Select Page

Les Grottes de Bétharram

Visite des grottes de Bétharram

Les grottes de Bétharram sont situées entre Lourdes et Pau à 2km des sanctuaires de Notre-Dame de Bétharram. C’est pour honorer ce lieu étroitement uni aux grottes que Léon Ross les a baptisé « Grottes de Bétharram » afin d’inciter les visiteurs des grottes à venir prier à la chapelle de Bétharram où repose Saint Michel Garicoïts, fondateur de la Congrégation des pères de Bétharram, à qui Sainte-Bernadette Soubirous a rendu visite plusieurs fois.

Chaque année, des pèlerins du monde entier venant prier la vierge de Lourdes et des touristes visitant les Pyrénées découvrent cette Merveille des Pyrénées. C’est à ces visiteurs que les grottes de Bétharram doivent leur renommé mondiale. A ce jour, ce sont les seules grottes à offrir aux visiteurs une promenade souterraine comprenant trois modes de transport: à pied, en bateau et en petit train.

Beaucoup de gens de la région connaissent ou ont déjà entendu parler des grottes de Bétharram, malheureusement comme souvent,  les gens pensent qu’il faut aller au bout du monde pour aller voir des endroits magiques alors qu’à deux pas de chez nous existe une multitude d’endroits à visiter, alors si vous n’êtes jamais venus aux grottes de Bétharram ou si vous les avez visitées depuis déjà quelques années, n’hésitez pas à y revenir, cet endroit est magique !

Logo-Betharram

.

Les grottes ont été découvertes en 1819.

.

La visite commence par la première salle qui s’appelle le Gouffre.

Les-Grottes-de-Betharram_080

.

La formation des grottes de Bétharram peut se résumer en ceci: Il préexistait dans le calcaire des crevasses, des cassures souterraines qui ont tracé leur voie aux infiltrations. Ces crevasses ont capté peu à peu les cours d’eau de la surface du sol. Ces cours d’eau, par érosion mécanique et aidés par la corrosion chimique, ont élargi les fissures souterraines en de vaste cavernes.

.

.

La grande salle.

.

Une cloche géante est suspendue dans un dôme très élevé, c’est une stalactite creuse. Sur son pourtour, on distingue les gouttes d’eau qui contournent leur construction.

.

.

La partie visitée des grottes s’étend sur 2,8 km avec une impressionnante dénivellation de 80 m. Le parcours souterrain de la rivière est de 3,5 km.

.

Les reflets dans l’eau calme de la grotte.

.

.

Les Grottes de Bétharram sont les plus belles d’Europe et certainement les plus curieuses à visiter : elles livrent aux visiteurs, par leur variété la clef de la formation de presque toutes les grottes mortes ou en pleine activité.

Les-Grottes-de-Betharram_081

.

Le plafond.

.

.

La colonne d’Hercule.

.

.

La colonne d’hercule, imposante par la coulée calcaire qui l’a formée.

.

Le Château fort.

.

La silhouette d’un château fort,

avec ses tours, ses tourelles et son donjon. c’est une grosse masse calcaire.

.

.

.

.

.

.

.

La salle des lustres.

.

Certainement la plus belle salle de la partie supérieure: la salle des lustres. Elle a été dénommée ainsi à cause du bizarre groupement des stalactites à la voûte: on dirait des lustres géants.

.

.

Superbe !

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La Géante.

.

.

Le retour par la partie supérieure.

.

Des graffitis historiques

Les premieres personnes qui s’aventuraient dans ces galeries s’éclairaient à l’aide de torches. Elles inscrivaient leurs noms ainsi que des dates à l’aide des cendres de leur torches: on peut lire 1860.

Les-Grottes-de-Betharram_085

.

La coquille d’huître et bien d’autre tout le long de la visite.

.

Colonne en formation, elle ne sera entièrement soudée que dans 5.000 ans !

.

.

.

.

Retour devant la cloche, la première partie de la visite est terminée.

.

Un des nombreux guides qui vous accompagnera durant la visite.

.

La descente du gouffre.

Les grottes de Bétharram vont maintenant se révéler sous de nouveaux aspects.

.

Le cloître, c’est superbe, il n y a pas de mots !

Un des bras de la rivière se jetait en cascade par ces ouvertures. Lorsque l’eau s’est retirée pour couler plus bas, une colonnade s’est formée et on a maintenant l’impression d’être devant un monastère roman avec ses voutes et ses piliers massifs.

.

La salle Féerique !

A droite du cloître, trois colonnettes très fines, à peine si les stalactites ont fait jonction avec les stalagmites, surtout à la colonnettes du milieux. Et encore un peu plus à droite comme deux jambes humaines traversant la voûte, on distingue très bien le genou.

.

80m de dénivelé à descendre pour rejoindre la rivière souterraine, c’est à dire au 4em et 5em étage des grottes.

.

Gravée sur la paroi:

La limite départementale entre les Pyrénées Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

.

.

L’arrivée au niveau de la rivière.

.

.

Le petit tour de bateau, certes très court mais sympa.

.

Après le passage de la rivière, le l’itinéraire ira de plain-pied jusqu’à la sortie.

.

.

Nous retrouvons la rivière avec des blocs suspendus un peu partout.

Les-Grottes-de-Betharram_082

.

.

La grande passerelle.

.

Les-Grottes-de-Betharram_084

.

Vous pouvez passer sans inquiétude sous ces blocs coincés.

Les-Grottes-de-Betharram_083

.

.

.

La galerie ensuite s’élargit et s’élève à près de cinquante mètre de hauteur. Les eaux de la rivière actuelle, en-dessous de la passerelle, vont disparaître peu à peu par infiltration pour ensuite se jeter à l’extérieur dans le Gave de Pau.

.

Depuis 1973, pour finir la visite souterraine, un petit train à traction électrique nous ramène à la lumière du jour. Sur ses roues caoutchoutées, il avance silencieusement sans souci des ténèbres, sûr de son chemin. Des points de clarté permettent d’admirer au passage: La Salle des Aiguilles, la Salle des Baïonnettes, les Draperies et le Baldaquin.

.

Au bout du tunnel creusé en 1922, un point lumineux apparaît au loin, c’est de nouveau le jour !

.

Ce que nous avons appris à l’école de l’histoire des cavernes et des grottes, nous venons de le vivre dans les grottes de Bétharram.

.

Merci à Ghislain et à son papa Albert Ross pour cette belle visite au cœur de l’une des plus belles grotte d’Europe.

.

Très doucement le train aligne ses wagons contre le quai de débarquement, face à l’Aiglon.

.

A quelques mètres du quai,

un magnifique bâtiment construit en 1925 (un des tous premier de France en béton armé)

.

Dans ce hall, des souvenirs, minéraux, fossiles et cartes postales sont proposés à l’appréciation du visiteur.

.

Le site web:  Logo-Betharram

.

Affiche de 1903 (Merveille des Pyrénées).

Les-Grottes-de-Betharram_072

.

La plus grande merveille souterraine du monde.

.

Un peu d’histoire:

Léon Ross, un intrépide malouin descendant de corsaire entre en scène.

.

Découvertes en 1819 par un ancien grognard de Napoléon, les grottes commencent à attirer l’attention des naturalistes à partir de 1836 grâce à l’exploration du professeur Mermet.
Les premiers grands explorateurs sont trois membres de la section du Club Alpin de Pau : Larry, Campan et Ritter. En 1888, ils découvrent un certain nombre de puits reliant le premier étage des grottes aux étages inférieurs.

.

En 1889, Armand Vire, directeur du Laboratoire de biologie souterraine au Muséum d’Histoire naturelle venu explorer Bétharram relate dans les Mémoires de la société de spéléologie (Tome III / n° 14 – juin 1898) la découverte de l’étage inférieur et donc, de la rivière souterraine.
Léon Ross (1847-1933), artiste-peintre et photographe, né à Saint-Malo en 1847, installé dès l’année 1880 dans les Pyrénées, suit ces dernières explorations. C’est l’un des tous premiers photographes paysagistes des Pyrénées.

.

Le 13 avril 1907, Edouard-Alfred Martel (1859-1938) entreprend avec Léon Ross, la coloration de la rivière pour en connaître la résurgence.
En 1907, Emile Cartailhac (1847-1933), pré-historien, y découvre de nombreuses griffures et bauges d’ours.
Homme d’aventures, dès 1900, L. Ross entreprend l’aménagement de chemins dans la grotte afin d’en faciliter l’accès et la visite. Il construit également une usine électrique sur le Gave de Pau pour électrifier l’ensemble des grottes.

.

1903-2003 – Centenaire de l’ouverture au public des Grottes de Bétharram

Léon Ross, aussi intrépide que ses ancêtres corsaires malouins, part à l’aventure du monde souterrain. D’abord, il construit sur le Gave de Pau une usine électrique pour éclairer entre autres, l’hôtel Royal de Lourdes (situé à 15 km). Sur le trajet de la ligne, il propose aux habitants de découvrir et d’utiliser la force électrique pour s’éclairer et se chauffer… Une vraie révolution ! En 1902, il jette sur le Gave de Pau un pont pour accéder à l’entrée des grottes dans de meilleures conditions. Officiellement en 1903, les grottes sont ouvertes au public : Léon Ross a 53 ans. Les visiteurs arrivent en voiture à cheval de Lourdes et Pau. Plus tard, ils viendront en voiture automobile et en car. Il crée ensuite une ligne d’autobus au départ de la cité mariale. D’autres viennent en train jusqu’à la gare de Lestelle-Bétharram, puis se rendent à pied aux grottes et reprennent le train à Saint-Pé-de-Bigorre.

.

En 1918, son fils Albert lui succède. De 1913 à 1925, il creuse le tunnel de sortie. Les visiteurs sortent alors directement de la grotte sans avoir à remonter le gouffre. Il lance aussi une écurie de courses et ses trotteurs courent dans le grand sud-ouest. Un support de publicité novateur puisque ses chevaux s’appellent Grottes de Bétharram I, Grottes de Bétharram II, etc… Une excellente idée promotionnelle !

