Peña Roya (2578m) et Peña Blanca (2556m)

Peña Roya (2578m) et Peña Blanca (2556m) depuis la piste Hoz de Jaca.

  • Déniv: +960m – (2h15+1h45)= 4h00 – 9 km Niv: Randonneur
  • Date: le 12.10.2021 – Espagne (Vallée de Tena) – Départ: Virage piste (1740m)

Le massif de la Tendeñera s’étend del Pico Otal à la Peña Blanca dans la province de Huesca en Aragon. Une chaîne de montagne aux couleurs et contrastes féeriques. La plupart des sommets de cette chaîne sont réservés pour ceux qui ont le niveau montagnard. Deux sommets côté Ouest, permettent au simple randonneur de se hisser en haut de cette belle crête sans trop de difficulté si ce n’est la petite barre rocheuse à franchir.

Beaucoup de photos sur ce topo pour faire ressortir les belles couleurs automnales de cette belle vallée de Tena (Aragon).

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Pas de difficulté si ce n’est de faire attention à la barre rocheuse qu’il faut franchir par sont point le plus faible au niveau de la partie herbeuse.

J’ai hésité à classer ce topo au niveau Montagnard ou Randonneur, après réflexion cet itinéraire n’est vraiment pas difficile par une journée de beau temps et en l’absence de neige, il est donc classé pour randonneurs, faites juste attention à bien prendre le couloir herbeux pour franchir la barre rocheuse qui est la seule difficulté du parcours, c’est pentu mais en restant sur la partie herbeuse et sur les marches naturelles, aucun problème. Pour le retour, si vous avez des réticences pour descendre cette partie, vous pouvez suivre le balisage rouge et blanc vers le Nord-Est et revenir au lac pour reprendre l’itinéraire de montée.

La suite du Topo . . . . . . . . . .

Depuis le joli village de Hoz de Jaca (1280m), prendre la piste de Los Asnos menant au lac.  5,6 km de piste carrossable jusqu’au départ de la randonnée, piste qui s’est fortement dégradée depuis 2015 lors de ma dernière randonnée à la Peña Sabocos en 2015, il est préférable d’avoir une garde haute ou se garer au niveau de la barrière (2km avant).

.

Départ virage de la piste vers 1740m d’altitude.

.

Prendre le sentier marqué par un cairn en direction du Sud.

.

Je me suis levé de bonne heure pour pouvoir être aux premières loges,

.

et assister au lever de soleil sur la sierra de la Partacua.

.

.

Panorama du Pic du Midi d’Ossau au Garmo Negro.

.

Pour la randonnée, suivre le sentier bien marqué et unique qui contourne le petit massif del Narronal.

.

Le spectacle continue derrière moi avec dame nature.

.

Vers 1820m suivre le sentier cairné qui monte vers l’Est.

.

La Peña Telera (2764m).

.

Corona del Mallo (2535m).

.

L’itinéraire ensuite monte dans le vallon del Coronazo jusque qu’au col (Nord-Est).

.

.

.

Vers l’Ossau.

.

Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Le sentier se perd par moments mais aucune difficulté pour grimper jusqu’au col.

.

La vue sur la vallée de Tena.

.

L’arrivée au col del Bozuelo (2110m) avec devant moi l’Ibon de Los Asnos (2060m).

Compter entre 50 minutes et 1 heure depuis le départ (1h20 si vous êtes partis avant la barrière).

.

Depuis le col ne pas descendre vers le lac,

suivre à flanc sans perdre de l’altitude, une sente qui mène au pied de la barre rocheuse (Sud-S.E).

.

Après 300m,  s’orienter à droite vers le Sud pour gravir un petit couloir herbeux au point le plus faible de la barre rocheuse.

.

Restez sur la partie herbeuse et utiliser les marches naturelles pour ne pas faire d’effort.

.

Rester toujours dans la partie un peu herbeuse pour éviter la glissade dans la partie caillouteuse.

.

Il est possible pour éviter de franchir la barre rocheuse directement, d’aller au bout pour la contourner,

.

mais honnêtement y a pas vraiment de danger,

il faut monter en gros vers le Sud-S.O jusqu’au-dessus de la barre rocheuse.

.

La vue au loin sur le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Petit replat altitude 2312m (30 minutes depuis le col).

.

L’itinéraire ensuite est évident,

.

suivre le sentier balisé en rouge et blanc (Sud-S.O) jusqu’à la brèche.

.

La vue derrière moi depuis le petit plateau.

.

.

La partie finale de la brèche sur un pierrier assez raide mais sans danger.

.

A quelques mètres de la brèche.

.

Petit brèche à gravir pour atteindre enfin la crête de Sabocos.

.

Brèche (2518m) compter entre 2h et 2h10 depuis le départ.

.

La vue depuis la brèche vers le Nord-Est.

.

La montée à la Peña Roya se fait en 3 petites minutes.

.

Sommet de la Peña Roya (2578m) compter entre 2h00 et 2h15 depuis le départ.

.

Panoramas: (5 au total dont 2 annotés) cliquer sur les étoiles animées ou sur le menu déroulant.

Mariano au sommet de la Peña Roya (2578m).

Ayant déjà fait l’ascension en boucle de la Peña Sabocos par 2 fois (Niveau Montagnard), je mettais promis de revenir ici pour faire ces 2 petits sommets. Pas de regrets, ces 2 petits sommets n’ont rien à envier aux panoramas de la Peña Sabocos et de la Tendeñera.

.

Panorama vers l’Ouest en direction de la Peña Blanca (2556m) qui est à 2 pas.

.

Vers la Telera et la Collarada (2886m).

.

Panorama vers le Nord-N.E.

.

La vue plongeante sur le lac de los Asnos (2060m).

.

Vers le Pic Long (3192m).

.

Vers le Vignemale (3298m).

.

Toute la crête qui mène à la Peña Sabocos.

.

Vers le Sud-Est avec à gauche la Peña Montañesa (2295m).

.

La Peña de Oroel (1769m).

.

Un Gypaète barbu, j’avais pas les bons réglages, dommage !

.

Pour le second sommet, aucune difficulté,

.

suivre la crête jusqu’au sommet.

.

Peña Blanca (2556m) 5 à 10 minutes depuis la Peña Roya.

.

Les panoramas de la randonnée:

.

Depuis la Peña Blanca, vous serez peut-être tenté comme moi de continuer la crête pour atteindre la pointe de la crête.

.

N’allez pas jusqu’au bout, le rocher est pourri et instable, y a vraiment danger !

.

Quelques photos.

.

.

.

.

Restez tranquillement au niveau du sommet, la vue est similaire et sans danger.

.

Depuis le sommet, vous pouvez continuer et poursuivre la crête vers le Sud-Ouest pour avoir quelques vues sympa !

.

Vue plongeante vers le lac de Búbal et le petit village Hoz de Jaca.

.

Zoom sur le petit village Hoz de Jaca (1300m plus bas).

.

Vers Formigal et le pic d’Ossau.

.

.

.

Le retour: revenir à la brèche sans grimper à la Peña Roya.

.

.

Brèche (2518m).

.

Pour ceux qui voudraient faire en suivant la Peña Sabocos, uniquement pour niveau Montagnard (voir le topo ici),

compter 1h15 de plus à la montée et 1h00 pour revenir à la brèche (2h15 aller/retour).

.

Et pour ceux qui voudraient redescendre par le couloir vertigineux que vous voyez sur cette photo,

.

voir le topo avec les recommandations qui s’imposent (Niv: montagnards expérimentés).

.

Le final pour grimper à la Peña Sabocos.

.

Concernant ce topo qui est pour niveau randonneur, retour impératif par la brèche.

.

Aucune difficulté jusqu’en haut de la barre rocheuse.

.

Le petit plateau avec le balisage rouge et blanc qui continue vers le Nord-Est

.

pour contourner toute la barre rocheuse, compter 30 minutes de plus.

.

Après si vous prenez exactement le même passage que la montée, pas de problème.

.

.

Rejoindre le col del Bozuelo (2110m).

.

.

Depuis le col, descendre le vallon del Coronazo avec une vue sur les 2 sommets de la randonnée.

.

.

Deux Isards qui ont ont revêtu leur pelage d’hiver.

.

.

Les belles couleurs automnales.

.

.

.

Je retrouve les deux vaches de ce matin.

.

.

.

.

De belles couleurs pour la fin de la randonnée.

.

Le houx est une espèce d’arbustes, ou de petits arbres, à feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées.

.

L’Ossau (2.884m).

.

La piste que je dois reprendre.

.

.

Retour à la voiture (compter entre 1h15 et 1h30).

.

Très belle petite randonnée avec un très beau lever de soleil et des couleurs automnales comme je les aime.

10 réponses
  1. Joaquín
    Joaquín dit :

    Mariano, desde los años setenta del pasado siglo hasta entrados los dos mil de este viví los veranos en Escarrilla. Las ascensiones a las peñas Parda, Blanca y Sabocos, que tan bien describes y captas en tus extraordinarias fotos, las hice en varias ocasiones. Gracias por la oportunidad de volver a éllas aunque sea virtualmente.Saludos cordiales.

    Répondre
  2. Serge
    Serge dit :

    Bonsoir Mariano
    Un vrai feu d’artifices toutes ces couleurs, nous en avons eu moins sur le Soum de Lascours, il n’y a pas la même végétation !
    Beau topo
    Amitiés
    Serge

    Répondre
  3. Jean-Jacques CREQUIGNE
    Jean-Jacques CREQUIGNE dit :

    Ces couleurs d’automne sont splendides. Je me souviens avoir fait la Blanca, la Roya et le pic
    Sabocos , suite à ton topo de 2015. J’avais été impressionné à la vue, de loin, de l’itinéraire de
    descente du pic Sabocos !
    C’est parti pour le 2° millénaire de tes topos !
    Amitiés Jean-Jacques

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...