Bivouac au Mont Perdu (Monte Perdido) 3355m

Bivouac au sommet du Mont Perdu (3355m)

Qui n’a pas rêvé de bivouaquer au sommet du Mont Perdu, beaucoup de montagnards j’imagine.  Serge, Frédéric et moi-même avons eu cette chance de pouvoir dormir sur le 3ème plus haut sommets des Pyrénées. Des images gravées à jamais dans nos têtes avec des paysages et http://www.fredorando.frdes couleurs d’une rare beauté que seule Dame Nature peut nous offrir.

.

Les 3 panoramas du Coucher et Lever de Soleil + le Panorama Annoté:

.

Les règles concernant la pratique du bivouac au sein du Parc national d’Ordesa et du Mont Perdu ont évoluées depuis la parution fin janvier 2022 d’un décret du gouvernement de la Province d’Aragon mettant en application les mesures prévues de longue date dans le Plan Directeur d’Utilisation et de Gestion (PRUG) du Parc national.

Pour ceux qui ne seraient pas au courant de la nouvelle réglementation du Parc National d’Ordesa/Mont Perdu concernant le bivouac, sachez que les gardes espagnols du Parc National d’Ordesa sont très sévères, ils ont déjà énormément verbalisé durant l’été 2021 et ils vont continuer à tourner dans les prochaines années. Les amendes sont très élevées ! Lire ce qui suit . . .

Réglementation bivouac Parc national d’Ordesa et du Mont Perdu

Depuis le 9 février 2022 date d’entrée en vigueur du décret (voir Ici), les règles du bivouac au sein du Parc sont désormais les suivantes :

  • Secteur Ordesa : Bivouac ou camping de nuit strictement interdit, sauf autour du refuge de Goriz, où le bivouac sera possible uniquement si le refuge est plein (et dans la limite de 90 personnes et de 3 nuitées maximum). A partir du 1er janvier 2024, cette limite de 90 personnes sera abaissée à 50 personnes.
  • Le bivouac autour du refuge de Goriz sera payant (15 € / adulte et 7 € / enfant de moins de 14 ans) … et réservation obligatoire en ligne auprès du refuge (ou par téléphone pour de la « dernière minute »).
    Les infos actualisées et détaillées sont désormais disponibles sur le site internet du refuge de Goriz : https://www.goriz.es/

Pour les autres secteurs du Parc national, le bivouac restera possible dans les mêmes conditions qu’auparavant

  • Secteur Anisclo : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 1650m d’altitude (Fuenblanca)
  • Secteur Escuain : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 1800m d’altitude (La Ralla)
  • Secteur Pineta : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 2550m d’altitude (Balcon de Pineta) Maximum trois nuits consécutives sur le même secteur.

Les termes « vivac » et « acampada nocturna » sont définis avec précision en page 82 du PRUG (Voir Ici):

Les espagnols entendent par « bivouac », le fait de dormi léger, à la belle étoile (avec ou sans équipements) et par « acampada nocturna » de dormir sous tente, texte issu du PRUG (page 82) :

Vivac y acampada nocturna. Se entiende por vivac la actividad de dormir o descansar durante la noche al raso o intemperie, usando o no elementos de abrigo, como saco de dormir o funda de vivac o los medios que proporciona el entorno sin alterarlo. Se entiende por acampada nocturna, la modalidad de pernocta que consiste en instalar una tienda de campaña ligera al anochecer para levantarla al amanecer, entendiendo por tales desde una hora antes del ocaso hasta una hora después del orto del día siguiente.

Cela veut dire tout simplement que depuis le 9 février 2022 (date d’entrée en vigueur du décret) le bivouac en tente ou même à la belle étoile avec un simple sac de couchage, est totalement interdit sous peine d’amende.

Merci à Julien.L de l’Office de Tourisme des Vallées de Gavarnie de m’avoir prévenu de ce changement.

.

Plus d’information dans le Journal officiel d’Aragon Faire la traduction avec Google (Clic droit: traduire en Français)

.

