comment-bien-utiliser-vos-batons-de-randonnee/

    Amicalement

    Mariano

  8. Agnès

    Très belle sortie que j’ai faite en été grâce à votre topo mais au moins en hiver on n’a pas à marcher sur la route jusqu’à la station puisqu’il n’y a pas la barrière ! cela permet de gagner des kilomètres ! Vous dites que les randonneurs, pour beaucoup, se servent mal de leurs bâtons. Cela m’intéresserait d’avoir un jour un petit tuto sur la bonne façon de les utiliser car je ne sais pas dans quelle catégorie je me situe (bien que je ne sache plus m’en passer !). Encore merci pour tous ces topos d’utilité publique !

  9. serge

    Bonjour Mariano
    belle rando que j’aurai pu faire, j’ai hesité a lâcher mes amis pour la sortie vélo mais cela n’aurait pas été correct
    il y aura d’autres occasions
    Amitiés
    Serge

  10. jean-louis tarry

    Surper !
    Les photos sont jolies et bien faites

  11. Françoise

    Bonjour Mariano,
    Tout simplement grandiose !!!
    Tous ces sommets enneigés de toute part, depuis celui ci très bien situé
    Ah dommage que j’ai eu un empêchement pour t’accompagner ce jour-là
    Je connais l’endroit, mais en été, et avec la neige, c’est somptueux !!!!
    Et puis, il y a la qualité des photos bien sur ….
    Merci de nous avoir emmenés avec toi là-haut : très très beau !!!!!!!
    Bises
    Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Cirque de Gavarnie

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail