Bétouras (1823m), Gélaque et Mondragon en boucle par le versant Sud

Le sommet du Bétouras (1823m), le Soum de Gélaque (1672m) et le Pic Mondragon (1716m) en boucle par le versant Sud depuis Etchartes (795m)

  • Dénivelé: +1360m – (3h30+1h30+1h45)= 6h45 – 13 km Niv: Montagnard
  • Date: le 23.03.2022 – Vallée d’Ossau – Départ: Fin de piste d’Etchartes (795m) au-dessus de Ferrières

Une magnifique boucle à faire dans un secteur peu fréquenté pour gravir les trois sommets que sont les Bétouras, Gélaque et Mondragon. La montée par le versant Sud depuis la cabane de Coums (1130m) est épuisante à cause de la végétation au sol et surtout de la pente qui avoisine les 45° (+460m de dénivelé en seulement 1,6km). Une variante existe pour éviter cette dure montée, prendre l’itinéraire de retour jusqu’à la crête (1050m), puis suivre le fil de crête Est jusqu’au pied du soum de Gélaque vers 1640m et reprendre l’itinéraire de ce topo, voir les données ci-dessous:

Variante par la crête Est du Soum de Gélaque: +1350m – (3h45+1h15+1h45)= 6h45 – 12 km Niv: Montagnard (Voir Ici)

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés:

  • L’itinéraire se déroule à 75% hors sentier et sans cairn.
  • Après la cabane de Coums (1130m) 100m de distance à parcourir dans une végétation épineuse assez dense (buis et ronce épineux) short et tee-shirt à proscrire.
  • Bien savoir s’orienter dans la forêt de Hounrède après le col de la Croidette (Trace Gps fortement recommandée).
  • Prévoir d’avoir les crampons et le piolet dans le sac à dos au début du printemps en cas de neige dure sur la crête et au début du vallon de Hounrède après le col de la Croidette.
La suite du Topo . . . . . . . . . .

Départ depuis la fin de la piste d’Etchartes au niveau de la dernière habitation, 2 places au niveau du virage (795m),

.

ou 5 places 1 virage plus bas (770m) au niveau du panneau: Parking obligatoire.

.

Remonter la piste sur 70m, puis prendre la piste herbeuse de droite jusqu’à son extrémité (Ouest).

.

Après avoir marché 250m depuis la voiture, vers 838m d’altitude laisser le sentier du retour sur la droite

et continuer sur la piste en direction du Sud-Ouest.

Pour ceux qui font la variante par la crête,

prendre à droite jusqu’au début de la crête vers 1050m et la suivre jusqu’au pied de Gélaque.

.

Pour la montée par le versant Sud,

continuer sur un joli sentier bien marqué d’une largeur de 2m, jusqu’à la cabane de Coums.

.

Ce sentier bien large contourne dans un premier temps le versant Sud de la crête de Gélaque.

.

Le sentier file ensuite vers l’Ouest jusqu’à la cabane de Coums (1130m).

.

La sortie de la forêt vers 940m après 20 minutes de marche.

.

Y a encore pas mal de neige dans les versants Nord.

.

Toujours aussi majestueux le petit Gabizos (2639m).

.

La vue sur la crête Est de Gélaque qui ne comporte pas de difficulté pour rejoindre le sommet du même nom. D’après les Montagnards Argelésiens que j’ai rencontrés au sommet du Mondragon, il n’y a pas de difficulté particulière. Sortie à prévoir dans les prochains jours pour faire le soum de Gélaque et le Mondragon en boucle par cet itinéraire (C’est ici).

.

Compter une petite heure jusqu’à la cabane.

.

.

Cabane de Coums (1130m) 55 minutes depuis le départ (+370m/-30m pour 3km).

.

Quitter le sentier qui file vers l’Ouest jusqu’au col de Louvie,

.

et grimper en direction du Nord-Ouest pour traverser un petit bois d’une centaine de mètres.

.

Y a que 100m à traverser mais c’est un peu galère avec une végétation très dense (buis et ronce épineux).

Short et tee-shirt à proscrire !

.

J’avais prévu de prendre le pantalon d’hiver et de garder la polaire pour cette toute petite traversée

avec lunette et casquette, on est jamais assez prudent !

.

