Album Photos sur les hauteurs de Gavarnie

,

Notre sortie de 3 jours à Gavarnie avec Yves a été extraordinaire tant au niveau de sa beauté que par l’adrénaline du deuxième jour où nous avons enchaîné 7 sommets à plus de 3.000m pour revenir sur nos pas et grimper à la Tour du Marboré (3.009m) pour notre 2em bivouac.
Nous n’avons pas fait à 100% ce que nous avions prévu de faire, marcher avec des sacs entre 15 et 16Kg ce n’est pas la même chose que de marcher toute la journée avec un sac léger.
Le premier jour : La montée au Casque du Marboré (3.006m) depuis le col des Tentes, rien de difficile ni de fatiguant. Le coucher de soleil, les étoiles avec la voie lactée + le lever de soleil, ont été fantastiques !

  • Déniv: +2600m – 3 jours – 34 km Niv: Montagnard confirmés
  • Date: du 22 au 24.08.2022 – Hautes-Pyrénées – Départ: Col des Tentes

Bivouac au Casque (3.006m) et à la Tour du Marboré (3.009m)

2 sommets limitrophes pour respecter la réglementation du bivouac dans le Parc national d’Ordesa/Mont Perdu.

.

Les 14 Panoramas + celui du Mont Perdu et du Grand Astazou:

Réglementation bivouac Parc national d’Ordesa et du Mont Perdu

Depuis le 9 février 2022 date d’entrée en vigueur du décret (voir Ici), les règles du bivouac au sein du Parc sont désormais les suivantes :

  • Secteur Ordesa : Bivouac ou camping de nuit strictement interdit, sauf autour du refuge de Goriz, où le bivouac sera possible uniquement si le refuge est plein (et dans la limite de 90 personnes et de 3 nuitées maximum). A partir du 1er janvier 2024, cette limite de 90 personnes sera abaissée à 50 personnes.
  • Le bivouac autour du refuge de Goriz sera payant (15 € / adulte et 7 € / enfant de moins de 14 ans) … et réservation obligatoire en ligne auprès du refuge (ou par téléphone pour de la « dernière minute »).
    Les infos actualisées et détaillées sont désormais disponibles sur le site internet du refuge de Goriz : https://www.goriz.es/

Pour les autres secteurs du Parc national, le bivouac restera possible dans les mêmes conditions qu’auparavant

  • Secteur Anisclo : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 1650m d’altitude (Fuenblanca)
  • Secteur Escuain : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 1800m d’altitude (La Ralla)
  • Secteur Pineta : bivouac autorisé du coucher au lever du soleil, au-dessus de 2550m d’altitude (Balcon de Pineta) Maximum trois nuits consécutives sur le même secteur.

Les termes « vivac » et « acampada nocturna » sont définis avec précision en page 82 du PRUG (Voir Ici):

Les espagnols entendent par « bivouac », le fait de dormi léger, à la belle étoile (avec ou sans équipements) et par « acampada nocturna » de dormir sous tente, texte issu du PRUG (page 82) :

Vivac y acampada nocturna. Se entiende por vivac la actividad de dormir o descansar durante la noche al raso o intemperie, usando o no elementos de abrigo, como saco de dormir o funda de vivac o los medios que proporciona el entorno sin alterarlo. Se entiende por acampada nocturna, la modalidad de pernocta que consiste en instalar una tienda de campaña ligera al anochecer para levantarla al amanecer, entendiendo por tales desde una hora antes del ocaso hasta una hora después del orto del día siguiente.

Cela veut dire tout simplement que depuis le 9 février 2022 (date d’entrée en vigueur du décret) le bivouac en tente ou même à la belle étoile avec un simple sac de couchage, est totalement interdit sous peine d’amende.

Merci à Julien.L de l’Office de Tourisme des Vallées de Gavarnie de m’avoir prévenu de ce changement.

.

Plus d’information dans le Journal officiel d’Aragon Faire la traduction avec Google (Clic droit: traduire en Français)

.

La suite des Photos . . . . . . . . . .

Le deuxième jour (départ à 8h30): J’avais prévu au programme la montée au Mont Perdu (3.355m), retour au petit lac glacé pour gravir le Cylindre du Marboré qui est le plus difficile de tous les 3.000 de Gavarnie, surtout par sa face Ouest extrêmement dangereuse (itinéraire que je ne vous conseille pas même si vous êtes un Montagnard confirmé, beaucoup trop dangereux !) Je pense que c’est l’itinéraire le plus engagé et le plus chaud depuis que je fais de la montagne.
La suite pour rejoindre le Pic du Marboré (3.248m) n’a pas été simple, nous avons traversé tout en dévers un pierrier très pentu où il ne fallait pas trop descendre pour ne pas s’épuiser à retrouver la sente plus haut. Après le Pic du Marboré, nous avons enchaîné les 3 Pics de la cascade : Oriental (3161m), Brulle (3.106m) et Occidental (3.095m) pour les pic de la Cascade. La suite avec l’Epaule du Marboré (3073m).
Pour rejoindre notre 2em bivouac à la Tour du Marboré, avec la fatigue, nous avons évité la vire qui descend directement en bas de la barre rocheuse, 30 minutes de plus de marche pour ne pas nous mettre en danger. Après avoir récupéré nos sacs poubelles avec le matériel lourd de bivouac au niveau de la seule source d’eau, nous avons repris de l’altitude pour nous hisser en haut de la Tour (3.009m). Nous sommes arrivés vers 20h00 (11h30 de marche avec de courtes pauses).
Nous avons bien fait de ne pas monter au Mont Perdu, sommet qui était prévu de grimper en premier, je pense et j’en suis sûr que si nous avions grimpé au Mont Perdu, nous n’aurions jamais pu faire ce que nous avons fait par la suite et peut-être même, manquer notre deuxième bivouac.
Le coucher et le lever de soleil comme la nuit précédente ont été extraordinaires. Cette fois-ci contrairement à la nuit précédente, je ne suis pas sorti pour prendre les étoiles, je suis resté bien au chaud dans mon duvet car la nuit précédente 1h dehors par 2/3° et un peu de vent, j’ai eu froid et je n’ai plus réussi à me réchauffer par la suite, donc pas beaucoup dormi !
Le 3em et dernier jour, nous avions prévu de faire le Taillon et les Gabiétous (3 sommets à plus de 3.000m) nous nous sommes contentés de ne faire que le Taillon (3.144m) et nous avons bien faits car enchaîner les Gabiétous avec l’annonce de la pluie vers le milieu d’après-midi + l’état de fatigue que nous avions, aurait été beaucoup trop dangereux !
J’ai pris 3.500 photos de notre périple, des images qui pourraient être mises dans une galerie photos tellement les paysages étaient féeriques, quelques unes des photos de nos 3 jours dans cet album:

Ceci n’est pas un topo, mais un album photos, ci-dessous notre itinéraire de nos trois jours.

Pour le Cylindre du Marboré, surtout ne pas faire cet itinéraire comme nous l’avons fait, c’est beaucoup trop dangereux, lire le topo !

.

.

La Brèche de Roland (2807m).

.

Direction le Casque du Marboré pour notre 1er bivouac.

.

.

.

.

.

.

.

Yves et Mariano au sommet du Marboré (3.006m).

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Départ depuis le casque du Marboré (3.006m) ou nous avons passé la nuit. L’itinéraire qui nous attend (7 sommets à plus de 3.000m) pour +1200m de dénivelé (15km) en 11h30 pauses comprises) Pour infos, ceux qui connaissent les lieux savent que le terrain n’est pas roulant du tout et que même en marchant vite vous ne dépasserez pas les 300/350m de dénivelé à l’heure.

.

.

.

.

Nous avons laissé du matériel lourd au niveau du col de la cascade, pour délester nos sacs à dos.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

L’arrivée au pied de la cheminée après avoir grimpé le rude pierrier qui mène au col du Cylindre depuis le petit lac glacé au pied du Mont Perdu.

.

.

La cheminée d’une trentaine de mètres de hauteur (Niv: III+)

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Yves et Mariano au sommet du Cylindre (3355m) avec le Mont perdu derrière nous qui dépasse de 20m le Cylindre mais pas au niveau des difficultés, le Cylindre demande d’avoir un bon niveau et pour le retour par sa face Ouest, un niveau Montagnard Confirmé où l’erreur n’est pas permise ! ! !

.

.

.

.

.

L’itinéraire de descente par le versant Ouest que je vous déconseille fortement, chaud chaud les marrons !
La montée peut se faire si vous avez un très bon niveau mais la descente est fortement déconseillée !

.

Yves dans la descente de la première barre rocheuse, c’est pentu certes mais c’est les gravillons sous nos pieds qui nous font restés extrêmement prudents, y a pas droit à l’erreur !

.

.

C’est à mon avis le passage le plus délicat et le plus dangereux de cette descente. Le couloir au niveau de la cascade est verticale toujours avec des gravillons sous nos pieds. Nous sommes descendus par une goulotte lisse très verticale. Ici un des 2 randonneurs Alpins qui nous ont suivis.

.

.

.

La suite n’est pas une formalité,

il faut remonter et rester à niveau pour rejoindre le 2em 3.000 de la journée, le Pic du Marboré (3248m).

.

.

L’arrivée au sommet du Pic du Marboré (3248m).

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Yves au 3em pic de la Cascade, le Pic Occidental avec 3.095m s’altitude.

.

Mariano

.

.

.

.

.

.

.

.

La vue sur les 6 sommets à plus de 3.000m que nous venons de faire. Reste plus qu’à monter à la Tour du Marboré.

.

.

.

La montée à la Tour avec des à-pics extraordinaires sous nos pieds !
Ici la vallée de Gavarnie 1500m plus bas avec la cascade de Gavarnie qui paraît bien petit d’ici.

.

.

A quelques mètres du sommet vers 3.000m, incroyable de voir à cette altitude des edlweiss !

.

Yves sur la rampe qui monte à la Tour du Marboré.

.

.

L’arrivée à la Tour à 20h.

.

11h30 de marche dont 1h30 à 2h00 de pause pour effectuer l’ascension de ces 7 sommets à plus de 3.000m.

.

.

.

.

.

La tente est prête pour un gros dodo.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Petite photo avec Yves pour notre deuxième bivouac à plus de 3.000m.

.

Pour cette 3em journée, nous avions prévu de faire le Taillon et les Gabiétous (3 sommets à plus de 3.000m) nous nous sommes contentés de ne faire que le Taillon (3.144m) et nous avons bien faits, car enchaîner les Gabiétous avec l’annonce de la pluie vers le milieu d’après-midi + l’état de fatigue générale que nous avions, aurait été dangereux !

.

.

.

.

La brèche de Roland (2807m).

.

.

La Montée au Taillon (3.144m).

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Retour au col des Tentes.

16 réponses
  1. guy jean pierre
    guy jean pierre dit :

    Bonjour Mariano
    Merci pour ce reportage sur les 3000 du cirque de GAVARNIE
    Je pense que pour admirer le spectacle ce n’est pas à la portée du randonneur mais assis dans un fauteuil cela
    se déguste et on on dit WAOUH……..
    Une fois de plus on est sous le charme
    A bientôt pour de nouvelles aventures

    Répondre
  2. christophe
    christophe dit :

