Select Page

Raquettes Refuge des Étangs de Bassiès (1650m)

  • L’été: Déniv: +960m – (3h30+2h45)= 6h15 – 14 km Niv: Randonneur
  • En hiver, si neige fraîche (poudreuse) depuis le bas: (5h30+3h15)= 8h45
  • Date: le 29.01.2017 – Ariège – Départ: Massada (860m)

Refuge des Étangs de Bassiès (1650m) avec nuitée au local non gardé.

Le refuge est situé au milieu du cirque de Bassiès, dans l’une des nombreuses vallées du Vicdessos à une altitude de 1650m. En raquettes à neige, les puristes profiteront de la quiétude du site en hiver.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Les Difficultés: En été pas de difficultés en l’absence de neige (itinéraire du GR10).

En hiver, si la neige est présente dès le début de l’itinéraire, cette randonnée devient très exigeante, surtout les premiers 600m de dénivelé dans le bois de l’Eychart qui s’effectuent sur un sentier bien raide.

Attention: Après avoir passer sous la conduite vers 1500m, contourner une éminence (Mamelon) par la droite (GR10) et non par la gauche (voir le topo).

Ne marcher sur les lacs que si les étangs sont gelés avec une bonne couche de glace ! ! !

Vérifier avant de partir:  le temps, les hauteurs de neige et l’indice du Risque d’Avalanche.

.
Itinéraire routier:  3 km après Auzat se garer à droite au parking de Massada ou comme nous si le parking est enneigé au prochain virage vers Marc.

.

Sortie hivernale faite avec Antoine et Fabrice.

Matériel: Raquettes, Crampons/Piolet, Pelle à neige et sac de couchage pour une nuitée au refuge.

.

Rejoindre le pont en bois traversant la rivière de Vicdessos.

.

Dans un premier temps, le sentier s’élève doucement dans la forêt jusqu’à la route goudronnée.

.

Vue depuis le sentier sur le Pic du Montcalm (3077m) où j’ai bivouaqué en 2013.

.

Le GR10 suit pendant quelques mètres un ruisseau secondaire puis vire à droite (Nord-Ouest).

.

Altitude (1040m) 45mn depuis le départ.

Croisement du GR10 et de la route goudronnée menant à l’usine de Bassiès (EDF). Traverser la route pour continuer en face sur le GR10.

.

Après avoir traversé la route (1040m),

le sentier va se redresser considérablement et ne faiblira plus jusqu’à la sortie du bois (1420m).

.

Croisement des sentiers du GR (1h10 depuis le départ): Auzat (45mn) – Marc (Gîte d’étape de Mounicou (1h40)

et le refuge de Bassiès (2h ! ! !) bien entendu ce sont des temps lorsque le sentier est complètement déneigé.

.

Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, avec une neige transformée dans sa première partie jusqu’à la sortie du bois puis une poudreuse de 25cm tombée la veille jusqu’au refuge.

Les 2 heures sur le panneau vont se transformer pour nous en 4h sans les pauses, soit le double ! ! !

.

Après 1h15 de marche, nous chaussons nos raquettes à neige pour ne plus les quitter jusqu’au refuge.

.

La neige est transformée et aucune trace devant nous, il va falloir la faire jusqu’au refuge.

.

Heureusement que Fabrice qui est en pleine forme va nous aider un peu en restant en tête !

C’est beau la jeunesse ! ! !

.

Derrière nous la vallée de Vicdessos menant au barrage de Soulcem et au secteur de l’Artigue.

.

A chaque pas, nous nous enfonçons jusqu’à mi-mollet.

.

Par moments ça va un peu mieux . . . . . .

.

Mais jamais pour très longtemps !

.

Fabrice et Antoine.

.

Une petite ouverture dans le bois.

.

Pour voir la Pique d’Endron (2472m).

.

L’itinéraire monte franchement en faisant une longue série de petits lacets.

.

La montée n’est pas franchement à l’avantage des skieurs qui devront déchausser pendant au moins 600m de dénivelé.

.

L’arrivée à un petit promontoire qui marque la fin de cette rude montée depuis le bas.