Cette traversée n’a durée que 6 minutes mais un peu galère, peut-être fallait-il grimper un poil à gauche ?

Tout est dégagé maintenant devant moi, il ne reste plus qu’à grimper tout droit pendant 1,5km dans une pente avoisinant les 45° !

.

Ce n’est pas tant l’inclinaison qui est pénible, mais la végétation au sol d’une hauteur de 20cm qui rend les appuis difficiles,

il vaut mieux ne pas avoir oublié ses bâtons !

.

Evidement dans un secteur aussi peu fréquenté, il était presque obligatoire de rencontrer des Ongulés.

Une harde d’Isards !

.

J’ai pas eu le temps de charger mon téléobjectif qu’ils m’avaient déjà repéré.

.

J’ai réussi à les prendre mais à 200m de distance, c’est un peu loin pour les avoir bien net dans mon l’objectif.

.

Pas grave, l’essentiel est de les avoir observés, c’est toujours un régal et un plaisir de pouvoir les approcher même de loin.

.

J’ai déjà grimpé un bon bout de chemin depuis la cabane de Coums.

.

A ma gauche, la vue au loin sur le col de Louvie.

.

La pente ne faiblit pas jusqu’en haut de la crête,

j’ai même fait une glissade sur 3m sans conséquence grave, heureusement !

.

L’arrivée en haut de la crête avec une vue au loin sur mon premier objectif de la journée: le Bétouras. Compter 2h30 par le versant Sud (Ce topo) et 2h45 par la crête Est de Gélaque (15 minutes plus long mais beaucoup plus facile et beaucoup moins raide !)

.

Il m’aura fallu 1h20 pour grimper cette pente sans danger certes

mais faut avoir de bonnes cannes et de bons cuisseaux pour se hisser jusqu’en haut de la crête.

Je suis content de l’avoir fait par ce versant,

mais si jamais j’y reviens un jour, je passerai par la crête Est de Gélaque, ça c’est certain !

.

Les vues au loin sont très belles, comme ici le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Petit et grand Gabizos (2692m).

.

Le petit avec ses 2639m d’altitude.

.

Le Pic de Ger (2613m).

.

Le Sesques (2606m).

.

Vers le Pic d’Anie (2504m).

.

Après cette petite pause pour admirer le panorama depuis le haut de la crête (1590m),

.

 laisser l’itinéraire de montée au Soum de Gélaque et s’orienter à gauche vers le Bétouras (Ouest-N.O).

.

Compter une heure pour arriver en haut de la cime.

.

La neige est présente par endroits mais sans difficulté pour l’instant.

.

Prendre pied sur la crête du Bétouras et ne plus la quitter jusqu’au sommet

.

mis à part ce petit mamelon qu’il faut contourner par la gauche.

.

.

J’ai hésité un instant en voyant cette neige sur le parcours final de l’ascension, surtout en étant tout seul !

.

Après réflexion, je me suis dit que je n’avais pas marché 3h00 pour faire demi-tour maintenant,

j’ai suffisamment d’expérience aujourd’hui pour faire demi-tour si le danger est présent, je verrai bien.

.

La vue derrière moi.

.

Pour la neige, elle ne m’a pas posée de problème,

au début du printemps, prévoyez d’avoir les crampons et le piolet avec vous.

.

je suis resté à gauche (versant Sud) sans aucun problème.

.

De belles vues depuis la crête menant au Bétouras.

.

Encore un petit effort pour atteindre le sommet après 3h20 de marche depuis mon départ ce matin.

.

Le Bétouras (1823m) compter 3h30 pour +1100m/-90m pour 6km de distance.

(4h00 par la crête Est de Gélaque).

.

La photo depuis le sommet avec une pensée pour Serge qui devait m’accompagné ce matin.

.

2 panoramas depuis le sommet dont 1 annoté en très grande définition avec Zoom au plus près des cimes:

.

Le Moulle de Jaüt (2050m) avec le Soum d’Arriste (1852m), qui peut se faire en suivant mais avec des difficultés comme on peut le deviner sur cette photo.

