Le Pic de Cuneille (2628m) en boucle après le lac de Catchet (2225m)

  • Déniv: +870m – (2h45+2h00)= 4h45 – 7 km Niv: Randonneur
  • Date: le 30.07.2020 – Hautes-Pyrénées – Départ: Parking D173 (à 1,5km du Tunnel Bielsa/Aragnouet)

Un beau belvédère sur 360° pour un dénivelé raisonnable ne dépassant pas les 900m de dénivelé.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Itinéraire hors sentier après le lac mais sans danger par beau temps.

.

Depuis le petit parking, 1,5km avant le tunnel de Bielsa/Aragnouet,

.

traverser la Neste de Saux et suivre le sentier bien marqué qui monte en direction du Nord-Est dans la forêt.

.

Après 25 minutes de marche dans la forêt des Piarres, le sentier monte en lacets vers le Sud-Est jusqu’au lac.

.

Derrière nous le Campbieil (3173m), le Pic Méchant (2944m) et le Bugatet (2860m).

.

Belle vue depuis le sentier sur la muraille de Baroude.

.

Un peu avant d’arriver au lac, le sentier passe à côté de la cascade de Catchet.

.

L’arrivée au lac (compter entre 1h et 1h15) 1h30 pour les marcheur qui ne font que le lac.

.

Très joli petit lac encaissé dans un petit cirque au pied de la crête du Moudang.

.

Pour le Pic, il est possible de partir dès le début du lac sur la gauche pour suivre le sentier qui monte au plus court vers le début de la crête du Moundang. Nous avons préféré le faire en longeant le lac par sa gauche jusqu’à son extrémité, puis suivre l’itinéraire du Garlitz jusqu’à l’attitude 2400m. C’est beaucoup moins raide que par l’itinéraire de gauche et un poil plus rapide.

.

Au bout du lac, remonter ce couloir en suivant les cairns jusqu’à l’altitude 2400m.

.

C’est un peu raide pour basculer sur la groupe mais très court.

.

L’itinéraire est cairné, mais ils sont très espacés !

Pour les sentes, ce sont surtout des sentes faites par les brebis et donc qui disparaissent un peu plus loin.

.

La vue derrière nous sur le lac de Catchet.

.

A partir de l’altitude 2400m,

25 minutes après le lac, suivre la sente qui file à gauche en direction du Nord.

.

Le sentier est cairné mais s’efface un peu plus loin.

.

.

L’itinéraire est sans difficulté, il suffit de viser le fil de crête et le longer ensuite jusqu’au sommet.

.

La vue sur le lac de Catchet (2225m) avec au loin la Munia (3133m).

.

L’arrivée sur la crête.

.

Une fois sur la crête, il ne reste plus qu’à la suivre sans difficulté jusqu’au sommet.

.

La sente est un peu en-dessous, mais vous pouvez aussi bien rester sur le fil de crête sans danger.

.

L’arrivée pour Serge au sommet.

.

Cairn sommital du Pic de Cuneille (2628m) compter 2h45 depuis le départ dont 1h30 depuis le lac.

.

Nous avons mis 2h30 depuis le départ dont 1h20 depuis le lac avec Serge.

Serge et Mariano au sommet du Pic de Cuneille (2628m).

.

Très joli panorama sur 360° + le panorama annoté:

La Munia (3133m), le Pic de Troumouse (3085m) et le Pic Heid (3022m).

.

La Robiñera (3003m) avec la Munia à droite (3133m).

.

Le Pic Gerbats (2904m).

.

Le lac de Catchet, 400m plus bas !

.

La vue sur le Pic de Garlitz (2798m) et le premier sommet sans nom (2720m).

Des randonneurs qui nous précédés sont montés sur ce sommet sans nom alors qu’ils avaient prévu de faire le Garlitz, il se sont manifestement trompés, surtout que d’après les vues aériennes d’Alexis Righetti sur sa vidéo, depuis ce sommet la descende au pied du massif du Garlitz n’est vraiment pas évidente et même peut-être très dangereuse. Ils sont restés un bon moment sur ce sommet sans nom à défaut de pouvoir faire ce qu’ils avaient prévus. Un sommet son nom sans difficulté pour des randonneurs à la montée mais pas pour des vététistes. Pour ceux qui ont le cœur bien accroché, voir la vidéo d’Alexis Righetti

.

Nous savions que Jean-Jacques devait faire la boucle du Pic de Pène Abeillère et Garlitz (2798m) en partant du tunnel de Bielsa le même jour que nous.

.

Une coïncidence d’être dans le même secteur, le même jour. Le timing est parfait puisqu’il était au sommet du Garlitz en même que nous sur le Pic de Cuneille. Nous allons nous rejoindre en bas du Lac pour le casse-croûte de midi.

.

La boucle que Jean-Jacques a faite n’est pas difficile pour des montagnards, mais le terrain est croulant avec des assiettes et pour la cheminée qui est de niveau: III,  il est préférable de ne pas prendre de risque en prenant ce qu’il faut pour descendre en rappel (20m de corde) sangle surplace.

.

Le retour du Pic de Cuneille.

Revenir en descendant le fil de crête comme à la montée jusqu’au cairn altitude 2500m.

.

Vers 2500m au niveau du cairn,

suivre le sentier bien marqué à gauche qui descend plein Sud presque à l’horizontal.

.

Après 250m de distance vers 2470m, plonger en direction de l’Ouest jusqu’à trouver le premier cairn.

.

Pas vraiment de sentier au début, les 200 premiers mètres se font hors sentier.

.

A partir du cairn, nous retrouvons une sente bien marquée jusqu’au lac de Catchet.

.

Par temps sec, il n y a pas de difficulté pour rejoindre le lac par ce côté, en cas de temps humide revenir par l’itinéraire de montée.

.

Le lac de Catchet (2225m) Compter une petite heure depuis le sommet.

(nous avons mis 40 minutes depuis le sommet)

.

Très joli petit lac (Voir le topo du lac de Catchet)

.

Après un bon casse-croûte au bord du lac de Catchet, retour par le même itinéraire que la montée.

.

Nous retrouvons Jean-Jacques que l’on a vu descendre depuis le Garlitz.

.

L’entrée de la forêt.

.

et le retour au parking.

.

Beau petit sommet sans difficulté avec un très joli panorama sur 360° au sommet du Pic de Cuneille.

6 réponses
  1. Julien GAUDOU
    Julien GAUDOU dit :

    Rando réalisée le 12 septembre. Une agréable rando un gpx parfait. Un groupe avec une heure d’avance sur nous est monté au pic de Cuneille pour ensuite suivre le chemin de crête jusqu’au pic sans nom puis redescendre en rebroussant chemin au col précédent. En prenant le temps cela doit être possible pour tout randonneur. En tout cas c’est un beau point de vue en haut, différent du massif du Néouvielle. Nous avons préféré, peut être à tort, rentrer par le chemin long de l’aller.

    Répondre
  2. Denis Boissiere
    Denis Boissiere dit :

    Bonsoir,
    Belle petite rando. Vous avez failli vous croiser avec Alexis et Dimitri, faire le Pic sans Nom en VTT faut être frapadingue, mais ils sont sympas! Vous avez eu beau temps et une bonne équipe. Hier la Bonida que nous avions “révisée” avec ton topo. Pas de difficultés, mais il faut faire attention au final. Beau belvédère. Belle boucle sans problème et agréable. Bonne semaine. DENIS

    Répondre
  3. Fabrice Daniaud
    Fabrice Daniaud dit :

    Belles photos que cette balade, moi même je l’ai faite il y a deux ans, elle est vraiment sympa ; mais c’est vrai que s’aventurer plus haut s’avère plus délicat. J’ai vu la vidéo des deux vététistes, et si ça reste des images impressionnantes, je m’interroge cependant sur la place du vélo dans des passages aussi délicats, à l’instar de randonneurs mal chaussés ou imprudents.
    Cordialement.

    Répondre
  4. jean-jacques crequigne
    jean-jacques crequigne dit :

    Heureux d’avoir pu vous retrouver et partager un bon casse-croûte après cette boucle par le Garlitz.
    A bientôt
    Jean-jacques

    Répondre
  5. Jmd65
    Jmd65 dit :

    Bonjour Mariano C’est marrant, en même temps que la superbe vidéo d’Alexis R la référence du Vtt dans les Pyrénées, tu sors le topo du pic de Cuneille. Encore un super topo. Au dessus de la forêt nous avions rencontré le troupeau de brebis et les patoux, et avions du quitter le sentier car le chien fait son travail de gardien. Merci pour ce topo et ces belles photos.
    Jean Marc

    Répondre
  6. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Mariano
    Belle petite rando pour un joli belvédère, le prochain sera le Garlitz !!
    Le lac pas très grand mais à voir quand même !
    Amitiés
    Serge

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...