Select Page

Randonnée Pic Navaillo (1666m) en boucle par le pic Bazès (1804m)

Randonnée Pic Navaillo (1666m) en boucle par le pic Bazès (1804m)
  • Hautes-Pyrénées – Dénivelé +700m – 4h30 – 10,6 km – Niveau: Randonneur
  • Date: le 12.06.2013 – Départ: Col de Couraduque (1367m)

Pic Navaillo en boucle par le pic Bazès depuis le col de Couraduque.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Pas de difficulté en l’absence de neige et par beau temps, seul la descente du versant Nord du pic de Bazès demande un minimum d’attention (crête assez raide mais sans problème lorsque que le sol est sec.

.

Parking du col de Couraduque (1367m).

.

Il y a parfois des accès routiers comme le col de Couraduque où un superbe panorama s’offre à vous dès la sortie de la voiture sans avoir fait le moindre effort, regardez par vous même en cliquant sur la photo ci-dessous:

Panorama-Parking-Col-Couraduque-1367m-Vignette

.

Un panorama exceptionnel

avec des belles vues sur des sommets mythiques comme le Balaitous (3144m),

.

ou le Moun-Né (Monné de Cauterets) 2724m pour ne citer qu’eux.

.

Randonnée faite avec Nadine par une belle journée de mercredi ensoleillée (Merci les RTT).

.

Depuis le col de Couraduque, prendre la piste qui monte vers l’Ouest,

celle de droite qui est en direction du Nord, est la piste du retour accédant au refuge de Haugarou 1215m.

.

Suivre la piste jusqu’au col de la Serre.

.

Col de la Serre (1458m) 10 petites minutes depuis le col de Couraduque.

A partir du col de la Serre, soit descendre à droite vers la cabane de Bazès, puis remonter vers le col de Bazès ou comme sur ce topo, suivre la piste de gauche pour ne pas perdre trop de dénivelé.

.

Dans tous les cas, si vous monter un peu trop haut, il vous sera très facile de redescendre sur le col de Bazès.

.

.

Une petite ouverture dans le bois pour apprécier la belle crête menant au pic de l’Estibète (1851m).

.

L’itinéraire de la montée au pic de Bazès ne présente pas de difficulté pour un randonneur.

Certains topos livres indiquent que les marcheurs peuvent faire l’aller retour sans problème, je ne suis pas d’accord avec eux, car il est très facile pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de la montagne de s’écarter du sentier, surtout dans la partie haute du sommet. Lorsque l’on sait que la plus part des accidents arrivent hors sentier, faites donc très attention ! les marcheur Ok,  mais pas tout seul, soyez accompagné par un randonneur expérimenté.

.

.

Nous sortons du bois après seulement 30 minutes de marche.

.

Col de Bazès (1509m).

.

Vue derrière nous sur le pic du midi de Bigorre (2872m)

avec la cabane métallique de Bazès en contre-bas pour ceux qui ont choisi de passer par la piste du bas.

.

Depuis le col de Bazès, descendre vers le Nord pour rejoindre le sentier dans la pierraille.

.

.

Zoom sur le pic du midi de Bigorre (2872m) et le Soum Léviste (2437m) à droite.

.

Côté col de Bazès, vue sur le Moulle de Jaüt (2050m).

.

Sentier bien marqué dans le pierrier (éboulis).

.

Sentier montant vers le Nord-N.E

.

Vers 1590m,

un cairn bien visible marque la fin du pierrier et vous indique que le sentier vire à gauche (Ouest-N.O)

.

Derrière nous, le pierrier que nous venons de traverser.

.

Suivre le sentier qui grimpe énergiquement le long de la crête du versant Sud-Est du pic de Bazès.

.

La vue est vraiment splendide !

.

La cabane métallique de Bazès.

.

Le pic du midi de Bigorre (2872m).

.

Nous rencontrons deux randonneurs du Gers en vacances dans les Pyrénées.

.

Nous resterons ensemble durant toute la journée.

.

Le contraste des couleurs est magnifique !

.

Oui, ça monte raide !

.

.

.

Altitude 1680m.

.

Vue au loin sur le massif du Néouvielle.

.

Le Néouvielle (3091m).

.

Petit et grand Gabizos (2692m).

.

.

Petit passage dans le bois de courte durée.

.

Panorama vers le Balaitous (3144m).

.

Nadine.

.

Panorama du Moun-Né (2724m) au Gabizos (2692m).

.

Vue côté vallée (Est-N.E) vers le village d’Ouzous.

.

.

Des Jonquilles avec en arrière plan le petit Gabizos (2639m).

.

Un bouquet de Jonquilles.

.

L’Alchémille argentée (famille des rosacées).

Propriété : plante des femmes par excellence, elle a une action sur les troubles du bas ventre. Elle est aussi astringente et cicatrisante. Son action sur les plaies et les tumeurs négligées est étonnante.

Historique et légende : vient de l’arabe al-kimiya, emprunté au grec khêmia, signifiant magie noire et donna le terme alchimiste. La nuit de la saint-jean, les alchimistes prélevaient les goutelettes au centre de la feuille qui entraient dans la composition de la pierre philosophale. C’est pour cette raison que la plante prit le nom d’alchémille, la plante des alchimistes.

.

Encore une belle vue sur le Balaitous (3144m)

avec à sa droite,  le Palas (2974m) qui commence à montrer le bout de son nez.

.

A partir d’ici, bien suivre les cairns.

Le sentier aura tendance à vous emmener vers la droite, ce qui vous obligera  à utiliser les mains pour récupérer le vrai itinéraire, alors qu’il faut s’engager à gauche dans une brèche bien visible.

.

Le début de la brèche ou couloir.

.

.

Couloir qui ne présente aucune difficulté, si ce n’est d’utiliser un peu les mains.

.

.

Panorama depuis le haut du couloir.

.

L’arrivée au sommet.

.

Sommet du Pic de Bazès (1804m) 1h35 depuis le col de Couraduque.

(compter 1h45 tranquillement).

.

Mariano et Nadine.

.

Bernard et Jocelyne

(nos deux randonneurs Gersois)

.

Panorama exceptionnel depuis le sommet:

camera-panorama

Le col de Couraduque (1367m) départ de cette randonnée.

.

Vue plongeante sur le col de Bazès, 300m plus bas !

.

Panorama sur les sommets enneigés de la vallée d’Ossau.

Et oui, nous sommes mi-Juin et il y a encore énormément de neige, les hauts sommets cette année seront accessibles sans danger beaucoup plus tard dans la saison.

.

Côté, Estibète (1851m), Soum de Granquet (1881m) et Soum d’Andorre (1683m), pas de neige !

il est vrai que nous sommes versant Sud et que les sommets ne dépassent pas les 2000m.

.

La belle crête menant au pic de l’Esibète (1851m).

.

Le Soum de Granquet (1881m).

.

Le pic du midi de Bigorre (2872m).

.

Le Néouvielle (3091m).

.

Le pic de Cambalès (2965m).

.

Le Palas (2974m).

.

Le col de l’Aubisque (1709m) avec en arrière plan à droite le pic d’Anie (2504m).

.

La ville de Pau.

.

Le pic Esquerra (2453m).

.

Zoom sur les plaques de neige qui ne demandent qu’à tomber !

.

Panorama vers le Sud-Ouest.

.

Panorama vers la plaine avec au premier plan le Moulle de Jaüt (2050m).

.

Aujourd’hui il fait très chaud (30° en plaine et dans les vallées)

ce n’est donc pas étonnant de voir plusieurs lézards se dorer au soleil.

.

Papillon Machaon ou Grand porte queue.

.

.

.

.

Le Balaitous (3144m).

.

Vers le Pibeste.

.

.

.

.

Zoom sur le Balaitous (3144m).

.

Les pics d’Enfer (3082m).

.

Même la Pique longue du Vignemale (3298m) est visible depuis le sommet.

.

.

Nous sommes restés 1h20 au sommet pour manger et admirer ce magnifique panorama.

Pour ceux qui ne font que l’aller-retour, revenir par le même itinéraire que celui de la montée.

.

Pour les autres qui font la boucle par le pic de Navaillo comme sur ce topo,

descendre la crête par le versant Nord du pic Bazès.

.

.

En l’absence de neige, il n y a pas de difficulté,

.

si ce n’est qu’il faut pendant toute la descente de la crête rester attentif en s’aidant des mains,

mais rien de bien méchant.

.

Le rocher est de bonne qualité et les vues sur les sommets enneigés sont superbes !

.

.

Pour le pic de Navaillo que l’on voit ici sur la photo, compter 45 minutes depuis le sommet du Bazès.

.

La crête Nord du pic de Bazès,

beaucoup plus déchiquetée et sauvage que le versant opposé (Sud-Est).

.

.

.

L’itinéraire est très bien cairné tout le long de la descente.

.

.

Bernard et Jocelyne nous suivent de près.

.

.

.

.

Pas de difficulté mais il faut s’aider des mains.

.

.

.

Après 20 minutes de descente entre les blocs du versant Nord du pic de Bazès,

retour à un terrain beaucoup plus calme.

.

Vue sur la vallée.

.

Le pic Navaillo, suivre la crête herbeuse jusqu’au début du bois.

.

Le petit vallon, qu’il faudra descendre tout à l’heure pour le retour.

.

Col de Navaillo (1592m) avec une belle vue derrière nous sur la belle crête sauvage que nous venons de descendre. Pour ceux qui ne font pas le pic Navaillo, depuis le col, descendre le vallon boisé par une petite sente bien visible (Est).

.

Nadine sur la crête herbeuse menant au Navaillo.

.

.

Depuis l’entrée du bois, suivre la sente en gros vers le Nord-Est.

.

Il y a des cairns pour vous indiquer la direction à prendre.

.

.

Seul petit passage où il faut s’aider un peu des mains.

.

.

Une fois sur le haut de la crête, il suffit de la suivre jusqu’au sommet (Nord-Est).

.

Bernard sur la crête du pic Navaillo.

.

Nadine à quelques pas du sommet.

.

Sommet du pic Navaillo (1666m).

45 minutes depuis le sommet du Bazès dont 20 minutes depuis le col de Navaillo.

.

Panorama depuis le sommet

camera-panorama

Belle vue sur le massif du Soum de Granquet.

.

Le col de Spandelles (1378m).

.

Zoom sur le col de Spandelles (300m plus bas).

.

Panorama vers le pic de Bazès.

.

L’itinéraire de descente jusqu’au col de Navaillo depuis le sommet du pic de Bazès.

.

Malgré que nous soyons légèrement plus bas que le Bazès (-138m),

la vue n’est pas désagréable et le panorama vaut le détour !

.

.

Panorama vers le pic du midi de Bigorre (2872m) avec au premier plan le Soum de la Pène (1616m).

.

Le pic du midi de Bigorre (2872m).

.

Le Monné de Cauterets (2724m).

.

Vers la vallée d’Ossau.

.

Le Moulle de Jaüt (2050m).

.

Les lacets menant au col de Spandelles.

.

Belle vue sur la vallée.

.

.

Un Lézard.

.

.

Pour le retour, il est impossible s’en prendre des risques, de descendre par le versant  Nord-Est.

.

Retour par le même itinéraire que la montée jusqu’au col de Navaillo.

.

.

Vraiment sympa ce petit sommet, avec la descente du Bazès versant Nord,

cette petite boucle prend des allures de haute montagne !

.

Nous retrouvons le bois de la montée.

.

Sortie du bois vers 1580m.

.

.

Il est possible de commencer à descendre avant le col de Navaillo pour récupérer la sente un peu plus bas dans le vallon, mais comme sur mon Gps cet itinéraire n’existe pas, je préfère descendre sagement par l’itinéraire normal.

.

Retour au col de Navaillo (1592m) 20 minutes depuis le sommet.

.

Depuis le col de Navaillo, prendre le sentier descendant dans le vallon en direction de l’Est.

.

.

.

.

Le Bazès derrière nous.

.

.

Vers 1320m, le sentier rejoint une piste herbeuse qui va nous mener au refuge de Haugarou.

.

.

Vue derrière nous sur le Bazès et le vallon boisé que nous venons de descendre.

.

Petit arrêt au refuge du Haugarou pour se désaltérer un peu.

Refuge ouvert toute l’année accessible en voiture depuis le col de Spandelles ou celui de Couraduque.

.

Refuge du Haugarou.

Aux confins du vallon du Bergons, dans les Hautes Pyrénées, à une demie lieue du col de Spandelle, face aux majestueux pics de Bazés et de Navaillo et en bout des pistes de Couraduque, il existe un pittoresque refuge construit par Jean Louis Guyot en 1979.

Il le baptisa naturellement du nom de l’endroit : Haugarou « la fougeraie ; au milieu des fougères »

Arrivant des Ardennes, c’est ici que nous nous sommes installés, réalisant ainsi ce rêve un peu fou: devenir « gardiens de refuge » !

Notre refuge possède un grand dortoir qui peut accueillir 18 dormeurs avec sanitaire et eau chaude !

C’est un endroit calme, bercé par le doux bruissement de la Taillade , le ruisseau en contre bas !

.

Après cette petite pause bien sympathique, nous reprenons la piste carrossable vers le Sud.

.

Prévoyez une bonne cinquantaine de minutes depuis le refuge pour arriver au col de Couraduque (3,5 km)

.

Altitude 1280m.

Quand on effectue la boucle, il est peut-être plus judicieux de partir de Haugarou (1215m) plutôt que du col de Couraduque (1367m) afin de ne pas terminer la balade par une montée de presque 1h, il même conseillé de monter directement de Haugarou au col de Bazès sans passer au col de Couraduque. Du refuge, monter jusqu’ici, puis à ce panneau suivre à droite un sentier forestier montant en gros vers l’Ouest, vers 1315m il franchit le ruisseau du Bergons, puis monte vers le Nord, à 1350m il vire vers le Sud-S.O pour sortir du bois vers 1430m et rejoindre la montée de ce matin.

.

.

Retour au col de Couraduque (1367m).

50 minutes depuis le refuge de Haugarou et 1h35 depuis le pic Navaillo,

nous avons mis au total 4h pour effectuer la boucle sans les pauses (6h10 pauses comprises).

Merci à Jocelyne et Bernard pour leur compagnie durant cette journée sans oublier Nadine.

Retour-Haut-de-Page

Topo-Bazès Topo-Navaillo

Topo-1804m Topo-1666m

About The Author

16 Comments

  1. JEAN-JACQUES CREQUIGNE

    7 décembre 2018 – Encore une journée printanière de décembre ! Départ du Haugarou . Depuis le Navaillo , descente facile sur le col des Spandelles en l’absence de neige . Trés bien cairné depuis le sommet et cheminement évident à l’approche des Spandelles . Retour au Haugarou par une large piste à droite , au premier lacet de la route des Spandelles .
    Bonnes randos d’hiver

  2. Didier

    Bonsoir Mariano. Merci pour ce superbe topo. Nous sommes propriétaire de la première grange en descendant du Haugarou vers le Bergons, sur le GR101 et le tour du Val d’Azun, juste au pied du Bazès. Entre montagnards, je me permets de te tutoyer, alors si un jour tu passe par la petite grange au fond du vallon, tu es le bienvenu. Il me semble d’ailleurs t’avoir croisé ce matin au pied du Rey, nous partions faire cette jolie rando avec oncles et chien par cette superbe journée ! Bonne continuation pour tout. Didier

  3. Pierre Thomazo

    Randonnée faite aujourd’hui avec OVS Pau sous un magnifique soleil. Superbe vue depuis là haut. La descente du Pic Bazes pour rejoindre le pic Cavaillo demande de l’attention (la roche peut être glissante à certains endroits)
    Ces sommets méritent d’être visités sans aucun doute

  4. serge

    En revisionnant ton topo j’ai vu ou j’ai fait l’erreur
    au gros rocher en milieu de pelouse sous le col Navaillo
    je suis parti a droite et j’ai entraîné Françoise dans une folle
    descente a travers bois, mais comme elle est très volontaire cela ne l’a pas trop dérangé (merci Françoise)
    nous sommes sorti du bois presque devant la voiture
    le petit rafraîchissement au refuge du Haugarou a été le bien venu

  5. Christoph

    Mariano, merci pour cette excellente description, sur la carte IGN on peut toujours chercher… Hier matin je me suis garé au refuge Haugarou, comme j’aime bien la vallée de l’Ouzom, et j’ai pris un petit café avant de partir ce qui est bien agréable. La boucle était courte mais souvent raide, parfait pour m’aider à retrouver la forme après une convalescence. Le pic de Bazes était bucolique avec toutes les fleurs. Le pic de Navaillo etait parsemé d’orties, mais il y a assez d’herbe pour picniquer dans une ambiance paisible. J’ai bien apprécié le tour, que je n’aurais pas fait sans ta description. Encore merci

  6. gar du 47

    Hello
    J’ai fait cette boucle hier. Super pour une remise en jambes.
    J’ai eu un peu de mal à trouver le chemin dans la rocaille des cents premier mètres de descente du col de Bazès vers le pic de Navaillo. Mais ça la fait quand même !
    Merci encore Mariano pour toute tes belles idées !

  7. super guidos

    salut Mariano,c’est vrai la météo était vraiment favorable et le panorama toujours aussi grandiose!coté topo,pas de gps pour moi,désolé.mais voici la ligne de la balade:du col de spandelles,on prend à droite direction le navaillo en montant tout droit dans le paturage.à l’entrée du bois,se dessine un large chemin,le suivre.celui-ci va vous hisser avec decontraction jusqu’à un replat annonçant la fin de la partie tranquille.de ce replat,se diriger vers l’ouest et chercher le cheminement dans la partie semi-rocheuse redressée.c’est cairné à partir de là.on suit donc le cheminement ouest pour progesser entre les arbres et les rochers jusqu’à un micro replat marqué par des arbres deraciné.à partir de là,ça devient un peu confus.effectuer une traversée en montant légèrement,quelques cairns et traces de sentiers nous amméne vers la crete et le sommet du navaillo.à partir de là,je pense que vous connaissez.pour finir,une dizaine de métres avant le sommet du bazés,il vaut mieux prendre l’itinaire à droite comportant un mini passage rocheux(micro cheminée avec bloc coincé)c’est beaucoup moins expo!amitiés montagnardes

  8. super guidos

    rando effectuée ce matin en partant d’en dessous du col de spandelles.attention bien sur dans la face nord du bazés,c’est souvent bien glaçé dans le secteur.on n’oubliera pas ses crampons et son petit piolet et la récompense vous attendra au sommet!

  9. montcalm

    Bonjour Mariano ,
    La Grande Diagonale du Balaïtous , ce n’est pas pour demain !!!!!!!
    La balade que tu décris , je l’ais faite en hiver , c’est superbe ; avec nuit et repas délicieux au refuge du Haugarou . La responsable ( une dame agée est-elle toujours là ? )

  10. François

    En effet cette rando offre des superbes panoramas
    Les photos sont belles avec tout un savoir sur une plante bénéfique ,voilà qui est bien pour les amateurs de tisanes !!!
    bien cordialement ainsi que bonne continuation !

  11. liliane deweer

    Liliane

    je suis agreablement surpris de toute cette neige qu’il y a encore dans les montagnes, mais une tres belle randonnée comme toujours et les photos sont magnifiques
    Merci Mariano

  12. krapouto

    Rando très bien décrite. Les 50mn interminables ne sont pas désagréables, mais c’est préférable -si on peut- délaisser une voiture à Haugarou.
    Rando d’été, à oublier s’il y a de la neige.

  13. delphi64

    Une magnifique randonnée avec le beau temps !
    C’était que du bonheur de regarder ce topo.
    Amicalement.

  14. michel

    Magnifique reportage, avec des vues splendides sur le Palas, Balaïtous et les autres, mais que de neige en altitude!
    Encore merci pour ces récits agrémentés de fleurs, c’est vraiment splendide! Et dire que dans notre Béarn il y en avait partout des papillons machaon, et à ce jour si rarissimes!

  15. Gabrielle CHARVET

    Magnifiques photos, comme toujours! En plus le temps superbe! vous avez été gatés. un grand merci d’en faire profiter les amis!
    Bonne semaine.
    Amitiès sincères

  16. Asphodele

    Merci Mariano pour le topo, je connaissais les deux accès pour le Bazes mais je me suis perdue une fois en essayant d’aller au Navaillo depuis Spandelles…à ne pas faire !!!
    J’y retournerai donc en suivant tes indications.
    Le panorama depuis ce secteur est vraiment magnifique.
    Bravo pour les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chansons Béarnaises

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail