• Déniv: +800m/-850m – (2h15+2h30)= 4h45 – 12 km Niv: Randonneur
  • Date: le 05.01.2020 – Vallée d’Ossau – Départ: Village Aste-Béon (520m)

La Falaise aux Vautours (Pène de Béon) 1250m depuis le village d’Aste-Béon.

Retour par le port de Béon et le sentier des Charbonniers.

1er petite sortie de l’année 2020 avec comme objectif premier: photographier les Vautours. Pour le topo de cette randonnée, ce sera l’occasion pour changer, de redescendre par le sentier des Charbonniers jusqu’au village de Castet.

Les Photos de la galerie pour ceux qui veulent voir directement les clichés.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Chargement de la carte, merci de patienter...

.

Difficultés: Aucune difficulté pour l’aller/retour en l’absence de neige, attention au niveau du sommet de ne pas trop s’approcher du vide !

Le retour au village de Castet, demande d’avoir le sens de l’orientation (bien lire ce topo) Trace Gps recommandée.

.

Pour ce topo, il vous faudra 2 voitures:

Une que nous avons laissé au village de Castet (Parking du fronton) derrière le kiosque (Ossau de Livre).

.

Et l’autre au départ de la randonnée du village d’Aste Béon pour éviter au retour les 6km de route.

Départ depuis le haut du village d’Aste-Béon (altitude 500m).

.

Le sentier est raide et prend vite de la hauteur pour les 30 premières minutes de marche.

.

Randonnée faite entre photographes amateurs avec Pascal.

.

Suivre le seul et unique sentier jusqu’à la sortie de la forêt.

.

Derrière nous, une très belle vue sur la vallée et les Cinq Mont qui sont légèrement enneigés.

.

Sortie de la forêt vers 990m d’altitude.

.

Choix entre la piste qui fait un virage par la droite ou en suivant le sentier en direction du Nord-N.E.

.

Nous choisissons le sentier qui s’efface un peu mais sans danger juqu’au Port d’Aste.

.

Port d’Aste (1030m) nous avons mis 1h15 (compter 1h30).

.

Nous traversons le Port d’Aste avec ses granges qui servaient aux bergers, d’étage intermédiaire entre plaine et haute montagne.

Le bétail qui ne transhumait pas y demeurait.

.

.

Après avoir passé le port d’Aste, direction la Pène de Béon avec un sentier bien visible en direction du Nord-Ouest.

.

.

Les vues sont superbes sur l’entrée de la vallée d’Ossau.

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m) se dévoile derrière nous, avec en bas de la vallée, le village de Laruns.

.

Le sentier bien marqué monte jusqu’au panneau solaires.

.

Panneau solaires qui se trouve juste à la limite du fil de crête du versant Sud de la Pène de Béon.

.

De belles vues sur la vallée depuis cet endroit.

.

.

Zoom sur le village de Laruns.

.

A partir d’ici, faites attention de ne pas trop s’approcher du vide.

.

La suite de l’itinéraire est simple, il suffit de suivre le fil de crête sans trop s’approcher du vide jusqu’au sommet.

.

.

.

Pascal dans les derniers mètres avant le sommet.

.

.

Pascal et Mariano au sommet de la Pène de Béon ou appelé également la falaise aux Vautours (1250m).

Nous avons mis 2h00 (compter entre 1h45 et 2h15).

.

Panorama (Cliquer sur le panorama annoté pour connaître le nom des sommets)

Certainement l’endroit où la vue sur la vallée d’Ossau est la plus belle !

.

il me semble d’après la photo prise avec mon 500mm (équivalent à 750mm),

qu’il y a 2 cordées qui montent au sommet du Pic du midi d’Ossau, pas sûr à 100%.

.

Il n’y a pas de difficulté pour monter au sommet de la Pène de Béon,

.

par contre, soyez vigilants de ne pas trop s’approcher du vide.

.

Et pour ceux qui ont des enfants, redoubler de vigilance.

.

La vue sur le village de Bielle.

.

Zoom sur Bielle.

.

Patricia et son groupe venant des Landes.

.

.

Infos et explications sur le site Topopyrénées que la plupart des randonneurs connaissent bien.

.

C’est parti pour 3 heures de photos animalières.

.

Pascal et moi, nous sommes venus ici pour photographier les vautours.

.

Mon Matériel: Poids 3,5 kg

Un reflex Nikon D7500 avec un objectif de 200-500mm (équivalent à un 750mm) Ouverture constante F5.6

.

Cliquer ci-contre pour Les Photos de la galerie

.

Pour ceux qui ne font que l’aller/retour, revenir par le même itinéraire jusqu’à Aste-Béon (1h30).

.

Pour les autres, depuis le sommet rentrer dans la forêt de Serres (Nord-Est)

Compter 2h30 jusqu’au village de Castet.

.

Ne vous éloignez pas trop du fil de crête, restez à une cinquantaine de mètres sans aller trop à droite.

.

Vous pourrez rejoindre le fil de crête après 10 petites minutes.

.

 Fil de crête que l’on peut suivre quelques instants avant de rentrer à nouveau dans la forêt.

.

Pascal a opté pour 2 appareils sur lui afin d’éviter le changement d’objectifs.

Me concernant, je préfère changer les objectifs plutôt que d’avoir 2 appareils, à chacun sa méthode.

.

Derrière nous le sommet de la Pène de Béon où nous étions !

Vous comprenez pourquoi il est impossible de suivre le fil de crête, beaucoup trop escarpé !

.

Il y a quelques cairns, mais pas beaucoup, c’est pourquoi il est préférable

d’avoir chargé une trace Gps pour ceux qui ont des Gps ou bien une application sur smartphones.

.

Très jolie forêt que nous traversons sans problème.

.

La sortie de la forêt après 25 minutes de marche depuis le sommet.

.

Mariano.

.

La vue sur notre droite vers le Moulle de Jaüt (2050m) avec une petite lune juste au-dessus de la Sésérite.

.

Petite mais avec mon objectif de 750mm, elle devient vite énorme !

.

L’arrivée au Port de Béon.

.

A gauche pour ceux qui veulent descendre au village de Béon.

(A ne pas confondre avec Aste-Béon qui est le départ de notre randonnée).

.

A droite pour ceux qui suivront ce topo.

.

Depuis le col de Béon (1050m)

suivre la petite piste herbeuse de gauche qui descend à l’abreuvoir de Lourziou.

.

Abreuvoir de Lourziou (1008m) 45 minutes depuis le sommet de la falaise aux Vautours.

.

Depuis l’abreuvoir de Lourziou, suivre l’itinéraire qui mène au Port de Castet sur 300m,

.

puis quitter le sentier pour suivre le balisage N°20 à gauche (Nord-N.O).

.

.

Nous sommes sur le sentier des Charbonniers.

.

La preuve ici avec cette marmite.

.

Celle-ci est mieux conservée.

.

Vers 955m, laisser la petite piste à droite.

.

Puis après 700m de marche, vers 860m quitter la piste en prenant le sentier des Artigaus à gauche.

.

Attention: pas d’indication au niveau de cette bifurcation (860m), mais sans problème avec notre Gps.

Nous avons même indiqué au vététiste la direction à prendre.

.

Nous retrouvons le balisage quelques dizaines de mètres plus loin.

.

Vers 790m, nous prenons la piste des Artigaus jusqu’à la route descendant au Port de Castet.

.

Chemin des Artigaus avec la montagne du Rey (1349m).

Montagne qui s’embrase avec les derniers rayons du soleil de la fin d’après-midi (17h00).

.

La jonction avec la route descendant du Port de Castet qui rejoint le village.

(2h00 depuis le sommet dont 1h15 depuis l’abreuvoir).

.

Petite pause, pour photographier ces adorables petits ânes.

.

L’arrivée au village de Castet.

.

Parking du fronton de Castet (460m).

Y’a plus qu’à prendre la voiture pour faire les 6km jusqu’à Aste-Béon, départ de notre randonnée.

.

.

.

Les photos prises lors de notre séance photos au sommet de la Pène de Béon (1250m).

Aujourd’hui, malheureusement il n’y avait pas d’air chaud et ses courants ascendants connus sous le nom de thermiques pour que ces extraordinaires planeurs prennent de la hauteur. Ils ont plané mais en bas de la vallée. Ce qui nous a pas empêché de prendre quelques belles photos avec Pascal.

.

L’accouplement:

Sur le moment, je me demandais bien pour quelle raison un vautour marchait sur le dos d’un autre, je ne m’étais pas imaginé un seul instant qu’ils s’accouplaient !

Après quelques recherches sur le net, l’accouplement se déroule de mi-octobre à mi-avril pour le vautour fauve. L’accouplement se déroule au nid ou à proximité. Il est précédé d’un toilettage individuel ou mutuel. Le changement de couleur de la zone pectorale dénudée est un signe distinctif de l’excitation du partenaire. Le redressement des plumes scapulaires en est également un.
Le mâle grimpe sur le dos de la femelle. La fécondation à lieu par contact de la zone cloacal. Le mâle émet des chuintements et des soufflements lorsqu’il est sur la femelle. La durée de l’accouplement ne dépasse pas 30 secondes.

.

Les vautours étaient à plus de 100m voir même 150m !

.

Et donc un peu loin pour prendre de belles photos bien nettes,

mais après les avoir traitées en post-traitement avec Photoshop, les photos sont correctes:

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Il n’y a eu que 2 vautours qui ont planés à notre hauteur.

.

Si non, tous les autres étaient en-dessous de nous.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Une belle journée entre photographes amateurs, tous les deux passionnés de photos animalières.

Merci Pascal.

Pour information, j’ai pris: 1700 photos durant cette randonnée dont 1400 uniquement pour les Vautours.

6 réponses
  1. Eric W
    Eric W dit :

    Bonjour Mariano,

    Bonne année à toi pour commencer ! Avec plein de belles randonnées et de beaux reportages !
    Petite question: le Pène de Béon est-il bien en dehors de la réserve protégée où on n’est pas censé pénétrer lors de la nidification ?

    Amicalement.

    Eric

    Webmaster: Je ne sais pas Éric, ce que je sais c’est qu’il n’y a pas de panneaux d’interdiction et de toute manière, tu ne risques pas de les déranger à moins de se jeter dans le vide, les nids sont en-dessous de la pène de Béon sur des falaises verticales et tu ne peux pas les voir sans prendre de gros risques.
    Mariano

    Répondre
  2. BERNARD
    BERNARD dit :

    Merci pour ces belles photos et meilleurs voeux 2020 avec plein de randos et de photos, c’est toujours un bonheur ces Pyrénées où nous avons passé le Nouvel An avec un ciel radieux (Casque de Lhéris ,Plo del Naou et lac de Peyrelade)
    Amitiés
    Marie Bernard

    Répondre
  3. liliane
    liliane dit :

    Bonjour Mariano,
    Le randonnée est superbe avec les vautours, il n’y a plus trop de neige dans les Montagnes.
    La promenade est très jolie, et les photos des vautours sont superbes.
    Merci de nous laisser profiter de toute cette belle nature

    Amitiés Liliane

    Répondre
  4. serge
    serge dit :

    Bonjour Mariano
    belle boucle , la vue sur la vallée est superbe, nous avons fait cette rando en 2014 en aller-retour, le sentier est bien raide au départ, on nous avait dit que ce sentier avait été construit par des italiens pour accéder aux mines de l’époque, je n’ai pas pu vérifier cette information, en plein mois d’Août les vautours s’en donnaient a coeur joie, mais je n’avais pas ton matériel !!!
    Amitiés
    Serge

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *