Select Page

GR20 du Sud au Nord (2em étape) Bavella-Bassetta

1er étape: de Conca à Bavella _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 3em étape: de Bassetta à Prati

2em étape (GR20) du Sud au Nord: Bavella à Bassetta

  • Déniv: +1660m/-1470m – 10h00 (Sans les pauses) – 20 km Niv: Randonneur
  • Date: le 24.08.2016 – Corse (GR20) – Départ: Auberge du col de Bavella (1200m)

Mercredi 24.08.2016 – Départ Auberge du col de Bavella: 6h30 – Arrivée: 17h50 – (10h00+1h20 de pause)= 11h20

synoptique-topopyrenees-gr20-sud-nord-vignette

Encore une très belle étape du Sud Corse qui nous fera passer par les Aiguilles de Bavella (Un site incomparable et unique en Corse, certainement un des endroits les plus photographiés de l’île). La journée continue par la rude montée au col de Stazzunara depuis le refuge d’Asinau avec une courte ascension au Monte Alcudina (Incudine) point culminant de la journée avec ses 2134m d’altitude, et enfin la longue descente jusqu’à la bergerie de Bassetta (Matalza).

La partie Sud est moins alpine et moins agressive que la partie Nord certes,  par contre les paysages y sont beaucoup plus variés avec de sublimes levers et couchers de soleil sur la Méditerranée.

.

Trace GPS avec moins de 500 points, veuillez cliquer Ici.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo

.

Difficultés: Etape longue (10h de marche) mais facile sur le plan technique, la variante alpine ne présente pas de difficulté majeure pour les randonneurs habitués à la haute montagne, bien suivre le balisage jaune et faire attention au niveau du passage sécurisé par une chaîne dans le sens Bavella-Asinau (il serait bien que le parc national sécurise les deux derniers mètres par une marche ou un barreau). En cas d’orages, éviter de passer par la variante alpine, pour plus de sécurité, rester sur le GR20 classique qui contourne le massif des aiguilles de Bavella par la gauche.

.

Une fois de plus,  l’établissement où nous avons passé la nuit était vraiment top !

.

Dès l’aube, nous pouvons distinguer au loin l’Italie avec au premier plan l’île de Montecristo (106km).

Pas certain à 100%, mais je pense que c’est bien l’île de Montecristo et l’Italie en arrière plan.

.

Depuis l’auberge, nous remontons la route jusqu’au col de Bavella (1218m) ou se trouve

Notre-Dame des Neiges, la sainte patronne de Bavella.

.

Deux choix possibles:

Continuer sur le sentier du GR20 balisé en rouge et blanc qui contourne par la gauche le massif des Aiguilles de Bavella (Sud-Ouest) ou faire comme nous, quitter le GR20 après 300m de marche depuis le col pour s’élever vers le Nord-Ouest en prenant la variante Alpine des Aiguilles de Bavella (balisage en jaune).

.

Comme tous les matins de ce périple, nous sommes partis entre 6h et 6h30 du matin, ceci afin bien sûr d’éviter les éventuels orages qui en Corse peuvent être très violents, éviter aussi les fortes chaleurs du milieu de journée et profiter de partir tôt pour assister aux magnifiques levers de soleil durant la première heure de marche.

.

.

La montée se fait sur une sente bien marquée.

.

Superbe !

.

.

Marie-Joe

.

Thierry

.

Lever de soleil sur les Aiguilles de Bavella.

.

.

.

L’itinéraire de la variante Alpine est balisé en jaune.

.

.

.

L’arrivée à la brèche Boca di U Truvone (1334m)

50 minutes depuis notre départ (45 minutes depuis le col de Bavella).

.

Vue unique sur les Aiguilles de Bavella depuis la Boca di U Truvone.

.

Nous allons perdre environ 60m de dénivelé puis remonter d’environ 350m jusqu’au col Pargulu.

.

Le site se caractérise par des pics déchiquetés, de grandes murailles rocheuses et des pins tordus par le vent.

.

On trouve dans ce massif 7 pointes dont la Punta di a Vacca (1611m), la seule accessible au simple randonneur.

.

La mer Méditerranée (côté Est)

.

Depuis la brèche, bien suivre le balisage jaune qui descend puis remonte vers le Nord-Ouest en face vers la Bocca di U Pargulu (1662m), attention de ne pas vous laisser aspirer par la sente qui monte à gauche comme nous l’avons fait (10 petites minutes de perdues, mais à côté des 11h20 de marche ce n’est que trois fois rien !).

.

.

Pas de difficulté technique sur cet itinéraire Alpin si ce n’est de s’aider un peu des mains.

.

La seule difficulté est peut-être ici au niveau du passage sécurisé par une chaîne.

.

Pour des montagnards pas vraiment de difficulté, par contre pour ceux qui ne sont pas à l’aise en désescalade, faites attention aux 2 derniers mètres dans le sens de la descente, il aurait était beaucoup plus judicieux d’y rajouter un barreau, surtout pour les plus petits !

.

Après ce passage sécurisé qui ne l’est pas vraiment, nous reprenons de la hauteur.

.

Marie-Joe

.

.

Thierry

.

Direction le col di U Pargulu (1662m).

.

Les sacs à dos sont lourds ! ! !

Surtout les premiers jours où nos épaules ne sont pas encore habituées à porter autant de poids. Thierry et Jean-Claude.T portaient bien au moins 18kg, ce qui est évidement trop, beaucoup trop  ! ! ! Moi qui est fait une grande partie de la traversée des Pyrénées en autonomie, je ne me suis pas fait surprendre cette fois-ci, mon sac ne dépassait pas le 14kg avec à l’intérieur les 3 litres d’eau, l’appareil photos et ses accessoires (2kg), Thierry et Jean-Claude ont tireront certainement des enseignements pour les prochains treks, mais quel confort de randonner léger ! ! !

.

.

L’arrivée à la Bocca di U Pargulu (1662m) 2h30 depuis l’Auberge de Bavella.

1h45 pour traverser les Aiguilles de part en part de la brèche Boca di U Truvone au col Pargulu.

.

Pas de repos au col, l’étape est suffisamment longue pour s’éterniser. Notre prochain objectif est le refuge d’Asinau qui a récemment brûlé et qui se trouve juste en-dessous du Monte Alcudina que nous gravirons en suivant.

.

Le sentier toujours balisé en jaune descend modérément pour rejoindre celui du GR20.

.

Jonction avec le GR20 (50 minutes depuis le col Pargulu) et 3h15 depuis Bavella.

.

Nous traversons le ravin des Fourches D’Asinao.

.

Le sentier file ensuite vers le Nord en direction du refuge d’Asinau.

.

Au loin nous pouvons apercevoir nos prochaines destinations pour les 4 heures suivantes de marche:

Refuge d’Asinau (1530m), Bocca Stazzunara (2025m) et le Monte Incudine (2134m).

.

+200m de dénivelé pour accéder au refuge.

.

Nous laissons derrière nous, définitivement les magnifiques Aiguilles de Bavella.

.

L’arrivée au refuge (5h depuis le col de Bavella).

.

Le refuge d’Asinau (1530m), ravagé par un incendie le 24 Mars 2016.

Le parc national de Corse n’a pas traîné pour installer un campement provisoire.

.

Pour ceux qui continuent comme nous, n’oubliez surtout pas de faire votre ravitaillement en eau !

Il nous reste encore 6h30 de marche (pauses comprises) jusqu’à notre destination finale de la journée et vous ne trouverez aucune source jusqu’au refuge de Matalza, alors faites le plein ! ! !

.

Après une courte pause de 10 minutes, nous reprenons notre itinéraire vers le col de Stazzunara.

.

Cette montée va se révéler assez rude !

+500m de dénivelé où la sente est en permanence coupée par des dalles très inclinées, par temps sec pas trop de risque mais je n’ose même pas imaginer en cas de pluie et à la descente, chaud chaud ! ! !

.

Il faut en permanence enjamber de petits passages rocheux

et les quadriceps sont soumis mis à rude épreuve durant cette ascension.

.

L’arrivée à la Bocca Stazzunara 2025m (1h30 depuis le refuge d’Asinau) et 6h40 depuis Bavella.

.

La vue du sommet que nous allons faire en suivant après avoir pris le temps de manger car il est 13h10 et nous avons marché 6h40 sans trop s’arrêter.

.

Les lézards Corse aiment manifestement le fromage Ossau-iraty !

.

Après un casse-croûte d’une trentaine de minutes deux solutions pour la suite:

Descendre à gauche en suivant le GR20 ou monter au sommet puis redescendre par les crêtes.

.

L’option qui était déjà programmée bien à l’avance est bien sûr: la montée au Monte Incudine (Alcudina) puis la descente par les crêtes pour rallier notre destination du jour.

.

Pas de difficulté pour atteindre le sommet, suivre le balisage jaune et rouge.

.

Monte Incudine (alcudina) 2134m, 15 petites minutes depuis le col.

Jean-Claude.B, Thirerry, Jean-Claude.T, Mariano, Nicole et Marie-Joe.

.

Panorama depuis le sommet de l’Alcudina (2134m)

Panorama HD, veuillez patienter ou cliquer sur la caméra pour une résolution plus basse.

panorama-gr20-alcudina-2134m-vignette

Pour ceux qui n’ont pas le haut débit, cliquer sur les caméras en dessous des vignettes (H: 768 pixels).Camera-Panorama-Automatique

.

10 petites minutes de pause au sommet.

.

Et c’est reparti pour le dernier tronçon jusqu’à la Bergerie de Bassetta, itinéraire par les crêtes. La vue au loin du très beau sommet que nous allons gravir dans 8 jours, la Paglia Orba.

Aucune difficulté en passant par les crêtes, suivre la crête jusqu’au col de Luana (1800m) Nord-Ouest balisage jaune/rouge puis virer à gauche en direction de l’Ouest.

.

Vers 1470m

quitter la piste que nous avons empruntée un court instant pour continuer vers l’Ouest.

.

Passage de la passerelle au-dessus du ruisseau de Forcinchesi.

.

Suivre les panneaux Matalza.

.

.

.