Pour ceux qui voudraient pousser jusqu’au Pic d’Arriste, sachez qu’il vous faudra encore plus d’une heure trente pour y arriver, dans un terrain potentiellement dangereux. Ça passe d’après certaines personnes qu’ils l’ont déjà faits mais pas facile et il vous faudra plus de 5h00 depuis le départ pour y arriver avec autant pour le retour et tout ça sans neige ! Comme vous pouvez le constater, pas facile à envisager.

.

Panorama vers le col de Jaüt (Nord-Ouest).

.

Zoom sur la ville de Pau distante de 31km.

.

Vers l’Est avec au premier plan, le Pic de Bazès (1804m).

.

.

Le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Vers le Gabizos (2691m).

.

Le Petit Gabizos (2639m).

.

.

Latte de Bazen (2472m).

.

Vers le Sud-Ouest.

.

Le Pic de Sesques (2606m).

.

Après 15 minutes au sommet, je repars pour faire les deux autres sommets de ma trilogie.

.

Aucune difficulté depuis le départ si ce n’est la longueur de la course (3h30 pour atteindre la cime).

.

C’est un très joli sommet à faire en l’absence de neige, la vue y est immense.

.

Retour sur les pas de ce matin.

.

La suite, Grimper au Soum de Gélaque (1672m),

puis rejoindre le Pic Mondragon (1716m) par le col de la Croidette.

.

Vous n’êtes pas obligé de faire le Soum de Gélaque,

vous pouvez grimper directement au Mondragon en passant par le petit lac de la Gélaque et le col de la Croidette.

.

Me concernant, je reviens sur mes pas de ce matin vers 1590m pour grimper directement à la Gélaque.

.

Les vues sont toujours aussi belles avec cette neige qui est encore bien présente sur les cimes au-dessus de 1800m.

.

Aucune difficulté, il suffit de suivre la crête jusqu’au sommet.

.

Jonction vers 1640m d’altitude avec l’itinéraire qui monte par la crête Est de Gélaque.

.

Sommet du Soum de Gélaque (1672m) 1h00 depuis le Bétouras (4h30 depuis le départ).

.

Cliquer sur le Soum de Gélaque depuis le menu déroulant en bas à gauche ou par les étoiles animées:

.

La vue depuis le Soum de Gélaque vers le Bétouras où j’étais il y a 1 heure.

.

Panorama vers l’Estibète (1851m) et le Soum de Granquet (1881m).

.

Pour le 3em et dernier sommet de cette trilogie,

descendre en quelques minutes au niveau du col de Croidette

.

Puis, suivre le sentier bien marqué et cairné qui monte au Mondragon (Nord-N.E).

.

La vue derrière moi sur le 2em sommet,

.

et sur le 1er du Pic Bétouras (1823m), point culminant de cette trilogie.

.

Compter 15 minutes pour grimper au sommet depuis le col.

.

Pic de Mondragon (1716m) compter 20 minutes depuis la Gélaque,

1h20 depuis le Bétouras et environs 5h00 depuis le départ sans les pauses.

.

Cliquer sur le Pic Mondragon depuis le menu déroulant en bas à gauche ou par les étoiles animées:

Belle rencontre au sommet avec les Montagnards Argelésiens

(Patrice, Mariano, Marie, Bernard et Florence) le retour se fera en leur compagnie.

.

Panorama vers le Bétouras (1823m) et le Moule de Jaüt (2050m).

.

Panorama vers le Pic de l’Estibète et le Soum de Granquet.

.

Panorama vers l’Est.

.

Le retour par le vallon boisé de Hounrède.

.

Revenir par le même itinéraire jusqu’au col de la Croidette.

.

Difficile de vous indiquer exactement au mètre près, l’itinéraire dans ce vallon boisé où vous pouvez très vite être désorienté ! L’idéal est d’avoir chargé la trace Gps de ce topo pour être tranquille.

.

Retour au col de la Croidette (1620m).

.

Bernard, Florence, Marie et Patrice au col de la Croidette.

.

La neige n’étant pas trop dure,

nous n’avons pas trop de problème pour rejoindre le début de la forêt de Hounrède (Nord-Est).

.

Au début, l’itinéraire descend vers le Nord-Est jusqu’à l’altitude 1424m,

.

puis vers 1420m l’itinéraire vire à droite en direction du Sud-S.E jusqu’aux cabanes en ruines (1330m).

.

La pente est raide par endroits mais sans trop de difficulté (Bâtons très utiles).

