Select Page

Randonnée Pic d’Arnoussère (2033m) en aller/retour

  • Déniv: +630m – (1h45+1h30)= 3h15 – 8 km Niv: Randonneur
  • Date: le 27.05.2018 – Vallée d’Aspe – Départ: Virage N134 (Chalet Cadier 1430m)

Pic d’Arnoussère (2033m) en aller/retour

Belle petite randonnée rapide, facile par beau temps et en l’absence de neige pour un joli panorama au sommet.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Pas de difficulté en l’absence de neige et par beau temps.

Faites attention aux névés de début de saison sur le sentier et sur la montée au petit col après la source de Lazaque (1770m)

.

Randonnée en solo après l’avoir faite 2 jours avant avec Jean-Guy (voir le topo en boucle)

.

Depuis le virage altitude (1430m) non loin du Chalet Cadier (3km avant le col du Somport), prendre l’unique sentier qui file plein Nord: Refuge du Larry (3h00), Col d’Ayous (4h30) et Plateau de la Gentiane (1h30).

.

Contrairement à il y a 2 jours, le temps s’annonce bien meilleur !

.

L’itinéraire jusqu’au point clé de la source de Lazaque ne comporte pas de difficulté.

.

La montée se fait sur un sentier bien marqué et en pente douce.

.

L’itinéraire est en partie boisé mais par tronçons.

.

Altitude 1600m: pour ceux qui voudraient faire cette belle petite randonnée en boucle (Niveau Montagnards),

.

c’est ici qu’il faut quitter le sentier pour s’élever sur une pente herbeuse hors sentier en direction de l’Est.

(Cliquer ici pour accéder au topo)

.

Pour les randonneurs, suivre le sentier en direction du Nord.

.

Les vues côté Ouest sont superbes comme ici sur le Pic de Gabedaille (2258m).

.

Vers le Pic d’Anie qui ne se dévoile pas encore.

.

Toujours le Pic Gabedaille (2258m).

.

En début de saison, vous risquez de rencontrer des névés, attention ! ! !

Bien que celui-ci ne soit pas trop méchant, il m’a fallut le contourner par la gauche pour éviter une glissade contrairement à il y a 2 jours où la neige était molle, il est vrai que nous étions passés à 14h20 alors que sur cette photo il n’est que 7h50 du matin.

.

Plusieurs passages dans une forêt agréable et bien clairsemée.

.

Vous risquez aussi comme nous de rencontrer des arbres sur le sentier à cause des coulées hivernales.

.

Youpi, mon piolet ! ! !

Comme vous le savez, pour ceux qui me suivent depuis le début de cette aventure avec topopyrenees.com, je ne fais que très rarement 2 fois la même randonnée et tout ça pour agrandir la base de donnée du site. Et donc si je suis revenu 2 jours après sur la même randonnée, c’était dans le but de pouvoir récupérer mon piolet perdu il y a 2 jours.

.

Le sentier toujours bien marqué se poursuit vers le Nord.

.

C’est beau !

.

.

L’arrivée au point clé altitude 1770m.

.

Attention, soyez vigilant de ne pas louper cet embranchement.

Le plus simple, si vous n’avez pas de GPS, dès que vous franchissez le ruisseau de Lazaque (1770m), quitter le sentier allant au plateau de la Gentiane et grimper à droite vers le col sans nom (Est).

.

Suivre la sente qui est bien marquée lorsque la neige ne recouvre pas le sentier.

.

La pente devient abrupte mais sans danger.

.

.

.

J’ai évité le névé en prenant légèrement sur la gauche.

.

Col sans nom altitude: 1895m.

.

Il n’est que 8h30 du matin et forcément à cette heure-ci la lumière est top !

.

De belles couleurs, de beaux paysages que demander de mieux !

.

Après le col sans nom, suivre la sente en direction du Sud.

.

La sente n’est pas très bien marquée par endroits mais l’itinéraire reste évident.

.

Petit passage où il faut rester un peu vigilant.

.

.

Lors de ce court passage 4 à 5m, ne regardez pas les étoiles !

.

Derrière moi.

.

Le pic d’Anie s’est enfin dévoilé au loin avec bien d’autres sommets.

.

Le sommet n’est plus très loin sur une pente modérée.

.

Les Vautours sont passés par-là !

.

Paysage sur ma droite à quelques dizaines de mètres de la cime.

.

.

.

.

A quelques mètres du sommet, les deux mêmes Perdrix grise que nous avions vues il y a 2 jours mais cette fois-ci, ils ont été beaucoup trop rapides pour les avoir dans mon objectif, cette photo est celle prise il y a 2 jours. J’avais déjà eu beaucoup de chance d’en avoir une dans mon viseur, elles ont décollées à une vitesse incroyable ! ! !

.

Lors de ma précédente randonnée avec Jean-Guy, nous avions également rencontré une harde d’Isards et c’est pour cette deuxième raison (avec la perte du piolet) que je suis revenu sur ce sommet accompagné de mon objectif de 500mm dans l’espoir de les rencontrer à nouveau. Il est vrai que nous sommes dans le parc national des Pyrénées et que ce coin n’est pas trop fréquenté par les randonneurs.  Voir les photos des isards prises durant ces 2 randonnées.

.

L’arrivée au sommet avec mon piolet que j’ai retrouvé non sans mal !

Etant tout seul, je n’ai pas traîné mis à part les 10 minutes à la recherche de mon piolet (1h15) compter entre 1h30 et 2h00.

.

Les trois panoramas depuis le sommet, passer la souris sur les sommets pour l’identification:

Panorama vers le Sud-S.O.

.

.

.

Le Pic de Lecherine (2567m).

.

El Paso de la Garganta.

.

Le Pic d’Aspe (2645m).

.

.

On voit bien les traces des randonneurs qui montent à gauche vers le goulet.

.

Panorama vers le Sud-Est.

.

Pala de IP (2783m).

.

La collarada et ses 2886m.

.

Avec au premier plan la Moleta (2572m).

.

Panorama vers le Nord-Ouest.

.

La mer de nuages qui était bien paisible sur la plaine commence à se déchirer.

.

La vallée d’Aspe.

.

.

Urdos.

.

Panorama vers l’Est.

.

Avec le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Le Pic des Moines (2349m) avec derrière le Jean-Pierre qui fume un peu !

.

Le massif de Sesques.

.

Pic de Sesques (2606m).

.

Capéran de Sesques (2410m).

.

Etant au sommet vers 8h45 du matin, j’avais envisagé de faire l’aller/retour en vitesse, mais avec ce beau ciel bleu, changement de programme: j’y suis resté jusqu’à 11h00 et j’ai déjeuner à 10h00 du matin.

.

Le massif du Visaurin.

.

Le Visaurin (2669m).

.

Panorama del Mallo de Acherito au Pic d’Anie.

.

Vers el Castillo de Acher qui est caché derrière ces sommets.

.

El Pico Agüerri (2449m).

.

.

La Table des trois Rois (2421m).

.

Le Pic des Trois Rois (2441m).

.

La Grande Aiguille d’Ansabère (2377m) avec le Pic juste derrière (2360m).

.

Le Pic d’Anie (2504m).

.

Zoom sur le pic d’Anie.

.

Après être resté un peu plus de 2 heures au sommet, retour par le même itinéraire que la montée.

.

Une dernière vue sur ce sommet qui ne paie pas de mine mais quel panorama !

.

Retour par la même crête que la montée.

.

.

Les nuages commencent à prendre de la hauteur.

.

.

Vue plongeante vers l’entrée du Tunnel du Somport.

.

.

.

.

.

Le petit passage où il faut rester attentif.

.

Rien de difficile mais il faut rester vigilant.

.

Le retour au col sans nom.

.

.

.

.

Col sans nom (1895m) 15 minutes depuis le sommet.

.

Depuis le col, je descend à droite pour éviter le névé.

.

.

Retour au point clé: Source de la Lazaque (30 minutes depuis le sommet).

.

Retour cette fois-ci vers le Sud en suivant le sentier bien marqué jusqu’à la voiture.

.

.

L’endroit où j’ai perdu 10 minutes ce matin à la montée, le temps de retrouver mon piolet.

.

.

Le temps change ! ! !

.

Il est temps de rentrer . . . . .

.

Retour à la voiture (1h30 depuis le sommet) compter entre 1h30 et 2h00 pour la descente.

.

Sortie en solo, 8h45 au sommet, repas de midi à 10h du matin, départ de la cime vers 11h. Grand beau avec une mer de nuages sur la plaine et la vallée d’Aspe. Du soleil, du ciel bleu, des Isards, un paysage de rêve, seul au monde, que demander de mieux !

About The Author

8 Comments

  1. Tacoval

    Très joli paysage à l’arrivée (beau panorama), mais le chemin disparait au dernier croisement. Les herbes sont hautes et nous avons vu des serpents. Il y a également quelques passages compliqués à flanc de falaise pour ceux qui ont un peu le vertige, et nous avons été reçu par des fourmis volantes au sommet… sûrement attirées par un formidable amas de crottes de biques ! Impossible de manger en haut donc, en tout cas en ce moment. Un peu déçu par cette randonnée donc, ce n’est peut-être pas la bonne saison pour y aller !

  2. sadran

    Les couleurs sont magnifiques.

  3. fouert

    Comme toujours de très belles photos et avec neige , verdure encore bravo et merci

  4. Gonzalo lucini

    Bonjour Mariano : je suis désolé de te dire qu´il y a une erreur pour l´identification du Grand Tétras puisqu´il s´agit en fait d´une Perdrix grise (Perdix perdix) , une espèce habituelle dans des prés pyrénéens et avec une taille très inférieure à celle du Tétras, une espèce quasi absolument liée au milieu forestier: j´ai pu l´observer seulement à la descente du pic Culfreda/Batoua (versant espagnol) et à la montée du pic de Cézy; son décollage est très lent dû à son poids, tandis que celui de la Perdrix , comme ta très jolie photo montre, est rapide et élegant.
    Comme toujours, très amicalement Gonzalo Lucini.

  5. liliane

    Bonjour Mariano,

    Comme toujours le topo est de nouveau très réussi ,les Pyrénées ont une splendeur et encore la neige
    en passent le col ou l’on voit un peu l’entrée est loin c’est presque l’Espagne si on passe le tunnel on est en Espagne
    le somport est une montagne vraiment loin j’ai déjà passer souvent mais en voiture c’es vraiment un très jolie endroit.

    Mérci pour nous faire visiter ce que l’on voit pas d’en bas et bravo pour toutes ces belles promenades.

  6. catalane

    Magnifiques photos, comme d’habitude. Je reste toujours rêveuse en les regardant. Et j’étais effectivement étonnée que tu refasses cette rando !!! Cela m’a rappelé un épisode un peu similaire. Il y a une dizaine d’années nous étions allés skier à Prat Peyrot, notre station Cévenole ! Cette année là il y a eu un enneigement très important, et nous avons pu skier pratiquement tous les WE de début décembre à début mars !!! Et un samedi mon mari a fait une sacrée chute et … a perdu un bâton. Il était furax, pas moyen de le retrouver. Nous l’avons récupéré la semaine d’après, la neige avait un peu fondu ! Amitiés.

  7. Serge Sentenac

    Bonjour Mariano
    belle rando a thème (objectif retrouver ton piolet ) au prix ou sont ces ustensiles, mieux vaut aller les rechercher quand c’est possible !
    Amitiés
    Serge

  8. TICO

    je regarde toujours avec plaisir vos topos de rando. Celle-ci est particulièrement belle, montagne sauvage, passages parfois délicats, points de vues et cette roche rouge de la vallée d’aspe. Quel plaisir !
    Étant de la région toulousaine, je connais beaucoup moins cette partie de la chaîne, mais bientôt à la retraite je compte bien (avec votre aide parfois) combler mes lacunes !
    Encore merci pour tout ce que vous nous montrer !
    Bonne journée et peut être à un de ces jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Feu d’artifices de couleurs !

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail