Un feu d’artifices de couleurs !

  • Déniv: +1500m – (5h00+4h00)= 9h00 – 21 km Niv: Randonneur
  • Date: le 25.06.2011 – Espagne – Départ:  Parking d’Espélunguère (1350m)

Merveilleuse randonnée qu’il faut faire au moins une fois dans sa vie de montagnard, en une journée pour les plus aguerris et en bonne condition physique ou en 2 jours pour les moins chevronnés avec un joli bivouac au milieu de ce décor de rêve !

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune par la voie normale (Niv: Randonneur) si ce n’est la longueur de la course  (21km – Déniv :+1500m – 9h sans les pauses).

Niv: Montagnards par la cheminée Ledormeur (courte cheminée de 5m de hauteur (Niv: III). Éventuellement, une corde de 10m avec baudrier pour aider les moins aguerris à franchir cette petite  difficulté.

.

Départ depuis le parking d’Espélunguère (1350m).

.

Suivre vers le Sud-Ouest un sentier qui laisse la cascade d’Espélunguère en contre-bas à gauche.

.

Sortie de la forêt qui débouche sur un vaste plateau d’estives. Longer le torrent jusqu’à la passerelle d’Espélinguère, puis quelques mètre avant celle-ci, s’orienter à droite en direction du pas d’Escalé (Ouest-S.O)

Randonnée faite avec Brigitte, Jean-Luc et Laurent.

.

Une belle journée nous attend avec ce magnifique ciel bleu.

.

Nous arrivons presque au niveau du col (40 minutes depuis le parking).

.

Col d’Escalé d’Aigue Torte (1635m).

.

A partir du col, suivre le sentier vers la vallée d’Aguas Tuertas (Ouest).

Les sommets constitués de  schistes rouges commencent a apparaître devant nous.

.

Magnifique Sierra de Bernera.

.

Altitude 1620m au niveau de l’entrée de la vallée d’Aguas Tuertas.

S’orienter vers l’Ouest en direction de Achar de los Macho, c’est la voie classique de l’itinéraire. Pour l’aller, nous avons pris une petite variante, mais je vous conseille de rester sur la voie normale.

.

Vallée d’Aguas Tuertas.

.

.

Le pic de Gabedaille (2258m) avec la vallée d’Aguas Tuertas.

.

En prenant de la hauteur, les sommets de la vallée d’Ossau commencent à se dévoiler, on reconnaît bien,  légèrement à droite le pic d’Anayet (2545m) et le Vertice (2559m).

.

Par rapport à l’itinéraire de la voie normale, il n y a pas vraiment de sentier, il faut monter Nord-Ouest hors sentier mais sans grand danger.

.

Et ça monte dur !

.

Le dénivelé est vite avalé (1h50 depuis le départ)

.

Altitude 1950m, nous commençons à nous orienter vers l’Ouest pour retrouver un sentier bien marqué et surtout bien moins raide que cette montée qui nous a fait un peu mal aux jambes.

.

Brigitte arrive à son tour.

.

Le pic Anatera Alto (2271m) est juste devant nous, sommet que nous allons contourner par sa gauche.

.

.

Un beau mariage de couleurs entre le rouge le vert et le bleu, superbe !

.

Brigitte a bien raison de faire une petite pause  pour contempler ce paysage fabuleux qui s’offre à nous.

.

Altitude 2100m (2h20 depuis le départ).

Magnifique panorama sur le vallon que nous venons de gravir.

.

Le Pic Secus (2351m) avec à sa base le petit col d’Achar de los Macho (2150m), col où nous passerons au retour.

.

Le Visaurin (2669m).

.

Altitude 2180m, nous sommes juste en face du pic Secus (2351m) avec le col Achar de los Macho (2150m), juste derrière cette éminence de couleur rouge.

.

Anatera Alto (2271m).

.

Une petite avancée pour découvrir enfin après 3h de marche le magnifique Castillo de Acher.

.

Magnifique, il n’y a pas de mots !

.

Les Crêtes de Costatiza  (2287m) avec la Punta d’Agüerri (2449m) jute derrière à gauche.

