Select Page

Ascension du Spigolo (Petite Aiguille d’Ansabère)

Ascension du Spigolo (Petite Aiguille d’Ansabère)
  • Vallée d’Aspe

Ascension de la petite Aiguille d’Ansabère « le Spigolo »

« Spigolo » : ainsi a été baptisé d’un terme italien par son « parrain » Raymond Despiau, le vertigineux éperon Sud-Ouest de la Petite Aiguille d’Ansabère. Parrain, Raymond Despiau fut aussi «maître d’oeuvre» de cette longue, étonnante et persévérante entreprise de pitonnages qui dura de 1963 à 1967 et qui permit finalement cette très spectaculaire escalade artificielle, magnifique résultat d’une extraordinaire ténacité. Le «maître d’oeuvre» fut accompagné par divers compagnons : P. de Bellefon, de Boysson, J.-C. Luquet. Jean Oscaby, Jean-Louis Pérès et Tony Sarthou en firent la seconde ascension. La suite Ici dans le site Ansabère.

.

Visiter le site Ansabère.

.

Les alpinistes qui font l’ascension du Spigolo doivent partir depuis le pont Lamary 1171m.

Cabane d’Ansabère (1565m).

.

Depuis les cabanes d’Ansabère

les alpinistes doivent emprunter le même sentier que les randonneurs montant au col de Pétragème.

.

Le sentier s’élève d’abord dans l’herbe et bifurque à 1700m,

deux chemins se rejoignent avant le col, le sentier de droite est celui qui mène au pied du Spigolo.

.

Vers 1900m,

quitter le sentier pour monter dans la pierraille et rejoindre la base de la petite Aiguille d’Ansabère.

.

Vue sur les 250m d’escalade du Spigolo (ED inf)

.

Au pied du Spigolo.

.

C’est souvent le plus dur pour eux,

car il n’ont pas l’habitude de marcher pendant des heures et sur des pentes raides comme ici.

.

Par contre, une fois arrivés au pied de l’objectif, cela devient leur domaine.

.

Ils faut entre 8 et 10h pour faire l’ascension de la petite Aiguille d’Ansabère.

.

Les photos qui vont suivre sont vraiment impressionnantes, bravo à ces trois alpinistes chevronnés.

.

C’est parti !

.

.

.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_015

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_027

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_042

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_057

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_067

.

.

.

.

Un vautour.

.

.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_073

.

.

.

.

.

.

Photo prise depuis le sommet du Spigolo suite à la sortie du 07 Octobre 2010

par René, Philippe et Ivan (voir les photos sur le site Ansabère)

.

Vue à 360° depuis le petit pic d’Ansabère.

Escalade-du-Spigolo-Petite-Aiguille-d-Ansabere_081

.

Voir le site d’Ansabère.

L’histoire tragique de deux jeunes Palois ( Calame et Carrive ) qui firent la 1re ascension du Spigolo,

sauf qu’ils montèrent par le pic d’Ansabère et non du bas de l’aiguille.

Tiré de : « les petites heures du Pyrénéisme » de Gérard Raynaud , édition Plume de Pin .

Le 24 Juin 1923, , arrivés de Pau à moto , Lucien Carrive et le jeune ( 19 ans ) Armand Calame gravissent les pentes du pic d’Ansabère . Arrivés au sommet , ils descendent dans la brèche qui les sépare de l’aiguille alors vierge , et examine la paroi qui leur défend le sommet . Il n’y a qu’une cinquantaine de mètres à franchir , mais ils sont terriblement redressés . Pour s’aider ils utilisent une vieille corde de chanvre , qui de plus a passé tout l’hiver dans l’humidité . Elle casse net ! Calame n’a rien vu du drame et continue de monter . Il arrive seul au sommet et devient le 1er vainqueur de la grande aiguille . Ce n’est qu’à la descente qu’il découvre l’insoutenable réalité . Il lui faut donc franchir en rappel le surplomb seul , sur une corde raccourcie et complètement démoralisé par la perte de son compagnon qui était plus expérimenté que lui . Et l’inéluctable se produit : ne maîtrisant que très peu la technique du rappel , il laisse filer le chanvre entre ses mains et va s’écraser dans la brèche avant de rebondir plus bas et de s’immobiliser sur une plaque de neige . Lucien Carrive sera inhumé dans le modeste cimetière de Lescun et Armand Calame dans celui de Pau . Ironie du sort , le lendemain la corde neuve qu’ils avaient commandée arrivait de Pau !