À sa mort en 1926, Marie, son épouse courageuse et volontaire, relève le défi et prend la suite de son affaire avec succès.

En 1955, leur fils Edmond sonorise déjà les explications principales données par les guides du site. Il les traduit en cinq langues afin de satisfaire les demandes des visiteurs étrangers : une première en France à cette époque ! En 1973, il construit un petit train à traction électrique : enfin, les 600 derniers mètres ne se font plus à pied…

Aujourd’hui, c’est Ghislain Ross qui succède à son papa Albert, 4e génération, qui gère et perpétue cette belle aventure. Depuis 1996, ils ont entrepris des travaux pour rendre accessible aux handicapés en fauteuil roulant la visite du premier étage des grottes : les 120 marches d’origine sont désormais remplacées par une rampe d’accès.

Voilà, j’espère que ces belles photos vous donneront envie de venir visiter ce lieu magique !

Logo-Betharram

Par temps de pluie ou par périodes de forte chaleur,

n’oubliez pas de venir visiter les Grottes de Bétharam (Elles sont ouvertes toute l’année).

.

L’article de Bernard Boutin dans Alternatives Pyrénées

.

Voir les autres curiosités de la région

Retour-Haut-de-Page

Topo-Grotte

Topo-Bétharram

About The Author

9 Comments

  1. liliane deweer

    Bonjour Mariano,

    que je suis contente de voir les grottes , souvent on a passé par la en étant à Lourdes , mais avec Mon Mari dans une chaise roulante pas possible de rentrer

    il sont Magnifiques ,je suis contente de les avoir vues par vous,

    MERCI MARIANO VOUS M’AVEZ FAIT UN GRAND PLAISIR

    Amicalement

  2. lili

    Mariano,
    Visitées à plusieurs reprises toujours aussi magiques mais je me souviens que l’on prenait des bulles avant de prendre le petit train…
    Merci pour ces beaux clichés…
    Amicalement,

  3. Gianoli Sébastien

    Alpiniste, spéléologue… Mariano est un héros ! Pour nous faire découvrir les beautés de nos Pyrénées !
    Même si rien ne vaut une vrai visite, ce reportage est encore très complet avec de magnifiques photos.

  4. Bernard Boutin

    Plus on les visite, plus on les découvre : « Same, same but different ! » . Super reportage. Merci Mariano.

  5. Jacques ROBERT

    Bonjour Mariano,
    Je les ai parcouru à plusieurs reprises et chaque fois émerveillé par la beauté du lieu. Au travers de vos photos vous avez su retransmettre l’exactitude des couleurs et de l’ambiance qui règne dans ce site magique. A visiter sans modération.
    Il existe aussi une autre grotte qui mérite le détour à la sortie de Bagnères de Bigorre sur la route du col d’Aspin.
    Bien amicalement

  6. Gabrielle

    Cher Mariano
    Là tu peux dire que tu m’as comblée! j’ai passé mon enfance à Lestelle ,née à Montaut, les grottes je les ai visitées plusieurs fois et ma famille était amie avec le frère d’ Edmond, qui s’appelait lui aussi Léon (grand père oblige!)
    Tes photos sont, comme d’habitude, superbes. j’ai refait cette visite avec un très grand plaisir!
    Un grand merci Mariano et bonne continuation.
    Ma journée est toute ensoleillée par ce merveilleux souvenir

  7. de gracia

    Magnifique reportage Mariano !

    Mais dis moi les couleurs sont naturelles ou se sont les projecteurs qui donne ce vert et jaune orange ,?
    En tout cas je veux voir ça lorsque l’on descendra te voir !
    Bisous
    Christiane

  8. Boissiere

    J’habite à 40 km et je n’y ai jamais mis les pieds!! A programmer donc en famille. Merci pour ce beau « reportage ». DENIS

  9. Barrau françoise

    Bonjour Mariano,
    Je les ai visitées il y a très longtemps et j’avoue que je préfère me trouver sur un sommet que sous terre, mais là vraiment tu as éveillé ma curiosité avec ces magnifiques photos
    Toutes ces couleurs naturelles posées sur une architecture extraordinaire, cela me donne vraiment l’envie d’y retourner !!!
    Et je pense qu’après ce reportage, je ne serais pas la seule ! …..
    Merci beaucoup Mariano de nous emmener aussi sous terre pour admirer ces merveilles !!
    Amitiés à Bernard Boutin, son épouse toujours souriante et Marinette en copilote pour l’occasion
    Bises
    Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 5 derniers commentaires

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

Mes Liens Liste des Topos et Randonnées Les secours en montagneRefuges des Pyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Tous les Topos du site

Cartographie

Refuges et Cabanes des Pyrénées

Refuges et Cabanes des Pyrénées

Comment s’abonner au site: TopoPyrenees.com

Comment s'abonner à Topos Pyrénées

Entièrement Gratuit et sans engagement

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Entrer votre adresse mail:

Topopyrenees Mariano

Liste des Catégories du site

Magasin de sport Alpy’Rando (29 bis rue Berlioz 64000 PAU)

Cliquez sur la boite Mail pour me contacter sans laisser de commentaire sur le site:

Me Laisser un Message