Arrivée au refuge de Matalza (10h45 depuis Bavella).

Pour infos: des randonneurs nous ont dit le plus grand bien de ce refuge.

.

Quant à nous, nous poursuivons notre chemin en direction du Nord-Ouest (encore 30mn).

.

Bergerie de Bassetta (1350m) 11h20 depuis notre départ (dont 1h20 de pause).

Voilà une belle et longue étape de faite, il faut dire que nous avons doublé 2 étapes du GR20 !

laisser-un-commentaire _ _ _  boite-mail

1er étape: de Conca à Bavella _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 3em étape: de Bassetta à Prati

embleme-corse

Les 13 étapes du GR20 du Sud au Nord

About The Author

8 Comments

  1. Marquis

    Le club montagne Pays lourdais avons aussi fait le GR20 dans le sens Nord-Sud, en septembre 2016. Hélas, nous avons bénéficié au cours de ce périple des orages,de la grêle, des trombes d’eau…Paysages de rêves tournant à l’ Apocalypse ! Ce qui laisse un souvenir moins enthousiasme !
    Nous déconseillons de faire le GR 20 avec le Parc Régional de Corse…Hébergement vétuste, punaises de lit en quantité illimitée, seul les gardiens ont du mérite à recevoir les randonneurs dans des conditions qui feraient rougir de honte les refuges du PNP!

  2. barrau françoise

    Bonjour Mariano,
    20km, et 1660m+ avec marche la veille et marche le lendemain, surtout avec le poids du sac, chapeau bas à tous
    Comme le dit très justement Laurent ; il faut être costaud !!!
    Mais que de magnifiques paysages !!
    Merci Mariano pour toutes ces belles couleurs
    Bises
    Françoise

  3. Laurent

    3 300 m de dénivelé plus 38 km avec 18 Kg en 2 jours et bien chapeau. Rien à dire il faut être costaud. Tes photos me rappelle de très bon souvenir mais nous avons doublé ta 2 ième étape. C’est vrai pour le passage avec la chaîne il aurait était beaucoup plus judicieux d’y rajouter un ou deux barreau.
    Amitiés Laurent

  4. lili

    Mariano,
    Ben 10 h de marche c’est du costaud…j’ai adoré le ti lézard qui apprécié le fromage de chez nous…et cette vache aux cornes superbes avec son ti veau.Sans oublier toutes ces vues magnifiques.
    Amicalement,Lili.

  5. liliane deweer

    Liliane

    De nouveaux très joli ,la corse est aussi très rocheuse voir très dangereux

    Merci Mariano pour cette belle randonnée amitiés

  6. gar47

    Merci Mariano pour ces topos sur la Corse.
    Avec toi, tes photos et tes récits, on a à juste titre, envie d’y aller.

  7. Mariano64

    Bonjour Patrick,
    Tout ce que tu dis nous le savions déjà à l’avance, mon sac à dos sans l’eau et sans l’appareil photo (avec les accessoires) ne pesait que 8kg, ce qui est tout à fait raisonnable, nous n’avons porté que 1 voir 2 pique-nique pour le repas de midi et nous avons dormi dans les tentes des refuges (au total 7) le reste des nuits dans les gîtes et bergeries. Concernant les 2 sacs de 18kg, j’avais bien insisté dans la préparation qu’il ne fallait pas dépasser les 14/15 kg pour les hommes, je pense qu’aujourd’hui ils ont bien compris le message.
    A la fin des 13 étape, je ferais un compte rendu de tout ce qu’il faut savoir, pour l’instant place au images étape par étape. Merci pour l’appellation de la brèche.

  8. Patrick LAGUIONIE

    Bonjour,
    La première brèche en montant par la variante alpine s’appelle Boca di U Truvone (1334m).
    18kgs sur le dos pour le GR20 c’est presque le double de ce qu’il faudrait porter !
    Il faut rappeler que les refuges du PNC offrent casseroles, vaisselle et couverts, qu’il est possible de préparer ses repas sur les gazinières, que l’on trouve presque toujours de quoi acheter à manger et que les refuges louent pour la nuit des tentes avec de superbes matelas gonflables.
    Lorsque Asinau sera remis en fonctionnement complet, il est peut être préférable de s’y arrêter afin de profiter d’une étape plus calme le lendemain (Asinau-Matalza ou Basseta) avant d’aborder l’étape de crêtes Matalza-Usciolu, ou d’effectuer le tracé initial du GR20 (Asinau-Usciolu)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 5 derniers commentaires

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

Mes Liens Liste des Topos et Randonnées Les secours en montagneRefuges des Pyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Tous les Topos du site

Cartographie

Refuges et Cabanes des Pyrénées

Refuges et Cabanes des Pyrénées

Comment s’abonner au site: TopoPyrenees.com

Comment s'abonner à Topos Pyrénées

Entièrement Gratuit et sans engagement

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Entrer votre adresse mail:

Topopyrenees Mariano

Liste des Catégories du site

Magasin de sport Alpy’Rando (29 bis rue Berlioz 64000 PAU)

Cliquez sur la boite Mail pour me contacter sans laisser de commentaire sur le site:

Me Laisser un Message