Album Photos du Pic du Marboré (3248m) et Pic du Cylindre (3335m)

Course faite avec Didier.

.

Les panoramas à 360°, utiliser la souris pour zoomer dans ceux annotés:

Chargement de la carte, merci de patienter...

.

Après une bonne nuit dans la voiture au col des Tentes, nous avons commencé à marcher à 5h45 du matin à la frontale pendant 1h30 et nous sommes revenus à 19h sans pouvoir monter au Cylindre, à cause de la glace sur le dernier couloir du Cylindre.

+1850m de dénivelé pour 27km en 12h00 sans les pauses (13h15 avec les pauses).

Nous sommes montés au Pic du Marboré sans problème et rapidement bien que nous ayons perdu quelques forces à la montée car l’ayant déjà fait une fois il y a 11 ans, j’avais oublié que c’était une belle bavante.

Nous sommes restés 20 minutes au sommet (Toujours aussi grandiose la vue sur Gavarnie) et nous sommes repartis pour gravir le cylindre.

La traversée en dévers dans les pierriers n’a pas été simple car il y avait des névés, que nous avons réussis à éviter en remontant plus haut et en passant sur la rimaye. Pour d’autres nous avons été contraint de chausser les crampons même si les névés n’étaient pas très important.

A l’arrivée en bas du couloir pour passer la barre rocheuse du Cylindre, qu’elle ne fut pas notre surprise en voyant le couloir complètement verglacé ! ! !

Didier, n’était pas chaud pour continuer, moi je suis monté un peu plus haut pour voir si nous pouvions traverser cette partie, je pense que nous aurions pu tenter, mais je ne voyais pas ce qu’il y avait derrière, donc demi-tour à 30 minutes du sommet, ça fait râler ! Mais c’était plus raisonnable.

Comme je voulais absolument faire ce pic que je n’avais déjà pas pu faire l’année dernière lors de mon bivouac au Mont Perdu, nous sommes redescendus au 1er tiers du couloir du versant Ouest du col du Cylindre et remontés au col par ce long et très pentu couloir.

A l’arrivée au col, le plus facile restait à faire (30 petites minutes et 1h00 à 1h30 en aller-retour) mais il était déjà 13h15 de l’après-midi et nous n’avions pas encore mangé !

Didier qui n’était pas chaud pour le faire car nous avions perdu beaucoup d’énergie dans les pierriers que nous avions traversés et gravis.

Me concernant, je voulais quand même y aller, mais lorsque j’ai regardé mon GPS et que je me suis rendu compte qu’il était 13h15, j’ai vite pris conscience que nous n’étions pas bon sur le Timing et qu’il fallait malheureusement abandonner.

Étant au col du Cylindre à 3175m, nous avons fait juste le sommet à droite du Piton Sud-ouest du Cylindre pour manger après 7h30 de marche sans trop s’arrêter.

Nous sommes revenus au col des tentes par le couloir du côté Mont perdu (petit lac glacé) pour éviter de rechausser à nouveau les crampons dans le couloir du versant Ouest.

Me concernant, j’avais mon mollet qui déjà dans la journée m’avait alerté, mais sans trop de conséquences en prenant quelques cachets. Pour les 4 derniers kilomètres la contracture qui jusque là ne m’avait pas trop embêtée, s’est réveillée et le retour du col des Sarradets au col des tentes à été fait difficile pour moi (sur une jambe) .

Une belle et longue Bambée que nous avons faite, et beaucoup plus que ce qui était prévu surtout au niveau de l’effort physique en redescendant et en remontant par le col du Cylindre. Et tout ça pour renoncer à 30 minutes du sommet alors que le plus difficile était derrière nous.

Mais la montagne c’est ça, à plus de 3.000m, il peut neiger même au mois d’août et c’est ce qui s’est passé, il est tombé un peu de neige la semaine dernière au Cylindre et avec les jours de beau temps de ces derniers jours, le ruissellement d’eau s’est transformé en glace avec des températures qui sont descendues à-10° cette nuit. Ce versant Nord-Ouest est à l’ombre une bonne partie de la journée avec peu de soleil. Ce matin au réveil à 5h du matin la voiture avait 5mn de givre à 2208m d’altitude.

