Sommet de Goualiste/Pic Lorry (1889m) depuis la cabane du Bourdiou d’Aspeigt (842m) par les sommets de Bareilles (1834m) et le Saigues (1871m) retour par le col de Barca (1706m).

  • Boucle par les Pics: Déniv: +1500m – (2h30+0h45+1h+2h45)= 7h00 – 16 km Niv: Montagnard
  • Aller/retour par le Pas de Calhabets: +1380m – (4h00+2h45)= 6h45 – 17 km Niv: Randonneur
  • Date: le 27.05.2021 – Vallée d’Ossau – Départ: Cabane du Bourdiou d’Aspeigt (842m)

Magnifique randonnée dans un secteur sauvage de toute beauté. Le parcours de crête par les pics Bareilles et Saigues est magnifique avec des vues tous azimuts du Pic du Midi de Bigorre au Pic d’Orhy.
La montée par la face Nord au sommet de Goualiste est réservée exclusivement aux montagnards aguerris, les randonneurs auront la possibilité d’éviter cette montée très pentue et dangereuse en passant par le Pas de Calhabets sans aucune difficulté en l’absence de neige.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés:

  • Pas de difficulté sur tout le parcours mise à part la montée directe au Goualiste par sa face Nord, difficulté que vous pouvez contourner en continuant sur le sentier jusqu’au Pas de Calhabets et de remonter toute la crête jusqu’à la cime (suivre le balisage jaune et rouge).
  • La montée directe au sommet de Goualiste par sa face Nord doit s’effectuer impérativement en l’absence de neige et par temps sec, le retour se fera par le Pas de Calhabets pour ne pas risquer une glissade sur cette pente à plus de 40° (84%).

.

Randonnée faite en solo, départ à 6h18 depuis la cabane du Bourdiou d’Aspeigt (842m).

.

Au croisement des pistes vers 920m, laisser celle de droite qui monte à la cabane de Lauda,

et suivre la piste qui monte tout droit à la cabane d’Ibech (Sud-Est).

.

Voulant-être au plus vite en haut de la crête pour avoir une bonne lumière, je décide de prendre tous les raccourcis qui coupent les nombreux lacets de la piste d’Ibech.

.

Lever de soleil vers 6h30.

.

Les raccourcis s’effectuent sur des sentiers bien marqués, sans que la pente n’excède les 30%.

.

L’arrivée en haut de la piste avec les premiers rayons de soleil sur le Lauriolle.

.

Suivre la piste vers le Sud pour rejoindre la cabane d’Ibech.

.

Le Lauriolle (1858m) magnifique sommet qui se mérite !

.

L’arrivée à la cabane d’Ibech (1443m) 1h10 depuis le départ.

Je suis monté à plus de 500m de dénivelé à l’heure, compter 1h30 pour y arriver tranquillement.

.

Cabane fermée toute l’année (robinet d’eau fraiche à l’extérieur).

.

Le Lauriolle (1858m) et la cabane d’Ibech.

.

Depuis la cabane d’Ibech se diriger vers le Sud-S.E en passant à la base du Pic de Gerbe.

.

Rejoindre la crête par le vallon de gauche ou celui de droite (Sud-Est),

pas de difficulté si ce n’est de petites portions hors sentier.

.

L’arrivée sur la crête avec une vue splendide sur les sommets de la vallée d’Ossau.

J’ai mis 1h40 depuis le départ, y a longtemps que je n’étais pas monté aussi vite !

.

La ville de Laruns à mes pieds.

.

Zoom sur la ville de Laruns.

.

Vers le Balaitous (3144m) et le Palas (2974m).

.

Vers le Pic du Midi d’Ossau et le Pic de Sesques.

.

Le Jean-Pierre (2884m).

.

Le Pic de Sesques (2606m) avec la cascade qui se jette dans le lac d’Isabe.

.

Depuis la crête, la suivre vers le Sud-Ouest pour le premier sommet de la journée.

.

L’arrivée au premier sommet sans nom (1796m).

.

Après l’avant sommet, rejoindre très vite le Pic Bareilles.

.

Sommet du Pic Bareilles (1834m) 2h10 depuis mon départ (compter 2h30).

Cliquer sur le menu déroulant en bas à gauche pour sélectionner le panorama du Pic Bareilles:

.

