Refuge de Larribet (2065m) et Lacs de Batcrabère (2180m)

, ,

Les Lacs de Batcrabère (2180m) par le Refuge de Larribet (2065m).

  • Refuge de Larribet: +600m – (2h15+1h30)= 3h45 – 11 km Niv: Marcheur
  • Les Lacs de Batcrabère: +800m – (2h15+0h45+2h00)= 5h00 – 13 km Niv: Randonneur
  • Date: le 08.08.2020 – Hautes-Pyrénées – Départ: Parking Plan d’Aste (1470m)

Le refuge de Larribet est une belle petite randonnée pour les marcheurs avec des paysages verdoyants et un très joli décor de haute montagne. Les randonneurs pourront encore prendre de la hauteur pour aller se rafraîchir dans les lacs de Batcrabère et même pousser un peu plus loin jusqu’au petit lac de Micoulaou.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo

.

Difficultés: Pas de difficulté en l’absence de neige.

La suite du Topo . . . . . . . . . .

Depuis le parking du Plan d’Aste (1470m) à quelques mètres de la Maison du Parc national,

.

traverser le pont du Gave d’Arrens et suivre le large sentier qui monte dan la forêt de Bédout.

.

Bien lire les recommandations faites aux randonneurs.

Attention: Chiens interdits à 800m, vous rentrez dans le Parc National des Pyrénées.

.

Un chemin très fréquenté en été où vous ne serez pas tout seul.

.

.

L’arrivée au lac de Suyen après 20 petites minutes de marche.

.

Le sentier ensuit continue vers le Sud jusqu’à la cabane de Doumblas.

.

La cascade de Doumblas.

.

Zoom sur cette belle cascade.

.

Cabane de Doumblas (1564m) 45 minutes depuis le départ.

(3 couchages superposés (pas de matelas), propre, cheminée, bois aux alentours)

.

Depuis la cabane,

traverser le Gave d’Arrens en empruntant la passerelle en bois et laisser à droite la Toue de Doumblas.

.

Petite cabane ouverte, mais impossible d’y dormir car le sol est en pierres (un abri en cas d’orage).

.

Croisement des itinéraires du HRP juste après la traversée du Gave vers 1570m d’altitude. Laisser à gauche le sentier qui monte au col de la Peyre Saint Martin et grimper à droite sur un sentier bien marqué en direction de l’Ouest.

.

La vue derrière nous sur le vallon d’Arrens.

.

Le sentier du HRP, grimpe ensuite en lacets dans la forêt de Lurtet.

.

L’arrivée à la Claou (1740 m) un petit laquet que l’on laisse sur notre droite.

.

La suite, consiste à remonter ce petit vallon verdoyant avec quelques petites zones de blocs.

.

On peut déjà apercevoir au loin le refuge de Larribet.

.

Après avoir avoir passé rive droite au niveau de la Toue de Larribet (1798m),

.

nous contournons un ressaut sans difficulté pour arriver au refuge de Larribet.

.

.

Le refuge est tout près . . . .

.

Avec le Palas en fond d’écran.

.

 Le Refuge de Larribet (2065m) 2h15 depuis le départ (entre 1h45 et 2h15).

Les marcheurs s’arrêteront là et reviendront par le même itinéraire que la montée (compter 1h30 pour le retour).

.

Pour les autres bien que les difficultés ne soient pas très difficiles, l’itinéraire jusqu’aux lacs est réservé pour le niveau Randonneur.

Suivre le sentier au-dessus du refuge qui grimpe en direction du Sud-Ouest.

.

Vers 2090m,

vous avez le choix entre l’itinéraire de droite (Nord) ou la montée à gauche par la brèche de la Garenère.

.

Pour la brèche, il faut utiliser les mains (Niv: II) rien de bien difficile.

.

Les 2 itinéraires se rejoignent vers 2160m.

.

L’itinéraire ensuite longe les lacs inférieurs de Batcrabère (2220m).

.

.

.

.

Le sentier du HRP perd un peu d’altitude puis remonte en direction du lac supérieur sur un sentier caillouteux.

.

L’arrivée au Lac supérieur de Batcrabère (2180m) 3h00 depuis le départ dont 45mn depuis le refuge.

.

Pour ceux qui veulent monter au lac de Micoulaou (2302m) qui se trouve juste au-dessus,

compter entre 20 et 30 minutes pour y arriver, mais la vue ne serra pas plus jolie (Voir le lac).

.

Lac supérieur de Batcrabère avec à gauche le Balaitous et ses 3144m d’altitude.

.

Retour par le même itinéraire jusqu’au refuge de Larribet.

.

.

Le refuge.

.

Refuge de Larribet (60 places) Gardienne du Refuge: Laetitia Heluin.

.

Retour par le même itinéraire que la montée au refuge.

.

.

1790m, passage rive gauche.

.

Le retour à la cabane de Doumblas.

.

.

Le lac de Suyen.

.

.

L’entrée dans la forêt de Bédout.

.

Bâtiment du Parc national des Pyrénées.

(1h30 depuis le refuge et 2h00 depuis le lac de Batcrabère supérieur)

11 réponses
  1. Audrey Segrestaa
    Audrey Segrestaa dit :

    Bonjour Mariano nous avons fait cette rando hier toujours accompagné de notre fils c’était une sacrée journée et une belle rando les lacs se méritent la montée jusqu’au lac est magnifique le long des ruisseaux et des cascades c’est très rafraîchissant l’eau au lac était fraîche l’orage nous a épargné on a apprécié cette journée à la fraîche avant le retour dans la fournaise sur Pau encore une belle rando en famille

    Répondre
  2. Jérôme
    Jérôme dit :

    Bonjour, ce secteur est en effet magnifique et idéal pour découvrir un paysage de haute montagne pour ceux à qui cela parait inaccessible.
    Voici 4 ans nous avions fait une boucle en montant au Col du Pabat depuis le refuge (un petit passage expliqué par la gardienne), puis redescendre au Lac des Tuts et continuer à vue (pas de sente ni de cairn) jusqu’au refuge Ledormeur, avant de reprendre le GR qui vient du Port de la Peyre St Martin. Se trouver seul au Col de Pabat, paysage très minéral, tôt le matin par un ciel limpide d’octobre, j’en garde un souvenir impérissable.
    Amicalement.

    Répondre
  3. Patrick
    Patrick dit :

    Merci Mariano pour toutes ces infos précieuses et le travail que cela représente.J’ai découvert hier avec plaisir cette randonnée mais à mon avis,le temps donné est sous-évalué ainsi que le niveau qui devrait être « randonneur » car elle est relativement longue et les parties plates pas faciles (blocs et pierres le plus souvent).

    Répondre
    • Mariano
      Mariano dit :

      Bonjour Patrick, merci pour votre commentaire
      Le niveau marcheur peut aborder des parcours de 5 heures, en considérant que la descente se fera approximativement 15 à 20% plus rapidement que la montée.
      – Il est en assez bonne forme physique
      – Il peut marcher en plaine ou en coteau plusieurs heures sans problèmes
      – sa connaissance de la montagne est très superficielle
      – il ne sait pas bien s’orienter
      – il doit avoir des chaussures de marche
      Je pense que cette randonnée à partir du moment où il peut marcher 5H, y a vraiment pas de problème.
      Amicalement
      Mariano

      Répondre
      • Dominique Prud’homme
        Dominique Prud’homme dit :

        Après lecture de vos information sur les randonnées , j’ai adressé un message à « « Patrick « que je ne connais pas mais qui était hier vers le refuge de Larribet et plus haut, message concernant ma nièce Anne C Hondeville portée disparue depuis 1 semaine le 25 dans cette région
        Avis de recherches par la Gendarmerie sur FB.. si d’autres connaissances que vous avez qui étaient dans ce secteur.
        Pouvez prévenir pour info quelconque la Gendarmerie Merci,, merci de votre aide

        Répondre
    • Prud’homme Dominique
      Prud’homme Dominique dit :

      Ma nièce AC Hondeville est portée disparue depuis Lundi 25 octobre, était passée au refuge Larribet , pour y déposer ses affaires( la gendarmerie les a reprises) c’était une randonneuse ,durant votre randonnée d’hier .. vs n’avez rien vu ?? Ou des amis qui ont fait les mêmes chemins vers Le Balaïtous ? la gendarmerie
      a lance bcp d’ appels à Témoins .
      Si vs avez la moindre information appelez la..svp un grand merci d’une famille anxieuse

      Répondre
  4. Courros Dominique
    Courros Dominique dit :

    Bonjour Mariano.
    Ce topo me fait remonter 40 ans en arrière. Je venais du refuge Wallon vers Larribet. Après le refuge, dans la descente, ai essuyé un orage : tenais mon piolet entre pouce et index avec le sentiment que c’était encore trop….Souvenir impérissable.
    Merci

    Répondre
  5. Serge
    Serge dit :

    Bonsoir Mariano
    C’est un très beau secteur et un refuge bien tenu, pour mon dernier passage dans le coin, j’étais monté jusqu’à la Brèche des Ciseaux
    Amitiés
    Serge

    Répondre
    • Daude Michel
      Daude Michel dit :

      Bonjour Mariano,
      Je suis toujours admiratif devant tes photos, en particulier celle du Balaitous avec l’éclair : c’est bien ce qui m’effraie le plus en montagne; quand on s’y est fait prendre une fois on trouve que c’est déjà trop et on n’a pas envie de recommencer.
      Dans ma jeunesse, j’ai fait le tour du Balaitous par les Frondella en une journée, c’était long et casse pattes, et je n’ai pas retrouvé de topo de cette course. Si tu sais ou le trouver peux tu me renseigner? Merci d’avance.
      Au Balaitous, je me souviens d’une grande crevasse au milieu du glacier de Las Neous alors que tes photos montrent un petit névé… ou sont passées les neiges d’antan… et la grande crevasse du glacier Taillon Gabietou ? et la rimaie du glacier du Pic Long,? sans parler de la face N. du perdu ou du couloir de montée au Perdu sans un caillou. Le réchauffement climatique a de sérieuses conséquences sur les Pyrénées.
      J’admire ton carnet de courses mais je peux te signaler la beauté de la grotte Devaux : la course est fort belle et l’intérieur extraordinaire. Egalement le cirque situé entre Niscle et les tres Sorores.
      Merci de me faire revoir ces splendides paysages c’est pour moi une grande émotion.
      Bien cordialement et bonnes courses.

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...