La Moleta (2572m) en boucle par le lac d’Iserias

La Moleta (2572m) en boucle par le lac d’Iserias (2152m) depuis Canfranc (Espagne)

  • Lac d’Iserias: +1120m – (3h15+2h45)= 6h00  – 15,5km – Niveau: Randonneur
  • La Moleta retour par le versant Ouest: +1520m – (4h15+3h00)= 7h15  – 19km – Niveau: Montagnard
  • La Moleta retour par le lac d’Iserias: +1530m – (4h15+3h00)= 7h15  – 19km – Niveau: Randonneur
  • Date: le 10/09/2022 – Espagne – Départ:  Canfranc (1210m)

Trace Gps uniquement pour le lac d’iserias

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés:

  • Aucune difficulté pour l’aller/retour au lac d’Iserias (2152m).
  • Les derniers mètres pour accéder au sommet de la Moleta par la vire, demandent une attention particulière.
  • Le retour par le versant Ouest est beaucoup plus joli que par le vallon d’Izas, mais demande un peu plus d’attention, bien suivre les cairns.
  • Ne pas sous-estimer cette randonnée qui demande d’être en très bonne condition physique pour avaler les +1520m de dénivelé (entre 6h30 et 7h30 de marche).
La suite du Topo . . . . . . . . . .

Départ depuis le début de la piste qui monte au grand Parking del coll de Ladrones. Pourquoi ce départ, tout simplement parce que j’ai fait demi-tour au niveau de la barrière qui était ouverte mais qui signalait que la piste était interdite à la circulation sans autorisation.

.

Depuis mon départ,

je reviens quelques mètres en arrière pour prendre l’itinéraire du GR11 qui monte au col de Izas.

.

Après 180m et 2 minutes de marche, le grand parking sur ma gauche le long de la N-330.

C’est ici que je vous recommande de stationner (une quinzaine de places).

.

Suivre l’itinéraire du GR11 balisé en rouge et blanc jusqu’au coll de ladrones (col des voleurs).

.

L’arrivée au Coll de Ladrones (1340m) 20 minutes depuis le départ.

.

Il y avait au moins une dizaine de voitures, la plupart pour les organisateurs du Trail de Canfranc qui a eu lieu aujourd’hui

et 2/3 véhicules qui ne devaient pas avoir l’autorisation !

.

Depuis le coll de Ladrones, descendre la piste vers le Nord-Est jusqu’à la bifurcation 1330m.

Laisser l’itinéraire de gauche qui monte au Port du Somport et prendre à droite l’itinéraire du GR11.

.

Suivre l’itinéraire du GR11 jusqu’à l’altitude 1630m.

.

Lever de soleil vers 07h50.

.

Le GR11 l’équivalent du GR10 Français remonte tout le vallon de Izas.

.

.

.

.

L’arrivée au point clé 1630m (1h25 depuis le départ).

Quitter le GR11 et suivre la sente de droite qui monte vers le Sud-Ouest au lac d’Iserias (balisage jaune et Blanc).

.

Le vallon d’Izas que je viens de monter.

.

La suite n’est pas compliqué,

il suffit de suivre le sentier bien marqué et balisé en jaune et blanc jusqu’au lac d’Iserias.

.

L’itinéraire, contourne le cirque par la droite jusqu’à la cabane de Iserias (1904m).

.

L’itinéraire se fait toujours sur un sentier bien marqué.

.

Le vallon de Izas.

.

L’arrivée à la cabane.

.

Cabane de Iserias (1904m) 2h00 depuis mon départ.

.

La vue depuis le cabane sur la station de Candanchú.

.

Zoom sur les sommets au loin comme la Table des trois Rois (2421m) et le  Pic d’Anie (2504m).

.

Depuis la cabane d’Iserias, suivre le sentier qui monte plein Sud jusqu’au lac d’Iserias.

.

je n’ai pas encore parlé du Trail de Canfranc qui a eu lieu le même jour que ma randonnée.

.

Quelques chiffres pour ce trail: 5 courses au programme avec un ultra très exigeant de 100km et 8.850m de D+, traversant les massifs mythiques de la Collarada (2886m), la Moleta (2572m), Anayet (2559m) et le Pic d’Aspe (2645m), plus de 75% de son parcours passe au-dessus de 2.000m d’altitude.

.

J’ai croisé au moins 500 coureurs.

.

Il vont descendre et remonter le vallon d’Izas, puis remonter vers l’Anayet

pour grimper ensuite au Pic d’Aspe et revenir à la station de Canfranc (départ ce matin à 1h du matin).

.

L’arrivée pour moi au lac d’Iserias.

.

 Ibón de Iserías (2152m) j’ai mis 2h40 depuis mon départ (compter 3h15 de montée en marchand tranquillement). Les panneaux au début de la randonnée indiquaient 4h00, ce qui me parait beaucoup trop ! Pour ceux qui ne font que le lac, revenir par le même itinéraire qu’à l’aller (compter 2h45 pour le retour sans courir).

.

Pour la Moleta qui est droit devant,

contourner le lac par la droite et grimper vers l’Ouest pour atteindre le col de la Moleta.

.

La Moleta (2572m).

.

.

.

Compter une petite heure pour monter au sommet de la Moleta depuis le lac.

.

La vue sur la crête menant à la Pala de IP (2783m).

.

L’arrivée au col de la Moleta.

.

Col de la Moleta (2446m) 40 minutes depuis le lac.

.

.

La vue au-loin vers le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

.

Depuis le col,

.

remonter la face Nord de la Moleta par une sente jusqu’à une brèche bien visible de loin.

.

La vue plongeante sur l’entrée du Tunnel du Somport.

.

Brèche sans difficulté (II+).

.

Les derniers coureurs.

.

Pour la montée au sommet de la Moleta,

il faut contourner le sommet par une petite vire exposée par endroits mais sans réelle difficulté.

.

.

Il faut juste être attentif sur 2/3 passages.

.

L’arrivée au sommet de la Moleta (2572m).

J’ai mis 3h45 dont 10mn de pause maxi, compter entre 3h45 et 4h15.

.

2 panoramas dont 1 annoté en 12K

La vue du Balaitous (3144m) à la Grande Fache (3005m).

.

Le Balaitous (3144m).

.

Le Palas (2974m).

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Vers le Vignemale.

.

Massif du Vignemale (3298m).

.

Le Pic d’Anayet (2545m) avec au premier plan, le Vertice d’Anayet (2559m).

.

La Collarada (2886m).

.

.

Refugio de López Huici (2.000m).

.

Vers le Castillo de Acher (2390m) et en arrière plan: le Pic d’Orhy (2017m).

.

Le col du Somport.

.

Vers l’Ouest avec le Pic de Lecherin et le Pic d’Aspe (2645m).

.

Pic de Lecherin (2567m) ou Pico de la Garganta de Borrau.

.

Le lac d’Iserias (2152m).

.

.

.

Pour ceux qui veulent faire un tour à la Pala de IP (2783m) comptez 3h30 en aller/retour en plus des 7h00 de marche pour la Moleta (+/-450m de dénivelé en aller/retour pour 6km depuis la Moleta). J’avais prévu de le faire au moins jusqu’au sommet de la Tronquera mais malheureusement, je devais être rentré pour 17h00 (voir le topo ici).

.

Retour par la vire.

.

2/3 endroits comme celui-ci où il faut rester très vigilant.

.

.

.

Ceux qui ont le vertige, devront prendre sur eux-mêmes !

En restant bien contre la paroi et en étant bien concentrés, vous passerez sans problème.

.

La brèche.

.

2 itinéraires de choix pour la descente depuis le col de la Moleta (2446m):

  • A droite pour le retour par le lac d’Iserias et le vallon d’Izas (itinéraire de montée): 2h45 sans difficulté
  • A gauche par le versant Ouest: 2h45 également mais avec un itinéraire un peu plus technique (niveau Montagnard)

.

Pour le versant Ouest, depuis le col suivre les cairns sur la gauche (Nord-Ouest).

.

L’itinéraire est très bien cairné.

.

Vers 2350m d’altitude au niveau du gros bloc, prendre à droite (Nord-Est).

.

Suivre sur 250m de distance et au niveau du cairn bien visible de loin, plonger à gauche dans la pente.

.

.

C’est pentu mais sans difficulté par temps sec, avec beaucoup de marches naturelles.

.

.

Encore une vue plongeante sur la station de Canfranc.

.

Des cairns bien disposés tout le long de cette descente jusqu’aux premiers paravalanches.

.

L’arrivée aux premiers Paravalanches (35 minutes depuis le col de la Moleta).

.

A partir d’ici, le balisage est en jaune et blanc avec pas moins de 80 lacets ou virages jusqu’en bas.

.

Les vestiges des chariots qui ont servis certainement à construire les paravalanches.

.

.

Une descente interminable avec 80 lacets !

.

Vous aurez le temps de voir les vues spectaculaires sur Canfranc avec plus de 1.000m de vide !

.

Le Tunnel du Somport.

.

Vers le Massif d’Aspe et à droite vers Candanchú.

.

Depuis le col de la Moleta, difficile de se tromper jusqu’ici.

.

Par contre, au niveau de la Caseta del Vasco (1880m) qui est en ruine,

prendre le sentier vers le Nord-Est vers Picauve (Panneau).

.

La suite ne pause pas de problème d’orientation.

.

Zoom sur la Gare internationale de Canfranc.

.

L’arrivée au secteur de Picauve (1450m).

.

Traverser la clairière et suivre l’itinéraire de la Piste du col des voleur (Pista Coll de Ladrones). L’itinéraire rentre à nouveau dans la forêt et descend vers le Coll de Ladrones (10 petites minutes) descente un peu raide, soyez prudents !

.

Retour à la piste en-dessous du parking du Coll de Ladrones.

.

Et pour finir, le final pour retrouver la voiture. 2h45 depuis le sommet de la Moleta (compter 3 bonnes heures).

Je n’étais pas revenu dans le secteur depuis 2011, lors de notre périple à la Pala de IP avec Laurent, cet endroit est toujours aussi beau, rien à changer sauf que moi, j’ai pris 11 ans de plus !

8 réponses
  1. MENU
    MENU dit :

    Bonjour Mariano,
    Merci pour toutes ces jolies photos qui donnent envie de parcourir cette montagne que j’aime. Hélas j’habite trop loin des Pyrénées pour y venir autant que je le souhaiterais.
    Amicalement.
    Gilles

    Répondre
  2. Joaquín
    Joaquín dit :

    Gracias Mariano por todo tu buen hacer para que yo reciba de nuevo tus topos.
    Tus preciosas fotosy acertados textos me permiten volver virtualmente a lugares que empecé a conocer al principio de la segunda mitad del pasado siglo.
    Como dice Eric en su comentario: heredero de los grandes pireneistas.
    Saludos.

    Répondre
  3. Lascaray Francine
    Lascaray Francine dit :

    Bonjour Mariano et merci pour vos superbes photos qui nous remémorent notre boucle du 26/08/01 par l’Ibón de Iserías puis la brèche ouest de la Pala de Ip en crampons piolet et la Pala de Ip 2783m et le pic Oriental, 2778m et la descente par les Picos de Tronquera, 2666m et donc votre superbe Moleta, puis le col de la Moleta, 2439m. À l’époque, notre mérite était moindre, l’accès au Collado de Ladrones étant autorisé.
    Alors que mon frère a refait la Moleta, et les Tronqueras en automne (depuis 2015) avec de plus en plus de neige fraîche, plus il montait (par super temps, heureusement et des couleurs à couper le souffle ! : Ses photos, grâce à ce paysage toujours aussi beau étaient spectaculaires !)
    Bonne continuation Mariano et à très vite.
    Francine

    Répondre
  4. Jean-Jacques CREQUIGNE
    Jean-Jacques CREQUIGNE dit :

    Bonjour Mariano,
    J’avais fait la Moleta il y a quelques années, en montant à gauche depuis
    le lac, par une succession de cheminées, à la Pala de Ip. Le suivi de la
    crête ensuite jusqu’à la Moleta est trés pittoresque.
    Encore une fois, de superbes photos !
    Amitiés A bientôt JJ

    Répondre
  5. Francis
    Francis dit :

    Bonjour Mariano
    De belles photos et un superbe panorama pour admirer ces belles montagnes
    alentours sans oublier la magnifique gare internationale de Canfranc! Un jour
    peut être, pourrons nous prendre le train depuis Pau pour découvrir la charmante
    vallée d’Aspe.
    Merci Mariano.
    Amitiés. Francis.

    Répondre
  6. Serge
    Serge dit :

    Bonsoir Mariano
    Superbe boucle et superbe topo ! Les panoramas inclusifs sont toujours magnifiques !
    Pour ma part plus de 2000 photos à trier de notre périple sur le Chemin de Compostelle, entre Le Puy en Velay et Conques ! ça va être long, je n’ai pas tes compétences et tes logiciels !!
    Amitiés
    Serge

    Répondre
  7. Eric
    Eric dit :

    Bonjour Mariano,
    Bravo pour tout ce travail qui fait de toi un digne héritier des grands pyrénéistes.
    J’ai fait la boucle hier en montant par la conduite forcée et en redescendant par le lac d’Iserias. 20,3 Km et 1469m de D+.
    Très belle randonnée. Paysages très variés et vues époustouflantes sur le haut. Magnifique descente dans la vallée d’Iserias où l’on retrouve le GR 11. C’est assez long, mais tellement beau !
    Jusqu’au sommet, j’ai suivi la trace GPX de ta rando Moleta-Pala de IP. Après le passage de la cheminée plutôt facile, on emprunte la fajeta de la Moleta qui est une vire circulaire spectaculaire, certes, mais parfois étroite et très exposée au vide. Il s’agit d’une question de sensibilité au vertige, bien entendu, mais pour une sortie classée « randonneur », il me parait important de le signaler.
    Pour ceux qui veulent éviter la cheminée et la vire: au pied de l’escarpement rocheux, rechercher sur la gauche l’arrivée du chemin du col d’Iserias qui mène directement sur un passage oblique naturel qui parait taillé dans la roche. Ce passage facile permet de rejoindre le haut de la cheminée. A ce point (marqué par des petits panneaux métalliques scellés dans le caillou), tourner à gauche, suivre le cheminement qui parait évident sur 3/4m puis le quitter car c’est celui qui mène à la vire. Obliquer alors à droite pour grimper en quelques mètres très facilement sur le plateau sommital. Ce passage n ‘est pas forcément bien cairné et pourtant, très simple d’accès. Il suffit ensuite de marcher jusqu’au sommet en toute sécurité.
    A chacun de choisir !

    Amitiés

    Eric

    Répondre
  8. Joëlle & Jean-Mi
    Joëlle & Jean-Mi dit :

    Bonjour Mariano,
    Rando faite hier sous un grand soleil dès la sortie du tunnel du Somport (il pleuvait à Urdos).
    Depuis la bas de la Moleta, nous sommes montés par la droite, ce qui permet de ne gravir qu’une cheminée (facile) et d’éviter la vire en arrivant directement sur le plateau sommital.
    La descente pour rattraper le sentier du lac d’Iserias est un peu délicate mais en faisant attention, ça passe bien.
    Amitiés.
    Joëlle & Jean-Mi

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...