Select Page

Aigle

L’Aigle Royal

L’Aigle royal est un aigle de grande taille, un des plus grands au monde, dont l’envergure dépasse les 2 mètres et le poids les 5 kg. Il est bien proportionné et peut faire illusion quant à sa taille qui peut paraître plus faible qu’elle n’est en réalité. Sa silhouette n’est pas sans rappeler à distance celle d’une buse qui aurait de longues ailes à 6 doigts. Les ailes sont longues et larges et la longueur de la queue équivaut à peu près à la largeur de l’aile. Le plumage brun sombre paraît assez uniforme à distance.

.

L’Aigle royal est un rapace des grands espaces ouverts où il peut chasser des proies de grande taille, et ce quelles que soient l’altitude et la latitude. Du nord au sud, on le trouvera ainsi lié à la toundra arctique, aux milieux alpins, aux différents types de steppes, enfin aux déserts et semi-déserts. Il recherche habituellement les parois rocheuses pour la nidification, mais les variations locales sont nombreuses. Il peut même nicher au sol dans des endroits reculés dépourvus de falaises mais riches en proies. Dans le nord de son aire, il lui arrive de nicher sur un arbre bien que n’étant pas du tout un forestier. En Europe de l’ouest, on le voit surtout comme un montagnard chassant la marmotte dans les alpages, mais c’est une vue réductrice de l’ensemble de son habitus.

.

L’Aigle Botté

L’Aigle botté est un aigle de petite taille, environ celle de la Buse variable. Il s’en distingue déjà par sa silhouette. Les ailes sont plus longues, moins larges, à bords parallèles et surtout à 6 rémiges digitées. La queue est plus longue, environ égale à la largeur de l’aile, et coupée au carré à son extrémité. L’espèce est dimorphe. Le morphe clair se distingue par son aspect noir et blanc en vue inférieure, les rémiges noires contrastant avec le reste du plumage blanc.

.

L’Aigle botté est forestier pour la reproduction. Il occupe aussi bien les forêts de feuillus (chênes, hêtres) que les pinèdes, en plaine comme sur les reliefs. Le nid est établi haut dans un arbre. Même s’il chasse fréquemment en milieu boisé, il préfère quand même repérer ses proies en milieu ouvert, mais les arbres ne sont jamais bien loin. En hivernage, il est moins exigeant et fréquente tous milieux avec arbres comme la savane arborée.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Paysages du Luchonnais

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail