Le Traquet motteux

La famille des Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur).

.

Le Traquet motteux est un oiseau de taille légèrement supérieure à celle du Moineau domestique. Au vol, il est facile à reconnaître grâce à son croupion blanc et aux rectrices terminées par un T noir inversé. Dans son plumage nuptial, chez le mâle, le noir des ailes contraste avec le dos gris. Noirs également sont l’extrémité de la queue et un très net masque sur les yeux. Le croupion est blanc ainsi que la plus grande partie des rectrices.

Le vol : Vole souvent au ras du sol.

.

Le dessous du corps est jaunâtre, se diluant en blanc dans sa partie inférieure. La femelle a le même coloris, mais moins contrasté. Chez elle, le noir est remplacé par du brun ou du gris foncé. Les jeunes se différencient des femelles par des taches sur le dos et sur la poitrine.

.

Les oisillons ont l’intérieur du bec intéressant, jaune avec une raie noire transversale sur la langue. On peut confondre le Traquet motteux avec son apparenté du sud, le Traquet oreillard. Cependant ce dernier s’en distingue par une teinte ocre sur le dessus et il se présente sous deux variantes : à gorge noire ou à gorge blanche. Il y a également une différence notable sur la longueur et l’agencement du noir sur les rémiges. Les différences entre les sexes ne sont pleinement perceptibles que lors du passage printanier.

.

Le Traquet motteux d’Europe regagne en septembre et octobre ses lieux d’hivernage jusqu’en Afrique équatoriale et il revient sur ses lieux de nidification européens à la fin du mois de mars et en avril. Plus étonnant, ceux d’Amérique du Nord et de Sibérie orientale vont également hiverner en Afrique, parcourant pour cela de très grandes distances. Les Traquets motteux du Canada et du Groenland se dirigent vers le sud-est jusqu’en Europe, puis bifurquent vers l’Afrique. En revanche, ceux d’Alaska franchissent le détroit de Béring et traversent ensuite toute l’Asie et l’Europe pour arriver sur leurs lieux d’hivernage.

.

Pipit farlouse

Les pipits sont de petits oiseaux terrestres bruns et rayés. Sexes semblables. Parfois appelé pipit des prés ou béguinète en wallon, le pipit farlouse a le dessus du plumage sombre ; sa gorge et sa poitrine sont tachetées, le dessous est jaunâtre.

.

Absence de sourcil prononcé par rapport aux autres pipits. Les pattes sont brunâtres chez l’adulte et roses chez les jeunes, il est à noter que sa griffe postérieure est plus longue que le doigt lui-même. Cet oiseau ressemble au Pipit des arbres, mais sa couleur tire davantage sur le vert.

.

.

.

.

.

Femelle de Linotte mélodieuse ( Carduelis cannabina )

.