Select Page

Ursidés

L’Ours brun

.

L’ours brun habite principalement les régions accidentées et boisées où il trouve un abri et une nourriture variée.

.

Comportement: Surtout nocturne et crépusculaire. Il peut être diurne s’il n’est pas dérangé.

.

Régime alimentaire: Les repas de l’ours sont constitués à 70 % de végétaux (fruits, baies, châtaignes, framboises, myrtilles), de divers insectes mais aussi de gros mammifères sauvages ou domestiques. A l’occasion, il ne dédaigne pas à se nourrir sur des charognes, voire à attaquer des troupeaux de brebis. Ces dégâts sur les troupeaux sont source de problèmes de cohabitation avec les éleveurs.

.

Reproduction: Rut de mai à juillet. Implantation différée des embryons : 4,5 à 7 mois. Gestation 210 à 255 jours. Naissances en janvier et février. 1 à 3 petits par portée, souvent 2 rarement 4 ou 5. Une portée tous les 3 ans ou plus. Le jeune à la naissance pèse environ 500 g ; aveugle et presque nu. Reste dans la tanière pendant 4 mois et avec sa mère pendant 2 à 3 ans. Sevrage à 1,5 an. Il se fixe sur un nouveau territoire vers 6-7 ans.

.

Longévité: Plus de 30 ans en nature.

.

Préservation: Même si l’espèce est présente dans le monde entier, la population pyrénéenne est originale par ses particularités génétiques mais surtout par son comportement, façonné par plus de 5 000 ans de cohabitation entre éleveurs et ours.L’ours est une espèce menacée et protégée dans toute l’Europe de l’ouest.Plusieurs siècles de chasse et de braconnage, une fréquentation humaine assidue des massifs montagneux, ont presque réussi à éradiquer l’ours de la plupart des vallées pyrénéennes, l’espèce ayant disparu depuis plus de 50 ans des vallées alpines.

.

Alors qu’en 1950, une cinquantaine d’ours se partageaient un territoire de 200 000 ha dans les Pyrénées-Atlantiques, à la fin des années 1990, il ne restait plus que 6-7 ours. Suite aux opérations de réintroduction entreprises depuis 1996 dans les Pyrénées centrales (8 animaux adultes relâchés), on compte aujourd’hui une petite vingtaine d’ours dont seulement 3 sont présents en Pyrénées-Atlantiques, un en Hautes-Pyrénées et proximité, le reste étant réparti en trois noyaux entre Haute-Garonne et Ariège et Aude.

.

Depuis sa création en 1967, le Parc national des Pyrénées est chargé de procéder à l’expertise et à l’indemnisation des dégâts d’ours sur son territoire. Le parc national, aux côtés d’autres services en charge de la gestion et de la protection du milieu naturel, participe également à la surveillance et à la protection des ours au sein d’un réseau appelé «Réseau Ours », animé par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La vidéo

1 Comment

  1. Dominique

    Magnifique, vraiment ! C’est le parc d’Ayzac-Ost ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bivouacs dans les Pyrénées

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail