Le Lurien (2826m) en aller/retour depuis le lac de Fabrèges (1240m) 

  • Déniv: +1600m – (4h30+3h00)= 7h30 – 11 km Niv: Montagnard
  • Parcours final hors neige: +1600m –  7h30 – 11 km Niv: Randonneur (en bonne condition physique)
  • Date: 26.06.2021 – Vallée d’Ossau – Départ: Lac de Fabrèges (1240m)

Eclipsé par l’Ossau à l’Ouest et par le massif du Balaitous et du Palas au Sud-Est, le Lurien est un peu oublié des randonneurs, certainement dissuadés des 1600m de dénivelé à avaler. Cette montée, très soutenue depuis le départ, se digère assez bien si vous êtes en bonne condition physique. Le panorama sur 360° n’a rien à envier à ses voisins, tout simplement époustouflant ! ! !

Attention: Bien que ce sommet reste facile en été pour ceux qui ont la condition physique (Niveau Randonneur), en hiver ou en début de saison, lorsque les névés sont encore présents sur le final, il y a vraiment un grand danger si vous n’êtes pas expérimentés et si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de terrain. Pentes très raides, crampons/Piolet si la neige est dure, bien lire ce topo.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés:

  • En été en l’absence de neige: Aucune par temps clair, juste quelques passages sans grandes difficultés où il faut mettre un peu les mains dans la dernière partie de l’ascension (Pour randonneur en bonne condition physique).
  • En hiver ou en début de saison lorsque les névés sont encore présents dans la face Nord du Lurien, cette randonnée n’est pas à la porté du simple randonneur. Il faut-être expérimenté, avoir le bon matériel et savoir renoncer si les conditions ne sont pas bonnes, les pentes sont très raides et la moindre erreur peut-être fatale !
  • En hiver, si la neige porte bien, l’itinéraire peut se faire un peu de partout dans la face Nord, par contre si la neige est tôlée et vraiment dure, faites demi-tour !
  • En début de saison comme nous l’avons fait sur ce topo, nous avons évité les névés en restant à gauche de l’itinéraire de la voie normale.
  • En évitant les névés sur la gauche, toute la montée se fait en utilisant les mains (Niv: II / II+) jusqu’au sommet.
La suite du Topo . . . . . . . . . .

Départ depuis le lac de Fabrèges, avant le pare-avalanches, 30m avant un grand pylône H.T,

.

prendre le sentier qui s’élève dans les fougères en direction du Nord-N.E.

Randonnée faite avec Patricia.

.

Le sentier grimpe énergiquement vers le Nord-Est puis vers l’Est dans la forêt, une montée bien raide qu’apprécie Patricia.

.

45 minutes de grimpette depuis le départ pour presque 400m de montée en 1,2km.

.

La vue au loin sur l’Ossau.

.

Un peu bâché notre Pic du Midi d’Ossau.

.

Comme souvent, lorsque la météo est incertaine,

les nuages restent accrochés sur le Jean.Pierre, ce qui nous donne toujours de jolies photos.

.

Poursuivre l’ascension en visant le sommet du Lurien, en gros vers le Sud-Est.

.

Suivre le vallon en restant rive droite du ruisseau du Lurien.

.

Attention aux vaches, surtout lorsqu’il y a des veaux !

.

.

La vue derrière nous sur la vallée d’Ossau avec un beau ciel bleu.

.

L’arrivée à la Cabane vers 2115m.

.

Cabane en tôle, réservée et entretenue par les chasseurs en septembre et octobre. Toute en longueur, 5 pièces avec quelques matelas. Une cuisine bien équipée, avec un évier. Une salle commune avec une très grande table. Pas esthétique du tout, mais bien placée et surtout, très propre. Capacité: 12 places été comme hiver avec point d’eau.

.

Proche du ruisseau, l’itinéraire s’oriente à gauche pour gravir un court défilé.

.

.

Sortie de cette petite montée pour arriver au lac du Lurien.

.

L’arrivée au lac du Lurien (2211m) qu’il faut contourner par sa gauche (2h10 depuis notre départ).

.

La vue sur l’itinéraire final de la montée au Lurien.

La neige est présente sur la face Nord comme souvent en début de saison, l’itinéraire en bleu est cairné jusqu’au sommet (Itinéraire d’été) alors que l’itinéraire en rouge, contourne les névés par la gauche en utilisant presque constamment les mains jusqu’au sommet (niveau d’escalade facile II voir II+).

.

Le sentier est bien cairné jusqu’au col du Lurien (2342m) que l’on peut laisser 30m à gauche si vous n’allez pas au col.

.

Compter 3h00 depuis le départ, nous avons mis avec Patricia 2h30.

.

Vers 2440m, contourner le mamelon par sa gauche

.

en s’aidant un peu des mains (Niv: II), sans grande difficulté.

.

.

La vue derrière nous sur le col et le lac du Lurien.

.

Patricia dans la montée.

.

La vue au loin sur le Pic d’Anie (2504m).

.

Premier névé que nous allons traverser sans grande difficulté, névé que nous aurions pu éviter.

.

.

.

.

Nous rencontrons Laurent, un breton qui vient de s’installer à Pau suite à une mutation.

Il aime la montagne, mais n’a pas encore l’expérience pour faire ce genre d’ascension surtout en présence de la neige. Seul et sans expérience, il a fait demi-tour lorsqu’il a vu les pentes très raides et la neige encore bien présente sur l’itinéraire de la voie normale. Savoir renoncer en montagne c’est le plus difficile, ce n’est ni honteux, ni dévalorisant, c’est simplement faire preuve de bon sens et Laurent a fait le bon choix. Il profitera de notre présence pour grimper avec nous jusqu’au sommet.

.

Le deuxième névé que nous aurions pu contourner par la gauche comme le premier

mais avec quelques pas d’escalade.

.

La neige n’étant pas trop dure,

nous avons récupéré au plus vite le bord de la rimaye, pour ensuite filer vers le sommet.

.

Pas trop rassuré notre ami Laurent !

.

A partir d’ici, plus de neige mais par contre, contrairement à la voie normale d’été,

il faut utiliser les mains en permanence jusqu’au sommet (sans grande difficulté).

.

Comme vous le voyez, la pente est très raide

et lorsque les conditions ne sont pas bonnes avec une neige très dure, vaut mieux faire demi-tour !

.

Nous concernant, nous évitons la neige en restant bien à gauche de l’itinéraire de la voie normale.

Pour infos, nous avons nos crampons et nos piolets dans nos sac à dos.

.

Dès que ça grimpe, Patricia est aux anges, elle aime ça !

.

La suite ne pose pas de problème, nous retrouvons l’itinéraire de la voie normale.

.

La vue derrière nous est superbe.

.

On y est presque . . . . .

.

La vue plongeante sur notre gauche du lac d’Artouste (1997m).

.

La crête finale qui mène au sommet du Lurien.

.

Sommet du Lurien (2826m).

.

Nous avons mis 3h45 depuis le départ petites pauses comprises, compter entre 3h45 et 4h30.

Patricia et Mariano.

.

Laurent heureux de nous avoir rencontrés et d’avoir pu grimper en haut de ce beau belvédère.

.

3 Panoramas dont 1 annoté + le panorama de 2011 avec une belle mer de nuages (cliquer sur les étoiles animées ou sur le menu déroulant en bas à gauche)

La vue depuis le Lurien est unique sur le lac d’Artouste,

.

829m plus bas !

.

Le barrage d’Artouste,

c’est ici où arrive les voyageurs qui auront pris le petit train depuis la station d’artouste.

.

Les lacets du sentier menant au refuge d’Arrémoulit depuis le lac d’Artouste.

.

Les lacs d’Arrémoulit et son refuge (2265m).

.

.

La vue côté Espagnol est totalement bouchée.

.

Panorama vers le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Zoom sur le Jean-Pierre.

.

.

Panorama vers le Nord-Ouest

.

avec la vue plongeante sur le petit lac du Lurien.

.

Vers le Nord.

.

Les lac de Batboucou, Artouste et Arrémoulit.

.

.

Après avoir attendu plus de 30 minutes que ça se découvre pour voir le massif du Balaïtous et le Palas,

.

nous reprenons le chemin du retour pour aller manger au petit lac du Lurien où il fera bien meilleur.

.

Retour par le même itinéraire que la montée.

.

Nous rencontrons quelques randonneurs qui montent à leur tour au sommet.

.

.

.

.

Il faut poser les mains et rester vigilants jusqu’en bas du col.

.

.

.

.

Le névé de ce matin.

.

Plus facile à descendre qu’à monter !

.

.

.

.

.

Retour au col,

.

puis au lac du Lurien (2211m).

.

Pose de 45 minutes pour le casse-croûte de midi.

.

La vue sur le sommet du Lurien et ses 2826m d’altitude depuis le lac du Lurien (2211m).

.

Retour à la cabane.

.

Le petit défilé.

.

.

Cabane (2115m).

.

.

Le vallon.

.

L’entrée de la forêt vers 1640m).

.

.

Retour au lac de Fabrèges.

.

Une très jolie randonnée faite avec Patricia et en partie avec Laurent.

Nous avons mis 2h40 sans les pauses pour redescendre du Lurien, compter 3h00.

.

Les autres topos pour le Lurien:

11 réponses
  1. Vincent
    Vincent dit :

    Bonjour
    je vous ai croisé juste avant d’arriver au sommet vous descendiez 😉
    personnellement je suis monté par la neige sans utiliser les crampons ça passais bien puis je les ai chaussés pour descendre afin d’éviter les glissades.
    resté un bon moment au sommet pour profiter la vue un peu bouchée par moments mais qui vaut toujours le détour.
    à bientôt

    Répondre
  2. jean claude
    jean claude dit :

    Bonjour Mariano
    Belle rando que nous devions faire avec Christian mais le brouillard nous a fait dévier vers le refuge d’Arremoulit.
    A bientôt et super les photos comme tjrs
    JC

    Répondre
  3. ANNIE PIERSON
    ANNIE PIERSON dit :

    Magnifique reportage, comme d’hab!!!
    Très belles photos.
    ça donne envie …il faut projeter un séjour ds le coin…
    Encore merci

    Répondre
  4. fouert
    fouert dit :

    Bonjour Du sommet du Lurien le panorama est superbe ;avec un gros effort a faire. La multitude de lacs une merveille et comme toujours de très belles photos et aussi le détail du parcours.Bravo et Merci

    Répondre
  5. MENU
    MENU dit :

    Bonjour Mariano,

    Très joli parcours pour cette ascension. Encore un topo qui donne envie de parcourir ces paysages pyrénéens. Il me faut attendre fin août pour retrouver ces merveilleux sommets. Merci pour la diffusion de ces belles photos ainsi que ces nombreux parcours.
    Amicalement.
    Gilles

    Répondre
  6. Serge
    Serge dit :

    Bonsoir mariano
    Très beau topo sur un superbe sommet qui se mérite plus par le dénivelé sur une distance faible que par la difficulté, même si comme partout en montagne il faut rester
    vigilant ! Laurent a bien fait de monter avec vous !
    Bon match !!!
    Amitiés
    Serge

    Répondre
  7. Jean Pierre
    Jean Pierre dit :

    Salut Mariano , je vois que tu continue ta préparation HRP de la meilleure des façons et toujours ce formidable état d’esprit qui te caractérise !!
    Ce jeune homme se souviendra longtemps de cette rencontre . Je ne sais pas quand tu pars pour la traversée ,en tous cas je te souhaite plein de belles choses à découvrir et j’ai déjà hâte de voir sur mon écran les premières photos . Bon courage à tous les deux .
    Bien amicalement .
    Jean Pierre

    Répondre
  8. Dominique C.
    Dominique C. dit :

    Merci pour ce diaporama qui nous rappelle de bon souvenir .C’est vrai qu’il est dur à atteindre ce sommet mais il vaut les efforts consentis.
    Dominique

    Répondre
  9. Laurent
    Laurent dit :

    Bonjour Mariano,
    Heureux de t’avoir rencontré lors de l’ascension de ce superbe sommet. D’ailleurs sans toi, je serai resté à 200 mètres du sommet! Un grand merci pour tout ton travail sur ces topos et surtout de le partager au plus grand nombre.
    Au plaisir de te revoir sur ces beaux sentiers pyrénéens!
    Laurent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Répondre à Vincent Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...