.

.

.

L’itinéraire vers 1360m vire vers le Sud-S.E jusqu’aux cabanes en ruines.

.

.

.

A partir d’ici (1350m) juste avant les cabanes en ruines, l’itinéraire est beaucoup mieux cairné.

.

L’arrivée au cabanes en ruines (1330m).

.

.

Vers 1320m d’altitude,

l’itinéraire vire à gauche en direction du Nord-Est jusqu’à la clairière herbeuse (1180m).

.

Point clé vers 1270m avec cet arbre pas comme les autres, passer à gauche de cet arbre (Nord-Est).

.

.

Clairière herbeuse vers 1180m d’altitude.

.

A partir d’ici (1180m), le sentier est cairné , il rejoint très vite en direction de l’Est la crête du Soum de Gélaque.

.

.

L’itinéraire franchit la crête Est du Soum de Gélaque vers 1050m/1060m (compter 1h15 depuis le Mondragon).

.

C’est à partir d’ici que l’itinéraire de la crête Est du Soum de Gélaque commence pour ceux qui auront choisi l’itinéraire par la crête plutôt que la rude montée du versant Sud. Les Montagnards Argelésiens qui m’accompagnent sont montés par cet itinéraire à la montée sans trouver de difficulté pour rejoindre le Soum de Gélaque.

(voir le lien du topo du Mondragon par la crête Est du Soum de Gélaque réalisé une semaine après).

.

Après avoir franchit la crête vers 1050m d’altitude, un sentier bien marqué descend vers le Sud-S.E.

.

Aucune difficulté, il suffit de suivre le sentier.

.

.

Merci aux Montagnards Argelésiens pour ce retour ensemble depuis le Mondragon.

.

Retour à la voiture (25 minutes depuis le basculement de la crête et 1h45 depuis le Mondragon).

.

Une belle bambée que je viens de faire et surtout une très belle boucle avec 3 beaux sommets dans un cadre sauvage de toute beauté. Je reviendrai pour faire un topo au Soum de Gélaque et Mondragon en boucle par la crête Est de la Gélaque. Je pourrais prendre le temps d’apprécier au mieux les vues depuis les 2 sommets, y aura presque 400m de dénivelé à faire en moins qu’aujourd’hui.

6 réponses
  1. Fradet
    Fradet dit :

    Salut à tous,
    C’est génial ces vielles montagnes, de plus la vallée d’Etchartes est isolée et sauvage, loin des grands sites où sommets prestigieux, une ambiance de vallée des sorcières, j’adore, Merci Mariano, Thierry, montagnard solo.

    Répondre
  2. M Georges Welterlin
    M Georges Welterlin dit :

    Un grand merci, Mariano, pour ce topo de la rando du 23 mars mis en ligne le 25 mars.
    Etant séduit par la rando, et les points de vue, ai décidé de la faire le 28 mars, en suivant les conseils des Montagnards Argelésiens que tu as relayés sur ton site, à savoir la montée par la crête Est du Soum de Gélaque…
    Quelle surprise de te rencontrer, Mariano, sur cette même crête, à la tête d’un groupe de rando… visiblement toi aussi tu voulais explorer très rapidement cette crête, la voie sans doute la plus belle et la plus facile pour accéder à ces sommets !

    Répondre
  3. Christian
    Christian dit :

    Bonjour mariano je ne commente pas toujours tes topos mais c est toujours avec beaucoup de plaisir que je les ouvres et pour certains que je télécharge pour les faire
    Merci aussi pour ces belles photos
    Addichats

    Répondre
  4. francis
    francis dit :

    Bonjour Mariano
    Randonnée qui se mérite dans ce secteur de Ferrières ou les randonneurs
    ne se bousculent pas avec des vues superbes tant sur la plaine que sur les
    montagnes de Gourette. Merci Mariano et toujours de beaux topos comme
    si on y était!!
    Amitiés. Francis.

    Répondre
  5. arioli patrice
    arioli patrice dit :

    Belle rencontre en terre inconnue avec Mariano dans un secteur sauvage à souhait .
    Ce fut un plaisir de faire le retour en ta compagnie .
    A un de ces jours en montagne .
    Amicalement
    Patrice GO des Montagnards Argelésiens

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Répondre à Christian Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...