Retour à la maison à 22h00, c’est bien la 1er fois que je ne regarde pas les photos en rentrant le soir à la maison, la douche, le dîner en suivant et dodo avec une poche de glace sur mon mollet, elle est pas belle la vie !

Malgré tout, j’ai pris 1138 photos et je pense que je vais me régaler en les regardant et en traitant celle du topo, car dans tous les cas, je vais faire un topo pour ceux qui voudront faire cet itinéraire par le Marboré, réservé à des montagnards aguerris et ayant l’habitude de ce genre de terrain où tu perds énormément d’énergie.

Un grand merci à Didier qui m’a accompagné durant cette course, pas certain qu’il serait venu, en connaissant l’itinéraire, mais tant mieux car même si nous n’avons pas fait le véritable sommet, cette course restera à jamais gravée en nous.

.

Réveil à 5h00, départ à 5h45

.

Passage de la Cascade

.

Petite pause pour le lever du soleil au-dessus du refuge des Sarradets.

.

Ça pète le rouge !

.

La Brèche de Roland (2807m)

.

.

Canyon d’Ordesa (Espagne)

.

.

Pas des Isards

.

Le Casque 3006m

.

.

La montée par le couloir pour franchir la première barre rocheuse en dessous de la Tour.

.

En haut de la cheminée.

.

Nous rejoignons le fil de crête pour cheminer jusqu’au col de la Cascade.

.

Le Marboré (3248m), 1er sommet à gravir.

.

La vue sur Gavarnie et ses sommets depuis le col de la Cascade (2931m)

.

La vue plongeante sur la vallée de Gavarnie.

.

.

Le massif de l’épaule (3074m)

.

La montée au Pic du Marboré (3248m) avec l’itinéraire de montée au Cylindre par le versant Ouest.

.

Le couloir que nous trouverons glacé malheureusement mais d’ici difficile de deviner qu’il y a de la glace !

.

.

La barre rocheuse à escalader (niv II+) pour commencer la montée vers le Marboré.

.

.

.

.

.

.

Didier au sommet du Pic du Marboré (3248m) 5h45 (petites pauses comprises)

.

Mariano au sommet du Marboré (3248m) 11 ans après ma première montée, le paysage est toujours aussi beau !

.

Que dire ? simplement grandiose ! Vous avez ici, la plus belle vue de toute la chaîne des Pyrénées.

.

.

Après 15 minutes de pause, direction le Cylindre par le versant Ouest.
Le sommet derrière est le mont perdu 3355m et non le cylindre qui est mentionné 2 fois, merci

.

.

Vers la Munia (3133m) et le refuge de Tuquerouye avec le lac glacé.

.

.

La descente en devers dans les éboulis pour rejoindre le couloir qui nous permettra de passer la 1er barre rocheuse.

.

Passage sur 2 rimayes et 2 névés avec les crampons.

.

Nous sommes remontés mais ça nous a évité de chausser les crampons.

.

.

Passage du second névé avec les crampons, par d’autre solution.

.

.

Vigilance et concentration !

.

Encore un névé ou nous passons par la rimaye.

.

.

.

6h40 depuis le départ dont 50 minutes depuis le pic du Marboré. Le couloir qui est pourtant facile,

est recouvert de glace avec le ruissellement de l’eau (neige tombée il y a quelques jours)

.

Je monte d’une trentaine de mètres pour voir si l’on peut traverser ?

.

Rien à faire tout est verglacé !

Beaucoup trop risqué de traverser ce passage extrêmement dangereux dans ces conditions.

.

Nous voulons quand même faire le sommet et donc la solution c’est de redescendre et de monter au col du Cylindre.

.

Nous chaussons les crampons pour rejoindre le couloir de montée (côté Ouest)

.

.

La montée pénible de ce long couloir qu’il est préférable de descendre que de le monter,

ceux qu’ils l’ont déjà montée ne me diront pas le contraire.

.

.

L’arrivée au col (3175m)

.

7h15 depuis le départ dont 1h30 depuis le Marboré. 13h15 de l’après-midi sans avoir mangé, il est trop tard pour gravir le Cylindre même s’il ne faut que 30mn. Il y a une cheminée de niv: III+ plus au retour le rappel de 30m, avec la fatigue une erreur est vite faite. Nous montons au Piton SW Cylindre (3194m) où la vue est déjà fantastique sur le Mont Perdu.

.

Quelle vue !

.

Le couloir du Mont Perdu.

.

Le Mont Perdu (3355m).

.

La montée au Cylindre par la cheminée de gauche et la descente en rappel par la cheminée de droite, c’est ce que nous avions prévu, mais nous avons le retour à faire et il faut au minimum 5h ! et dans ces cas-là, il faut rester raisonnable et savoir renoncer, c’est ce que nous avons fait malgré notre envie.

.

Le retour par le couloir côté petit lac glacé pour ne pas mettre les crampons par le couloir du versant Ouest. Petit détour qui rallonge de 10 minutes mais la vue est sympa sur le petit lac glacé et sur le Mont Perdu.

.

C’est un poil moins raide que le couloir que nous avons monté, mais c’est très pentu quand même !

.

Le Petit lac glacé (2990m) au pied du Mont Perdu.

.

Belle surprise de rencontrer sur notre retour, Pierre qui a fait l’aller/retour en solo au Pic de Marboré,

.

nous ferons le retour avec lui.

.

Le Pas des Isards

.

Retour à la brèche de Roland (2807m)

.

Didier à le regard fatigué comme moi-même d’ailleur, ça fait une sacrée bambée !

.

.

Refuge des Sarradets avec cette verrue devant nous, honte à vous les . . . . ! ! !

.

Passage de la cascade dont les pierres étaient verglacées ce matin à 6h50.

.

Le retour au col des Tentes pour moi sur une jambe à cause d’une contracture au mollet droit.

.

.

Retour au col des Tentes à 19h05 (5h00 depuis le Piton SW du Cylindre).
Retour à la maison à 22h00. Une journée bien remplie, douche, dîner et dodo !

.

Le topo ici: https://www.topopyrenees.com/le-cylindre-3335m-par-le-pic-du-marbore-3248m-depuis-le-col-des-tentes/

8 réponses
  1. Denis Boissiere
    Denis Boissiere dit :

    Bonjour,
    Encore une sacrée bambée comme tu le dis!! Chapeau à tous les deux pour cette expédition. Bon rétablissement et repose toi un peu. Amicalement. DENIS

    Répondre
  2. JEAN-JACQUES CREQUIGNE
    JEAN-JACQUES CREQUIGNE dit :

    Quelle aventure encore une fois ! Mais le Cylindre sera encore là l’an prochain .
    C’est vrai que l’on peut se faire piéger par un refroidissement en plein mois d’août
    qui génère de la glace sur les versants ombragés. L’an passé, parti pour le Casque
    j’ai trouvé les rochers verglacés dès la cascade, à la brèche et dans la cheminée
    souterraine.
    J’espère que ta contracture va trés vite se résorber.
    Comme toujours les photos sont superbes !
    A trés bientôt . Amicalement . JJ

    Répondre
  3. francis
    francis dit :

    Bonsoir Mariano
    Pour moi le plus beau coin des Pyrénées.Un paradis pour
    les montagnards qui cheminent dans ce secteur.
    Superbes photos! Bravo à tous les deux.
    Amitiés Francis.

    Répondre
  4. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Mariano
    Même sans aller au sommet, les vues sont superbes, certes c’est frustrant d’être si proche mais la sagesse doit l’emporter sur l’envie ! il y aura d’autres occasions pour enfin aller en haut ! j’espère que ta contracture ne te fait pas trop souffrir !!! un peu de repos et ça va passer !
    Amitiés
    serge

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...