Circuit de 3 jours au départ du village de Gavarnie

  • Etape:1 – Déniv: +1220m/-20m – (4h30)  – 7,5 km Niv: Montagnard
  • Etape:2 – Déniv: +450m/-700m – (4h30)  – 9,5 km                 
  • Etape:3 – Déniv: +630m/-1620m – (6h00)  – 14 km                 
  • Date: le 16/17/18 Août 2019 – H-Pyrénées – Départ: Village de Gavarnie (1380m)

Magnifique trek de 3 jours en plein cœur du cirque de Gavarnie avec la montée à la brèche de Roland par l’échelle des Sarradets et le parcours des 2 vires que sont la vire des Fleurs (Faja de las Flores) et la Vire de l’Escuzana (Faja de l’Escuzana).

.

_ _ _ Google_Earth_logo

Les Panoramas du circuit:

 _ _ __ _ _

.

Difficultés: Itinéraire de haute montagne, demande de l’expérience (Niv Montagnard)

  • Période conseillée début Juillet, mi-Octobre en sachant que début juillet les crampons/piolet peut-être utiles. 
  • 1er Étape: Contrairement à certains préjugés, l’itinéraire de l’Echelle des Sarradets ne présente pas de difficultés dans le sens de la montée et par jours de beau temps. Ne pas faire cet itinéraire par temps de pluie, prendre la variante par le plateau de Bellevue pour grimper au refuge de la brèche de Roland.
  • 2em Étape: Passage aérien équipé d’une chaîne pour le passage du Pas des Isards, si non pas de difficultés particulières en l’absence de neige et pour ceux qui n’ont pas le vertige, passage aériens dans la vire mais sans danger si vous ne vous approchez pas du vide.
  • 3em Étape: Idem pour la Vire de l’Escuzana, pas de difficulté en l’absence de neige pour un montagnard (la montée au sommet de l’Escuzana ne présente aucune difficulté).

.

  • Côté Français
    • le bivouac est autorisé à plus d’une heure de marche des limites du Parc National des Pyrénées ou d’un accès routier.
    • Tentes démontées entre 9h00 et 19h00. Il s’agit de bivouac sous tente. Il reste toujours possible de bivouaquer à la belle étoile sous un rocher ou sur une pelouse avec votre sac de couchage et un Sur-sac.
    • Les chiens sont interdits même tenus en laisse.
    • Il est strictement interdit de faire du feu dans le Parcs National des Pyrénées sous peine d’une forte amende.
  • Côté espagnol (la réglementation n’est pas la même en fonction de la zone où vous vous trouvez)
    • Il est important que vous sachiez qu’à l’intérieur du parc national Ordesa/Mont Perdu, il n’est pas autorisé à faire du feu et concernant le bivouac, en dehors des zones autorisées (Refuge de Goriz), le bivouac sous tente n’est autorisé qu’à partir des altitudes suivantes:
    • 2100 m dans le secteur d’Ordesa.
    • 2500 m dans le secteur de Pineta.
    • 1800 m dans les secteurs Añisclo et Escuaín.
    • Les tentes doivent être montées 1h00 avant le coucher de soleil et démontées au maximum, 1h00 après le lever du soleil.
    • Il reste toujours possible de bivouaquer comme en France à la belle étoile sous un rocher ou sur une pelouse avec votre sac de couchage et un Sur-sac.

.

Étape n°1 (+1220m/-20m 7,5km 4h30)

Depuis le village de Gavarnie, suivre l’itinéraire normal du Cirque de Gavarnie (Plein Sud).

.

Après l’Hôtel du Cirque (1580m),

traverser le gave par la passerelle qui se trouve à droite, puis rejoigner le fond du cirque à droite.

.

La montée au refuge de la brèche de Roland par l’échelle des Sarradets est assez impressionnante vue d’ici !

.

Je vous rassure, par temps sec, cette montée n’est pas dangereuse (voir le topo en détail de cette montée Ici) La montée se fait sur des marches naturelles dans la roche que l’on appellent échelles, il faut vraiment être au pied des échelles pour voir l’itinéraire qui est très bien balisé en jaune et rouge dans sa première partie.

