Sélectionner une page

Alpinisme: Arête Sud de Pène Sarrière (1944m)

Alpinisme: Arête Sud de Pène Sarrière (1944m)
  • Déniv: +600m – (1h15+2h00+1h00)= 4h15 – 5 km (Niveau: Grimpeurs)
  • Date: le 29.09.2019 – Vallée d’Ossau – Départ: Station de Gourette (1390m)

Arête Sud de la Pène Sarrière (1944m).

La Pène Sarrière est surtout connu pour le parcours acrobatique de son versant Sud. Avec sa crête vertigineuse et étroite à la fois, elle est une des plus prisées des Pyrénées.

Suspendu sur l’impressionnante taillante du début de parcours avec du vide de part et d’autre, la traversée se poursuit ensuite sur une crête aérienne avec 2 ressauts à franchir dont un de niveau IV vraiment pas commode à passer pour ceux qui ne sont pas adeptes de l’escalade. Cette belle arête, riche en émotion où le vide est quasi permanent sur toute sa longueur est vraiment splendide, une bonne étape pour ceux qui commencent à grimper.

Mais attention: Si vous n’êtes pas un grimpeur confirmé comme moi, qui ne dépasse pas le niveau d’escalade (5a/5b maxi), il vous faudra impérativement être accompagné d’un grimpeur expérimenté qui pourra vous assurer en toutes circonstances tout le long de cette belle crête aérienne.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

.

Difficultés: Cotations alpinisme: AD – Escalade: 4a – dénivelé de difficulté: 180m – Temps de traversée: entre 1h30 et 2h00 pour une cordée.

  • Matériel pour une cordée: Encordement à 50m préférable si réalisation des relais.  4 ou 5 coinceurs (Friends de 0,3 au n°1)
  • Progression en corde tendue avec protection sur spits, pitons et becquets.
  • Des passages très aériens où il est préférable de ne pas avoir le vertige !
  • L’ensemble de la course se situe entre du III et III+ avec 2 portions de Niv: IV surtout dans le second gendarme au niveau d’une vire aérienne en dévers (passage malcommode) qui débouche ensuite sur une cheminée de Niv: III.
  • Pour la descente, les difficultés ne sont pas terminées: Faire très attention à la descente du versant Nord (pentes herbeuses): risques de glissades, à ne faire que par temps sec.
  • L’itinéraire est évident: à gauche y a du Gaz et à droite y a du vide ! ! ! donc c’est tout droit !

 

.

Départ depuis le parking de la station de Gourette (1390m).

.

Course faite avec Lyonel, Julien, Jeanne et Robin par une belle journée ensoleillée d’automne.

.

Depuis le parking altitude 1390m, suivre le sentier du GR10 qui monte au lac d’Anglas (Sud-S.E), le quitter vers 1580m (à droite).

.

La vue sur notre gauche du sommet de la Pène Sarrière (1934m)

avec le point culminant du massif ou appelé aussi Aiguille de Pène Sarrière (1944m).

.

Le sentier depuis le GR10, effectue 3 lacets en direction de l’Ouest

.

pour arriver à la jonction des itinéraires de montée et de descente.

.

Grimper cette pente bien raide en direction du Sud.

.

Vers 1880m, se diriger à gauche en direction de la crête.

.

La crête est bien effilée depuis ici  !

.

Chacun sa corde !

.

Jeanne et Robin sont bien motivés, ils tracent !

.

L’arrivée sur la crête, continuer une quarantaine de mètres jusqu’à l’altitude 1910m.

.

Un sourire pour Jeanne avec un peu de retenue tout de même,

.

surtout lorsque l’on voit ce qui nous attend derrière Robin !

.

Lyonel, en tête de cordée prépare le matériel.

.

Il va nous assurer tous les quatre 2 par deux. Je vais l’assurer dans un premier temps dans sa progression en tête.

Il va embarquer avec lui 2 cordes de 60m pour Robin et moi afin de nous assurer tous les deux, puis pour Jeanne et Julien, c’est moi en troisième qui emmènerait leurs cordes à Lyonel qui les assurera en suivant. Oui,  Lyonel n’aura pas besoin d’aller à la musculation demain matin !

.

C’est parti pour lui.

.