La vidéo

Retour-Haut-de-Page

Topo-Spigolo

About The Author

11 Comments

  1. crespo christian

    Super reportage sur le spigolo.cela me fait de nouveau rêver car c’était dans mes projets de le gravir quand j’étais plus jeune.Dans quelques jours je me contenterais de monter à la grande aiguille d’ansabère en rando.encore merci pour ce beau reportage.

  2. Cyril

    Bonjour Mariano
    La montagne est une superbe activité dans la mesure ou chacun se fait plaisir selon son niveau merci pour ses superbes photos du sommet du spigolo (que je n’atteindrai jamais car à des années lumières du niveau technique requis) certaines courses de nos modestes (et charmantes) Pyrénées n’ont rien à envier aux grandes courses alpines!!!
    cordialement

  3. Elisabeth Ribeyre

    du pur plaisir…des photos impressionnantes…merci Mariano de votre patience pour avoir suivi cette ascension vertigineuse..;c’est vraiment superbe
    souvenir sympa pour ces 2 jeunes palois !

    Amicalement
    Babeth

  4. Jeanne MALBROUCK

    Bonjour Mariano, ce sont de bien belles photos. Et c’est une escalade de l’extrême Bravo pour toute votre équipe.
    Une pensée pour ces deux jeunes Palois.
    Bon dimanche à tous.
    Jeanne MALBROUCK

  5. MENU

    Merci pour toutes ces photos splendides. Nombreux sont les topos qui donnent envie d’effectuer ces parcours. Je suis tombé amoureux des Pyrénées, c’est avec un immense plaisir que je prends mes bâtons et mes cartes pour parcourir certains sites en utilisant toutes les infos qui accompagnent les photos. C’est super.
    Ayant effectué le parcours du petit Vignemale cette année, je suis toujours à la recherche d’un groupe pour effectuer la montée du Vignemale en septembre.
    Gilles

  6. celouno

    Reportage remarquable, félicitations aux 9 grimpeurs, et à Mariano, qui sait toujours surprendre et ravir ses abonnés.

  7. François

    Là je dis c’est la catégorie pro merci pour le reportage !
    En ce qui me concerne je me contenterai d’admirer ces grimpeurs,pour moi c’est inaccessible !
    Bien amicalement

  8. michel

    Merci Mariano pour ce reportage de verticalité impressionnant!
    Ce site est tellement beau, et quel niveau pour escalader le spigolo!
    Merci encore, je vais en profiter pour changer mon fond d’écran avec la cabane d’ansabère et le pic en arrière. photo splendide!!!

  9. gar du 47

    Bonjour Mariano
    Merci pour ce merveilleux reportage.
    Cette paroi est impressionnante.
    Par rapport à mes randonnées, vraiment un autre métier issu de la même passion !
    Amitié cordiale.

  10. André

    Bonjour Mariano
    Merci pour ces superbes photos.
    C’est toujours très impressionnant. Respect.
    Que d’efforts pour le plaisir!
    Cordialement
    André

  11. montcalm

    Bonjour Mariano ,
    Super ton reportage sur le Spiogolo ; avec même en lien le site d’Ansabère qui est fort intéressant et que je consulte souvent .
    Cet endroit est un  » haut lieu  » du Pyrénéisme et de l’escalade aux Pyrénées .
    Connais -tu l’histoire tragique de ces deux jeunes Palois ( Calame et Carrive ) qui firent la 1re ascension du Spigolo ; sauf qu’ils montèrent par le pic d’Ansabère et non du bas de l’aiguille .

    Il va falloir que je revienne ici , c’est trop magique !

    Je regarde tes photos de mon nouveau pc ; sensationnel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Contact Mail

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour: