Je rêvais de dormir sur le plus haut sommet des Pyrénées Françaises,

et bien c’est fait,  juste un mot:   Grandiose ! ! !

Départ depuis le Pont d’Espagne avec mon ami Francis.

Lac de Gaube (1725m).

.

Refuge des Oulettes (2151m)

.

En route pour la Hourquette d´Ossoue 2734m

.

La Pique Longue (3298m) où nous bivouaquerons demain soir.

.

Passage un peu délicat juste avant la Hourquette.

.

Mariano à la Hourquette d’Ossoue 2734m

.

.

Refuge de Baysselance (2651m) où nous attendent Peio (gardien du refuge) et Daniel.

Nous serons Francis et moi, les deux seuls locataires de ce très beau refuge pour cette nuit.

.

Un belvédère de premier choix avec ce dortoir n°2 d’Henry Russell.

.

Coucher de soleil sur Gavarnie depuis Bayssellance.

.

Lever de soleil sur le Vignemale et ses 3298m où nous bivouaquerons ce soir.

.

Glacier d’Ossoue.

Nous avons croisé le glaciologue avec 2 collaborateurs faisant des sondages sur le glacier.

.

D’après lui, le glacier ne va pas être beau en Juillet/Août, certainement que de la glace vive !

.

La montée finale vers le sommet du Vignemale.

Avant ça, nous avons été au col de Cerbillona 3195m pour nous restaurer un peu et faire l’ascension des pics Cerbillona (3247m) et Pic Central (3253m).

.

.

L’arrivée au sommet.

.

Nous avons dégagé la grotte du Paradis qui se trouve à 30m en-dessous du sommet et fait du ménage à l’intérieur pour un éventuel repli du sommet en cas de mauvais temps.

.

Nous avons cassé tous les stalactites qu’il y avaient au plafond et cassé la glace au sol.

.

Voilà, la grotte est prête pour accueillir les futurs locataires de cette nouvelle saison (2015), avec un balcon unique sur les Pyrénées.

Merci à ce grand montagnard qu’était Henry Russell (voir sa Biographie)

.

Une chambre de luxe avec un panorama unique sur la chaîne des Pyrénées et c’est gratuit ! ! !

Fond d’écran 1920×1080 pixels (clic droit puis enregistrer la cible ou le lien sous . . . . .)

Grotte-du-Paradis-3280m

.

Francis et Mariano au sommet du Vignemale (3298m).

.

.

Mariano.

.

Notre bivouac est prêt pour cette nuit.

.

Un Aigle Royal passe au-dessus de nos têtes, il était bien à 4000m d’altitude !

Super !

.

Petit café après notre petit repas.

.

Vers l’Ouest avec le Pic du Midi d’Ossau et le Balaitous où le soleil se couchera ce soir.

.

Mariano.

Oui désolé, vous allez trouver que je suis un peu trop souvent dans cette galerie photo mais dormir au vignemale ne va pas se reproduire très souvent et peut-être plus jamais.

.

.

.

.

Oui, c’est encore moi !

.

Le glacier d’Ossoue que j’ai trouvé un peu limite pour une fin de mois de Mai.

.

Quelques sommets comme le Mont Perdu et le Pic du Midi de Bigorre sont sous les nuages,

par chance le Vignemale lui,  est épargné !

.

Après plusieurs désistements de la part de mes copains et copines, je m’étais préparé moralement à venir bivouaquer tout seul au Grand Vignemale, mais Francis a bien voulu accepter mon invitation.  Je sais que pour lui le chemin a été bien long et dur par moment, mais les couleurs et les lumières de cette randonnée resteront gravées à tout jamais au plus profond de nous !

Merci Francis !

.

Que dire de plus, c’est beau !

.

.

Vers le cirque de Troumousse.

.

Gavarnie.

.

Le soleil commence à se coucher.

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Le soleil va se coucher juste derrière le Balaitous.

Quelle coïncidence, c’était mon premier bivouac au-dessus de 3000m, voir Ici 

.

Le petit Vignemale avec ses 3032m d’altitude paraît bien petit depuis le grand frère !

.

.

Vers l’Ossau, les Aiguilles d’Ansabère et le Pic d’Anie.

.

Le Balaitous (3144m).

.

.

.

.

Le soleil disparaît définitivement derrière le Pic du Balaitous vers 21h36.

.

.

Sa Majesté l’Ossau depuis la Pique Longue (3298m).

.

Le soleil devrait apparaître demain matin depuis cette direction (Est).

Malheureusement dans la nuit,  les milliards d’étoiles qui étaient au-dessus de nos têtes ont laissées place au nuages sans pouvoir à mon grand regret assister au lever de soleil !

.

Vers 3h12 du matin, je suis sorti de mon sac de couchage pour aller me soulager un peu.

.

Mon thermomètre indiquait -4 degrés.

.

Pas vraiment chaud, nous aurions eu certainement moins froid à la grotte du Paradis.

Le problème de la grotte du Paradis, c’est quelle est très difficile d’accès surtout par manque de visibilité (terrain très pendu et glissant) et donc nous n’avons pas voulu prendre le moindre risque pour gagner quelques degrés de plus !

.

Nos protèges sacs à dos sont givrés ! ! !

.

Reveil vers 6h du matin, un grand mot car nous n’avons pas beaucoup dormi !

.

Nous n’aurons pas la chance de voir un beau lever de soleil depuis le Vignemale,

mais avec toutes les belles images que nous avons enregistrées hier soir, ce n’est pas bien grave !

.

Une petite photo avant le départ.

.

Francis avait peur que le rocher soit glissant pour la descente jusqu’en bas du glacier, mais la face Est du massif du Vignemale a été épargné par le vent et le givre cette nuit.

.

Nous prenons pied sur le glacier d’Ossoue après une descente faite tout doucement sans prendre de risque et en choisissant les meilleurs prises. Contrairement aux mois de juin et juillet, quelques névés étaient encore présents dans la montée, il était donc important de les éviter ! Le Gps dans ces cas là est très utile pour bien rester dans la même trajectoire que notre montée (visibilité: 10m).

.

Vers la fin du glacier, nous retrouvons le beau temps.

.

Refuge de Baysselance (2651m),

Le Vignemale d’où l’on vient est encore bien dans les nuages !

.

Départ du refuge vers 11h du matin.

.

Retour au refuge des Oulettes

avec nos crampons que nous n’avons pas quittés depuis la Hourquette d’Ossoue (2734m)

.

.

Refuge des Oulettes (2151m).

.

Le sommet où nous avons passé la nuit.

.

Une marmotte qui se gratte la tête à sa manière !

.

Un Isard traversant le Gave des Oulettes de Gaube.

.

Retour à la grande cascade de Gaube.

.

Puis le lac de Gaube dans le brouillard.

.

Avec pour finir le parcours jusqu’au pont d’Espagne sous la pluie ! ! !

Je suis descendu en courant jusqu’au pont d’Espagne depuis le lac de Gaube, signe qu’il me restait encore des forces, mais pas bien pour mes genoux qu’il faut que je préserve  ! ! !

Encore une randonnée inoubliable qui restera gravée à jamais au plus profond de moi !

Un grand merci à Francis pour m’avoir accompagné, et bravo à lui pour son courage et sa persévérance !

Les liens de ces trois jours:

    1. La montée au refuge de Bayssellance depuis le Pont d’Espagne
    2. L’ascension du Vignemale depuis Bayssellance
    3. Le Pic de Cerbillona et Pic Central depuis le col de Cerbillona
    4. Les Photos du Bivouac
    5. Le complément photos de ces trois jours

Retour-Haut-de-Page