.

Au retour, nous passerons par le sentier du bas remontant au col de Achar de los Macho (2150m).

.

2183m, nous basculons de l’autre côté du massif en prenant la direction du Nord-Ouest.

.

La descente n’est pas très abrupte, ce qui nous permet de contempler cette merveille tout en marchant.

.

Magnifique palette de sommets très connus:

Pic d’Ansabère (2360m), Table et pic des trois Rois (2444m), sans oublier le pic d’Anie (2504m).

.

Les Crêtes de Costatiza  (2287m).

.

Pour les randonneurs, suivre la voie normale (itinéraire bleu).

Pour mettre un peu de piment à cette randonnée qui est déjà extraordinaire, nous décidons de monter par la cheminée Ledormeur (itinéraire en rouge) pour montagnards (court passage dans la cheminée de Niv III)

.

Que c’est beau !

.

.

Nous sommes redescendus de quelques mètres (2060m).

.

.

La vue vers le Pic d’Anie.

.

Désolé, encore une photo de plus, mais aujourd’hui, c’est lui la vedette !

.

La fameuse cheminée Ledormeur qui va nous hisser directement en haut de cette forteresse.

.

.

Le paysage est de toute beauté et nous sommes seul au monde !

.

Nous allons tout de même croiser deux randonneurs revenant du Castillo de Acher, ils sont partis comme nous depuis le parking d’Espélinguère, mais à 5h30 du matin (2h10 avant nous) c’est d’ailleurs les seuls randonneurs courageux comme nous qui sont parti du côté Français. Car cette randonnée superbe est le plus souvent faite par le versant espagnol, où le dénivelé et les kilomètres sont beaucoup moins importants.

.

A partir de 2060m, grimper sur la droite en direction du Nord pour se rapprocher de la cheminée.

.

Les randonneurs eux, continueront sur ce sentier bien marqué jusqu’au bas de la montée (2117m), il vous suffira de suivre une sente en lacet (Nord-N.E) qui accède sur le haut de cette forteresse, puis de suivre gentiment le sentier bien tracé jusqu’au point culminant du Castillo de Acher.

.

.

La pente se redresse fortement à l’approche de la cheminée.

.

Des Isards au pied du Castillo de Acher.

.

Une petite pause avant d’attaquer le dernier ressaut avec au loin, le pic d’Ossau et le Balaitous.

.

Le pic du midi d’Ossau (2884m) avec à sa gauche le Lurien (2826m) et le Palas (2974m) à sa droite.

.

Le Balaitous (3144m).

.

Y’a du monde sur le sommet du Visaurin (2669m).

.

Après une petite pause, nous reprenons notre chemin vers cette fameuse cheminée Ledormeur.

.

Cheminée Ledormeur qui a la particularité d’avoir un gros bloc coincé sur sa partie supérieure ne laissant qu’un petit passage pour accéder au-dessus de la crête.

.

Il faut de temps en temps mettre un peu les mains, mais rien de bien méchant.

.

Ici la pente est plus que raide !

.

.

Panorama juste avant la cheminée.

.

.

Nous y sommes presque . . . .

.

.

On peut se rendre compte sur cette photo que la pente est bien raide.

.

Brigitte et Mariano au bas de la cheminée.

.

.

Nous arrivons à la base de la cheminée Ledormeur après 4h25 depuis le départ.

.

La pente est bien abrupte pour accéder à la base de la cheminée.

.

Avant de commencer la petite escalade, vue magnifique derrière nous.

.

C’est parti !

.

Cheminée haute de 5m avec une sangle au départ pour vous aider à franchir les premiers mètres.

.

.

Ce sont les premiers mètres qui sont un peu délicats pour chercher la bonne prise de départ.

.

Il y a une sangle pour vous aider sur votre gauche.

.

La sortie de la cheminée.

.

Brigitte se rafraîchit avec un peu de neige (petite luxation à l’épaule) mais sans gravité.

.

Le petit trou qui vous permet de sortir de la cheminée, vraiment sympa cette cheminée !

