Pic du Canigou (2784m) par la crête du Barbet depuis les Cortalets

, ,

Le pic du Canigou (2784m) par la crête du Barbet et la cheminée depuis le refuge des Cortalets (2150m)

  • Par la voie normale: +640m / -1930m 15km (2h00+5h00)=7h00 (Niv: Marcheur)
  • Par la crête du Barbet et la cheminée: +780m / -2060m 16km (2h45+5h00)=7h45 (Niv: Randonneur)
  • A la journée, compter: +2100m 26km (12h00) Niveau: Montagnard
  • Date: le 25.09.2021 – Pyrénées Orientales – Départ: Refuge des Cortalets (2150m)

Le Canigou fait la fierté des Catalans comme les basques vénèrent le massif de la Rhune. Distant de 345km à vol d’oiseau entre Océan Atlantique et Méditerranée, la petite équipe du pays basque n’a pas hésité à traverser les Pyrénées pour venir sur le chemin sinueux de la vie, parsemé de multiples essences et de nombreuses richesses où chacun cherche ses racines.

(Voir en fin de topo, la vidéo de Jean-Jacques et le Poème de Roger Blandignères)

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés:

  • Longue randonnée à la journée depuis le col de Millères entre 10h00 et 12h00 pour 2.100m de dénivelé en 26km aller/retour.
  • Concernant la montée au Canigou par la voie normale depuis le refuge des Cortalets: Aucune difficulté en l’absence de neige et par une journée de beau temps.
  • Par la crête de Barbet et la cheminée du Canigou: la crête est facile et sans difficulté, pour l’emblématique cheminée du Canigou, elle est beaucoup moins redoutable que sa réputation laisse penser, il faut poser les mains, mais vraiment rien de méchant (Niv:II).
  • Le retour par la voie normale ne comporte aucune difficulté si ce n’est la longueur (-1930m pour 15km)
  • Le retour par le col des Voltes, bien qu’il n’y est pas de difficulté à part la longue descente. L’itinéraire se déroule principalement sur sentier avec quelques cairns pour vous orienter, mais il est préférable d’avoir le sens de l’orientation ou avoir la trace Gpx chargée dans son Gps.
La suite du Topo . . . . . . . . . .

Randonnée effectuée avec Cathy, Jean-Jacques, Raymonde, Marie et Jim.

.

Après une belle nuit étoilée,

.

Quelques photos de l’Aurore prises depuis le refuge des Cortalets.

.

Les lumières des villes de Perpignan et Argelès-sur-Mer.

.

Le soleil va bientôt se lever . . . . . . . .

.

Le départ pour le Canigou (07h25):

Pour les marcheurs, monter par la voie normale en suivant le balisage rouge et blanc du HRP (Ouest) jusqu’au petit lac, suivre le sentier (Sud-Ouest), puis Ouest jusqu’au pic Joffre (2362m), la suite est facile également, suivre l’unique sentier qui monte au Canigou sans difficulté en l’absence de neige (compter 2 petites heures).

.

Pour ceux qui font l’ascension du Canigou par la crête du Barbet et par la fameuse cheminée du Canigou, suivre ce topo.

.

Depuis le refuge des Cortalets, suivre le sentier du HRP (Sud-Est), puis après 260m vers 2160m,

prendre à droite une sente pas très bien marquée au départ en direction du Sud.

.

Quelques mètres après,

le sentier devient beaucoup plus marqué et file vers le Sud pour rejoindre le début de la crête.

.

Nous avons de la chance, nous allons assister au lever de soleil.

.

Superbe !

.

Pas de mots pour décrire cette beauté de la nature.

.

Voilà, nous avons eu le lever de soleil, y a plus qu’à espérer qu’au sommet du Canigou le soleil nous accompagne,

et comme c’est un sommet qui accroche souvent les nuages, c’est pas encore gagné !

.

Le soleil passe derrière les nuages.

.

Compter entre 20 et 30 minutes pour sortir de la forêt.

.

La suite est facile comme depuis le départ du refuge,

suivre le sentier bien marqué qui rejoint le début de la crête du Barbet.

.

La vue derrière nous.

.

.

.

Comme vous pouvez le constater,

.

pas vraiment de difficulté si ce n’est de suivre le large sentier jusqu’au sommet du Barbet.

.

.

.

La commune de Prades avec le refuge des Cortalets au premier plan, départ de notre randonnée.

.

Marie à l’approche du sommet du Pic Barbet

avec la vue sur la montée au Canigou depuis le refuge par le sentier du HRP.

.

Cathy, Raymonde et Jean-Jacques à l’arrivée au sommet.

.

Mariano au sommet du Pic ou Puig Barbet (2712m), 1h20 depuis le refuge des Cortalets.

.

Sélectionner le sommet dans le menu déroulant en bas à gauche pour visualiser le panorama du Pic Barbet:

.

Vers l’Ouest.

.

La croix du Puig Barbet (2712m).

.

Pour le Canigou, continuer sur la crête pendant 200m,

.

puis, descendre vers la gauche en suivant le large sentier qui vous mène au col de Velmanya.

.

Aucune difficulté depuis notre départ du refuge des Cortalets.

.

L’arrivée au col du Porteille de Velmanya (2590m) 1h35 depuis le refuge dont 15 minutes depuis le Pic Barbet.

La vue sur le vallon du Pla de Cady (itinéraire de montée depuis le refuge des Mariailles).

.

Pour la suite de l’itinéraire,

.

depuis le col, suivre le sentier à flanc qui mène au pied de la cheminée (Nord-N.O) balisage jaune.

.

Il est vrai que lorsque l’on voit les randonneurs collés à la paroi comme des araignées,

c’est impressionnant mais comme vous le verrez plus loin, rien de difficile.

.

Vous risquez comme nous de vous écarter du vrai sentier avec des cairns un peu de partout.

.

Dans tous les cas, y a pas vraiment de difficulté pour rejoindre le début de la cheminée.

.

Cette cheminée n’est pas difficile et peut être escaladée facilement pour tout bons marcheur.

.

Le principal danger !

réside dans les chutes de pierres pouvant être déclenchées par inadvertance par les autres randonneurs.

.

Le casque peut s’avérer utile.

.

Cette cheminée est en fait un couloir vertical avec de nombreuses prises larges et bien confortables.

.

.

.

.

Y a toujours un endroit pour se hisser sans se mettre en difficulté.

.

Le groupe à quelques mètres du sommet.

.

.

Marie.

.

Cathy.

.

Jean-Jacques.

.

La sortie de la cheminée.

.

Une table d’orientation bien utile pour repérer les nombreux sommets visibles à l’horizon,

.

La croix emblématique du Canigou (2784m)

Compter 2h45 depuis le refuge par la crête de Barbet et 2h00 par la voie normale.

.

Le groupe au sommet du Canigou: Cathy, Jean-Jacques, Raymonde, Mariano, Marie et Jim.

.

Le panoramas sur 360° des 3 sommets de la journée: Le Puig Barbet, le Canigou et le Pic Joffre + un annoté

Cliquez sur les étoiles animées pour basculer entre les sommets et pour visualiser les photos en HD.

.

Notre montée par la crête du Barbet depuis le refuge des Cortalets.

.

Panorama vers le Nord.

.

Vernet-les-Bains 2.150m plus bas.

.

Seul au monde !

Y a quelques années lorsque l’on pouvait monter en voiture aux refuges des Mariailles et des Cortalets,

ce n’était pas la même chose, voir la photo ici.

.

Les trois filles du groupe: Cathy, Raymonde et Marie.

.

Jean-Jacques et Mariano.

.

Marie et Mariano.

.

EL GRINGO

.

et Jim au sommet du Canigou avec le drapeau basque.

.

Le retour . . . . .

.

Rien de difficile, il vous suffit de suivre les nombreux lacets sur un sentier bien large et bien marqué.

.

Les nuages derrière nous, ont envahi la cime comme il y a 8 ans lors de ma montée avec Laurent depuis le refuge des Mariailles. C’est un sommet qui accroche très souvent les nuages, mais cette fois-ci contrairement à ma première ascension ou le sommet était bien bouché, nous avons eu la chance d’avoir le sommet dégagé pour notre plus grand bonheur.

.

La vue plongeante sur le refuge des Cortalets.

.

L’arrivée au petit sommet du Pic Joffre (2362m) 1h depuis le sommet du Canigou.

.

Nous profitons de cette petite pause pour nous restaurer avant la longue descente qui nous attend.

.

Sélectionner le sommet dans le menu déroulant en bas à gauche pour visualiser le panorama du Pic Joffre:

Après 45 minutes de pause pour le casse-croûte,

.

nous reprenons notre itinéraire en direction du refuge des Cortalets.

.

Un sentier bien marqué par les nombreux passages des randonneurs.

.

L’arrivé au petit laquet qu’il faut contourner par la gauche.

.

Jonction des itinéraires au niveau du laquet vers 2170m.

Les marcheur continueront sur le HRP en direction du refuge des Courtalets (Nord-Est) et prendront le même itinéraire que la montée. Pour ceux qui veulent descendre par le col des Voltes, prendre à gauche le sentier en direction du Nord-Ouest, itinéraire pour randonneurs sachant s’orienter.

.

Itinéraire très agréable sur un sentier peu marqué par endroits mais avec des cairns pour ne pas s’égarer.

.

.

L’itinéraire descend en pente douce vers le Nord-N.O.

.

.

Plusieurs cairns bien disposés jusqu’à la cabane.

.

Vers 2080m, l’itinéraire change de direction et descend vers le Sud-Est.

.

Le sentier s’efface mais les cairns sont là pour garder la bonne direction.

.

L’arrivée à la cabane Cortalets (1976m).

.

Cabane ouverte été comme hiver (4 places avec cheminée mais sans matelas).

.

Petite pause de 5 minutes.

.

Le pastoralisme.

.

Depuis la cabane, suivre la piste vers le Nord-N.O sur 1,5km.

.

L’arrivée au col des Voltes (1838m)

.

Laisser à droite la piste qui descend au refuge de Balatg (1610m)

et continuer tout droit en prenant le petit sentier qui descend dans la forêt (Nord-Ouest).

.

La pente est bien pentue mais sans danger par temps sec.

.

Une multitude de lacets pour rendre la pente moins raide.

.

Quelques ouvertures pour apprécier la vallée boisée de Riu de Fillols.

.

.

Intersection vers 1130m, prendre la piste qui descend.

.

Ne pas faire comme nous qui sommes allés à droite en suivant une trace Gps qui n’a jamais été modifiée. Pour ne pas galérer, nous sommes revenus en arrière. Les gens qui ne maitrisent pas le Gps et qui ne nettoient pas les trace Gps faites sur le terrain après leurs sorties, merci de ne pas publier, abstenez-vous, c’est beaucoup mieux ! ! !

.

Rien de grave ici mais sur des terrains plus abruptes avec ce genre de traces, il peut y avoir danger !

Concernant mes traces Gpx, je peux vous assurer que toutes mes traces sont systématiquement contrôlées et rectifiées si-nécessaire, un gage de sécurité pour tous les randonneurs.

.

Vers 1075m, couper le lacet de la piste

.

pour descendre directement au parking entrée du site.

.

L’ancien parking qui existe toujours mais seulement pour les 4×4 avec une garde très haute.

.

.

Retour au col de Millères et au petit parking altitude 800m.

Merci à toute l’équipe pour ces 2 jours passés en votre compagnie dans le massif du Canigou.

Notre Canigou (Poème de Roger Blandignères)

Fierté des Catalans, oh majestueuse montagne, Nous pouvons t’admirer de Canet à la Cerdagne, Tel un sémaphore veillant sur ses marins, Tu es là pour nous guider sur ce chemin.

Chemin sinueux de la vie où chacun cherche ses racines, Tu t’imposes à nous, imperturbable jusqu’au bout de tes cimes, Il n’est nul Catalan ou promeneur, , Qui sur tes sentiers n’ait trouvé le bonheur.

Il n’est nul Catalan Qui attend chaque année les feux de la St Jean, Parsemé de multiples essences et de nombreuses richesses, Éreintés, assoiffés, nous avons connu cette ivresse

A chacun d’entre-nous tu offres une parcelle de bonheur, Dans cette montagne aux milles splendeurs, Nous pouvons sans cesse te découvrir et nous émerveiller, Oh majestueuse montagne de beauté.

Toi le Canigou qui fait notre fierté, Nous Catalans nous ne pouvons que te vénérer.

.

La randonnée au Pic du Canigou depuis le refuge des Mariailles

.

La video du Canigou par les Cortalets

10 réponses
  1. catalane
    catalane dit :

    J’avais un gros coup de blues ce soir et pour me remonter un peu le moral je me suis dit, « tiens je vais aller voir quelques vidéos de Mariano » et bien sur je suis tombée sur celle du Canigou que j’ai « escaladé » maintes fois – normal pour une Catalane. Bon du coup, je me sens mieux ! Bisous.

    Répondre
  2. Jérôme
    Jérôme dit :

    Merci Mariano pour ce topo, ce parcours donne vraiment envie d’y pointer son nez.
    Comme d’habitude les photos sont superbes et la vidéo est très bien faite également (en particulier dans la cheminée ou ce que l’on voit d’habitude cherche à faire du sensationnel).

    Répondre
  3. GUÉLAT Marie
    GUÉLAT Marie dit :

    MARIANO,

    Merci à toi pour ces belles images 🎶🎶🎶

    Tu as été un guide hors pair…👍🏼
    Que du bonheur de t’avoir eu comme compagnon de route.
    Nous avons été heureux et honorés de ta présence.
    Et grâce à toi, que de belles images, qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires.

    Merci pour les Topos et les heures passées à rendre tous cela exploitables pour d’autres randonneurs comme nous, qui sommes émerveillés par le grand Montagnard que tu es.

    Ne change surtout pas…!
    On t’aime comme tu es… Généreux, humble, pédagogue, très professionnel et à la portée de tous…
    Nous pauvres randonneurs que nous sommes..!🤗

    Nous avons appris beaucoup de choses en si peu de temps en ta présence… 🙏
    C’est extraordinaire 💙🤍

    A bientôt te revoir sur les sentiers

    Adishatz Hombre 💐💙🤍
    Bisous 💖

    Répondre
  4. Jean-Jacques CREQUIGNE
    Jean-Jacques CREQUIGNE dit :

    Bonjour Mariano,
    Encore un superbe topo et un itinéraire pittoresque pour gravir
    le Canigou .
    J’ai encore en tête l’ascension que j’en avais faite il y a une
    vingtaine d’années depuis le refuge des Mariailles.
    Un régal de gravir cette cheminée et de découvrir la croix
    catalane !
    Heureusement , la saison était bien avancée , et nous étions
    seuls au sommet, contrairement à ta 1° ascension …
    A trés bientôt un peu plus près d’Ibos !

    Amitiés Jean-Jacques

    Répondre
  5. Serge
    Serge dit :

    Bonjour Mariano
    Excellent topo ! C’est bien que tu y sois revenu par beau temps ! La cheminée à la dynamite qui l’eu cru !!!! C’est quand même plus poétique l’histoire de la Brèche de Roland !!!
    Mais le Canigou sera toujours un beau sommet !!
    Amitiés
    Serge

    Répondre
  6. Napias Eric
    Napias Eric dit :

    Toujours aussi vivant vos topos comme si nous étions , merci pour ce partage vivifiant mais également sportif et j’en mesure l’aspect de l’effort accompli .!

    Répondre
  7. B. Ramond
    B. Ramond dit :

    Bonjour Mariano,
    Je suis toujours avec autant d’intérêt vos magnifiques reportages et vous en félicite.
    Je voulais préciser un point sur cette fameuse cheminée du Canigou dont vous n’ignorez sans doute pas l’histoire.
    Ce passage en fait n’a rien de naturel mais il a été créé par Charles Durier président du CAF à la fin du XIX ème siècle qui a fait dynamiter le Canigou pour créer cette cheminée. À l’époque tout était permis !
    Amitiés.

    Répondre
  8. LAGAUZERE
    LAGAUZERE dit :

    Super reportage, un honneur pour nous tous de figurer sur ton site. Nous te remercierons jamais assez pour ta disponibilité et ta gentillesse. 4 jours inoubliables pour ce cadeau d’anniversaire. Amitiés

    Répondre
  9. arioli patrice
    arioli patrice dit :

    Salut Mariano , juste une petite rectification mais de taille ,Vernet les Bains se trouve à 2150m plus bas que le Canigou .
    Bonne continuation et bravo pour le travail effectué

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...