Attention ! Attendre la fin des travaux pour faire cette randonnée

Les travaux entrepris depuis le XIXe siecle sur le Péguère par l’adminsitration des eaux et forets préservent Cauterets et la raillère des chutes de blocs, des avalanches et autre joyeusetés de la montagne.
Nous investissons tous les ans des sommes considérables pour entretenir le dispositif qui, au passage, n’est pas constitué de peints murets mais de murs qui parfois font la hauteur de la pyramide Keops.
Le chemin et l’accès sont formellement interdits en raison de la chute permanente de blocs mais aussi parce que nous travaillons là haut très souvent pour consolider le système
Bien évidemment en travaillant nous faisons tomber des cailloux nous purgeons et ce n’est pas compatible avec la fréquentation d’un sentier par des randonneurs
A titre d’exemple l’an dernier quand j’équipais une ligne de vie un joyeux randonneur s’était mis 200 m sous moi et me demandait de faire attention…le comble alors que c’est bien la sécurité de tous que nous assurons là haut avec nos ouvrages

En cas d’infraction, amende fiscale avec consigne de verbaliser toutes les personnes que nous pourrions trouver sur le site

Respectez les consignes afin d’éviter les accidents

  • Déniv: +1100m – 6h00 – 12km Niveau:  Randonneur
  • Date: 03.08.2008 – Hautes-Pyrénées – Départ:  Pont du Ceriset (1263m)

(Merci de me signaler dès que le sentier est à nouveau accessible)

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune quand l’itinéraire est déneigé, le versant Nord demande de l’attention.

.

Pont du Ceriset (1263m) qui aujourd’hui n’existe plus (voir la photo d’Eric) Il faut remonter jusqu’au pont du Pas de l’Ours (1365m) et revenir par le GR10

La passerelle a été reconstruite, le platelage est amovible pour la rendre perméable à l’avalanche mais elle est dépourvue de garde corps et elle est donc fermée et totalement interdite au public
Même tarif en cas d’infraction . . .

.

Le chemin qui menait au Pic de Péguère était en rénovation en 2008 au niveau de l’Abri (2040m).

.

12 ans après, l’itinéraire est toujours fermé (Accès interdit Risque Chutes de blocs)

(Merci Eric S’malems pour les 2 photos et les infos concernant le départ de cette randonnée)

.

Ce topo ci-dessous est donc:

simplement un topo virtuel le temps que les travaux de rénovation soient terminés, s’ils le sont un jour ?

.

Très larges, le chemin démarre vers le Nord et effectue les premiers de ses 77 virages.

Voici le premier virage, il n’en reste plus que 76.

.

Le chemin est remarquablement construit, avec des parapets et des murs de soutènement, en bon état sur la première partie.

.

A Isard.

.

Le soleil se lève sur le massif du Péguère (8h20 du matin).

.

Un jeune Isard.

.

Sortie de la forêt, pic de Viscos droit devant moi.

.

De nombreuses portions sont empierrées et constituées de petits murs de consolidation.

.

Après avoir passé l’abri en pierre qui est actuellement en rénovation, suivre le chemin.

.

Extraordinaire vue plongeante sur Cauterets.

.

1000m plus bas.

.

Le chemin contourne la face Nord-Est du petit Péguère pratiquement à l’horizontale,cette portion est en très mauvais état.

Faite attention aux chuttes de pierres.

J’ai moi même faillit en faire les frais: je prenais des photos au bord du chemin sur Cauterets, lorsque de gros blocs sont descendus de la falaise, j’ai mis du temps à réagir à la situation, je me suis couché au sol lorsque qu’un Isard à surgit au dessus de moi, j’ai eu de la chance le ravin qui plonge sur Cauterets n’était qu’à 1m.

.

D’une terrasse (2045m), sur l’éperon Nord du petit Péguère, démarre un sentier filant vers le Sud-Ouest, sans trop s’élever.

.

Vue sur la station de Lys et le Monné de Cauterets (2724m).

.

Un Isard avec un collier intriqué par ma présence.

.

2065m, prendre l’embranchement de gauche et suivre scrupuleusement ce sentier étroit, sur une pente raide.

Le chemin semble continuer tout droit, ne vous aventurez pas, il y’a danger ! !

Arrivé à cet endroit, regardez bien, il y’a des cairns sur votre gauche, vous n’avez plus qu’à suivre le chemin.

.

il y’a des cairns tout le long jusqu’au sommet.

.

Point de repaire (il faut passer à gauche de cet éperon).

.

Après l’éperon, il faut tout de suite virer à gauche.

.

Il n’y plus qu’à gravir cette pente assez raide jusqu’au sommet qu’on aperçoit en haut.

.

Pic de Péguère (2316m),

Vue très étendue et magnifique, en particulier sur le lac de Gaube et sa face Nord du Vignemale.

.

Le panorama à 360°

camera-panorama

Le vignemale 3298m.

.

Le glacier de la face Nord du Vignemale.

.

Du lac de Gaube au Vignemale.

.

Le Lac de Gaube (1731m).

.

Le Pic d’Enfer (3082m).

.

Un petit lézard, mangeant un insecte.

.

Le pic du midi de Bigorre (2872m).

.

Une mer de nuage recouvre la plaine.

.

Vue plongeante sur la route montant au parking des pountas (pont d’Espagne).

.

Panorama côté Grande Fache et Cambales.

.

Monné de Cauterets (2724m).

.

Une dernière vue plongeante sur la route.

.

Voilà, après un petit casse-croûte, retour par le même chemin.

.

Pour la descente, le chemin est bien visible, il suffit de le suivre.

.

Se diriger vers l’éperon tout en suivant le chemin.

.

Passage obligatoire.

.

2065m, croisement des 2 chemins, les randonneurs que j’ai croisés,

ont également étaient tout droit comme moi, pour enfin revenir sur leur traces et prendre le bon itinéraire.

.

L’embranchement.

.

Vue sur le Pic Viscos (2141m).

.

Terrasse altitude 2045m.

.

Le Pic du midi de Bigorre.

.

On retrouve la vue plongeante sur Cauterets.

.

Une autre photo de Cauterets.

.

Comme le matin, un Isard surgit devant moi, pour plonger dans la vallée.

.

je le retrouve un peu plus bas avec mon objectif, il a un comportement bizarre,
certainement qu’il est atteint de la maladie des yeux comme beaucoup d’Isards en ce moment..

.

Ne voyant pas bien, il semble perdu.

.

Retour à la randonnée.

.

Après ce passage, il ne me reste plus qu’à avaler les 77 virages.

.

Abri (2040m) actuellement en rénovation.

.

Cascade de la Raillère.

.

Dur dur, il me reste encore 66 virages.

.

Je profite de la beauté que nous offre la nature.

.

Encore une belle photo.

.

Lacet n° 44 on rejoint le chalet forestier du Péguère sur lequel est inscrit l’altitude 1608m.

.

La cascade du Ceriset.

.

Pont du Ceriset. Belle randonnée, un peu longue (principalement les 77 lacets). Non content d’offrir des vues vertigineuses sur Cauterets ce pic vous entraîne au sommet d’un belvédère d’exception sur le Vignemale et le lac de Gaube, vraiment dommage que depuis 2008, les randonneurs sont privé de ce magnifique panorama que nous offre ce très beau belvédère.

.

10 réponses
  1. bruzy
    bruzy dit :

    j’ajoute en rpime que la passerelle a été reconstruite
    le platelage est amovible pour la rendre perméable à l’avalanche
    Elle est dépourvue de garde corps et est donc fermée et totalement interdite au public
    Même tarif…

    Répondre
  2. bruzy
    bruzy dit :

    Monsieur
    Les travaux entrepris depuis le XIXe siecle sur le Péguère par l’adminsitration des eaux et forets préservent Cauterets et la raillère des chutes de blocs, des avalanches et autre joyeusetés de la montagne.
    Nous investissons tous les ans des sommes considérables pour entretenir le dispositif qui, au passage, n’est pas constitué de peints murets mais de murs qui parfois font la hauteur de la pyramide Keops.
    Le chemin et l’accès sont formellement interdits en raison de la chute permanente de blocs mais aussi parce que nous travaillons là haut très souvent pour consolider le système
    Bien évidemment en travaillant nous faisons tomber des cailloux nous purgeons et ce n’est pas compatible avec la fréquentation d’un sentier par des randonneurs
    A titre d’exemple l’an dernier quand j’équipais une ligne de vie un joyeux randonneur s’était mis 200 m sous moi et me demandait de faire attention…le comble alors que c’est bien la sécurité de tous que nous assurons là haut avec nos ouvrages
    Je l’ai renvoyé à ses pénates avec en prime un petit cadeau fiscal de quelques dizaines d’euros
    Nous avons donné consigne de verbaliser toutes les personnes que nous pourrions trouver sur le site
    Sachez aussi que notre chalet qui sert de base vie à nos ouvriers a été vandalisé.
    Je vous serais donc reconnaissant de bien vouloir enlever cette randonnée de votre site afin de ne pas inciter les randonneur à se mettre en danger et à récolter un petit cadeau de l’administration en prime
    Cordialement
    A Bruzy

    Répondre
    • Richard
      Richard dit :

      Nous avons fait cette randonnée, qui, à mon sens, fait partie des très belles randonnées Pyrénéennes, tant par son côté final sauvage et la beauté du panorama que par son histoire et le travail réalisé par le RTM et les cauteresiens. Il est dommage que ce site ne puisse pas être ouvert le week-ends et les jours fériés. Les chutes de pierres font parties de la vie du montagnard et ne devraient pas être un prétexte. Laisser ce belvédère dépourvu de montagnards et ce formidable travail sans spectateurs est malheureux. Il faudrait pouvoir trouver un terrain d’entente ne serait-ce que pour laisser un peu de vie au sentier et honorer la mémoire de nos ancêtres…

      Répondre
  3. GuILLAUME
    GuILLAUME dit :

    Aujourd’hui 31 octobre 2016, le chemin du Pic de Péguère est fermé par arrêté municipal pour cause de chutes de pierres d’après l’office de tourisme de Cauterets.
    Le pont du Ceriset n’a pas été reconstruit, il faut passer par le “pas de l’ours” à la cascade du Ceriset ou par la raillière.

    Répondre
  4. Yves
    Yves dit :

    je voulais faire la rando aujourd’hui (26 juin 2016) il y a toujours un panneau de l’ ONF au départ : accés au chemin de randonnée interdit risque de chutes de pierres . le pont toujours pas reconstruit, il faut démarrer à la raillère pour rien………..

    Répondre
  5. julien
    julien dit :

    Bonjour, j’ai fait cette rando le 8 août 2014, je tombe sur ce topo -super comme d’habitude ici- pour renseigner des amis…
    Effectivement il y a encore 2 mois le pont était détruit et l’accès barré par un effondrement (je passais par le chemin des cascades), et l’an dernier j’ai eu droit à une belle remontée de bretelles par les gars du chantier : je suis passé malgré les panneaux présents sur la photo 2, ils étaient en train de miner lors de la redescente, donc gros risque de projections et chutes de blocs…

    Le panorama du sommet est effectivement superbe, mais rando à déconseiller fortement d’ici la fin des travaux, c’est réellement dangereux de passer sous un chantier où on travaille à l’explosif 😉

    Répondre
  6. François Lammin
    François Lammin dit :

    Je projetais de faire cette randonnée hier mais le panneau de danger et d’interdiction, toujours présent, m’a fait renoncer.C’est quand même un peu risqué de passer outre ce genre d’interdiction, non ? sans compter la contravention (il y avait deux véhicules de l’ONF sur le parking)

    Répondre
  7. yves
    yves dit :

    je remarque en regardant cette randonnée aux photos toujours superbes qu’il est facile de se tromper a l’embranchement décrit. Je me suis moi même trompé et effectivement c’est très dangereux en partant tout droit. Le point de vue au sommet est grandiose.

    Répondre
  8. furbeyre pierre
    furbeyre pierre dit :

    Je découvre votre site, et je regarde la randonnée au Péguère (Cauterets) que j’ai faite hier
    c’est un super topo avec les photos et les commentaires, en particulier la photo où est indiqué où on peut se tromper, et les flèches pour montrer le bon chemin (je me suis moi-même trompé, et j’ai vu les cairns et le bon chemin après avoir fait demi-tour)

    Donc, bravo et merci pour ce beau site, que je me suis mis en favori

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...