Select Page

Randonnée Montagne du Rey 1349m par le versant Nord

Randonnée Montagne du Rey 1349m par le versant Nord
  • Vallée d’Ossau – Dénivelé +900m – 4h30 – 11 km – Niveau: Randonneur
  • Date: le 21.04.2013 – Départ: Route de Nay (Louvie-Juzon)

Soum de las Picarras 1349m (Montagne du Rey) par le versant Nord

Il existe plusieurs itinéraires  pour accéder au sommet de la montagne du Rey, soit par le versant Sud (Ici), soit par le versant Nord en boucle par le Col Deus Coigts ou comme sur ce topo en aller/retour depuis Louvie-Juzon par le versant Nord du massif, c’est ce dernier qui est le plus facile et qui ne comporte pas de difficulté majeure. Le panorama au sommet été comme hiver est tout simplement splendide !

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune difficulté par beau temps et en l’absence de neige.

.

Départ de la randonnée depuis la D35 à proximité de la carrière (altitude 500m).

A 1,4 km exactement de l’embranchement avec la N134 allant au col du Pourtalet.

Randonnee-Montagne-du-Rey_001

.

Depuis le parking, prendre l’unique sentier rentrant dans le bois en direction du Sud-Est.

.

La randonnée démarre par un splendide lever de soleil, quel dommage de ne pas être en hauteur !

.

Vue sur la montagne du Rey.

.

Le soleil commence a illuminer le soum de Las Picarras (La Montagne du Rey).

.

Malheureusement cette randonnée se déroule principalement en forêt et il faudra marcher 1h30

pour sortir définitivement de la forêt et retrouver le soleil.

.

Aucune difficulté,

il suffit de suivre le sentier pendant 2,5 km depuis le départ jusqu’au 1er virage d’une piste (altitude 720m).

.

Jonction avec une piste forestière venant de la gauche (680m). Panneau  Listo (petite boucle) faire attention au retour de ne pas vous engager sur cette piste sous peine de faire 1 km de route départementale pour retrouver la voiture.

.

.

Altitude 720m (45 minutes depuis le départ) suivre la piste montant vers l’Est sur 100m.

.

Puis, la suivre vers l’Ouest-S.O (virage altitude 752m).

.

Ne plus la quitter jusqu’aux panneaux indicatifs.

.

Petite ouverture sur la plaine !

ça sera la seule jusqu’à la sortie du bois.

.

Barrière à bestiaux avec juste après un abreuvoir.

.

160m après l’abreuvoir à bestiaux altitude 894m.

Deux solutions:

Continuer tout droit jusqu’aux panneaux indicatifs ou monter à gauche pour récupérer le sentier.

.

Si vous continuez tout droit, après 200m prendre le sentier de gauche montant vers l’Est.

.

Si non, faite comme moi, monter plein Sud pour retrouver une sente herbeuse.

.

Avec un Gps c’est relativement facile de retrouver la sente, mais si vous ne l’avez pas ou si vous n’avez pas le sens de l’orientation, préférer suivre la piste jusqu’aux panneaux.

.

Un peu de ciel bleu, ça fait du bien !

.

Je retrouve la piste après avoir marcher seulement 100m au lieu des 400m de piste.

A partir d’ici, il suffit de suivre la piste jusqu’à la sortie du bois.

.

Ne pas faire attention aux petits embranchements dans certains virages comme celui-ci.

.

Le sentier jusqu’à présent en terre laisse place à un sentier rocailleux (960m).

.

.

Juste avant la sortie du bois, vue sur le Rocher d’Aran 1796m.

.

.

Sortie du bois altitude (1090m).

.

Mer de nuages et ciel bleu, que tu bonheur ! ! !

.

Panorama vers Le Mailh Massibé et le Roumendares.

.

Le pic de Gerbe (1901m).

.

Le Lauriolle (1858m) splendide !

.

Le pic de Larie (1903m).

.

La crête de Sède de Pan avec en contrebas les cabanes les Bordes (1290m).

.

Le Rocher d’Aran 1796m.

.

Depuis la sortie du bois, grimper vers le Sud-Est en direction du col (à gauche de cette éminence).

.

Derrière moi, la vue est splendide.

.

La montée vers le col

se fait hors sentier malgré une sente existante qui a tendance à disparaître par moments.

.

Petite lucarne vers le pic enneigé du Larie (1903m).

.

La mer de nuages

qui s’est formée ce matin en quelques minutes alors que le ciel était bien dégagé au départ.

.

Le col est en vue (1274m)

la pente est soutenue mais rien à voir avec le versant Sud (voir une photo Ici)

.

Des marquages de couleurs jaunes

sur plots ou sur les arbres vous indiquent que vous êtes bien dans la bonne direction.

.

.

Marquage sur l’arbre.

.

La plaine côté Nord-Est.

.

.

.

Col de la Montagne du Rey (1274m).

2h depuis le départ (compter entre 2h et 2h30 pour y arriver tranquillement)

.

Vue splendide depuis le col sur les crêtes de Coos.

.

Depuis le col, compter 8 petites minutes pour grimper

au Soum de Las Picarras qui est le point culminant de la Montagne du Rey (1349m).

.

Mais le promontoire au bout de la crête à droite du col a un panorama similaire au Soum de las Picarras

avec en plus la vue plongeante sur la vallée d’ossau et la vue  imprenable sur le plateau du Bénou.

.

5 petites minutes depuis le col, 2h05 pour +900m de dénivelé et 5,5 km de distance depuis le départ.

(compter 2h30 pour y arriver tranquillement)

.

Panorama à 360°

camera-panorama

Vue plongeante sur le versant Sud de la Montagne du Rey et le port de Castet (868m).

.

Il est 9h20 du matin et je suis déjà au sommet alors que certains randonneurs démarrent seulement du port de Castet vers les Mails, Durban, Sésénite, Coos, Male Ores et le seigneur des lieux: le Moulle de Jaüt avec ses 2050m.

.

Les nuages donnent un cachet supplémentaire à ce beau paysage.

.

Panorama vers la vallée d’Ossau.

.

Pic d’Aule (2392m).

.

Les villages de Bielle et Bilhère en Ossau.

.

Le village de Bielle.

.

Panorama du Montagnon (1973m) au pic des Escurets (1440m).

.

Panorama vers le pic de Barsaut où Laurent doit accompagner un groupe des APNP aujourd’hui. il a démarré il y a tout juste 30 minutes et j’ai bien peur pour lui et son groupe qu’ils soient dans les nuages.

.

Mer de nuages en direction de la plaine (Nord).

.

Les crête de Coos.

.

Le col l’Allène 1784m avec  le sommet de la Sésénite ou Sésérite au premier plan (1588m).

.

La belle crête de Coos

et son sommet le Moulle de Jaüt 2050m avec à gauche au premier plan, le pic de Males Ores 1560m.

.

Le Moulle de Jaüt 2050m.

.

Zoom sur le sommet du Moulle de Jaüt (2050m).

Et dire que c’est par ce versant que nous descendons en été ! ! !

.

Le pic de Ger 2613m.

.

Les cinq Monts avec le pic de Gerbe à droite (1901m).

.

Rocher d’Aran (1796m), Ourlenotte (1806m),  Ourlène (1813m) et Roumendares (1646m).

.

Panorama côté Est en direction du pic de l’Estibète (1851m) et du Soum d’Andorre (1683m).

.

.

Panorama vers la vallée d’Ossau.

.

Le pic du midi d’Ossau 2884m.

(La même vue prise en été sans les nuages)

.

Zoom sur la pointe de France et le Jean-Pierre (2884m).

.

.

Village de Bielle.

.

La mer de nuages qui était paisible jusqu’à présent commence à remuer, pas bon signe ! ! !

.

Pour le Soum de las Picarras,

redescendre jusqu’au col puis remonter la crête schisteuse jusqu’au sommet.

.

Le col.

.

La montée dans un premier temps sur une pente herbeuse puis schisteuse jusqu’au sommet.

.

.

Panorama derrière moi.

.

A quelques mètres du sommet.

.

Soum de Las Picarras (1349m) 8 minutes depuis le col

15 minutes depuis le sommet sans nom (extrémité de la crête Ouest)

.

Le panorama est sensiblement le même.

.

.

Magnifique contrastes de couleurs !

.

Crête de Coos et le col de l’Allène (1784m) avec la Sésénite devant (1588m).

.

Le Moulle de Jaüt 2050m.

.

La Sésérite ou Sésénite (1588m).

.

Le port de Castet (868m).

.

Panorama vers l’Estibète (1851m) et le Durban (1700m).

.

.

Les cinq Monts.

.

Vers le Rocher d’Aran (1796m).

.

La mer de nuage commence à se désagrégée, pas bon du tout !

.

.

Une petite trouée pour voir  la carrière de Rébénacq.

.

Carrière de Rébénacq.

.

Sommet du Pambassibé (2378m).

.

.

.

Après 10 petites minutes au sommet, je retourne sur le promontoire en bout de crête.

.

Le versant Nord par où je suis monté.

.

La mer de nuages se désagrège de plus en plus, pas bon signe tout ça ! ! !

.

Mai bon, pour l’instant je profite de ce beau paysage.

.

Je rejoins le col.

.

Col altitude 1274m.

.

Retour où j’étais tout à l’heure.

.

Le panorama n’a pas changé depuis tout à l’heure,

.

si ce n’est les nuages qui commencent à faire quelques ballets vraiment sympa.

.

.

La mer de nuage est aux alentours des 1200m et ne va pas tarder à me rejoindre.

.

.

.

.

.

.

C’est un ballet incessant de nuages, un régal pour les yeux !

.

Côté Moulle de Jaût, ça commence vraiment à se boucher !

.

.

.

Superbe !

.

Maintenant c’est sûr, les nuages vont bientôt m’envahir !

.

Laurent qui doit monter en face, au pic Barsaut , doit-être en ce moment dans la purée de pois.

.

Avec les nuages on ne sait jamais ?

Ils peuvent vous envahir en quelques minutes et ne plus vous quitter ou partir aussi vite qu’ils sont venus.

.

Il n’est que 10h du matin et après réflexion, je décide de rester au sommet .

.

Après une montée de 2h,

puis 50 minutes au sommet à faire des photos, je commence à avoir une petite faim !

.

Je décide de commencer à manger un de mes trois casse-croûte que j’avais préparés soigneusement ce matin en attendant de manger les deux autres un peu plus tard et ainsi attendre gentiment que les nuages repartent.

.

Lorsque j’ai mis les mains dans mon sac à dos,

j’ai très vite compris que je n’avais rien à bouffer, j’avais tout laissé à la maison ! ! !

.

Et du coup attendre 2h au sommet sans manger avec en plus une bronchite que je traînais depuis 3 jours,

j’ai vite changé d’avis, retour à la maison.

.

Retour par le même itinéraire.

.

.

Je redescend au col.

.

La visibilité n’est que d’une dizaine de mètres

mais comme j’ai mon Gps en main avec ma propre trace enregistrée de ce matin, aucun stress.

.

.

Je retrouve tous les balisages au mètre près grâce à mon Gps.

.

Et ceux qui sont réfractaires à l’utilisation d’un Gps, tant pis pour eux.

.

Lorsque vous êtes seul et qu’il y a du brouillard, croyez moi, c’est un sacré compagnon et toujours fidèle !

même si certains vous diront qu’il peut tomber en panne ou que les piles peuvent se décharger.

.

Moi ça fait 6 ans qu’il me suit à chaque randonnée (environ 300)

les piles ne se sont jamais déchargées et il n’est jamais tombé en panne !

.

Retour à la randonnée.

.

Arudy.

.

Cette fois-ci, contrairement à l’aller, je reste sur le sentier.

.

Pour arriver ici au croisement des sentiers.

En introduction, j’ai mentionné qu’il y avait 3 itinéraires pour gravir la montagne du Rey, en voilà un quatrième par le circuit du piémont du Rey depuis le village de Louvie-Juzon, ça sera l’occasion de le refaire une troisième fois par ce côté.

.

Le sentier remonte.

.

Pour arriver à la jonction de ce matin.

.

.

Scille lis-jacinthe des Pyrénées et Primevère intriquée.

.

Primevère intriquée.

.

Primevère intriquée.

.

Scille lis-jacinthe des Pyrénées.

.

La barrière de ce matin.

.

Vue sur la plaine depuis la piste.

.

.

La ville de Pau au loin.

.

virage altitude 752m (prendre à gauche).

.

Puis, après le virage altitude 752m, continuer tout droit et ne faites pas comme moi qui ai suivi la piste,

mais mon Gps m’a vite signalé l’erreur.

.

Continuer tout droit au virage pour récupérer une autre piste en direction de l’Ouest.

.

Prendre à gauche et non à droite.

.

A proximité de la carrière.

.

Retour au parking (1h40 depuis le sommet).

.

Les nuages sont encore accrochés à la montagne du Rey !

J’ai bien fait de partir très tôt ce matin, j’ai eu de très bonnes conditions météo jusqu’à 10h avant que les nuages commencent à arriver. Avec l’expérience,  je sais que lorsque le temps est incertain, vaut mieux se lever très tôt est arriver au sommet avant 10h, après c’est pile ou face mais bien souvent après 9h du matin lorsque le vent commence à se lever, les conditions changent.

je n’étais jamais rentré aussitôt d’une randonnée, 12h15 à la maison où mes trois casse-croûte m’attendaient gentiment sur la table.

Fond d’Ecran au format 1920×1080 pixels

Fond-d-ecran-Montagne-du-Rey

Retour-Haut-de-Page

Topo-1349m

Topo-Picarras Topo-Montagne Topo-Rey

About The Author

15 Comments

  1. Sébastien gianoli

    les photos sont comme d’habitude superbes . Je viens de découvrir hier soir votre site: bravo pour la qualité et la précision des itinéraires. Juste une petite erreur: la photo indiquant Louvie-juzon à la descente est en fait Arudy, mais bon c’est un détail .( je suis originaire de louvie, je pouvais pas la louper; chauvin!!!)
    concernant la rando, j’ai l’habitude d’y monter par la voie la plus directe, à mon sens, qui consiste à prendre la route à droite 400 m après l’église, puis la piste . L’itinéraire est balisé. il y a un passage raide dans les cailloux mais sans danger sur sol sec.( lieu dit « dreyturère » sur l’IGN 25). on rejoint votre itinéraire à la sortie de la forêt avant d’attaquer la pente finale.

  2. Pascal Barrère

    Merci Mariano pour les judicieuses indications sur les risques d’erreur dans les nombreux embranchements de cette rando (surtout utiles en descente : j’ai mis 1 h pile depuis le col).Je l’ai faite aujourd’hui, les temps de montée indiqués sont bons : 2h10 jusqu’au col (en coupant à gauche dans la clairière 894 m) + 10 mn jusqu’au Soum de las Picarras. Mais il y a une différence avec la période où le topo a été fait : le sommet est plein d’orties, mais le superbe panorama fait oublier les inconvénients…Merci encore.

  3. François

    Les soldats ne sont plus ce qu’ils étaient !Oublier les biscuits ! Il fallait profiter de la situation pour nous faire part comment manger une plante sauvage pleine de vitamines en cas de survie !!!
    Enfin ventre vide ou plein merci pour la rando elle n’en n’a que meilleurs souvenirs !
    Bien cordialement

  4. xavier hervoi

    bonjour mariano
    comment vas tu ?
    nous venons de faire cette rando le 24 avril très jolie vues
    merci pour les infos sur la rando et bonne continuation
    xav

  5. Lili

    Mariano !
    de très belles photos et des fleurs en pagailles…mon pauvre Mariano oubliant son casse croûte !!!!! et Marinette n’était pas là !allez cela arrive !!!!
    le soleil est là mais pas pour longtemps quel dommage!
    amitiés de lili a+

  6. liliane deweer

    liliane

    encore de nouveau, une splendide randonnée , et les photos aussi font rêver, toute cette beauté dans les montagnes

    Merci Mariano de nous laisser rêver

  7. Françoise Salamitou

    Si je peux me permettre, êtes-vous sûr du nom de la lunaire annuelle dans votre reportage sur la Montagne du Rey, fleur bleue ? à mon humble avis, ce sont des scilles (scille lis-jacinthe des Pyrénées )qui tirent leur nom du grec : scullein=nuire, allusion au poison violent contenu dans le bulbe-très abondante dans les forêts de basse et moyenne altitude des Pyrénées Atlantiques et Hautes….

  8. Betty

    Les pierres gardent -elles la mémoire ?témoins muets de l’absence et de la présence.
    Existe-t’il un coin de nature qui ne soit pas saturé d’histoire ? Il n’est pas de forêts ,si impénétrable soit-elle ,de montagne ou cours d’eau ,si perdus soient-ils qui ne cachent dans leurs ombres les vestiges d’un passé qui ressuscite la mémoire . La nature ce génie qui nous ouvre la porte,nature qui décrasse et qui recharge -J’appelle beauté ce qui rend heureux.Un moment de plénitude et sentiment intense,impossible à definir prenant l’être tout entier ,subtilement dans le mystère de la Création ..Il ne faut pas laisser le temps s’échapper car il ne revient pas …Alors amis et amies l’unité profonde de notre vie étant insaisissable sachez que c’est quand elle semble le plus se cacher qu’elle est ,en fait plus présente et efficace. Ce qui devrait ( doit ) donner plus de sens à nos vie …Bonne route et rendez vous à la croisée d’un chemin : MOT DE PASSE :MARIANO ….Betty

  9. Michel

    Oublier son casse-croûte…
    Alors ça arrive même aux meilleurs 😉

  10. fanny

    superbe photos belle balllade.
    merci mariano

  11. Asphodele

    Bien pour le topo Mariano, j’ai voulu y aller une fois par le chemin du nord et je me suis perdue dans une forêt dense aux traces très boueuses !!!!

  12. Pantxua

    Bonjour Mariano
    Toujours un plaisir de contempler tes photos depuis mon bureau.
    Quel est la marque et le type de ton gps ?
    quels sont les autres outils que tu utilises en matiere de cartographie : Mapsource, Georando ?

    merci pour ta réponse

  13. Diane

    Toujours un enchantement de voir vos photos de randos , quelle splendeur la nature !

  14. MONTFORT Philippe

    Merci Mariano pour ce très beau topo ainsi que les photos.Juste une petite question quel est le type et la marque de gps que vous utilisez je souhaite me réequiper j’ai un évadeo ign mais trop imposant,si vous pouvez me répondre je vous en remercie à l’avance,amitiées et bonnes randos merci encore.

Les sentiers de la mer

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail