Sélectionner une page

Parc national d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice

Parc national d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice

Parc National d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice

Le parc national d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice (en catalan : Parc Nacional d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici) a été créé en 1955. C’est l’unique parc national espagnol de la communauté autonome de Catalogne.

.

Le parc national a été créé par décret le 21 octobre 1955 avec une superficie initiale de 9 851 hectares. Il est le cinquième parc national de l’État espagnol et le deuxième des Pyrénées, après celui d’Ordesa et Monte Perdido. À la fin des années quatre-vingt, le Parlement catalan a appliqué les compétences exclusives qui, en matière d’espaces naturels, correspondaient au Gouvernement catalan et a approuvé la loi 7/1988 de re-classification du parc national afin d’élargir et de préserver cet espace naturel protégé contre toute intervention pouvant altérer son intégrité. La loi 22/1990 a modifié les limites de la zone périphérique de protection et a redéfini les activités autorisées au sein de la zone. Finalement, l’élargissement du parc a été décrété en 1996, raison pour laquelle sa superficie totale est passée à presque 40 000 hectares, inclues dans la zone périphérique de protection. Un an plus tard, une décision du Tribunal constitutionnel venait modifier la loi antérieure sur la conservation des espaces naturels, la flore et la faune, ce qui a provoqué l’interdiction de sa gestion par les communautés autonomes. Le parc national est ainsi réintégré au réseau de parcs nationaux.

.

Les animaux domestiques

Les chiens sont tolérés mais tenus en laisse.

.

Consultez les limites de la zone du : Parc national d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice

.

Le parc national ne doit pas être considéré comme un espace naturel totalement isolé du reste du territoire. Les activités des personnes et des villages qui l’entourent ont peu à peu modelé le paysage depuis des temps immémoriaux pour en faire ce que nous connaissons actuellement. Ce paysage humanisé a également été très influencé par l’existence d’un relief montagneux extrême qui a rendu difficile les communications internes et externes, et d’un climat rigoureux et froid qui a provoqué l’établissement de petits villages, très proches les uns des autres. Le Moyen-Âge a connu un développement culturel sans précédents. Avec l’arrivée de l’art roman, un grand nombre d’églises dotées de sculptures et de peintures murales, de clochers étroits, de monastères, de châteaux, de tours de guet et de ponts ont été construits dans toutes les vallées. Ce fait historique nous a transmis en héritage un patrimoine artistique unique dans les Pyrénées, parfaitement intégré dans le paysage qui l’entoure. La Vall de Boí, dans L’Alta Ribagorça, contient l’un des ensembles monumentaux les plus importants d’Europe, déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 2000. Mais nous trouvons également des exemples significatifs de cette période dans les vallées voisines.

.

Plus d’infos sur le Parc National

.

Voir les commentaires

laisser-un-commentaire

.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cartographie Topopyrénées

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Désert des Bardenas Reales

Commentaires récents

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Contact Mail

S’abonner au site Topopyrénées

Entrez votre adresse e-mail

Entièrement gratuit Voir Ici