Select Page

Divers

Les autres animaux (divers)

Les différents animaux:

Le Lièvre

Les lièvres constituent le genre Lepus, famille des Léporidés. Ce sont des petits mammifères sauvages herbivores proches des lapins. Il existe une trentaine d’espèces de lièvres de par le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivant parfois en couple.

Les lièvres sont fins, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui leur permettent de se propulser en bonds très rapides lorsque c’est nécessaire. Le lièvre d’Europe peut ainsi se déplacer à une vitesse de 60 km/h en moyenne et atteindre 80 km/h en pointe et peut aussi faire des bonds de 2 mètres à la verticale.

.

Les lièvres sont des Lagomorphes et non des Rongeurs. Il s’en distinguent par la denture (les lagomorphes ont deux paires d’incisives à la mâchoire supérieure) ainsi que par l’absence de baculum.

.

Contrairement au lapin, le lièvre n’habite pas dans un terrier souterrain. Il se repose et élève ses petits dans un nid à même le sol appelé gîte, souvent une simple dépression que l’animal approfondit. Ses gîtes assurent une moins bonne protection que les terriers, notamment concernant la régulation de la température et la protection contre les prédateurs. Mais les levrauts, dépourvus d’odeur à la naissance, ont un développement beaucoup plus précoce que les lapereaux : ils sont poilus, voient dès leur naissance et subviennent très vite à leurs besoins.

.

Le lièvre est un animal sauvage. Il n’existe pas d’espèce domestique. Toutefois son élevage est largement pratiqué, essentiellement à des fins de repeuplement et, autrefois, pour sa fourrure ou sa peau.

.

Le lièvre a beaucoup régressé dans de nombreuses régions, notamment en Europe, et il a totalement disparu d’une partie de son territoire. Il se montre plus sensible que le lapin à la fragmentation de son territoire par les routes qu’il n’aime pas traverser. S’il est grâce à cela moins sensible à l’écrasement par les véhicules, il pourrait aussi être rendu plus vulnérable aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels (moins de sélection naturelle), et par la consanguinité qui augmente lorsque son territoire se réduit.

.

.

.

.

L’Hermine

L’hermine (Mustela erminea) est un animal de la famille des mustélidés, devant son nom vernaculaire au latin armenius mus, « rat/souris d’Arménie ».

.

L’hermine adulte mesure de 22 à 32 cm de long plus sa queue de 8 à 12 cm, pour une masse variant de 125 à 440 grammes ; la femelle est en général plus petite et plus légère que le mâle.

.

Son pelage est, en été, brun foncé dessus et blanchâtre dessous. En hiver, l’animal, comme le lièvre variable et le lagopède, adopte une livrée entièrement blanche à l’exception de l’extrémité de sa queue qui reste noire. Vers la mi-mars l’hermine commence sa mue pour retrouver sa couleur d’été juste avant la saison des amours. Au moment de la pousse, en automne, le fond du poil est blanc, tandis que la pointe est encore plus ou moins brune.

.

.

.

Le Lézard

Lézard de grande taille il peut atteindre 40 cm de longueur totale (de l’extrémité du museau à celle de la queue). Les variations de coloration dans les teintes vertes sont nombreuses, les mâles, principalement en période de reproduction sont reconnaissables à la couleur bleue des écailles situées sur les cotés de la tête et une partie de la gorge que n’ont pas les deux autres espèces.

Le Lézard vert occidental

.

Cette espèce est présente dans le nord de l’Espagne, sur pratiquement tout le territoire français jusqu’à la vallée du Rhin, elle est absente de Corse, présente également dans l’ouest de l’Allemagne, dans le sud de la Suisse, en Italie et en Sicile.

En Ariège il est assez commun, on le rencontre aisément dans la majorité du département pour peu qu’il y trouve un habitat favorable, quelques broussailles bien ensoleillées, haies, murets et tas de pierres, lisières de bois…et ce jusqu’à l’étage montagnard (subalpin exceptionnellement) lorsqu’il peut s’élever en altitude à la faveur de versants bien exposés.

.

Les lézards sont des petits reptiles de l’ordre des Squamates. Ils partagent le fait d’avoir quatre pattes, des oreilles à tympan apparent sans conduit auditif externe, le corps recouvert d’écailles et la mue. Toutes les espèces ne perdent pas leur queue (autotomie) en cas d’agression et toutes n’ont pas des paupières mobiles comme c’est le cas pour les Gekkonidae et les Xantusiidae.

.

La plupart des lézards sont des carnivores insectivores, mais les plus grandes espèces peuvent aussi consommer de petits reptiles ou mammifères. Certaines espèces consomment également des végétaux ou des fruits.

.

.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les sentiers de la mer

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail