La grotte des Eaux-Chaudes par le sentier des fenêtres

  • Déniv: +370m – 2h15 – 5,3 km – Niv Marcheur
  • Niv Montagnard pour le sentier des fenêtres : 6h00 – Déniv: +600m – 13 km
  • Date:  17.04.2011 – Vallée d’Ossau – Départ: village des Eaux-Chaudes (656m)

La grotte depuis le village des Eaux-Chaudes est à la portée des randonneurs les moins expérimentés, par contre la grotte par le sentier des fenêtres est réservée exclusivement aux randonneurs aguerris habitués à la montagne et n’ayant pas le vertige. D’ailleurs sur ce topo, les commentaires seront volontairement réduits avec un minimum d’indication sur le parcours. Les plus aguerris et habitués à la vallée d’Ossau, reconnaîtrons certainement le parcours, mais attention !, même si ça reste un sentier accessible pour des montagnards, soyez très vigilants dans les secteurs où il n y a pas de mains courantes. A ne faire que par beau temps !

Randonnée à la grotte depuis les Eaux-Chaudes

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo

.

Le Sentier des Fenêtres

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo

Difficultés: Sans être difficile, vous n’avez pas droit à l’erreur en cas de glissade !

Attention:

Le sentier des fenêtres s’est considérablement détérioré depuis quelques années à cause des coulées de neige et de quelques blocs qui sont descendus du versant Ouest du massif du Cézy.  La végétation par endroits à recouvert le sentier. Équipement: chaussure de montagne, bâtons très utiles et pantalon car la végétation par endroits est très dense.

.

Spectaculaire et mystérieuse, la grotte des Eaux-Chaudes est une curiosité à la portée des randonneurs les moins expérimentés en partant du village des Eaux-Chaudes. Une belle petite balade dans l’antre de Dame Nature. Le souffle glacial venu des profondeurs de la terre viendra vous envelopper en quête de sensations inédites. Ne pas oublier l’indispensable lampe torche pour admirer les formations calcaires et autres stalactites.

Synoptique distribution d’eau pour les centrales

.

Difficultés: Pour la grotte: Etre bien équipé pour parer aux éventuelles glissades (sol très glissant)

Pour le sentier des Fenêtres: Sans être difficile, vous n’avez pas droit à l’erreur en cas de glissade ! (Réservé aux Montagnards aguerris)

.

Pour les marcheurs, stationner votre véhicule à la sortie du village des Eaux-Chaudes, prendre la piste du Gué qui monte dans le bois juste avant le pont d’enfer, puis vers 830m quittez la route pour récupérer un sentier bien marqué mais pas indiqué jusqu’à la Grotte (pour les photos, voir un peu plus loin sur ce topo).

Pour le sentier des Fenêtres, je ne pourrai être tenu responsable des risques d’accidents encourus par les randonneurs qui voudront faire cette randonnée et décline toute responsabilité dans l’hypothèse d’un accident sur ce sentier comme d’ailleurs en général sur les Topos et Itinéraires suggérés dans ce site web.

Le sentier est longé de fenêtres jusqu’au-dessus de la centrale de Miègebat, fenêtres qui servaient à accéder au principal tunnel de la conduite venant de la centrale d’Artouste et qui alimente la centrale de Miègebat mise en service en 1927, conduite entièrement dans la montagne.

.

.

Le pic de Cézy 2209m.

.

Nous prenons le GR10 par la corniche des Alhas.

Attention: Passages Vertigineux

.

Une main courante est là pour vous sécuriser.

.

Y a du gaz !

.

Sortie entre amis du parc National des Pyrénées.

.

.

Passage délicat . . . . . .

.

.

.

Fin de la corniche des Alhas.

.

Nous rentrons dans le bois.

.

Une multitude de fleurs vont se présenter à nous tout le long du sentier, la première

c’est une Jonquilles.

.

Notre Jean-Pierre est bien là !

.

Pic du midi d’Ossau 2884m et pic d’Aule 2392m.

.

La départementale D934 est tout en bas.

.

.

Nous ne somme que le 17 Avril:

du muguet !

.

Première fenêtre sur notre parcours, les fenêtres sont des accès, galeries creusées lors de la construction de la centrale de Miègebat dans les années 1920 pour rejoindre la galerie principale entre la centrale d’Artouste et celle de Miègebat)

.

Laurent, Geneviève, Jean-Claude, Françoise, Marie-Joe et Jean-Paul, mes compagnon de randonnée.

.

Magnifique !

.

Encore une autre fenêtres.

.

Toutes les galeries sont hermétiques, elles sont fermées soit par des rideaux de bois scellés,

soit par de grosses écoutilles comme dans les sous-marins.

.

Belle fenêtre sur le pic du midi d’Ossau.

.

Ce sentier de service a été amenagé pour procéder à la perforation de la galerie principale

atteignant  la centrale de Miègebat depuis la centrale d’Artouste.

.

Scille printanière.

.

.

Magnifique panorama sur la vallée d’Ossau depuis ce point de vue.

.

Le sentier est maintenant à flanc de falaise,

il va falloir rester attentif !

.

Jean-Pierre.

.

Des supports de ce type sont fixés tout le long du sentier ?

Nous avons pensé à des supports pour une conduite, mais pourquoi sont t-ils à la verticales ?

.

A partir d’ici

la vigilance est fortement recommandée !

.

Pas de main courante !

vous comprenez pourquoi, il ne faut pas prendre ce sentier par temps humide.

.

Françoise.

.

Asphodèle Subalpine.

.

.

.

Très beau panorama du pic du midi d’Ossau au pic d’Er.

.

Jean-Paul.

.

Anémone des bois

.

Caryophyllacées.

.

La main courante n’est plus en état depuis bien longtemps, certainement depuis plusieurs dizaines d’années.

.

.

Jean-Claude.

.

Hépatique.

.

Cardamine

.

.

Une fenêtre de plus, il y en a 30 sur le sentier depuis la centrale d’Artouste, galeries construites dans les années 1920, lors de la construction de la centrale pour y acheminer les conduites forcées venant d’Artouste.

.

Euphorbe (Indéterminée)

.

Jasione Pérenne.

.

Une Jasione Pérenne.

.

Nous continuons notre chemin sur un sentier où le dénivelé n’est pas important (600m cumulé).

.

La route en contrebas qui remonte la vallée d’Ossau jusqu’au col frontière du Pourtalet.

.

Première échelle à franchir, mais  qui peut s’éviter en passant contre la roche.

.

Celle-ci, il faut la passer !

.

Il manque quelques barreaux, mais ça passe sans problème.

.

Voilà le fameux passage aérien !

.

Laurent a pris les devants pour passer le premier.

.

C’est assez impressionnant !

.

L’échelle est rouillée, mais costaud, je vous rassure.

.

Il ne faut pas avoir le vertige !

La vue est magnifique avec en toile de fond, le pic du midi d’Ossau.

.

.

.

C’est aux filles à passer . . . .

.

Marie-Joe n’est pas trop rassurée.

.

Après ce passage,

encore une échelle, mais beaucoup plus facile cette fois-ci.

.

.

La départementale D934.

.

Le pic de Bouerzy 1750m.

.

La Marère 2221m (tout au bout de la vallée).

.

Encore un passage aérien, mais cette fois-ci avec un câble pour nous sécuriser.

.

Main courante qui nous mène à une crinoline

.

Vue vertigineuse sur la départementale.

.

.

Il faut descendre par cette crinoline en acier.

.

Mariano

.

.

.

.

Le pic de Bouerzy 1750m.

.

La dernière fenêtre avant la grotte.

.

Il me semble que c’est une  Lunaire annuelle, mais je n’en suis pas vraiment sûr ?

.

.

Sente avec un cable qui nous mène à une plate-forme.

.

Conduite qui alimente la centrale de Miègebat.

.

Conduite alimentée par le lac d’Isabe.

.

Plate-forme où nous faisons une petite pause avant d’aller à la grotte qui n’est plus très loin.

.

Jean-Paul-Françoise-Geneviève-Laurent-Marie-Joe-Jean-claude-Mariano

.

Hauteur de chute 398m, débit 23 m3/S puissance 79MW.

.

Conduites alimentant la centrale de Miègebat et venant de la centrale d’Artouste.

Les conduites forcées sortent des entrailles de la montagne pour se jeter ici.

.

Jean-Paul fait les équilibriste.

.

L’entrée de la grotte, 3h20 depuis le départ (nous avons flânés un peu !)

1h15 seulement pour les personnes partis depuis le village des Eaux-Chaudes.

.

Les flashs illuminent la grotte.

.

Heureusement pour moi, que je n’ai pas oublié mon trépied

pour vous faire voir de plus près ces merveilles !

C’est presque le noir absolue dans la grotte, reflex avec temps de pause entre 1 à 5 secondes.

.

Magnifique !

.

Plafond rempli de petites stalactites avec au centre une conduite naturelle

d’où coule un ruissellement d’eau.

.

Une des prise de la centrale de Miègebat est alimentée depuis cette grotte.

.

.

Magique !

.

Les gens qui ne sont pas équipés correctement et n’ayant pas de frontale,

resteront à l’entrée de la grotte.

.

Pour ceux qui sont correctement équipés,

vous pouvez comme nous, aller visiter la grotte un peu plus loin.

.

Le ruissellement de l’eau a sculpté le sol.

.

Il fait vraiment noir, pourtant nos frontales sont puissantes.

.

Le travail de l’eau . . . . . . . . .

.

La grotte est aménagée de passerelles et ponts diverses qui ne sont plus en états depuis bien longtemps.

.

Une énorme stalactite, concrétion calcaire formée par suintement d’eau chargée de dépôts calcaire

qui se superposent sur la voûte de la grotte.

.

Concrétion calcaire: agglomération solide de calcaire dû à l’action de l’eau

et à l’élévation de la température qui croît de 1cm par siècle.

.

.

.

Les passerelles paraissent encore solides, mais plus pour très longtemps.

.

.

Nous arrivons à la fin de la partie inférieure de la grotte (200 à 250m de l’entrée)

.

Mais pour accéder au deuxième étage et continuer, il nous faut monter par l’échelle où il manque plusieurs barreaux. notre expédition dans la grotte s’arrête là, c’est la place pour les spéléologues et non celle des randonneurs, c’est déjà magique d’être arriver jusque là.

.

Nous n’avons pas le choix,

il faut revenir par le même chemin que l’aller.

.

.

.

L’eau est limpide.

.

Un sillon qui ne sait pas fait en 1 jour . . . . .

.

.

Le sol est très glissant, soyez très vigilant.

.

Retour à la lumière du jour, c’était magique !

.

Les marcheurs retourneront par le même sentier que l’aller, rejoindre la route de Gué

pour descendre au village des  Eaux-Chaudes (compter une petite heure).

.

Fritillaire des Pyrénées.

.

Quand à nous, retour par le même sentier que ce matin:

le sentier des Fenêtres

.

Les conduites qui alimentent les turbines de Miègebat.

.

La crinoline de ce matin.

.

.

.

A nouveau la fameuse passerelle qui surplombe la vallée d’Ossau.

.

.

.

.

.

.

.

.

On dirait des vestiges, mais c’est encore solide.

.

.

Primevère des bois ou Primevère élevée ou Coucou des bois

.

.

.

Nous allons faire un petit tour au fond d’une galerie.

.

Fermée, comme toutes les autres du sentier.

.

Tartre: Dépôt solide de calcaire dû à l’action de l’eau et à l’élévation de la température.

.

.

.

Le pic du midi d’Ossau 2884m.

.

.

.

Je trouve plus dangereux ces passages à flanc de falaise (80cm entre la falaise et le vide)

que les passages des passerelles où vous pouvez vous tenir, ici  la glissade est interdite !

.

.

.

.

.

Toujours ces supports dont je n’ai pas l’explication.

Peut-être que quelqu’un de vous va pouvoir m’éclairer ?

.

.

Pulmonaire Affine.

.

Magnifique randonnée avec comme cerise sur le gâteau, une belles cueillette de Morilles.

Merci à tout le groupe avec une mention spéciale à Jean-paul pour nous avoir fait découvrir cet étonnant sentier.

Lien vers L’énergie électrique en vallée d’Ossau.

Lien de la randonnée en boucle par le sentier des Fenêtres (2020)

22 réponses
« Anciens commentaires
  1. Richard
    Richard dit :

    Bonjour,
    J’ai fais la randonnée le 6 juin. Le temps était nuageux donc la vue non dégagé, on passera donc pour la paysage (d’où la faire seulement par ciel bleu).
    Par contre le sentier n’est pas fréquenté et n’était pas du tout entretenu, peut être est ce dû au confinement…
    À voir.
    C’est dommage car la randonnée a l’air très jolie avec les bonnes conditions, et si celle si est entretenu.
    (Mariano si tu le désire je peux t’envoyer les photos)

    Répondre
« Anciens commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...