Altitude 1420m environ (2h30 depuis Massada) pour +600m en 2,3km.

.

240m à l’heure de dénivelé, ce n’est franchement pas beaucoup, mais avec les conditions d’enneigement d’aujourd’hui sur une montée bien raide, à moins de s’appeler Kilian Jornet,  il était difficile de faire beaucoup mieux ! ! !

.

Vers le Pic de Saint-Barthélémy (2348m).

.

Nous perdons quelques mètres dans la forêt, légèrement en devers pour arriver à la conduite.

.

Nous sortons définitivement de la forêt après 2h45 de marche sans pratiquement s’arrêter.

.

Antoine.

.

Pic de Saint-Barthélémy (2348m).

.

Une cordée de 6 montagnards accédant au Pic d’Endron (2472m).

.

On passe sous la conduite forcée (1490m).

.

Vue plongeante vers notre lieux de départ (virage de Massada 865m)

(2h40 pour +670m de dénivelé).

.

Après la conduite contourner cette éminence par la droite (itinéraire du GR10)

et non pas comme nous qui l’avons contournée par la gauche.

.

25 cm de poudreuse tombée dans la nuit, un vrai régal !

.

Nous remontons une pente pour contourner le mamelon par sa gauche.

.

Une descente de 3/4m en vertical sans danger avec la neige abondante qu’il y a, mais attention ce passage peut-être dangereux si la neige est déficiente, alors pensez à contourner le mamelon par sa droite en suivant l’itinéraire du GR10.

.

Après avoir remonté une pente assez raide en dévers sur une vingtaine de mètres,

la vue s’ouvre sur le beau vallon de Bassiès où coule la rivière de Bassiès.

.

Antoine en aval de l’étang d’Escalès (1594m) 3h30 depuis le départ.

.

Le panneau indique que le refuge est à 1h de marche, nous allons mettre le double !

.

Le barrage de l’Étang d’Escalès (1594m).

.

La progression se fait sur une neige de rêve.

.

Fabrice.

.

Pratiquement pas de dénivelé jusqu’au refuge mais 3km de neige fraîche,

que tu bonheur pour nous trois.

.

Après 4 heures de marche, nous nous arrêtons pour la pause casse-croûte.

(Antoine et Fabrice)

.

(Fabrice et Mariano)

.

Quelques endroits où les étangs ne sont pas totalement gelés !

.

L’itinéraire du GR10 longe les étangs rive gauche.

Comme tout est blanc et qu’il est impossible de deviner où se trouve le bord des étangs, nous allons un peu nous déporter vers la droite et faire un peu plus de dénivelé que prévu.

.

Le refuge de Bassiès est encore à 2km de nous avec un bâtiment sur notre droite que nous allons voir.

.

Bâtiment EDF rénové entièrement mais fermé avec une cheminée.

Quel dommage ! ! !

.

L’Étang Majeur (1639m).

.

Tout est blanc et nous ne connaissons pas l’épaisseur de glace !

Dans ces conditions, nous préférons reprendre de la hauteur pour éviter de marcher sur le lac.

.

Avec presque 5h de marche sans les pauses dans une neige profonde,

les cuisses commencent à siffler ! ! !

.

Toujours en tête de cordée ! ! !

C’est surtout dans la montée du bois d’Eychart qu’il nous a été fort utile, merci Fabrice.

.

Le refuge n’est plus très loin (environ 35 minutes).

.

Cette dernière demi-heure est un vrai régal pour nos yeux

et j’imagine le nombre de randonneurs qui auraient aimés être à notre place.

.

.

.

.

.

Le Pic Rouge de Basiès (2676m) commencent à se dévoiler à gauche du paysage.

.

Le Pic de Cabanatous (2053m) qui était prévu au programme à l’arrivée au refuge (+400m de dénivelé),

mais avec la longue course que nous venons d’effectuer, nous allons rester bien sagement au refuge.

.

Refuge des Étangs de Bassiès (1650m).

.

Fabrice.

.

Les derniers mètres dans la poudreuse.

.

Nous restons toujours à l’écart du lac de peur de faire une trempette qui ne serait pas la bienvenue.

.

.

.

Antoine.

.

Après avoir bien vérifié sur la cartographie du Gps que nous n’étions pas sur le lac,

.

nous pouvons enfin avoir le plaisir de fouler ce beau tapis blanc !

.

.

L’Étang Majeur (1640m).

.

Vers le Pic d’Endron (2472m).

.

L’arrivée au refuge.

.

Fabrice.

.

Fabrice et Antoine à l’arrivée au refuge après 5h30 de marche sans les pauses.

.

Refuge des Étangs de Bassiès (1650m) 5h30 sans les pauses alors qu’en été c’est entre 3h et 3h30 de marche.

Randonnées possibles depuis le refuge: Pic de Cabanatous (+400m) et le Pic Rouge de Bassiès (+1100m).

.

Le local hivernal du refuge est à l’extrémité du bâtiment (côté Sud).

.

N’oubliez pas votre pelle à neige.

.

Le gardien du refuge met à disposition une grande pelle à neige, sauf qu’elle est à l’intérieur du local et sans une petite pelle dans votre sac à dos, ça peut-être un peu galère pour accéder à l’intérieur !

.

Capacité été : 50 places, Capacité Hiver : 10 avec matelas et couvertures, une table avec bancs.

Période : Eté :Début Juin à fin Septembre & Hiver :Non gardée 06.89.40.65  Gsm: 06.81.96.39.71

.

Très fonctionnel ce local, mais assez froid (humidité).

10 emplacements avec une plateforme carrelée au-dessus à droite (4 m² sans matelas).

.

La vue sur le Pic Rouge de Bassiès (2676m)  qui est une très jolie randonnée en été et qui se fait également en hiver, mais les difficultés peuvent être vraiment difficiles avec des corniches et des à-pics à franchir !

.

L’extérieur du refuge.

.

Vers le l’Étang Majeur.

.

Le Pic d’Endron (2472m).

.

Le soleil commence tout doucement à se coucher sur le refuge de Bassiès.

.

Il est 17h00, c’est le moment que nous choisissons pour rentrer dans notre petit local bien froid.

+2° à l’intérieur mais avec une forte humidité, il fait presque meilleur à l’extérieur avec les 0°.

.

Voir le Panorama de jour + le Panorama au lever de soleil du lendemain.

camera-panorama

.

Dîner aux chandelles ! ! !

.

Le sourire malgré le froid qui règne dans le local.

.

On a souvent tendance à se priver d’eau alors qu’en hiver, il n’y a qu’à faire fondre la neige pour en obtenir et comme nos gourdes sont vides, nous transformons 3 litres d’eau en 30 petites minutes.

.

Il est 20h50, c’est l’heure de nous mettre au chaud.

Il fera bien meilleur dans nos sacs de couchages jusqu’à l’aube (7h30). Pour le mien: un Sac de couchage plume Phantom 32 (confort constructeur entre +3/-2°C) 750gr, je ne regrette vraiment pas mon choix même s’il coûte un peu cher. J’ai dû enlever mon sac à viande tellement j’avais chaud, alors que la température dans le local n’était que de 2°, j’avais prévu aussi en secours mon Sursac.

.

8h00 du matin,

après une bonne nuit dans nos sacs de couchages respectifs, le soleil est prêt à se lever . . .

.

L’aurore.

.

.

Au petit matin, vos yeux sont toujours émerveillés par le spectacle de Dame Nature.

.

Le Pic Rouge de Bassiès (2676m).

.

Le refuge des Étangs de Bassiès au petit matin.

.

Le soleil commence à illuminer les sommets les uns après les autres

en commençant par le plus haut du secteur, le Pic Rouge de Bassiès (2676m).

.

Pic Rouge de Bassiès (2676m) et Pic de Caumale (2523m).

.

Le Pic de Cabanatous (2053m) avec à sa droite au pied, le Port de Bassiès (1933m) GR10.

.

.

Le soleil cette fois-ci commence à illuminer l’Étang Majeur.

.

Sélectionner le panorama du matin dans le menu déroulant en bas à gauche pour accéder au lever de soleil.

camera-panorama

.

Le refuge (1650m).

.

Nos traces d’hier.

.

.

.

.

.

Vers la plaine de Roc Nègre (1977m).

.

9h00 du matin.

.

C’est l’heure de chausser nos raquettes à neige pour le retour.

.

Une petite photo pour immortaliser l’instant, Fabrice, Antoine et Mariano.

Nous sommes bien que trois, juste un petit montage avec photoshop !

.

Cette fois-ci contrairement à hier où nous avions eu peur de marcher sur les étangs, nous filons tout droit !

.

Je vous rassure en dessous de ses 25cm de poudreuse il y a une épaisse couche de glace.

.

Derrière nous.

.

.

.

Nous laissons définitivement le refuge derrière nous.

.

Antoine sur l’Étang Majeur.

.

De la glace . . . .

.

.

.

.

C’est joli !

.

La glace est bien épaisse, au moins 20 cm.

.

L’arrivée au barrage de l’Étang Majeur.

.

.

Barrage de l’Étang Majeur (1639m).

.

35 minutes depuis le refuge alors qu’hier nous avions mis 55 minutes.

.

Nos traces sur l’Étang Majeur.

.

Contrairement à hier, nous laissons le bâtiment EDF sur notre gauche.

.

On voit bien notre descente d’hier sur les fesses.

.

L’Étang Long côté rive droite n’est pas totalement gelé.

.

Petite pause au niveau du ruisseau de Bassiès pour se ravitailler en eau.

.

Fabrice.

.

Nous retrouvons nos traces d’hier.

.

Le barrage de l’Étang d’Escalès (1594m) 1h15 depuis le refuge alors qu’hier nous avons mis 2h.

.

Retour au Pont en pierre de Bassiès.

.

.

Les 20 mètres de descente en dévers où il faut rester plus que vigilants.

.

1620m, après avoir contourné le mamelon cette fois-ci par sa gauche (GR10) sans problème,

retour à la conduite forcée.

.

L’entrée dans le bois (2h depuis le refuge).

.

La vue sur les sommets enneigés du secteur comme le Montcalm et ses 3077m d’altitude.

.

Les Cadelats (2372m) sans aucune certitude.

.

Le Montcalm (3077m) où j’y ai passé la nuit par un -3° (Voir le topo ici)

.

Le barrage de Soulcem (1600m).

.

La descente dans le bois.

.

Elle s’est encore plus transformée qu’hier.

.

.

Retour au croisement de la route (1040m).

.

Nous déchaussons nos raquettes à neige pour le dernier tronçon.

.

.

Retour au Pont en bois de Massada.

.

Nous retrouvons la voiture après 3h15 de marche depuis le refuge.

Voilà une bien belle randonnée faite avec Antoine et Fabrice, merci à eux pour cette belle sortie hivernale.

.

3 Fonds d’écrans du Cirque de Bassiès au format HD (1920×1080 pixels)

  

Retour-Haut-de-Page

Topo-Bassiès Topo-Refuge

Topo-1650m

About The Author

14 Comments

  1. liliane deweer

    Liliane

    Merci Mariano pour toute cette beauté, la neige est vraiment très épaisse ,mais les images sont comme des cartes postales ,ici dans le fauteuil ont sent pas le froid
    mais toutes ces Montagnes à monter il faut du courage. Je voudrais bien le faire mes pouvoir c’est autre chose ! ! !

    Merci encore MARIANO pour le magnifique topo

  2. jean-robert

    Bonjour Mariano ,

    Superbe le coin en hiver ; l’été c’est mon  » jardin  » et il va falloir que je me décide à y aller enfin dans un décor de neige .
    Bravo pour tes photos magnifiques comme à l’habitude .
    Aux beaux jours va faire une boucle qui mène à la Pique Rouge et descends dans le cirque , c’est magique !
    Amitiés

  3. SAINT MEZARD

    encore bravo et merci Mariano de nous faire découvrir l’Ariège en hiver
    je pense que c’est très bien de sortir du Béarn et des vallées d’Aspe et d’Ossau, même si c’est le plus beau pays du monde
    mais quel bonheur de découvrir avec toi les autres coins des Pyrénées

  4. mARIE CHRISTINE

    Encore du rêve !! C’est totalement différent en hiver et tout aussi beau ! Je l’ai fait cet été (ma 3ème Année de GR10) par un temps magnifique… que de bons souvenirs…
    Merci Mariano

  5. CLOU Patrice

    Bonjour Mariano,

    Superbe rando en raquettes aux étangs de Bassiès. Je connais bien puisque je vis en Ariège mais je ne l’ai pas fait en hiver. Je n’ai pas non plus ta condition et ton entrainement. Les photos, comme toujours, sont très belles. De Bassiès, j’adore la vue que l’on a sur la Pique d’Endron et son bel arrondi. Je n’ai pas souvenir que tu sois monté en haut de la Pique d’Endron et je te la recommande, mais pour toi ce ne sera qu’une formalité car elle n’est pas très difficile.
    Bravo pour ton reportage et ta somptueuse nuit au refuge de Bassiès malgré le froid. C’est toujours un régal de te suivre et en toutes saisons.
    Continue longtemps à nous faire rêver et merci pour tout cela.

  6. boichut chantal

    Bonjour Mariano !
    quelle belle randonnée que tu nous partage ! regarder les photos en grand forma « génial »
    les amoureux de la montagne sont généreux merci oui je préfère la neige en photos et derrière les carreaux !
    merci à l’équipe
    bises Chantal

  7. jogin

    Superbe parcours mais on touche là au haut-niveau, et même pour le profane que je suis, je mesure bien la difficulté de l’ascension…

    Félicitations aux 3 chevaliers des neiges et merci à Mariano pour la beauté du reportage.

    jogin

  8. bouchs serge

    merci pour ces magnifiques images ,

  9. Françoise

    Je ne connais pas cet endroit, mais que c’est beau!!!
    Et quelle chance de fouler cette belle neige vierge même si l’ascension a été assez difficile.
    Je sais qu’arrivé à destination, la difficulté est vite oubliée ! …..
    Grand merci Mariano pour ce superbe reportage
    Bises

  10. Serge Sentenac

    Bonjour Mariano
    Belle rando, éprouvante certes mais que du bonheur certainement.
    j’ai visité le coin en septembre dernier, mais depuis Coumebière, Port de Saleix et col de Bassies sans neige bien sur c’est beaucoup moins dur !
    Amitiés
    Serge

  11. Patrick

    Cette vallée de Vicdessos-Auzat est magnifique.
    Marcher dans ce cirque de Bassiès est un bonheur, l’étendu blanc l’hiver et l’été avec les étangs .que du bonheur!!!!!!!
    Merci Mariano
    Patrick

  12. PATRICK

    Belle et dure rando Mariano, et félicitations car je connais ce topo pour l’avoir fait par temps sec, c’est pas du gâteau. En raquettes ce devait être l’enfer et je ne m’y risquerai pas tout seul !!! l’Ariège est un département difficile…

  13. Bernard Boutin

    Un coin magnifique où je suis passé en été dans le cadre d’une étape de ma Traversée des Pyrénées : Marc à Aulus les Bains. Très bon accueil au refuge. Le caractère rupestre des étangs de Bassiès mérite indiscutablement une visite.
    A noter que le petit pont là où « la vue s’ouvre sur le beau vallon de Bassiès où coule la rivière de Bassiès » est assez singulier car construit d’un seul tenant avec une pierre qui le traverse de part en part. Cela m’avait étonné. Sous la neige, on ne le voit pas. Mon site WEB y conduit direct.
    Merci de me remémorer ce beau coin. Plein de balades à faire depuis le refuge.
    Bernard

  14. DAVID Jean-Claude

    Merci pour ces très belles images de qualité et en grand format, quel magnifique travail ; parfois j’aimerais qu’il y ait plus d’images sans personnages ou éventuellement doubler certaines images , l’une avec personnages et l’autre sans.
    J’habite Nantes et votre superbe site très agréable à parcourir est une formidable invitation à parcourir ces montagnes.
    Bravo et à bientôt pour vos prochaines randos.
    Jean-Claude

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Entrer votre adresse mail:

Topopyrenees Mariano