Randonnée au Pic Mayouret (2688m)

Randonnée en boucle au Pic Mayouret (2688m)

  • Aller/Retour: +1300m – (3h45+3h00)= 6h45 – 10 km Niv: Montagnard
  • Boucle: Déniv: +1300m – (3h45+3h45)= 7h30 – 11 km Niv: Montagnard
  • Date: le 12.09.2019 – Hautes-Pyrénées – Départ: Parking des Puntas (Pont d’Espagne) 1459m

Peu fréquenté, le Pic Mayouret est un formidable belvédère depuis ses 2688m d’altitude, pourtant les montagnards ne s’y bousculent pas ! Ceux qui apprécient la nature à l’état sauvage seront probablement comblés. Le retour en boucle est encore plus sauvage que la montée mais demande d’avoir le pied sûr, bien lire ce topo avant de s’engager dans cette boucle.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: 

  • Pour la montée:  Pas de difficulté si ce n’est que depuis l’auberge des Paloumères (Lac de Gaube) où la sente de départ n’est pas facile à trouver, ça monte bien jusqu’au sommet. Le pierrier et les gros blocs commence vers 1930m avec quelques passages herbeux.
  • Pour le retour en boucle: 80% de l’itinéraire de descente se fait sur un long pierrier (-900m de dénivelé dans les blocs). Attention vers la fin, il est préférable d’avoir chargé une trace Gps faite sur le terrain. Malgré ça, vous risquez de galérer car les coulées de neige de ces dernières années ont ravagés le sentier. Pour ceux qui n’aiment pas ce genre de terrain, faites l’aller/retour, une entorse ou une fracture est vite arrivées surtout avec la fatigue.

.

 Pour les randonneurs ou pour ceux qui n’aiment pas les gros blocs et qui ne veulent pas prendre de risque, je vous conseille de faire l’Aller/Retour.

Télécharger la trace Gps de l’aller/retour (ci-dessous) ou en cliquant sur l’itinéraire en bleu de la cartographie:

  

La suite du Topo . . . . . . . . . .

Départ depuis le parking des Puntas (Pont d’Espagne) 1459m.

Suivre la piste jusqu’à l’intersection des itinéraires (1510m), puis prendre à gauche pour rester sur le GR10

.

Le sentier du GR10 monte en pente douce jusqu’au lac de Gaube (45mn depuis le départ).

.

La Pique Longue et ses 3298m d’altitude.

.

Le petit vignemale à gauche du massif (3032m).

.

Pour le Pic Mayouret, prendre le sentier qui passe à gauche de l’auberge des Paloumères.

Depuis l’auberge, bien partir à gauche en direction de l’Est jusqu’à trouver une sente qui s’efface par moments.

.

Cet itinéraire n’est pas très fréquenté par les montagnards et pourtant aujourd’hui nous allons rencontrer un groupe de 8 personnes (L’Amicale Laique de Billère Sport et culture).

.

Peu après le départ du lac de Gaube, quelques gros blocs apparaissent déjà, et ce n’est que le début !

.

La grimpette sur le petit pierrier laisse place à une sente dans une courte partie herbeuse.

Petit pause pour admirer le panorama derrière moi . . . .

.

Le vallon qui monte au refuge des Oulettes,

.

avec au fond, le seigneur de ces lieux:  le Vignemale (3298m).

.

.

Après presque 2h de marche ( 2070m), début du grand pierrier qui monte jusqu’au lac Méya.

.

.

Compter 1h15 pour arriver au lac depuis le début du pierrier.

.

Evidemment pour faire ce genre de randonnée sur un terrain comme celui-ci, il vaut mieux avoir la caisse !

.

L’arrivée au lac Méya (2465m).

3 heures depuis le parking du Pont d’Espagne et 1h45 depuis le lac de Gaube.

.

Depuis le lac Méya, suivre l’itinéraire qui monte à gauche du lac en direction de l’Est.

Encore des blocs mais là c’est normal, nous sommes à plus de 2500m.

.

Des cairns jalonnent la montée qui se fait pratiquement tout droit vers le pic par son versant Ouest.

.

Pas de difficulté pour se hisser en haut de la crête, si ce n’est quelques prises faciles (Niv: II).

.

.

.

Pic Mayouret (2688m) 3h45 depuis le départ.

.

Un très beau panorama sur 360°, jugez-en par vous même:

Vers le massif du Vignemale.

.

Le groupe de l’Amicale Laïque de Billère arrive à son tour.

.

Casse-croûte pour tout le monde.

.

Vers le Cabaliros et le Pibeste avec Cauterets à nos pieds.

.

Panorama vers l’Est avec au fond les Posets (3369m).

.

Le Pic de Labas (2946m).

.

Le massif du Vignemale.

.

Le Garmo Negro (3051m) et les Pics d’Enfer (3082m).

.

Le Balaitous (3144m) avec le Palas (2974m) à droite.

.

Pic Alphonse Meillon (2930m) et le Pic Chabarrou Nord (2925m).

.

Lac et refuge d’Estom (1804m).

.

Vers le cirque de Troumouse.

.

Vers les Posets (3369m).

.

Du Pic Gerbats (2904m) à la Munia (3133m).

.

Après 1h15 au sommet, le retour. redescendre jusqu’au col sans nom (2605m) en restant sur le fil de crête (versant Ouest du Mayouret).

Par temps sec, pas de difficulté si ce n’est de s’aider un peu des mains (Niv: II voir II+).

.

Pour ceux qui voudront faire la boucle, voilà ce qui vous attend !

Une descente de 3h45 dans des blocs pendant les 3/4 de la descente, soit plus de 3h ! ! !

.

Dans tous les cas, boucle ou pas boucle, suivre le fil de crête jusqu’au col sans nom.

.

Le lac de Méya.

.

.

Il faut rester attentif mais pour celui qui a l’habitude, nos soucis.

.

Le rocher dans l’ensemble est bon, juste un ressaut à franchir.

.

.

L’arrivée au col sans nom (2605m) 20 à 25 minutes depuis le sommet.

.

A partir d’ici, ceux qui font l’aller/retour descendront vers la gauche en suivant les cairns jusqu’au lac,

puis suivront le même itinéraire que celui de la montée (compter 2h30 jusqu’au parking).

.

Pour les autres qui veulent descendre en boucle, lire ce qui suit:

Je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les lecteurs utilisant cet itinéraire et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur ce topo comme sur tous les Topos et Itinéraires suggérés dans ce site web.

Les personnes doivent également disposer des compétences techniques indispensables pour pratiquer l’activité concernée surtout sur ce genre de terrain.

.

Depuis le col sans nom, descendre vers le Nord en suivant le vallon de Coste de Labasse.

.

Vous pouvez continuer un peu dans la partie herbeuse à gauche, mais dans tous les cas il faudra rejoindre le pierrier.

.

.

.

Vers 2315m, il faut contourner cette éminence par la droite alors que le groupe lui est parti à gauche.

A gauche c’est une pente à moitié herbeuse et à droite sur cette photo il faut monter un petit défilé.

.

Descendre ensuite à gauche immédiatement.

.

Pour se retrouver à nouveau dans le lit du pierrier.

.

Le groupe qui lui est passé à gauche dans la partie herbeuse (bien plus raide)

a eu un moment de frayeur avec ce gros bloc qui est passé non loin du premier du groupe.

.

Vers 2020m voir 2040m,

il faut partir sur la droite et surtout pas vers la gauche où il y a des barres rocheuses.

.

Bref, c’est très difficile de bien vous orienter, le mieux c’est de suivre la trace Gps et sinon,

revenir en arrière et remontez les 700m de pierrier jusqu’au col, Non je plaisante !

.

La partie finale du pierrier qui va rentrer dans la forêt.

.

Vue sur le parking du Pont d’Espagne.

.

Beaucoup d’arbres arrachés et couchés, certainement à cause des coulées de neiges durant ces derniers hivers.

.

Encore un pierrier, décidément cet itinéraire ne manque pas caillasse !

.

Enfin l’arrivée au parking, la boucle est bouclée !

Une randonnée bien sauvage ou le pierrier a été roi durant toute cette journée.

8 réponses
  1. Carole et Jean-Marie
    Carole et Jean-Marie dit :

    Hello
    Merci pour cette topo. Oufff on prend le dénivelé de suite après l’auberge et cà monte sérieusement jusqu’en haut. On a chercher 10 à 15 mn le départ au-dessus de l’auberge. Il faut se diriger vers la gauche ou il y a quelques piquets de feraille avec un coin ou l’auberge brule des déchets de bois. De là on voit un gros crain et c’est tout bon. On est pas resté longtemps au sommet, grand vent et menace de gros nuages pas très sympathiques.

    Répondre
  2. Roger POIRIER
    Roger POIRIER dit :

    Bonjour Mariano
    Nous avons abandonné en 2015 dans le Grand Pierrier, avant le lac Meya car nous étions complètement dans le brouillard, plus on montait plus le brouillard s’épaississais, heureusement que nous avions notre GPS . Nous en avions déjà bavé pour trouver le départ, et la montée est assez redressée.

    Ceci étant, ta description est telle que çà donne envie de le retenter. Merci Beaucoup.

    Répondre
  3. michel sol
    michel sol dit :

    Bon souvenir qui remonte à une vingtaine d’années mais surtout à une fin de printemps donc avec de la neige ! Un régal ! Pas de pierrier …. Merci de nous faire partager

    Répondre
  4. karine jean
    karine jean dit :

    Je viens de tomber sur votre blog, je le dévore, j’adooooore, je suis fan et pratiquante de rando en montagne et Je vis dans le Puy de Dôme
    , merciiii pour ces belles photos

    Répondre
  5. françoise
    françoise dit :

    Belles descentes, caillasse à volonté, paysages sauvages ; contente d’y avoir été en ta compagnie !!!
    Merci pour ce beau reportage et bravo!
    Bises

    Répondre
  6. Ségot Joël
    Ségot Joël dit :

    Bonjour Mariano,

    Nous avons tous apprécié cette rencontre fortuite, fort sympathique et…sportive sur le Mayouret.
    Ton topo et tes photos traduisent parfaitement (comme toujours) le caractère spécifique de cette rando.
    Au plaisir de te retrouver bientôt sur une autre ascension.
    Amicalement.

    Joël (ALB)

    Répondre
  7. liliane
    liliane dit :

    Bonjour Mariano,

    De nouveau une très belle randonnée, mais les pierre sont bien grosses pour monter, les lacs sont superbes
    Merci pour le faire voir et en profiter
    bisses

    Répondre
  8. Serge
    Serge dit :

    Salut Mariano
    Ouahhhhhh que de caillasse, tu m’étonnes qu’il soit si peu fréquenté, mais en contrepartie de bien belles vues, c’était un bon test pour ton mollet , belle rando
    Amitiés
    Serge

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...