Pic de Batoua/Culfreda (3034m), Pic central (3028m) et le Pic oriental (3032m) en boucle par le col de Cauarère et le vallon de Millarioux depuis la vallée de Rioumajou (1500m).

  • Dénivelé: +1800m – (4h30+1h+4h)= 9h30 – 19 km Niv: Montagnard (Retour par le vallon de Millarioux)
  • Dénivelé: +1800m – (4h30+1h+3h30)= 9h00 – 17 km Niv: Montagnard (Retour par le vallon de Cauarère)
  • Date: le 22.08.2020 – Hautes-Pyrénées – Départ: Vallée de Rioumajou (1500m)

Ces 3 sommets à plus de 3.000m qui trônent au-dessus de la vallée de Rioumajou, semblent inaccessibles. Pourtant cet itinéraire est sans grande difficulté pour des montagnards habitués à ce genre de terrain, il exige cependant une très bonne condition physique tant pour son dénivelé (+1800m) que par sa distance de 19km sur un terrain au 3/4 minéral. Le parcours de crête des 3 sommets du Batoua depuis le Pic de Cauarère est tout simplement magnifique avec des vues de part et d’autre sur les principaux 3.000 des Pyrénées. Le retour par le très beau vallon de Millarioux est de toute beauté.

Voir le Topo depuis l’Hospice de Rioumajou (+1640m en 8h00)

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés:

  • Longue randonnée entre 8h30 et 9h30 (sans les pauses) qui demande d’avoir un peu le sens de l’orientation en début de randonnée dans la forêt de Sonère, à faire de préférence par beau temps.
  • La montée jusqu’au col de Cauarère depuis le plateau du Cortail de Batoua, surtout les derniers 400m de dénivelé sont très pénibles sur des éboulis fuyants.
  • La crête du Batoua entre le Pic de Cauarère et le Pic de Batoua oriental est un peu aérienne, elle demande l’utilisation des mains sans être réellement difficile (Niv:II) avec une petite cheminée d’une hauteur de 5m (Niv:II+).
  • La descente du Pic de Cauarère au Port du même nom, demande de la prudence sur certains passages très pentus qu’il est préférables de contourner légèrement par la droite.
  • Pour le retour par le vallon Millarioux, l’itinéraire se fait sur un sentier bien marqué avec des cairns et un balisage bleu puis jaune tout le long, la descente se déroule sur une pente douce dans un magnifique cadre de verdure. Plus long de 2km et 30 minutes de plus que la descente par le vallon de Cauarère,  mais quel beau vallon, une merveille, je vous le conseille fortement.
  • Variante: les 500m de dénivelé à descendre depuis le Port de Cauarère par le vallon du même nom, s’effectuent sur une pente très raide et sur un terrain légèrement fuyant, ce qui n’est pas top, obligé de se retenir !

.

Vallée de Rioumajou, 1,5km après Frédançon et 1,8km avant l’Hospice de Rioumajou (emplacement pour 2/3 voitures).

Après une bonne nuit passée dans le van de Frédéric, départ de la randonnée à 5h50 du matin (1500m).

.

Revenir en arrière sur 100m par la piste,

puis traverser la rivière Neste de Rioumajou par la passerelle en bois (1490m).

.

Suivre le sentier qui monte en lacets dans la forêt de Sonère en direction du Nord-N.E (balisage jaune).

.

L’arrivée au croisement des sentiers de Frédançon et des Chasseurs (1910m) après 1h15 de marche.

Les premiers rayons du soleil sur le Pic d’Aret (2939m) à gauche et au loin le Plat d’Adet.

.

Mariano au croisement des sentiers.

.

Suivre le sentier des Chasseurs en direction de l’Est en laissant à gauche le sentier descendre sur Frédançon.

.

.

Petite ouverture pour voir le Pic du Lustou (3023m) que j’ai fait en solo en 2019.

.

Le sentier toujours balisé en jaune file vers l’Est en restant pratiquement sur la même ligne de niveau.

.

.

La vue sur la trilogie des sommets du Batoua, ils paraissent encore bien loin de nous !

.

Après avoir marché 30 minutes depuis le croisement de Frédançon, vers 1935m d’altitude,

descendre à gauche hors sentier en direction de l’Est pour retrouver le sentier venant de Frédançon qui se trouve 50m plus bas.

.

Sentier bien marqué qui nous conduit au cirque de Batoua (Sud-S.E).

.

Sortie de la forêt avec l’arrivée au Cortail de Batoua (1900m) 2h00 depuis le départ.

.

Le balisage jaune s’arrête ici.

.

Traverser le plateau herbeux (plein Sud) en laissant à gauche le ruisseau et la cascade de Batoua.

.

Vers 2080m, l’itinéraire monte à droite (Nord-Ouest)

puis revient Sud-Est en passant à droite de la cascade de Batoua (quelques cairns).

.

Vers 2160m, profiter de faire le plein d’eau,

il n’y en aura plus jusqu’en bas du vallon de Cauarère, c’est à dire d’ici 6 à 7 bonnes heures !

.

Contourner le gros gendarme par la gauche,

.

puis traverser le pierrier pour retrouver un peu de verdure.

.

Retrouver au plus vite la verdure pour ne pas trop galérer dans le pierrier.

.

Il est plus facile de grimper dans la partie herbeuse que dans la pierraille.

.

La pente se raidit de plus en plus.

.

Frédéric dans la montée vers le col de Cauarère.

.

Restez bien sur la partie herbeuse quitte à partir à gauche ou à droite pour la retrouver.

.

Vers 2400m, plus de partie herbeuse, les 300 derniers mètres de dénivelé se font sur une pente très très pentu !

.

Il faut grimper tout droit en direction du col (plein Sud) jusqu’à l’altitude 2580m

puis contourner le petit mamelon de droite pour rendre la montée un peu moins dure.

.

Me concernant, je suis monté tout droit !

.

Vers la fin, même les gros rochers se dérobaient sous mes pieds.

.

Oui, l’image se passe de commentaire, c’est très très pentu mais sans danger par beau temps,

par contre vous risquez de perdre des forces pour la suite de la course.

.

Alors faites comme Frédéric,

contourner le mamelon par la droite pour rendre la montée moins pénible.

.

L’arrivée de Frédéric au col.

.

Col de Cauarère (2687m) compter entre 3h45 et 4h00 depuis le départ.

.

Mariano au col.

.

Très joli point de vue depuis le col.

.

Voir le panorama sur 360° depuis le col:

Vers le Massif du Mont Perdu (3355m).

.

Après une petite pause de 5 minutes,

nous reprenons notre itinéraire en direction du premier pic de la journée: le Pic de Cauarère.

.

.

.

200m de dénivelé qui se font relativement vite (30 petites minutes).

.

Restez près du fil de crête jusqu’au sommet.

.

Vous pouvez aussi vous écarter vers la droite sur un semblant qui s’efface plus loin,

.

mais il est préférable de rester à gauche près du fil de crête pour avoir des marches naturelles avec les blocs.

.

L’arrivée de Frédéric au sommet avec la jonction du sentier de la voie normale venant du Sud.

.

Pic de Cauarère (2901m) 4h30 depuis notre départ (30 minutes depuis le col).

Compter entre 4h00 et 4h30 depuis le départ (sans les pauses).

.

Le belvédère de ce sommet qui culmine à 2901m d’altitude est déjà remarquable (voir ci-dessous en cliquant sur la caméra).

Sélectionner le Pic de Cauarère (1901m) dans le menu déroulant en bas à gauche.

Du Néouvielle (3091m) au Pic d’Arbizon (2931m).

.

Vers le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Panorama vers le Nord avec le Pic de Lustou (3023m) à droite.

.

La vue plongeante sur le plateau du Cortail de Batoua où nous étions tout à l’heure: 1.000m plus bas !

.

Panorama vers le Mont Perdu (Ouest).

.

Vers le massif de la Munia (3133m) avec le glacier d’Ossoue (Vignemale 3298m).

.

.

Nous n’avons rencontré personne depuis notre départ, mais maintenant que nous sommes sur l’itinéraire de la voie normale, nous allons rencontrer du monde mais pas la grande foule, une dizaine de randonneurs sur toute la crête frontière jusqu’au Batoua oriental.

.

Pour le premier 3.000 de la journée, depuis le Pic de Cauarère, descendre en suivant le fil de crête frontière (Nord-N.E).

.

Sur notre gauche, la vue vertigineuse sur le Cortail de Batoua où nous étions tout à l’heure.

.

.

.

.

L’itinéraire est très facile, il suffit de suivre la crête frontière,

.

sauf à un endroit, vers 2930m d’altitude, descendre légèrement à droite

.

 en suivant les cairns pour contourner un Gendarme.

.

.

Remonter ensuite en suivant les cairns pour retrouver le fil de crête.

.

Retour sur le fil de crête frontière.

.

A partir d’ici, pas vraiment de grosses difficultés mais quelques passages où il faut s’aider des mains.

.

Une petite cheminée vers 2960m qui reste facile de niveau: II+ (Hauteur: 5m).

.

Je suis monté par la cheminée et redescendu tout droit (Niv: III) avec de très bonnes prises.

.

L’arrivée au premier 3.000 de la journée.

.

Pic de Batoua appelé également Culfreda en espagnol (3034m) 5h00 depuis le départ.

Compter entre 4h30 et 5h depuis le départ.

.

Sélectionner le Pic de Batoua/Culfreda (3034m) dans le menu déroulant en bas à gauche pour visionner le panorama

 ou déplacez-vous avec les étoiles rouges animées.

.

Pour les 2 suivants, compter 1 heure en aller/retour pour revenir au 1er Pic de Batoua.

.

 Pour le deuxième, suivre la crête jusqu’au sommet sans difficulté.

.

.

Toujours la vue vertigineuse en direction du Cortail de Batoua,  départ des +800m de dénivelé jusqu’au col.

.

L’arrivée au Pic de Batoua (3028m) 15 petites minutes depuis le 1er.

Sélectionner le Pic de Batoua Central (3028m) dans le menu déroulant en bas à gauche pour visionner le panorama

 ou déplacez-vous avec les étoiles rouges animées.

.

Pour terminer la trilogie des Batoua, compter encore 15 petites minutes pour rejoindre le dernier.

.

Idem au précédent, pas de difficulté.

.

Toujours cette vue qui nous rappelle que nous étions tout en bas il y a quelques heures.

.

L’arrivée au dernier Pic de Batoua Oriental (3032m) 5h30 depuis le départ.

(Compter entre 5h et 5h30 sans les pauses)

.

Sélectionner le Pic de Batoua oriental (3032m) dans le menu déroulant en bas à gauche pour visionner le panorama

 ou déplacez-vous avec les étoiles rouges animées.

.

Des 3.000 de partout !

.

A chaque fois que je fais un nouveau sommet,

je dis que le panorama est l’un des plus beau des Pyrénées et à chaque fois je me rend compte qu’il y a encore plus beau !

.

Celui-ci, sans trop m’avancer est vraiment à classer parmi les plus beaux et des plus étendu de tous nos Pyrénées.

(Rien que 29 sommets annotés à plus de 3.000 mètres dans ce panorama)

.

Vers le massif du Mont Perdu (3355m).

.

Vers le Campbieil (3173m).

.

La Munia (3133m) et sa muraille de Baroude avec au loin, le massif du Vignemale (3298m).

.

.