.

A la sortie de la cheminée,  suivre la sente qui monte tout droit au point culminant du massif (Nord).

.

Point culminant du Castillo de Acher (2390m) 5h depuis Espélunguère.

.

Brigitte, Laurent, Jean-Luc et Mariano au sommet du Castillo de Acher (2390m).

.

Le sommet ne culmine qu’à 2390m d’altitude, mais par sa position en retrait par rapport aux autres sommets, le Panorama sur 360° est tout simplement magnifique (cliquer sur la caméra ci-dessous):

4h45 depuis le départ (pauses comprises) Comptez entre 4h et 5h, cette ascension nous a ouvert l’appétit.

.

Le Visaurin (2669m).

.

Las murallas del Castillo de Acher avec la Peña Forca (2391m).

.

Panorama vers l’Est.

.

Panorama vers le Nord-N.O avec les Aiguilles d’Ansabère, la Table des trois Rois et le Pic d’Anie (2504m).

.

On voit bien ici qu’il est impossible de passer du pic à la Grande Aiguille d’Ansabère.

.

Le pic du midi d’Ossau (2884m).

.

Le massif du Balaitous (3144m).

.

Les pics d’Enfer (3082m) avec le Vignemale juste derrière avec ses 3298m d’altitude.

.

Pala de IP  (2783m) et Collarada (2886m).

.

Vers le Cirque de Gavarnie et le Mont Perdu (3355m).

.

Panorama vers la plaine espagnole (Sud-Ouest)

.

Vue plongeante depuis la cime.

.

Du monde au sommet !

Exclusivement des espagnols ayant fait l’ascension par le côté espagnol.

.

Après 1h20 de pause au sommet, retour par la voie normale.

.

Nous reprenons le sentier jusqu’en haut de la cheminée.

.

Haut de la cheminée Ledormeur, qu’il ne faut pas descendre dans ce sens, beaucoup trop dangereux, à moins de descendre en rappel.

.

Suivre la sente vous menant à la brèche (Ouest) en laissant la cheminée sur votre gauche.

.

Las murallas del Castillo de Acher avec en arrière plan Chipeta Alto (2189m) et le pic Achérito (2378m).

.

Vue en arrière sur le chemin parcouru depuis le sommet.

.

Pour les gens qui ne montent pas par la cheminée Ledormeur, voici le sentier qui vous mène au sommet du Castillo de Acher, une véritable autoroute !

.

Nous continuons à marcher jusqu’à la brèche.

.

Le sentier se termine, débouchant sur le haut d’une Brèche vers 2250m.

.

Brèche qu’il faut descendre (Sud-S.O)

.

.

Vue depuis le haut de la brèche.

.

Pas de difficulté particulière.

.

Faite attention de ne pas glisser (bâtons utiles), mais en allant doucement, aucun danger.

.

Le col de Achar de los Macho où il faut passer pour le retour est là-bas.

.

Une dernière vue derrière nous sur la Peña Forca.

.

.

Vraiment splendide !

.

Le sentier est bien marqué.

.

Brigitte et Jean-Luc devant les Crêtes de Costatiza  (2287m).

.

2060m, jonction des 2 itinéraires (Cheminée/voie normale).

.

.

.

Contrairement à ce matin, cette fois-ci nous descendons Sud-Est pour remonter directement au col de Achar de los Macho.

.

.

.

Une dernière vue sur cette magnifique forteresse, le Castillo de Acher qui aura été la vedette de cette superbe journée.

.

Nous descendons vers le Sud pour remonter ensuite au col (Est).

.

.

Ce matin, nous étions à gauche en haut de cette montagne de schiste rouge.

.

Nous remontons le sentier qui nous mène au col.

.

Col de Achar de los Macho (2150m) 1h30 depuis le sommet.

.

Quelle vue !

.

A partir du col, descendre en gros vers l’Est en suivant plus ou moins les sentes.

.

La Sierra de Bernera.

.

On voit bien ici sur la photo que la pente côté gauche de ce matin (variante) était bien raide, je vous conseille donc de prendre à l’aller l’itinéraire de la voie normale. Maintenant, vous pouvez  faire comme nous, il n y a aucun danger mais attention aux cuisses, vous risquez de laisser des plumes, et le chemin est long, à vous de voir ?

.

.

.

.

Chacun son chemin !

.

A partir d’ici, descendre vers la vallée d’Aguas Tuertas.

.

Plateau d’Aguas Tuertas, se diriger vers l’Est en direction du col d’Escalé d’Aigue Torte.

.

Col d’Escalé d’Aigue Torte (1635m) 3h15 depuis le sommet.

.

Depuis le col, descendre vers le plateau en traversant la petite forêt, bien agréable par temps chaud comme aujourd’hui.

.

La cascade d’Espélinguère.

.

Retour au parking (3h50 depuis le sommet, pauses comprises)

Toutes les randonnées dans nos belles Pyrénées sont magnifiques, mais cette journée passée au milieu de toutes ces couleurs resteront pour moi et mes camarades de randonnée (Brigitte, Jean-Luc et Laurent) gravées au plus profond de nous !

C’est une randonnée incontournable que tous les amoureux de la nature doivent absolument faire.

39 réponses
Commentaires récents »
  1. Jean Claude
    Jean Claude dit :

    Bonjour Mariano,

    Ces photos nous ont permis de rêver à cette balade. Elle est devenue réalité hier, nous en avons pris plein les yeux. A consommer sans modération mais en faisant très attention dans la cheminée, une corde en sécurité est un plus dans les premiers mètres.
    Le veille nous avons fait la grotte glacée (simplement un névé à l’entrée).
    Merci Mariano
    Jean Claude

    Répondre
  2. asphodele
    asphodele dit :

    Partie un peu tard du parking, j’ai fait demi tour ce dimanche 27 juillet au col Achar, et je l’ai vu !! magnifique, superbe, ce mélange de couleur rouge, vert avec le bleu du ciel: c’est magique et c’est sûr j’y retournerai…..
    Oui, la nature nous offre des paysages splendides tout près de chez nous et que nous pouvons admirer avec quelques efforts, certes !!
    Amicalement
    Amicalement

    Répondre
  3. Arnaud
    Arnaud dit :

    Salut Mariano

    Je suis encore en train de rêver avec les photos de l’une de tes sorties : le CASTILLO d’ACHER que je programme le W.E. du 15 & 16/09. Pour ma part cela sera la 2° fois que j’y vais et de plus tu m’as mis l’eau à la bouche, je vais passer par la cheminée LEDORMEUR.

    Bon ce n’est pas le but de ce message, dis moi la photo n° 104/154 qui correspond à une vue très rapprochée du Mont Perdu avec de chaque côté le Pic d’Anayet et le Vertice : avec quel objectif as-tu pu le prendre ??? cette visibilité et netteté : époustouflant !!! – – – Alors là je suis “bluffé”…

    J’essaierai quand même moi aussi si la visibilité est bonne de le prendre avec mon NIKON D5100 couplé à un TAMRON 18-270, mais j’ai des doutes…

    Encore un grand merci, sur le descriptif de cette rando, elle m’est d’une aide précieuse..

    Bonne journée

    Adio
    Arnaud

    Répondre
  4. Agnès GUZZO
    Agnès GUZZO dit :

    L’ascension du Castillo par la cheminée Ledormeur restera l’un de mes plus beaux souvenirs.

    C’est raide, c’est dur, physiquement, autant que psychologiquement: une bonne montée d’adrénaline quand on a le malheur de regarder derrière/en dessous de nous. En effet, là, on se dit qu’on ne peut qu’avancer, et on ne peut plus faire demi-tour! Mais c’est ca qui est bon!

    Plus pragmatiquement, le dernier pas n’est pas simple, prévoir d’être bien chaussé, et sur la montée, nombre de prises de main se décrochent et tombent 50m plus bas!