La première longueur n’est pas difficile (Niv: II+).

.

.

Au tour de Jeanne et Julien.

.

C’est sa première course d’arête, c’est sûr elle va s’en souvenir !

.

C’est parti pour la deuxième longueur avec comme difficulté, cette impressionnante Taillante !

.

Nous attendons sagement que Lyonel arrive au relais.

.

Jeanne et son papa Julien.

.

Robin ne plaisante plus trop !

.

C’est parti pour Robin . . . . .

.

Passage debout ou à cheval (Niv: III+) Robin a choisi, ça sera le dada !

.

.

.

Il prend vite de l’assurance !

.

Me concernant, je le suis de pas très loin

avec ma mission de mettre les 2 cordes de Jeanne et Julien dans les dégaines.

.

L’arrivée au deuxième relais.

.

Lyonel assure maintenant Jeanne et Julien.

.

Bien concentrée la petite Jeanne.

.

Son papa n’est pas très loin.

.

Elle choisit comme Robin le mode à califourchon.

.

Super ma belle !

Cette première partie est certainement la plus impressionnante de toute la crête.

.

La suite est un peu plus traditionnel.

.

Lyonel dans la paroi de ce petit gendarme.

.

Niveau d’escalade: III

.

Jeanne et Robin, ils respirent la jeunesse, c’est beau !

.

Robin a pris confiance.

.

Il est maintenant dans son élément !

.

Il aime ça !

.

Une cordée basque nous suit derrière nous avec Céline et Charles.

.

Le relais au niveau de ce petit Gendarme.

.

Assurage de Jeanne et Julien.

.

Elle arrive !

.

.

Robin en mode contemplation !

.

Mariano en mode assurage pour notre premier de cordée Lyonel.

.

Le prochain rappel commence par une petite désescalade de niveau III.

.

Lyonel est en place au niveau du relais à la base du second gendarme qui est beaucoup plus imposant que le premier.

.

Pour cette petite désescalade de niveau III,

Robin à laissé volontairement la corde dans la dégaine pour rester assuré en cas de chute !

.

Au tour de Jeanne et Julien dans la partie à désescalader.

.

.

Pour moi, c’est la partie la plus délicate à passer !

Grimper à droite (sans grande difficulté), puis revenir à gauche sur une vire en dévers un peu difficile à franchir (Niveau IV), un passage malcommode qui débouche ensuite sur une cheminée de Niv: III qui vous propulse au plus haut niveau de la Pène Sarrière (1944m).

.

Lyonel sur la traversée de la vire.

Avec de la technique et des grandes jambes ça passe comme une lettre à la poste !

.

Avec 4 cordes de 50/60m, faut pas se mélanger les pinceaux  !

.

C’est parti pour moi.

.

Sans avoir la technique de Lyonel, j’y suis passer mais  je n’étais pas fier !

.

Au tour de Jeanne et Julien.

.

évidement, Julien qui est un très bon grimpeur comme Lyonel,

.

passe cette difficulté sans trop de problème, enfin il reste tout de même bien concentré.

.

Au tour de Jeanne.

.

Un sourire qui en dit long, c’est passé  !

.

Nous contournons par la gauche le point culminant de la Pène Sarrière avec ses 1944m d’altitude.

.

.

.

La dernière difficulté avec un dernier Gendarme à gravir.

.

mais avant,  il faut descendre une dalle très inclinée un peu herbeuse par endroits.

.

Attention:  Longue descente d’une cinquantaine de mètres

où il faut rester très vigilants jusqu’à la base du dernier ressaut, surtout si le temps est humide.

.

Nous croisons plusieurs cordées dont une du CAF de Pau.

.

C’est aussi l’arrivée de la voie classique de la face Est qui débouche ici à gauche.

.

Lyonel, reprend du service avec l’escalade du dernier Gendarme.

.

Niveau d’escalade III+

.

A notre tour.

.

.

Coucou !

.

Le point culminant de la Pène Sarrière (1944m) avec cette large dalle qu’il ne faut surtout pas négligée par temps humide.

.

Les derniers mètres pour Jeanne,

.

et Julien.

.

La belle équipe au sommet de la Pène Sarrière (1934m).

Mariano, Jeanne, Lyonel, Robin et Julien.

.

2 panoramas: un à 360° et l’autre avec les sommets annotés:

(cliquer sur les étoiles animées pour accéder aux différents liens (panoramas+photos).

.

Céline qui nous suit avec Charles depuis le début de cette traversée.

.

Bravo à vous deux, super !

.

Casse-croûte bien mérité vers 15h45.

.

La belle Taillante de la Pène Sarrière.

.

Vue plongeante sur Gourette.

.

Robin et son papa Lyonel.

.

Jeanne et son papa Julien.

.

Heureux les 2 copains d’avoir fait une belle sortie accompagnée de leur progéniture.

.

Retour par la face Nord ou même par temps sec

il faut rester très vigilants, la pente est très raide et en plus herbeuse.

.

Retour à la jonction des itinéraires de montée et de descente (1630m).

.

Par temps humide cette descente est extrêmement dangereuse !

Dans tous les cas, cette course qui est magnifique est à faire uniquement par temps sec !

.

Retour à la voiture avec des belles images plein les yeux !

.

Un grand bravo à nos 2 stars du jour que sont Jeanne (13 ans) et Robin (14 ans), ils ont assuré les petits.

Et un grand merci à Lyonel et Julien pour m’avoir embarqué dans cette belle course de crête.

.

Complément photos

.

La vidéo du C.A.F de Niort

A propos de l'auteur

10 commentaires

  1. Georges PHILIPP

    Bonsoir,
    Toujours plaisirs à regarder vos topos illustrés de magnifiques clichés. Chapeaux bas à Jeanne et Robin.
    Merci encore de partager toutes vos sorties.
    Dommage que je sois si loin !!!

  2. Marie ger

    Bonjour Mariano
    Impressionnée est un mot encore faible !! Je suis admirative ! Jeanne et Robin font preuve déjà d’une grande maîtrise , bravo à eux et félicitations aux papas leur inculquant ces valeurs !!!
    Merci pour ces images commentées comme toujours très belles .
    Bises

  3. liliane

    Bonjour Mariano,

    Le topo c’est vraiment de l’alpinisme ,si haut monter dans les cordes bravo, pour le courage des jolies photos du paysage, Merci

    Amitiés bisous

  4. Christian

    Les photos sont impressionnantes j imagine sur place
    Là je n ai pas rêvé mais tes photos sont magnifiques et bravo aux jeunes montagnards

  5. fouert

    Il y a 20 ans pour moi je crois que l’on dit aussi la Dent de Couteau Je suis passé debout mais j’étais en pleine forme. Merci pour les vues

  6. siguirilla

    Oh la la ! j’en ai le vertige rien qu’à regarder… et tout ça en prenant des photos !!!!! Bravo à ces jeunes, je suis impressionnée !

  7. Denis Boissiere

    Brrrrr j’en ai froid dans le dos. Super chapeau à ces deux ados!! Cela fait plaisir à voir des enfants bien souriants encadrés par des papas heureux.
    C’est sûr que le CAF de Niort n’a pas cela dans le marais poitevin!! Sacrée sortie que je ne programmerai pas, c’est pas pour moi!!
    Au fait pourquoi appelle-t-on un gendarme un gendarme??? Amicalement. DENIS

  8. françoise

    Impressionnant !!!
    Un grand bravo à Jeanne et Robin visiblement bien entraînés par leur papa.
    Merci à toi Mariano pour ces belles images qui ouvrent d’autres horizons plus confidentiels
    Vraiment superbe !!!!
    Bravo Mariano pour cette performance bien encadrée certes mais réussie !!!
    FÉLICITATIONS 🤗 Bises

  9. meunier yves

    Bravo Mariano, belle sortie, bonne explication, très intéressant comme reportage, le paysage est magnifique, on en redemande Yves, et encore merci.

  10. jean robert

    Bonjour Mariano ,

    Pène Sarrière voisin de Pène Médaa , on est dans le jardin du regretté Rainier Munsch ( Bunny )
    Belle taillante , ça a de l’allure !
    Bravo pour les photos spectaculaires , pas évidentes à faire dans cet exercice de funambule .
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie Topopyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Contact Mail

S’abonner au site Topopyrénées

Entrez votre adresse e-mail

Entièrement gratuit Voir Ici

Archives