Panorama vers le Pic d’Anie.

.

Vers le Mailh Massibé (1973m) et le Lauriolle (1858m).

.

Le Pic de Lariou (1903m) avec en arrière plan, le Mailh Massibé et le Pic du Montagnon (1973m).

.

Zoom sur la cabane d’Ibech (1443m) où je suis passé tout à l’heure.

.

La vue vers l’Est avec au loin le Montaigu et le Pic du Midi de Bigorre.

.

L’observatoire du Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Vers le Pic de Ger (2613m).

.

Zoom sur le Balaitous (3144m) et le Palas (2974m).

.

Le Lurien (2826m).

.

Le Pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Vers le Pic Saoubiste (2261m) avec en arrière plan la Peña Telera (2764m).

.

La Marère (2221m) et le Bergon (2148m).

.

Du Pic d’Ansabère (2360m) au Soum Couy (2315m).

.

Pic d’Anie (2504m).

.

Grande Aiguille d’Ansabère (2377m).

.

L’itinéraire de montée pour le Goualiste par la voie la plus directe (Niveau Montagnard).

.

L’itinéraire de montée pour le Goualiste par le Pas de Calhabets (Niveau Randonneur).

.

Pour le sommet du Saigues, rien de difficile, il suffit de suivre la crête jusqu’à la cime.

.

La descente au col de Sieste (1746m), puis la remonter vers le Sud.

.

Suivre ensuite le fil de crête jusqu’au sommet sans difficulté.

.

La vue sur le massif du Goualiste.

.

.

La montée au Saigues se fait en contournant légèrement le massif par la droite.

.

L’arrivée au Saigues (1871m) compter 3h15 depuis le départ.

Cliquer sur le menu déroulant en bas à gauche pour sélectionner le panorama du Saigues:

.

La vue vers le Sesques (2606m).

.

La cascade d’Isabe.

.

Pour le dernier sommet de cette belle course,

.

Descendre vers le Sud jusqu’au col sans nom entre le Béoutis et le Saigues.

.

Depuis le col sans nom (1780m),

.

il est possible de rejoindre directement la sente dans le pierrier, mais . . .

.

il est préférable de descendre en direction de l’Ouest

pour rejoindre directement le sentier balisé en jaune et rouge entre le col de Barca et le Pas de Calhabets.

.

Le massif du Goualiste.

.

Suivre le sentier bien marqué qui rentre en forêt (Sud-Ouest).

.

Itinéraire balisé en jaune et rouge.

.

Après un court passage en forêt,

l’itinéraire balisé en jaune et rouge, se poursuit sur une sente bien marquée dans la pierraille jusqu’au Pas de Calhabets.

Les randonneurs iront jusqu’au pas de Calhabets en suivant les marques jaune et rouge,  puis remonteront toute la crête sans difficulté jusqu’au sommet (Sud-Est). Pour les montagnards et si le versant Nord n’est pas enneigé, vers 1750m d’altitude, viser le petit couloir de gauche qui débouche à quelques mètres du sommet.

.

La pente est très raide, plus de 40° d’inclinaison.

.

Par temps sec et sans neige,

y a pas vraiment de difficulté pour un montagnard habitué à évoluer sur ce genre de terrain.

.

Me concernant, j’ai eu quelques névés que j’ai réussi à éviter en passant dans la rimaye.

.

.

.

.

La vue plongeante depuis le haut.

.

Compter 20 bonnes minutes pour sortir du couloir depuis le bas.

.

La vue depuis le haut du couloir.

.

Montée à ne faire que si le parcours est totalement déneigé !

.

La sortie en haut du couloir.

.

Avant d’aller au sommet qui se trouve à quelques dizaines de mètres sur ma droite (Sud).

.

Je fais une petite visite sur l’éperon Nord pour ses à-pics vertigineux !

.

Cliquer sur le menu déroulant en bas à gauche pour sélectionner le panorama du Goualiste ou Pic Lorry:

.

Compter 4h15 pour arriver au sommet depuis le départ en passant par les Pics Bareilles et Saigues. Pour ceux qui montent directement au sommet par le col de Barca en passant par le Pas de Calhabets, compter 4h00 sans les pauses (Niveau Randonneur).

.

La vue vers l’Ouest.

.

Vers le Nord-Ouest.

.

Panorama exceptionnel depuis ce sommet.

.

Le deuxième sommet du Goualiste se trouve à 40m.

.

Les 7 panoramas de la sortie: cliquer sur le menu déroulant en bas à gauche pour sélectionner les différents panoramas et sur les flèches animées pour passer de sommets en sommets.

.

Mariano au sommet du Goualiste ou appelé également Pic Lorry (1889m).

.

Vers l’Est.

.

Zoom sur le village de Laruns.

.

Zoom sur la cabane d’Arrioutort (1564m).

.

Vers le Mailh Massibé et le Lauriolle.

.

.

Quel panorama !

.

Vers le Balaitous (3144m).

.

Le Lurien (2826m).

.

La grande Arcizette (2513m).

.

Le Pic Lasnère (2000m) est accessible très facilement depuis le Goualiste (1,7km).

.

Zoom sur les sommets de la vallée d’Aspe.

.

Le Pic d’Anie (2504m).

.

Le Billare (2318m) avec en arrière plan la Table des trois Rois (2421m) et le Pic des trois Rois (2444m).

.

Panorama vers le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Le Moulle de Jaüt (2050m).

.

Après 1h sur le sommet, le retour . . . .

.

Descendre vers le Nord-Ouest en suivant le fil de crête sans descendre par l’itinéraire de montée.

.

Suivre sans difficulté la crête du versant Nord-Ouest,

.

à quelques mètres des falaises du Goualiste jusqu’au Pas de Calhabets.

.

Aucune difficulté.

.

Vers 1780m, prendre le couloir herbeux qui descend à droite plein Nord au Pas de Calhabets.

.

Balisage Jaune et rouge au niveau du sol.

.

.

Le Pas de Calhabets (1720m) signalé par un petit cairn, passage sans difficulté.

.

Suivre le sentier balisé en jaune et rouge qui chemine au pied des falaises.

.

.

Je retrouve le sentier dans la pierraille de ce matin.

.

C’est à partir d’ici que j’ai commencé à grimper par la face Nord en visant le couloir de gauche pour la montée directe.

.

.

L’entrée dans la forêt.

.

.

A partir d’ici, le sentier est bien marqué et l’itinéraire évident.

.

Rejoindre le col de Barca avec une petite montée de 110m de dénivelé.

.

.

Col de Barca (1706m) compter 1h15 depuis le sommet du Goualiste.

.

Suivre le sentier vers la cabane d’Ibech en laisser le sommet du Goaïta sur sa gauche (Nord).

.

Cabane d’Ibech (1444m).

.

Retour à la voiture en empruntant tous les raccourcis qui coupent les lacets de la piste d’Ibech.

.

Je pensais avoir presque tout fait en vallée d’Ossau,  et bien non !

y a encore de très jolis sommets bien sauvages à découvrir et celui-ci est vraiment magnifique.

J’ai mis 2h20 depuis le sommet du Goualiste sans la petite pause au col de Barca, compter 2h45.

5 réponses
  1. Denis
    Denis dit :

    Bonjour Mariano,
    N’ayant pas les jambes aussi entraînées que vous et encore moins pour la reprise, j’ai fait ce sommet au départ d’Aydius par le col d’Arrioutort.
    Depuis le pas de Calhabets montée par votre trace de descente en suivant le bord de la falaise, descente par la crête N-O du pic Lorry en suivant l’alignement de piquets de clôture.
    Randonnée techniquement facile à la portée de tout randonneur capable d’absorber 1000m de dénivelé.

    Merci de nous avoir fait découvrir ce pic tranquille 😉

    Répondre
  2. francis
    francis dit :

    Bonjour Mariano
    Les Pyrénées et la vallée d’Ossau aux couleurs du printemps sont
    magnifiques et Mariano au sommet de son art et la forme de ses
    vingt ans…Comme on dit: que ça <>!!
    Merci et te souhaite de belles randos à venir.
    Amitiés. Francis.

    Répondre
  3. Jean-Jacques CREQUIGNE
    Jean-Jacques CREQUIGNE dit :

    Déjà bien en jambes notre Mariano !
    Effectivement zone bien sauvage , et pourtant pas si éloignée .
    A bientôt de se croiser .
    Amitiés Jean-Jacques

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...