Difficultés: Itinéraire réservé pour les montagnards (voir le topo depuis le col des Tentes)

La suite du Topo . . . . . . . . . .

Départ au petit matin du col des Tentes (2207m).

.

.

.

L’arrivée au refuge des Sarradets, puis la montée à la brèche de Roland (2807m).

.

Passage au pied du Casque et de la Tour.

.

La dernière ligne droite.

.

Frédéric, Serge et Mariano au sommet du Mont Perdu (3355m).

.

Nous sommes seuls au sommet.

.

Préparation de nos couchages.

.

Et c’est parti pour les photos de ce magnifique bivouac.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

A gauche le Cirque de Troumouse avec le Pic de la Munia (3133m).

.

Soum de Ramond (3259m) appelé aussi Pic d’Añisclo.

.

Les Canyons d’Añisclo et Ordesa.

.

.

Coucher de soleil vers 20h30.

.

.

.

Les Sestrales.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le lac glacé et le refuge de Tuquerouye.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Coucher de soleil sur le Pic d’Aspe (2645m).

.

.

.

.

.

.

.

.

Préparation pour quelques photos de nuit.

.

.

Une nuit avec une température de 0 à 2° (ressenti -3).

.

La voie lactée.

.

Nous avons passé une très bonne nuit sans sortir de nos sacs de couchages (réveil à 6h30).

.

.

Lever de soleil vers 7h20 à gauche du Maubermé.

.

.

Au loin, la Pique d’Estats (3143m).

.

.

Petit déjeuner préparé par notre ami Serge, merci.

.

Les premiers rayons de soleil sur le Cylindre (3335m).

.

.

.

.

.

.

Pour moi, cette vue sur le Cylindre du Marboré au petit matin est sans aucun doute

la plus belle de toute la chaîne des Pyrénées avec également lorsque le soleil embrasse les Aiguilles d’Ansabères.

.

Magnifique !

.

Vers le Vignemale (3298m) un autre sommet où j’ai eu la chance de bivouaquer avec Francis.

.

Le glacier du Vignemale où ce qu’il en reste.

.

.

.

.

Vers les Pics d’Enfer (3082m).

.

Vers la Tendeñera et la Telera.

.

Vers la Collarada (2886m).

.

.

Le Taillon (3144m) et tous ces 3000 qui paraissent bien petits depuis ici.

.

Le Canyon d’Añisclo.

.

Le Canyon d’Ordesa.

.

Quelle beauté !

.

.

.

La Montañesa et le Castillo Mayor.

.

.

L’ombre du Mont Perdu projeté au loin vers le ciel.

.

.

.

.

.

.

Le spectacle est presque fini, nous avons eu des conditions exceptionnelles.

.

.

.

.

.

.

Le refuge de Tuquerouye avec le lac Glacé.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le retour: Nous avions prévu de faire le Cylindre du Marboré. C’est pour cette raison que nous avions dans nos sacs: 60m de corde et le matériel d’assurage.  Avec une contracture au mollet depuis hier midi, j’ai préféré renoncer pour ne pas aggraver la blessure et rentrer à pied et non en hélicoptère ! Ça sera l’occasion pour revenir à nouveau dans ce fabuleux paysage pour un autre bivouac au sommet du Cylindre (3335m).

.

Retour à la cascade.

.

La longue marche jusqu’au col des Tentes.

.

Voilà, retour au col des Tentes.

Merci à Frédéric et à Serge pour ses bons moments passés ensemble, un pur bonheur !

Difficile de faire un classement de mes plus beaux bivouacs, il y a eu le Balaitous (mon tout premier), le Vignemale dont le coucher de soleil était extraordinaire, mais je pense que celui-ci est certainement à classer en 1er, il est vrai que nous avons eu la chance d’avoir une météo exceptionnelle.

.

Voir le descriptif du Topo depuis le col des Tentes

22 réponses
« Anciens commentaires
« Anciens commentaires

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...