    Ne pas sous-estimer la difficulté de ce passage, et je rejoins Michel: je l’ai fait une fois, le sang rempli d’adrénaline, mais la prochaine fois, je monterai surement par la voie normale!
    Je ne regrette néanmoins absolument pas!

    PS: Mariano, je t’aurai bien envoyé des photos, mais moi, sur aucune je souris! Je ne souris que sortie de la grotte!

    Répondre
  5. Blondel
    Blondel dit :

    Quelle magnifique randonnée, nous l’avons testée et bivouaqué 1h30 avant la fin afin de profiter encore de ce superbe paysage ! La géologie à l’origine de toutes ces couleurs m’intrigue, où puis-je trouver quelques explications à ce propos ? En tout cas merci pour cette idée de balade !

    Répondre
  6. Pyrela
    Pyrela dit :

    Je confirme : cheminée Ledormeur… petite frayeur au départ car les prises autant pour les mains que pour les pieds sont assez rares, malgré la sangle. J’ai fait cette rando aujourd’hui 09 septembre, j’étais seule et j’ai cru rester scotché sur la roche mais bon j’ai eu raison de cette cheminée, je n’avais pas d’autre choix.
    Votre reportage Mariano ne ment pas ! paysages de toute beauté vos photos sont la réalité comme d’hab.
    Cordialement Régine

    Répondre
  7. francoise d'avignon
    francoise d'avignon dit :

    ouwah!!!
    c’est vraiment fantastique , j’en crois pas mes yeux , ces rouges , c’est vraiment superbe , c’est une chance de voir ça en vrai !!!
    je comprends que vous soyez émerveillé, des points de vues superbes , mais surtout les couleurs des roches , surprenantes .
    eh bien heureusement que vous êtes là , pour nous faire voir que cela existe à notre porte , c’est a ne pas y croire , et dire qu’il y a plein de gens qui traversent ls océans pour voir du fabuleux , alors que là tout a côté , c’est là qui attend qu’on le decouvre , ce paysage splendide , bon ! il est vrai qu’il faut y monter , mais la majesté ça se merite …
    merci cher MARIANO ? c’est unique , et, aussi tres bien photographié..
    amitiés a vous …francoise d’ Av.

    Répondre
  8. Robert
    Robert dit :

    Bonjour Mariano,
    Je viens de regarder, hier, votre ascension du Visaurin et j’ai été surpris par ces variantes de couleurs qui sont un régal pour les yeux, mais là! le Castillo de Acher est une mosaïque de teintes qui donne à votre topo un charme exceptionnel. Dame Nature n’en finira pas de nous surprendre.
    Merci à vous de nous faire partager ces magnifiques images dont on ne se lasse pas.
    Amicalement

    Répondre
  9. Lahellec
    Lahellec dit :

    Bravo, bravissimo pour toutes ces belles images dans des endroits que j’ai fréquentés (pas la cheminée)et félicitations aux courageux(ses) randonneurs(ses).

    Répondre
  10. koch
    koch dit :

    magnifique,il n’a pas de mots de cette randonnée,ces couleurs,le paysage est de toute beauté ces splendide,merci de nous faire partager. bien cordialement bernard.

    Répondre
  11. montcalm
    montcalm dit :

    Bonjour Mariano ,
    Sensationnel ; quelle virée de toute beauté .
    Le pano au sommet : sans nom tellement c’est magique !
    Merci !
    Entre la virée à l’Aneto et le Castillo de Acher , voilà un bel exemple de la grande variété de nos Pyrénées .
    Amitiés

    Répondre
  12. Denis
    Denis dit :

    Toutes ces merveilleuses randonnées sont un émerveillement.
    Cette fois encore la beauté des images particulièrement bien présentées et commentées est remarquable. Merci de nous faire partager ces moments
    Bien cordialement

    Répondre
  13. lou64
    lou64 dit :

    tout simplement sublime !!!!!!!!!!!
    les pyrénées sont de toute beauté, et ce secteur est le plus extraordinaire que j’ai vu…toujours la même émotion lorsque j’y retourne…
    merci Mariano

    Répondre
Commentaires récents »

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...