La Faja de las Flores est une corniche naturelle qui longe sur 3,7km une partie du canyon d’Ordesa.

  • Tozal del Mallo (aller/retour): 1000m – (3h00+2h00)= 5h00 – 10 km – Niv: Randonneur
  • Faja de la Flores (par Carrieta et Cotatuero): 1200m – 7h30 – 17 km – Niv: Montagnard
  • Faja de la Flores – Goriz (Aller): 1550m – 9h00 – 18 km – Niv: Montagnard
  • Date: 27.06.2009  –  Départ: Parking de la Pradera (1320m)

Randonnée sur 2 jours (Mont Perdu par la Faja de las Flores avec bivouac au refuge de Goriz) La vallée d’Ordesa classé au patrimoine mondial de l’Unesco est à la hauteur de son classement par la beauté, la variété des paysages, de la faune et de la flore.

La Faja de las Flores, la plus prestigieuse de toutes, est une corniche naturelle qui longe sur 3,7km une partie du canyon, elle relie le cirque de Carriata au cirque de Cotatuero à 2400m d’altitude. Faite un crochet au sommet du Tolza del Mallo pour voir un panorama exceptionnel sur le canyon et sur la vallée de Torla.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

.

Difficultés: Pas de difficultés particulières en l’absence de neige et pour ceux qui n’ont pas le vertige, passage aériens et clavijas. N’oubliez pas pour le retour par le cirque de Cotatuero, l’harnais de sécurité avec votre longe double + absorbeur.

La route pour accéder au parc national du Mont Perdu est interdite entre le 1er juillet et le 31 Août, des bus Navette et un parking payant sont à Torla. Partis de Pau fin juin, nous accédons directement au parking d’Ordesa après 2h15 de route.

.

Le Tozal del Mallo se dresse droit devant nous, c’est notre 1er objectif de la journée.

.

Depuis le parking de la Pradera (1320m), revenir sur la route menant vers Torla sur environ 500m.

(Randonnée faite avec François et Antoine)

.

Au niveau du bâtiment, prendre le chemin de droite qui monte dans la forêt.

.

Après 1h de montée sur un sentier bien marqué en plein cœur d’une forêt de hêtres et de sapins en direction du Nord,

.

le paysage s’ouvre sur les parois verticale du Tozal del Mallo (2254m).

.

Sortie de la forêt.

.

Après avoir laissé sur la droite le sentier menant à la Faja Racón,

traverser le lit rocheux du torrent de Carriata qui tombe des falaises (souvent à sec en été).

.

Un isard.

.

Les parois verticales devant nous, sont vraiment impressionnantes.

Mais où allons nous bien pouvoir passer ?

.

Le cirque de Carriata.

.

Nous atteignons le point de décision, Clavijas ou paso de la Fajeta ?

Soit prendre une vire exposée avec un câble servant de main courante avec un peu de grimpette.

.

Ou prendre l’option des Clavijas, c’est à dire prendre une via ferrata constitué de barre en fer espacé, planté dans le roc vertical.

En bon montagnards, nous allons goûter au vide des Clavijas.

.

Après le premier passage des Clavijas,

nous trouvons une sente bien marquée qui va nous conduire à la 2em cheminée.

.

Le passage dans la 2em cheminée est bien plus exposé que la première.

.

Vue en arrière sur le sentier depuis la montée des Clavijas.

.

Fin des Clavijas.

.

Nous terminons les derniers lacets qui nous déposent sur le balcon.

.

Accès au balcon qui conduit soit au Tolza del Mallo où directement à la vire des Fleurs.

.

Il serait vraiment dommage de ne pas aller voir la panorama qu’offre ce petit sommet sur le Canyon d’Ordesa.

Prendre à gauche en direction du Tolza del Mallo (aucune difficulté par temps sec).

.

La vue derrière nous, sur la Faja de las Flores qui est longue de 3,7km.

.

Vue plongeante en direction du parking.

.

Peña de Otal (2709m) au premier plan avec juste derrière,  la pointe de la Tendenera (2853m).

.

Le sommet n’est plus très loin.

.

La vue sur la Faja de la Flores depuis el Tozal del Mallo (2254m) Compter entre 2h30 et 3h00 depuis le départ.

.

Magnifique belvédère sur le canyon et ses alentours:

camera-panorama

.

Une vue splendide en direction de la Peña de Otal (2709m) et la Tendenera (2853m).

.

.

Zoom sur la l’entrée de la vire des Fleurs (Faja de las Flores).

.

.

.

Des edelweiss à profusion.

.

.

.

Vue sur le canyon.

.

La vue sur le parking 900m plus bas (point de départ de notre randonnée).

.

