• Pic St-André: Déniv: +1000m – (3h00+1h45+1h45)= 6h30 – 11 km Niv: Montagnard
  • Pic des Tentes: Déniv: +580m – (2h45+1h45)= 4h30 – 9 km Niv: Randonneur
  • Date: le 06.02.2020 – Hautes-Pyrénées – Départ: Station de ski Gavarnie/Gèdre (1830m)

Sortie hivernale au Pic de Saint André (2608m) et Pic des Tentes (2322m).

Le pic de Saint André est un sommet bien connu pour les sorties hivernales en ski de randonnée dans notre région. C’est une grande classique en hiver dans les Hautes Pyrénées comme le Pic de Canaourouye dans les Pyrénées Atlantiques.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Chargement de la carte, merci de patienter...

.

Difficultés:

  • Pas de difficulté jusqu’au pied du couloir vers 2190m d’altitude, la suite pour la montée jusqu’au col sous le Pic se fait soit en ski ou en crampons/piolet (Inclinaison de la pente >à 30° (60%).
  • Pour le Pic des Tentes:  Pas de difficulté lorsque les conditions d’enneigement sont bonnes.
  • Bien rester en dehors des pistes de ski.

.

Important: En hiver, redoubler de vigilance et bien se remémorer les points essentiels décrits ci-dessous:

.

Départ depuis la station de ski de Gavarnie-Gèdre ou Gavarnie les Espécières (1830m). C’est une station de sports d’hiver située sur la commune de Gavarnie-Gèdre dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie. C’est la station des Pyrénées qui reste ouverte le plus tard dans la saison (vers la mi-Mars).

.

Sortie hivernale faite en raquettes à neige avec Françoise et Serge.

.

Depuis le parking de la station, remonter à droite des pistes en direction de l’Ouest.

.

Il y a toujours un endroit où passer sans se mettre en danger.

.

Rester bien à droite du télésiège.

.

.

Petite pause pour Françoise.

.

Nous longeons un court instant une piste en restant bien au bord.

.

La pisteuse que nous croisons,

nous rappelle gentiment les consignes de sécurité à tenir pour ne pas gêner les skieurs.

.

La suite comme depuis le début ne comporte aucune difficulté.

.

L’arrivée à la jonction des 2 itinéraires (Pic de Saint André et Pic des Tentes).

.

Petite pause pour nous restaurer un peu avant d’attaquer le couloir final.

(1h30 depuis notre départ)

.

Pour les randonneur qui grimpent directement au Pic des Tentes et pour ne pas traverser les pistes, continuer vers le lac des Especières en direction du Sud-Ouest (secteur très joli en hiver) puis revenir au col des Tentes (Est) pour gravir sans difficulté le Pic des Tentes.

.

Nous concernant, l’itinéraire est évident mais sur une pente bien raide !

.

C’est parti !

.

Françoise dans le début du couloir.

.

.

Françoise va continuer un peu et nous attendra gentiment en attendant notre retour du Pic.

.

C’est ici à partir de 2340m d’altitude que la pente va être la plus forte.

.

Un peu plus de 30° (60%).

.

Les skieurs ont leurs couteaux sous les skis et certains préfèrent monter en crampons

ou en chaussures comme ici, ce qui est moins bien !

.

.

.

Nous avons gardé nos raquettes à neige jusqu’à l’altitude 2360m,

car la neige commençait par endroit à être vraiment très dure.

.

L’idéal, c’est de chausser ses crampons en bas du couloir mais si la neige est molle, vous risquez de vous épuiser !

.

J’ai franchement galéré pour changer mes crampons en pleine pente !

Pas que j’ai eu peur de glisser car j’étais bien calé sur un tout petit rocher mais surtout pour ne pas faire tomber quelque chose comme: mes raquettes, mon appareil photo, mon objectif, mon Gps et mes crampons, le tout dans un petit sac, la galère ! ! !

.

Bref, serge qui lui, n’a pas tout cet attirail sur lui, a très vite chaussé ses crampons.

.

Effectivement la montée se faire beaucoup mieux avec les crampons bien que je pense que j’aurais pu les garder aux pieds mais bon, pour la sécurité il est préférable de monter en crampons et avec son piolet.

.

Je remarque qu’il y a beaucoup de randonneurs qui marche avec le piolet et un bâton comme mon ami Serge. Personnellement je déconseille aux gens d’avoir le piolet dans une main et un bâton dans l’autre, en cas de glissage il vous faudra lâcher le bâton et vous arrêter à l’aide de votre piolet.

Beaucoup trop de chose à penser et à faire car ça va très vite lorsque la pente dépasse les 30°, pour avoir déjà glissé sur des pentes bien raide, vous n’avez qu’une fraction de seconde pour vous retourner et freiner avec votre piolet, le bâton dans cette situation extrême est inutile et risque fort de vous empêcher d’utiliser votre piolet avec les conséquences qui s’ensuivent.

.

La pente est bien raide ici aussi,

mais la progression se fait beaucoup mieux que dans le couloir avec la possibilité de faire de larges courbes.

.

Mon ami Serge malgré sa bonne volonté, jette l’éponge vers 2460m d’altitude.

.

A 30 minutes du sommet, c’est dommage !

mais lorsque l’on est pas en condition, il faut savoir s’arrêter et ne pas dépasser ses limites.

Même les skieurs qui ne sont pas en grande forme physique s’arrêtent aussi, la preuve ici !

.

L’arrivée au col du Pic de Saint André (2562m).

1h15 depuis le début du couloir et 2h45 depuis le départ de la station.

.

Magnifique paysage hivernal sur Gavarnie.

.

.

Côté Vignemale.

.

La montée au pic depuis le col reste une formalité.

.

5 minutes suffisent pour vous hisser au sommet.

.

La montée en ski peut se faire également jusqu’au sommet si la neige est bonne,

mais la plupart s’arrêtent au niveau du col et si non crampons/piolet jusqu’au sommet.

.

Content d’être arrivé au sommet du Pic de Saint André (2608m).

3h00 pauses comprises depuis le départ.

.

Panoramas depuis le Pic de Saint André (cliquer sur le panorama annoté pour zoomer sur les sommets):

Vers le Garmo Negro (3051m) et les Pics d’Enfer (3082m).

.

Une multitude de 3000 sur le massif du Vignemale (3298m).

.

Du côté de Gavarnie également beaucoup de 3000.

.

Marboré (3248m), Cylindre (3335m) et Mont Perdu (3355m).

.

La brèche de Roland (2807m) avec le casque (3006m) et la Tour (3009m).

.

Vers le Taillon (3144m) et l’Escuzana (2847m).

.

Je ne reste que 5 minutes au sommet, retour au col.

.

Puis la descente par le même itinéraire que la montée.

.

Je retrouve Serge pour aller rejoindre Françoise qui nous attend sagement un peu plus bas.

.

Nous croisons des randonneurs en crampons qui ont laissé leur skis au début du couloir.

.

.

Par moment la neige est très dure, limite verglacée !

Il faut bien se pencher vers la pente afin qu’un maximum de pointes accrochent à la neige.

.

Notre Françoise nous attend sagement blottie contre un rocher.

.

Elle a mangé et déjà chaussé ses crampons pour la descente.

.

Hop !

.

Direction, le bas du couloir.

.

Ici, les skis des randonneurs que nous avons croisés un peu plus haut.

.

.

.

Pour ceux qui ne font que le Pic de Saint André, retour par le même itinéraire que la montée.

.

Pour les autres qui comme nous voudront grimper au Pic des Tentes.

.

Partir en dévers pour descendre jusqu’au lac des Especières sans perdre trop d’altitude (Sud).

.

.

L’arrivée au lac des Especières qui est complètement gelé, magnifique !

.

Depuis le lac,

.

remonter vers le Sud-Est en direction du col des Tentes.

.

La vue sur notre droite du Casque et de la Tour du Marboré.

.

.

Le Pic entre les Ports (2476m) qui peut se faire facilement en crampons/piolet.

(Compter 1h00 pour l’aller/retour)

.

Oui, c’est bien le parking du col des Tentes qui est bondé en été, difficile de le reconnaître avec la neige !

.

Le Port de Boucharo (2270m).

.

Le Taillon (3144m).

.

Direction le Pic des Tentes.

.

Compter entre 20 et 30 minutes pour ce petit sommet depuis le Col des Tentes.

.

Françoise, Serge et Mariano au sommet du Pic des Tentes (2322m).

.

Cliquer sur l’étoile animée ou sur le menu déroulant en bas à gauche pour voir le panorama du Pic des Tentes:

Vers le Nord-Est.

.

La station de ski des Especières.

.

Le cirque de Gavarnie.

.

Le Pic du Marboré (3248m) et ses 3 pics de la Cascade qui culminent tous les trois à plus de 3000m:

Pic oriental (3161m), Pic Central ou Brulle (3106m) et le Pic Occidental (3095m).

.

Le couloir Swan avec le Grand Astazou (3071m) et le petit à droite (3012m).

.

Casque et brèche de Roland.

.

Le Casque du Marboré (3006m).

.

La brèche de Roland (2807m).

.

Vers le Néouvielle (3091m), le Pic Long (3192m) et le Campbieil (3173m).

.

La vue sur le Pic Saint André (2608m) depuis le Pic des Tentes.

.

El Puerto de Lapazosa/Especières avec le lac gelé des Especières.

.

Le Vignemale (3298m) et Pic de Montferrat (3219m).

.

La vue vers le Pic entre les Ports (2476m).

.

Le retour.

.

Pour le retour, nous allons redescendre un peu à droite de ce matin tout en restant en dehors des pistes.

.

.

Pause casse-croûte pour moi et Serge qui n’avons pas encore mangé, il est 15h00. Il faut dire que le vent soufflait fort depuis ce matin avec une température ressentie de -3° ! du coup nous avons attendu d’être à l’abri du vent pour nous restaurer.

.

Retour à la station.

.

.

.

Nous passons à gauche du télésiège de Saint-André.

.

Puis à gauche des pistes.

.

.

Retour à la station (1h45 depuis le Pic des Tentes).

Très belle journée en compagnie de Françoise et Serge, merci à vous deux de m’avoir accompagné.

6 réponses
  1. Frédéric
    Frédéric dit :

    Bonjour Mariano,

    Bien, belle sortie! ça fait quelques lunes qu’elle est sur mes tablettes mais qui reste à faire. Vous avez eu une belle journée, même si on entend pas le vent sur les photos!

    Amitiés et un grand bonjour à Françoise et Serge

    Répondre
  2. MENU
    MENU dit :

    Bonjour Mariano,

    Magnifiques photos de montagne l’hiver et très belle randonnée qui demande une excellente forme physique. Merci encore pour ce partage.

    Amicalement.

    Gilles

    Répondre
  3. Françoise
    Françoise dit :

    Très belle sortie hivernale dans un décor de rêve ; l’occasion d’utiliser sérieusement les crampons, même si leur mise en place dans la pente n’a pas été aisée …… 🥵
    La traversée en dévers pour rejoindre le lac des Especières offrait un sentiment d’espace et une vue somptueuse.
    Même s’il y avait du vent, avec une température « fraîche « , merci Mariano pour nous avoir conviés Serge et moi à cette très belle journée
    Un excellent souvenir !!!
    Des bises à toi et Serge

    Répondre
  4. serge
    serge dit :

    Bonjour Mariano
    excellent compte rendu de notre rando, une bien belle journée même si je n’ai pas été au pic, bon le vent est souvent présent dans ce secteur, ce n’est pas toujours agréable, on est toujours décoiffé, n’est-ce pas Françoise !!
    Avec le temps en ce moment il va falloir aller encore plus haut si l’on veut utiliser le matériel !!!
    A bientôt sur les sentiers, là je vais aller faire un peu de ski de piste avant qu’il ne soit vraiment trop tard !!
    Amitiés
    Serge

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *