Select Page

Bivouac au refuge de Tuquerouye (2666m)

Bivouac au refuge de Tuquerouye (2666m)

Plus haut refuge des Pyrénées, il en est aussi le doyen (il a été construit en 1890).

.

Randonnée faite au refuge de Tuquerouye par les rochers Blancs en montant au petit et grand Astazou (3071m) puis la descente au lac glacé et la montée au refuge de Tuquerouye pour y passer la nuit.

+1875m de dénivelé et -571m pour 12km en 8h00 sans les pauses. Deux topos à venir: l’aller/retour au grand pic d’Astazou par les Rochers Blancs et la grande boucle par le refuge de Tuquerouye depuis Gavarnie.

Voir les 2 panoramas du petit et grand Astazou: 

.

Attention: Ceci n’est pas un topo pour accéder au refuge de Tuquerouye, voir les différents itinéraires en fin de page et attendre le topo qui n’est pas à la porté du simple randonneur, par les rochers Blancs, c’est une sacrée course où il faut-être en parfaite condition physique et où il faut aussi savoir bien s’orienter dans un univers minéral et chaotique où il est très facile de se perdre avec les conséquences graves que l’on imagine par la suite.

.

L’arrivée au refuge de Tuquerouye après 8h de marche ou 5h à 5h30 pour les autres itinéraires.

.

Coucher de soleil vers 19h10.

.

De la brèche de Tuquerouye sur laquelle est perchée le refuge, se dévoile subitement et théâtralement pour celui qui arrive par la France, la vue sur le lac glacé et l’imposante face nord du Mont Perdu (3355m).

.

Le refuge de Tuquerouye et sa vierge, 2666m érigé en 1890 pour l’ascension du Mont Perdu était le premier refuge au sens actuel du terme dans les Pyrénées. Il est agrandi en 1929, restauré en 1999 et en 2005. Géré par la Section de Lourdes-Cauterets du Club Alpin, il offre 12 couchages. Il appartient encore aujourd’hui au patrimoine de l’association.

.

Mont Perdu (3355m), Pic du Cylindre du Marboré (3335m) et Pic du Marboré (3248m).

.

Lorsque nous sommes arrivés après 18h00 (9h de marche dont une petite heure de pause), il ne reste plus que 3 places de libre sur les 12.

Je n’avais pas prévu que jeudi était fête en Espagne et que les montagnards avaient fait le grand pont, heureusement qu’il restait 3 petites places. au total: 13 colocataires pour 12 places avec un espagnol arrivé après nous et qui a trouvé une petite place dans le local cuisine.

.

.

Coucher de soleil vers le Campbieil (3073m).

.

Site exceptionnel à plus d’un titre : géologique, géographique, naturaliste et historique.

.

C’est l’heure du souper.

.

Très bonne ambiance avec nos amis espagnols venant de différents endroits (Valence, la Navarre et le Pays Basque)

.

Photos de nuit après 21h00.

.

Le Cylindre du Marboré s’embrase avec une magnifique voie Lactée.

.

Superbe !

Nous sommes vraiment petits face à cette immensité . . . . . .

.

La voie Lactée derrière le Cylindre du Marboré (3335m).

.

Nous nous sommes couchés vers 22h00.

.

Debout vers 00h30 pour prendre des photos de nuit.

.

La voie lactée qui était au-dessus du Cylindre à 21h00 est maintenant du côté Ouest.

.

Le refuge de type ogival est le premier refuge construit dans les Pyrénées.

.

Après 1h30 de photos, retour au lit vers 2h00 du matin.

.

Réveil programmé cette fois-ci à 6h30 du matin pour le lever de soleil.

.

Après un bon petit déjeuner sans faire trop de bruit pour ne pas réveiller les randonneurs, je reprends la séances photo.

.

Pour prendre des photos de nuit, ce n’est pas si simple que ça !

Il ne faut surtout pas être fainéant, il faut se lever en pleine nuit et lorsque l’on est bien au chaud, c’est dur, dur ! ! !

.

Le quart de lune.

.

Je n’ai pas regardé mon thermomètre mais il devait faire entre 3 et 5 petits degrés.

.

.

Le jour commence à se lever.

.

.

.

Reflet du Mont Perdu sur le lac glacé.

.

Lever de soleil vers 8h10.

.

Le plus beau balcon des Pyrénées, une vue extraordinaire au petit matin depuis le plus haut refuge des Pyrénées non gardé: Le Mont Perdu (3355m), le Cylindre (3335m), le Pic du Marboré (3248m) et le lac glacé du Marboré (2600m).

.

.

.

Le lac glacé (2600m).

.

Mes compagnons de route pour ce bivouac.

.

Jean-Claude, Mariano et Bernard.

.

.

Bernard et Jean-Claude.

.

.

Le local cuisine du refuge.

.

Le local des 12 couchages.

Ne pas oublier avant de partir, de laisser sa petite contribution de 8 euros dans la boîte à lettre.

.

Les itinéraires pour accéder au refuge:

  1. 9h00 depuis Gavarnie par la Hourquette d’Alans: +1820m 18km: Aller: +1550m -270m 9km (5h00) Retour: +270 -1550 9km (4h00)
  2. 12h30 depuis Gavarnie par les rochers Blancs:+2100m 21kmAller: +1875m  -580m  12km (08h30) Retour: +225m -1520m 9km (4h00)
  3. 6h30 depuis le lac des Gloriettes: +1050m 16km: Aller: +1000m -50m 8km (3h45) Retour: +50m -1000m 8km (2h45)
  4. 8h15 depuis Piñeta: +1530m 17km: Aller: +1450m -70m 8,5km (05h00) Retour: +70 – 1450m 8,5km (03h15)

Retour-Haut-de-Page

About The Author

25 Comments

  1. jean-louis

    que de belles photos….toujours admirables. On se demande comment ce refuge a pu être construit….à l’époque il n’y avait pas d’helicoptère pour transporter les matériels..
    Super!!! Merci

  2. CLAUDE LANGLA

    Merci MARIANO pour ces photos …j’envisageais de m’y rendre ce we mais la météo n’est pas favorable .Je bave devant ces panoramas à couper le souffle . ce lieu que je connais déjà me fait rêver…
    Bravo pour la qualité des photos
    cordialement

  3. Ben

    Bonjour,

    Je vais faire le Mt Perdido la semaine prochaine avec un guide de haute montagne et 3 amis. On est pas des grands randonneurs mais on est en bonnes conditions physiques.
    Vos photos me donne l’eau à la bouche. J’espère qu’on aura la même météo !
    On fait l’itinéraire:
    J-1 -> Barrage des Gloriette -> Tuquerouye (4h)
    J-2 -> Tuquerouye -> Mt Perdu -> Gavernie (10h)

    Si vous avez des conseils, pour la nuit au refuge ou autre je suis très intéressé.

    J’ai découvert votre site il y a 1 mois, j’y vais souvent maintenant, les informations qui s’y trouvent sont vraiment très précises et très utiles ! Merci.

  4. judith

    Magnifique !!!

  5. ludo65

    Dommage de ne pas vous avoir rencontré à Tuquerouye, j’aurais bien aimé vous feliciter en personne pour l’ensemble de votre site que j’utilise pour la préparation de mes randonnées. J’étais à Tuquerouye il y a environ 15 jours et la fin de la cheminée (très pendue) menant au refuge en venant des gloriettes était glacée avec suffisamment de neige pour être en difficulté sans crampon. Les derniers mètres se sont faits avec difficulté mais pour redescendre… nous avons pris l’option de descendre côté espagnol et remonter par le col de la pinède. Bel itinéraire, mais avec une arrivée à la frontale au barrage des gloriettes vers 21h30. Maintenant, piolet et crampons vont restés dans mon sac pour ne plus me faire piéger !

  6. Fred

    Salut Mariano, j’avais envisagé de faire cette rando ce we par le vallon d’Estaubé mais j’ai eu peur que le couloir d’accès à la brèche de Tuquerouye soit gelé… je me suis rabattu sur le Pic des 3 Conseillers. A force, nos chemins finiront bien par se croiser!
    Sinon, j’ai hate de voir le topo complet de ta rando, tes photos sont superbes!
    Fred

  7. CHRISTOPHE MARES

    OUAHHHH!!!! Merci, merci, merci…

  8. francis

    Bonsoir Mariano
    Une belle série de photos un vrai bonheur de revoir ce lieu magique et rempli d’histoire.
    Mais malheureusement les glaciers ne seront plus bientôt qu’un souvenir.
    Encore merci pour le partage et certainement un beau souvenir pour tous les trois.
    Amitiés. Francis.

  9. jmd65

    Bonjour Monsieur Mariano.
    Avec les bivouacs et vos photos de nuit,vos reportages deviennent des chefs d’Oeuvre.Félicitation et Mille merci pour le partage.

  10. Brigitte R.

    La toute première fois que je suis allée à Tuquerouye c’était il y a presque 30 ans, en juillet 88 et donc en début d’été. J’avais été très très impressionnée par le bruit provoqué par la chute des séracs au pied du Mont-Perdu en arrivant en haut de la brèche et le lac glacé était encore glacé et enneigé. Nous partions faire le pic de Pinède.
    Là, c’est très différent, pas de neige ou si peu, pas de glace mais je suis impressionnée par vos photos de la voie lactée assez extraordinaires, la pureté du ciel, les reflets… Vous avez choisi la bonne période pour y aller et je suis sûre que vous aussi vous garderez indéfiniment le souvenir de ce moment. Bravo et félicitations.