La crête menant au Pic de Batoua Oriental depuis le Pic de Lustou (3023m).

(Cotations  AD- Niveau escalade: III)

.

Pour le retour au 1er Batoua compter 30 minutes.

.

.

Le Pic central (3032m).

.

.

J’ai laissé mon ami Frédérique au premier 3.000 pour qu’il reprenne un peu de force.

.

La plus part des randonneurs surtout s’ils font la boucle, s’arrêtent sur le premier sommet !

La vue est quasi identique aux deux autres sommets.

.

Frédéric et Mariano au sommet du Batoua/Culfreda (3034m).

.

Pour le retour,

revenir par le même itinéraire que la montée jusqu’au Pic de Cauarère (2901m).

.

.

Vers 2960m, suivre les cairns à droite pour contourner la désescalade.

.

Frédéric est redescendu par la cheminée sans difficulté (Niv:II+) et moi par le fil de crête (Niv: III) avec de très bonnes prises.

.

Le contournement du Gendarme pas la gauche cette fois-ci contrairement à la montée.

.

Contournement de l’itinéraire bien cairné.

.

.

.

Derrière moi, la vue sur la montée de ce matin au col de Cauarère par le pierrier plus que raide !

.

Retour au Pic de Cauarère (1901m) 1h depuis le Baouta ocidental et 1h30 depuis l’Oriental.

.

Pic de Cauarère (1901m).

.

Vers la vallée de Rioumajou.

.

Pour ceux qui feront le retour par le Cortail de Batoua, je vous rassure . . . .

la descente sera beaucoup plus facile que la montée !

.

Le beau massif des Posets et ses 3369m d’altitude,

2em plus haut sommet de toute la chaîne des Pyrénées après l’Aneto (3404m) que l’on voit depuis Ici légèrement à gauche.

.

Le retour en boucle se fait par la l’arête Sud du Pic de Cauarère.

.

Quelques passages où il faut rester vigilants  mais en y allant doucement

.

et en s’aidant des bâtons, pas de problème.

.

.

.

Après avoir descendu 300m de dénivelé,

la pente se redresse un peu et le sentier devient plus confortable.

.

La vue sur notre gauche sur des grands sommets de nos Pyrénées:

Le Bachimala ou Schrader (3177m), le Pic Aneto (3404m) et les posets (3369m).

.

A partir d’ici, on peu lâcher la vigilance, plus trop de risques de glisser !

.

Le choix qu’il faudra faire une fois arrivés au Port de Cauarère: Vallon de Cauarère ou vallon de Millarioux ?

Après l’avoir fait, il n y a vraiment pas photo, le vallon de Millarioux malgré les 30mn de plus, la descente est magnifique. Une transition où après de 5/6 heures à manger des cailloux nous basculons d’un seul coup sur un tapis herbeux confortable avec un décor paradisiaque !

.

Les vues sont vraiment magnifiques avec une luminosité au top.

.

L’arrivée au Port de Cauarère (2526m) 1h00 depuis le Pic de Cauarère.

.

Frédéric au Port de Cauarère (2526m), heureux comme moi d’avoir passé une superbe journée.

.

Après avoir marché 150m, vers 2515m:  pour ceux qui sont pressés, descendre par le vallon de droite et pour les autres qui ont mal aux genoux dans les descentes raides et qui veulent continuer à voir de beaux paysages verdoyants cette fois-ci, continuer tout droit en direction de l’Ouest.

.

Le vallon est très pendu avec une sente dans la pierraille avec des pierres un peu fuyantes, ce qui n’est pas top !

.

Pour le vallon de Millarioux,

contourner le petit massif du Pic de Millaris par sa gauche en suivant la sente bien visible dans la pierraille.

.

Puis les premiers cairns avec un terrain herbeux que nous n’avions plus vu depuis le Cortail de Batoua.

.

Vue derrière nous sur la Pène de Millarioux (2659m).

.

L’itinéraire est très bien cairné et balisé avec des points bleus et jaune vers la fin de cet itinéraire.

.

Après le passage du ruisseau de Millarioux (2440m), l’itinéraire descend vers le Nord Ouest jusqu’au panneau (2215m).

.

.

Que c’est agréable de marcher sur un tapi souple et confortable !

.

.

Je n’avais pas prévu de revenir par ce vallon herbeux,

et franchement, nous ne regrettons absolument pas notre choix, bien au contraire.

.

Quel contraste avec le terrain minéral de la journée.

.

La vue derrière nous sur le col et le Pic de Cauarère avec le Pic de Batoua (3034m).

.

Sentier très bien marqué et très bien cairné,

je pense que c’est le berger du secteur qui a cairné ce sentier pour ne pas se perdre par temps de brouillard.

.

.

Deux passages très courts où il faut rester vigilants, avec la fatigue une chute est vite arrivée !

.

On a l’impression que l’on ne descend pas tellement la descente est douce !

.

Mais il faudra bien à un moment donné,  descendre en bas du vallon ?

.

.

.

Point clé vers 2215m d’altitude:

Laisser à gauche le sentier vers le Port de Plan et continuer tout droit vers le Nord-Ouest.

.

A partir d’ici, l’itinéraire est balisé en jaune jusqu’en bas du vallon de Cauarère.

.

Les 2 itinéraires possibles depuis le Port.

.

Vallon de Cauarère avec la sente dans la pierraille.

.

Vers 2160m d’altitude, balisage jaune au sol, suivre le sentier qui vire à droite (Nord-Est).

.

.

Alors que nous pensions que la descente allait être pendu pour rejoindre l’itinéraire de la voie normale ?

.

Pas du tout !

Le sentier descend en lacets jusqu’en bas sans qu’il soit trop abrupte et avec de jolis pins.

.

La vue sur le refuge de l’Hospice de Rioumajou.

.

.

L’itinéraire est superbement bien balisé,  bravo à ceux qui entretiennent ce secteur !

.

1975m: Croisement avec le sentier de la voie normale qui descend dans la pierraille depuis le Port de Cauarère.

Depuis le Port, compter 2h15 par le vallon de Millarioux et 1h45 en descendant tout droit dans la pierraille.

.

A partir d’ici, le sentier bien marqué rendre dans la forêt.

.

Compter entre 30 à 45 minutes pour sortir de la forêt.

.

Puis l’arrivée à l’Hospice de Rioumajou.

.

Nous voulions nous arrêter pour boire une bonne bière mais le temps passe vite et nous sommes pressés de retrouver la voiture.

Voir le topo depuis l’Hospice de Rioumajou

.

La piste interdite aux véhicules de 12h00 à 18h00.

.

1,8km à marcher sur la piste, pas le plus agréable !

Mais la journée a été tellement riche en émotions par tant de beauté, que ces 2 derniers kilomètres nous ne les verront pas passer !

.

Retour à la voiture, qu’elle journée ! ! !

Cette randonnée est certainement à classer parmi les plus belles que j’ai faite à la journée.

.

Un grand merci à Frédéric de m’avoir invité pour cette journée qui restera gravée à jamais dans nos mémoires.

(Frédéric est le Webmaster du site FredRando, qui malheureusement n’a plus le temps de s’en occuper par manque de temps)

14 réponses
  1. lili
    lili dit :

    Mariano,
    Que de jambes vous avez eu !!!
    j’ai mal aux jambes à vous voir grimper et encore grimper et dans du pierrier en plus…
    Très jolies vues sur les sommets de nos montagnes ..mais il faut avoir du courage et beaucoup de mental pour y accéder.
    Merci pour ces belles randos .
    Et bravo à Fred…
    Lili.

    Répondre
  2. FRANÇOISE
    FRANÇOISE dit :

    Superbe cette course, avec de magnifiques photos ( mais comme d’habitude … ) pour des randonneurs aux pieds sûrs !!
    Bravo à vous deux Frédéric et Mariano, et merci à toi de nous faire rêver en nous invitant dans tes pas. Bises

    Répondre
  3. Menu
    Menu dit :

    Content de revoir cet ensemble de pics parcourus l’an dernier. Le pierrier est raide et fatiguant car pas très stable. Le retour a été effectué par la partie herbeuse avec qq passages qui nécessitent d’être attentif en raison de la fatigue pour certains. Ce passage offre de belles vues vers l’hospice avant de revenir dans la forêt.
    Mercredi dernier je suis allé gravir le pic d’Estos. Bel endroit avec qq passages qui nécessitent d’être en forme.
    Amicalement.
    Gilles

    Répondre
  4. Denis Boissiere
    Denis Boissiere dit :

    Bonjour,
    Superbe sortie, et magnifique topo encore une fois. Comme beaucoup, je ne savais pas qu’on pouvait faire la boucle. Je l’ai fait deux fois par l’itinéraire classique, c’est une belle bavante, mais le retour par le vallon est sympa. La cabane du Cortal du Batoua est magnifique ainsi que celle La Plagne (pas loin du chemin du retour) qui offre un bon abri propre et bien aménagé. Bonne récupération, mais je sais que depuis tu as fait d’autres sommets exigeants! DENIS

    Répondre
  5. David Marquette
    David Marquette dit :

    Merci Mariano pour ce topo très précis et vraiment magnifique ! Si cela peut nous éviter les éboulis fuyants … En tout cas, ce genre de rando aide à apprécier les pâturages verdoyants et le confort sous la plante des pieds ☺

    Répondre
  6. Daniaud
    Daniaud dit :

    Super ! J’ai fait le Batoua deux fois et j’ignorais qu’on pouvait faire une boucle. Merci. La première fois, j’étais descendu par le Vallon de Cauarère, la deuxième par le vallon de Millarioux (en 2008) et je confirme que le premier est bien plus pentu et scabreux.

    Répondre
  7. Darme Sébastien
    Darme Sébastien dit :

    Salut Mariano.
    Alors la je peux dire que tu m’as mis l’eau à la bouche ! Tout simplement magnifique ! Vraiment merci, j’y vais dès que le temps le permet ! Continue comme ça vraiment, au top comme d’hab et j’espère qu’un jour on se recroisera sur un sentier de nos Pyrénées !! À bientôt j’espère

    Répondre
  8. Nadette
    Nadette dit :

    Bravo pour cette belle performance et l’identification très minutieuse des sommets.
    Je te souhaite encore de belles randos comme celle-là.

    Bises.

    Répondre
  9. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Mariano
    Superbe topo sur une superbe balade, un duo de choc pour une journée mémorable bravo a vous deux !
    Amitiés
    Serge
    ( A demain ! )

    Répondre
  10. Georges Bloyer
    Georges Bloyer dit :

    Bien trop long pour moi aujourd’hui, mais de la balle cette sortie, quel belvédère sur les Pyrénées centrales. Pour tout dire je n’ai jamais connu cette vallée que par le bas et c’est déjà merveilleux, sauvage à souhait, et plein d’animaux à découvrir. Bravo et merci pour cette très belle restitution.

    Répondre
  11. Thierry
    Thierry dit :

    Bonjour Mariano, bravo encore une fois pour ce topo qui nous montre une fois de plus des coins reculés et magnifiques avec une vue incroyable !

    Répondre
  12. Cordée/Clarisse
    Cordée/Clarisse dit :

    Admiration et bravo, et pour votre forme physique à tous les deux, , et pour le topo très très bien fait !!
    Ce genre de sortie….pas pour moi ! trop de D+ et beaucoup de pierraille….
    Mais en ta compagnie…sur le blog….cela est beaucoup plus facile ! Merci
    Bises amicales.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...