Les 2 sentiers qui monte à gauche vers la Faja de la Flores et celui de droite qui rentre dans la forêt pour la Faja Racon.

.

.

Vers le Mirador de Calcilarruego et la Punta Acuta (2247m).

.

Splendide ces falaises !

.

.

Le casse-croûte.

.

.

Nous remettons nos sacs à dos pour aller en direction de la Faja de las Flores.

Le refuge de Goriz malgré ses 90 places était déjà complet depuis plus d’une semaine, ce qui fait que nous sommes chargés comme des mulets.

.

Nous repartons par le même itinéraire jusqu’au balcon de ce matin.

.

.

.

Depuis le balcon (2180m), les randonneurs qui ne font que el Tozal de Mallo, reviendrons par le même itinéraire que la montée.

Pour les autres, grimper au col pour accéder à l’entrée de la vire (Nord).

.

Début de la vire vers 2390m d’altitude.

.

Une grande pierre détachée et posée en oblique marque le début de la Faja.

.

.

A partir d’ici, le parcours est évidant, il faut suivre la vire sur 3,7km.

.

.

Perchée à 2400m, sans être dur ni technique . . . .

mais t’as pas droit à un seul faux pas, sinon c’est presque 1000m de vide tout droit !

.

.

Vue derrière nous, sur le premier sommet de ce matin.

.

Ce type de vire est généralement calée sur un interstrate où la roche est plus fragile,

créant ainsi une érosion “différentielle”, un creusement vis à vis des roches plus compactes autour.

.

L’ambiance est prenante . . . .

.

Derrière nous.

.

Peña de Otal (2709m) au premier plan et la Tendenera (2853m).

.

Une petite pause pour admirer ce paysage somptueux.

.

Le spectacle est impressionnant sur le canyon d’Ordesa.

.

Spectaculaire vue sur les précipices que vous dominez constamment à chaque coude de la vire.

.

.

.

Vue sur le parking de la Pradera.

.

Une hermine joueuse d’une rapidité et d’une agilité désarmante.

.

Ça paraît chaud !

.

Mais comme vous pouvez le constater ici,

le sentier est bien marqué et en l’absence de neige et par temps sec, il n y a vraiment aucun problème.

.

Pour les gens qui sont sujettes au vertige, cette vire est plus impressionnante que difficile.

.

La Faja se termine. . . . . . . 1h30 de bonheur !

.

.

Un isard !

.

Il ne semble pas dérangé par notre présence.

.

.

Vue derrière nous sur la fin de la vire.

.

La partie haute du cirque de Cotatuero avec sa cascade.

.

Le Mont perdu (3355m) 3em sommet des Pyrénées que nous gravirons demain.

.

Panorama vers le Taillon (3144m), la brèche de Roland (2807m) et le Casque du Marboré (3006m).

.

Zoom sur le Casque du Marboré (3006m).

.

Zoom sur la brèche de Roland (2807m).

.

La fausse brèche.

.

Pour ceux qui ne font que el Tozal de Mallo et la Faja de las Flores, vers 2350m, suivre le sentier de droite qui plonge dans le cirque de Cotatuero, le chemin s’y enfonce pour descendre aux Clavijas de Cotatuero (32 barres de fer plantées dans la roche); une rangée pour les pieds, une pour les mains, un câble est là pour servir de main courante.

N’oubliez pas la sécurité: Baudrier et longe double avec absorbeur

.

Pour les autres qui continuent vers le refuge de Goriz, à l’intersection (2350m) se diriger vers le Nord.

L’itinéraire laisse place à un immense plateau glacière totalement à nue et torturé de partout.

.

Nous franchissons quelques névés vers 2300m.

.

Nous traversons ensuite un plateau dans un paysage lunaire très sauvage.

.

Suivre la direction plein Nord pour rattraper le sentier de la brèche de Roland passant par la grotte de Casteret .

.

Une harde d’Isards dans un massif de lapiaz.

.

Altitude 2400m, prendre la direction de l’Est pour joindre le chemin de la brèche.

.

Il ne reste plus qu’à suivre le sentier en direction du Sud-Est.

.

Le refuge de Goriz (2160m) 9h de marche depuis ce matin sans trop s’arrêter.

.

Les tentes sont montées pour la nuit.

Arrivés un peu trop tard pour pouvoir manger au refuge, nous mangeons au soleil couchant à proximité de nos tentes.

.

Il est 22h00, fatigués de la journée en sachant que demain une grosse journée nous attends, nous ne tardons pas à faire dodo . . . . . . . .

14 réponses
  1. ARREGLE, J-Jacques
    ARREGLE, J-Jacques dit :

    Salut Mariano, tes photos me rappellent de très bons souvenirs. J’ai fais aussi LA FAJA de LAS FLORES, mais depuis le col des tentes en passant par la FAJA DE ESCUZANA, avec mon pote Michel, sur 2 jours. Nous avions bivouaqué sur le 2° plateau côté Espagnol au pied de la Brèche. C’est une balade que je ferai à nouveau, c’est vraiment très très beau.

    Répondre
  2. Eduardo Pardo
    Eduardo Pardo dit :

    Hola Mariano.

    Qué buenos recuerdos me trae la faja de las Flores, que permite ver el valle de Ordesa desde las alturas.

    Es un recorrido sencillo, pero como bien apuntas, no puede dar un paso en falso. A mí me quedó pendiente el Tozal de Mallo, a ver si para la siguiente puedo subirlo y bajar por la faja de Racon.

    Un saludo

    Répondre
  3. Christian
    Christian dit :

    Merci pour ce moment de rêves et de bons souvenirs
    Tes chaussures ne te grondent pas quand tu passes à côté d elles
    Adichatz et continues de nous envoyer des topos
    deja parus

    Répondre
  4. ANNIE PIERSON
    ANNIE PIERSON dit :

    Que de souvenirs!!
    Avec la Balaguére, il y aura 20 ans cet été, il y avait le Mont perdu par Ordessa, , cirque de Cottatuero, refuge de Goritz et retour par las Fajas de las Fores jusqu’à la Brèche, les Sarradets et Gavarnie. : j’avais trouvé cette semaine trés dure.
    Un grand grand merci pour ce reportage: que d’émotions en revoyant cette Faja.!!

    Répondre
  5. francis
    francis dit :

    Bonjour Mariano,
    Merveilleuse vire des Fleurs qui vous entraîne qui vous porte à chaque pas
    comme dans un rêve sur cette montagne magique et parsemée de fleurs.
    Que de bons souvenirs dans ces lieux .Superbe Mariano et merci beaucoup
    pour ta passion des Pyrénées.
    Adichatz! Amitiés.
    Francis.

    Répondre
  6. nathalie wurry
    nathalie wurry dit :

    Bonjour Mariano,
    Rando faite après l’étude de tes topos sur la vire escuzana et celle-ci. Une aide précieuse. Merci à toi pour tout ce boulot.

    Répondre
  7. ludo65120
    ludo65120 dit :

    Magnifique randonnée cette vire des fleurs, faite l’an dernier du col de Boucharo, puis forquete de gabietous et remontée par la brèche de Roland, et cette année en bouche de Boucharo, forquete, et retour par le côté droit (l’autre vire vers la vire Del mallo, côté Torla) et remontée par la belle crête du Mondarruego. Je suis fan de ce coin sauvage !

    Répondre
  8. LUDO
    LUDO dit :

    FELICITATIONS pour l’ensemble de votre site.
    J’ai effectué plusieurs de vos itinéraires et j’apprécie la qualité et la précision de vos tracés, ainsi que vos photos (en particulier les panoramas en 360).
    Une amélioration très utile serait de pouvoir récupérer directement les tracés en GPX, afin de les charger sur l’application IPHIGENIE (carte IGN).
    Pour ma part, je vais sur VISUGPX.COM ou d’autre site pour charger un topo avec l’iPhone qui me sert de GPS en montagne, mais l’idéal serait un clic direct depuis votre topo 🙂
    MERCI

    Répondre
  9. stephane
    stephane dit :

    Bonjour.Quelle superbe balade…Je compte faire ce parcours courant juin ou debut Juillet mais je souhaiterais savoir si il est possible de ne pas passer par le cirque de cotatuero ,plutot par el paso de la fajeta et surtout la difficulte de ce dernier.Merci de vos reponses.Et merci de nous faire partager ces merveilleux moments.

    Répondre
  10. marko
    marko dit :

    Bonjour mariano.
    Vous précsiez quand vous vous trouvez dans le “Circo de Carriata” ” Nous atteignons le point de décision, Clavijas ou paso de la Fajeta ? ”
    Vous optez pour “Clavijas”. AVez vous un commentaire particulier a apporter sur “Paso de Fajeta” ?
    Notre parcours nous fera partir de Sarradets, vers Pradera en passant par “Collado Blanco”
    J’aurai aimé avoir votre impression ( avis ) sur dangerosité de ce passage ( distance ? baudrier ? ).
    merci et encore 10000 fgois merci et bravo pour votre site trés inspiré qui reste Le site de réfence pour beaucoup de montagnards

    marko

    Répondre
  11. Dupont jerome
    Dupont jerome dit :

    Très belles photos et bons commentaires. Attention a la descente si faite par cotatueroc est un peu chaud. Ballade a faire et refaire. J adore

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...