  11. Jean Mouguerre

    Quelle émotion…J’avais 11 ans, depuis la chapelle d’Héas aux gloriettes (pas de route) et Tuquerouye aller et retour. La veille Luz Héas depuis la colonie de l’Elan Tarbais (Cathédrale) à pied et retour-quand même- en bus…1952…voir les photos magnifiques et la Vierge…je réitère…émotion très forte. Mil Esker! Thank! Gracias.et merci Mariano. Suerte Hombre.

  12. jean-robert

    Bonjour Mariano ,

    Sublime ;
    nos Pyrénées ont du talent , toi aussi !

    en plein accord avec le message de ton ami Boutin .

    Amitiés

  13. liliane

    Bonjour Mariano,

    Tres joli rando ,c’est agréable de pouvoir dormir dans cette sorte d’igloo, les photos sont superbes surtout la nuit, il fait si froid bravo pour le photographe

    Merci pour nous faire rêver d’une très belles randonnée Amitiés

  14. Serge Sentenac

    Bonjour Mariano
    Superbes photos de nuit comme de jour, le glacier du Mont Perdu en voie de disparition !
    un refuge un peu particulier, surtout quand tu dors au troisième niveau sous la voûte, mais un point de vue magnifique !
    très belle rando, a suivre !
    Amitiés
    Serge

  15. gar47

    Magnifique, tes photos c’est comme le bon vin, du mieux d’année en année en année !
    Patrice

  16. Joëlle & Jean-Mi

    Les mots me manquent pour qualifier ton reportage…..Superbe….Magnifique….quel panorama ! ! !
    Vivement les topos de la rando.
    Mille fois bravo et Merci !
    Amitiés.
    Joëlle & Jean-Mi

  17. Didier

    Un autre monde parmi l’immensité des mondes ! Magique !

  18. Marie-Aleth Lamy

    QUE DU BONHEUR.
    MILLE MERCI , MARIANO POUR CE PARTAGE.
    IL FAUDRAIT ECRIRE  » SUBLIME  » sous chacune des photos.
    Bien amicalement.
    Marie-Aleth

  19. Solveig

    Magnifique voie lactée!!!!!Bravo à tous les trois!!!

  20. Christian

    Bonjour Mariano et merci encore pour ces belles photos

  21. Boutin

    L’énergie des pyrénéistes de la fin du 19è siècle est incroyable : aller construire un refuge à cet endroit-là dut apparaitre une « folie » pour beaucoup mais son initiateur, Léonce Lourde-Rocheblave, tint bon (pour notre plus grand bonheur). Nous devons beaucoup, beaucoup, de respect à ces hommes qui bravèrent l’impossible.
    Nous devons aussi beaucoup à Mariano qui, pendant que nous dormions confortablement sur les châlits, prenait ces photos magnifiques qui rendent à la nuit un sens oublié.
    Tuquerouye est vraiment un lieu à part dans l’univers pyrénéen. Merci Mariano m’avoir donné l’occasion de le revoir (la dernière fois, c’était au début des années 80 !!!).

  22. yves andre

    bonjour
    un beau coin ou il y a des gouffres difficiles dans un paysages superbe !
    Amitiés

  23. Patrick,d' Evap

    C’est pour moi aussi le balcon des pyrénées le plus beau de la chaine, merci au courageux photographe d’avoir pris le temps de faire les photos de nuit .Encore merci

  24. MORLOT Monique

    Merci Mariano, encore de superbes photos quelle beauté, J’adore ce coin, j’y suis allée le 10/07 mais beaucoup de difficultés pour la fin du couloir enneigé….
    Sublime, quel courage de se lever ainsi mais l’effort vaut le coup pour voir ce ciel étoilé !
    Merci encore, je me régale à chaque nouvelle balade.

  25. CATALANE

    Il y a toujours une excellente ambiance dans ces bivouacs ! Merci pour ces belles photos qui font rêver et bon début de semaine.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 5 derniers commentaires

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

Mes Liens Liste des Topos et Randonnées Les secours en montagneRefuges des Pyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

Tous les Topos du site

Cartographie

Refuges et Cabanes des Pyrénées

Refuges et Cabanes des Pyrénées

Comment s’abonner au site: TopoPyrenees.com

Comment s'abonner à Topos Pyrénées

Entièrement Gratuit et sans engagement

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Entrer votre adresse mail:

Topopyrenees Mariano

Liste des Catégories du site

Magasin de sport Alpy’Rando (29 bis rue Berlioz 64000 PAU)

Cliquez sur la boite Mail pour me contacter sans laisser de commentaire sur le site:

Me Laisser un Message