    Bonjour Mariano,
    Quel bel album pour faire ces 3000 du cirque de Gavarnie, que ce fut physique et c’est pas donné à tout le monde. Bravo !
    Début août (7 au 13/08/2022), j’ai effectué avec un groupe de 9 personnes dont 3 grands ados le tour du cirque de Gavarnie Mont Perdu en 7 jours avec nuit au bivouac à proximité ou non des refuges au départ du lac des Gloriettes.
    J1: Parking lac Gloriettes – Cabane d’Estaubé
    J2 : Cabane d’Estaubé – refuge des Espuguettes par la hourquette d’Alans
    J3 : Refuge des Espuguettes – refuge des Sarradets par la corniche, l’échelle des Sarradets
    J4 : Refuge des Sarradets – refuge de Goriz par brèche de Rolland et itinéraire classique directement au refuge sans passer par le pas des Isards
    J5 : A/R Mont Perdu (les ados ont fait leur 1er 3000m, et moi mon 12ème)
    J6 : Refuge de Goriz – Lac glacé de Marboré par la faja de las Oles, col Anisclo, faja de Tormosa et balcon de Pineta. Très longue randonnée !
    J7 : Lac glacé Marboré – parking lac des Gloriettes par la brèche de Tuquerouye.
    Voilà le périple. Le tour est un régal et très sportive avec les sacs bien lourds et on l’a fait !
    Je suis un visiteur de votre site Topo Pyrénées. Un très bon outil pour préparer les randonnées.
    Salutations
    Christophe

    Répondre
  3. Francis
    Francis dit :

    Bonjour Mariano
    Bravo à tous les deux et merci pour le spectacle et une superbe aventure que
    vous avez vécus. Gavarnie reste toujours le temple des Pyrénées.
    Amitiés…Francis.

    Répondre
  4. Eckly
    Eckly dit :

    Fabuleux !!!!mais je fais suite à un commentaire….pour ainsi dire plus un gramme de neige !!!!
    Moi ai connu ces endroits dans les années fin 70 et 80 (,pas tous ces hauts sommets mis à part la tour ,ou le casque ) bien enneigé …..faut que je retrouve mes qques vues de tout cela tout en diapo )
    Faites gaffe quand même….plus on est sûr de soi ,plus on risque de se déconcentrer….

    Répondre
  5. DECUQ
    DECUQ dit :

    Bonjour ,
    Nous nous sommes croisés , Mercredi 24 Août , au niveau du Pas des isards .
    J’étais avec mon fils, Guillaume, qui vous a reconnu après coup.
    Nous vous avons laissé passer, vous nous avez remercié.
    Nous aurions apprécié d’échanger avec toi, car nous sommes des inconditionnels de rando et de tes topos.
    J’espère que nous pourrons nous rencontrer un jour…..

    Répondre
  6. Julien GAUDOU
    Julien GAUDOU dit :

    Que de sublimes photos d’un super coin. J’y retourne avec ma compagne dans 10 jours pour encore utiliser une de tes trace Mariano et monter à la tour du Marboré. Punaise qu’il me tarde!

    Répondre
  7. Philippe Girardeau
    Philippe Girardeau dit :

    Que d’émotions Mariano! Merci pour tout ce que vous nous faites partager. Même si nos âges et nos santés ne nous permettent plus de vous suivre physiquement vous nous apportez le bonheur et le ressenti de nos belles Pyrénées. Faites quand même attention à vous, continuez à nous faire rêver. Merci.

    Répondre
  8. Lascaray Francine
    Lascaray Francine dit :

    Bonsoir Mariano
    J’espère que tous les deux, vous récupérez bien ?
    C’est immensément magnifique ! La récompense de vos efforts et de votre endurance est bien là ! Bien que nous, nous ayons le meilleur rôle :
    à contempler votre dur travail et vous gratifier par nos paroles
    À très vite Mariano
    Francine

    Répondre
  9. YVES DECOEUR
    YVES DECOEUR dit :

    Bravo Mariano et encore merci pour ce partage de photos, dont beaucoup sont magiques !!! J’adore celle où les nuages « s’écoulent » au passage de la brêche de Rolland …

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...