.

Les vues sur le cirque de Gavarnie sont vraiment de toute beauté.

.

Après l’échelle des Sarradets,  une petite montée où il faut mettre les mains sur 3m (rien de bien difficile),

l’itinéraire se poursuit sur un sentier bien marqué.

.

Le sentier ensuite monte énergiquement vers le refuge des Sarradets (Ouest) dans un cadre vraiment exceptionnel.

.

L’arrivée au refuge des Sarradets (2587m) avec la brèche de Roland (2807m) et le Taillon (3144m).

Zone de bivouac juste avant le refuge des Sarradets.

.

Étape n°2 (+450m/-700m 9,5km 4h00)

Quitter le refuge pour s’élever en direction du Sud vers la Brèche en suivant la piste dans la pierraille.

.

La barre transversale franchie, on aborde le glacier dont la pente est modérée et l’état très variable suivant la saison.

.

La brèche de Roland est une impressionnante trouée naturelle de 40 m de large et de 100 m de haut s’ouvrant dans les falaises situées au-dessus du cirque de Gavarnie dans les Pyrénées. Située à une altitude de 2807 m, elle marque la frontière entre la France et l’Espagne.

.

De la brèche de Roland, descendre vers le Sud-Est en longeant les murailles du versant Sud pour accéder au passage du Pas des Isards, mince corniche équipée d’un câble auquel on se tient pour traverser ce pas. Après le pas des Isards, quitter l’itinéraire du Casque et de la Tour du Marboré pour descendre à droite en direction du Sud (itinéraire du refuge de Goriz qui passe par la grotte de Casteret).

.

La grotte de Casteret que l’on ne peut plus visiter.

.

Après avoir longé l’entrée de la grotte de Casteret, l’itinéraire descend au col du Descargador (2500m).

.

Depuis le col, laisser à gauche le sentier qui file vers l’Est,

pour suivre le sentier qui descend vers l’Ouest à la Plana de Narciso.

.

Depuis ce grand plat herbeux, l’itinéraire file plein Sud vers l’entrée de la vire des Fleurs.

.

.

Laisser à gauche le beau cirque de Cotatuero et ses belles cascades pour s’engager vers l’entrée de la vire des Fleurs.

.

La Faja de las Flores, la plus prestigieuse de toutes, est une corniche naturelle qui longe sur 3,7km une partie du canyon, elle relie le cirque de Cotatuero au cirque de Carriata à 2400m d’altitude.

.

Ce type de vire est généralement calée sur un interstrate où la roche est plus fragile, créant ainsi une érosion “différentielle”, un creusement vis à vis des roches plus compactes autour.

.

Perchée à 2400m, sans être dur ni technique . . . .

.

L’ambiance est prenante, mais tu n’as pas droit à un seul faux pas, sinon c’est presque 1.000m de vide tout droit !

.

Une grande pierre détachée et posée en oblique marque la fin des 3,7km de vire.

.

 Secteur Aguas Tuertas (2350m).

Vous avez suffisamment de place pour vous trouver un emplacement plat pour votre tente.

Après avoir monté la tente et préparé le couchage pour la nuit, s’il n’est pas trop tard, vous pouvez descendre vers le cirque de Carriata qui est à 5 minutes (à la sortie de la vire des fleurs), et faire l’aller/retour en longeant la vire jusqu’au sommet du Tozal del Mallo (2254m).

Voir le panorama depuis le sommet:

.

Étape n°3 (+630m/-1620m 14km 6h00)

Depuis le secteur de Aguas Tuertas,

suivre la sente qui monte dans un premier temps vers le Sud-Ouest, puis vers 2400m en direction du Nord-N.O.

.

Après 1km, le sentier monte dans la pierraille en effectuant quelques lacets jusqu’au col de l’Escuzana.

.

Col de l’Escuzana (2729m) 1h depuis le départ de Aguas Tuertas.

.

Depuis le col, remonter la crête du versant Nord sans aucune difficulté jusqu’au sommet:

Panorama sur 360° de l’Escuzana (2847m):

Revenir au col de l’Escuzana et descendre sur le sentier bien marqué dans les éboulis.

Le sentier plonge vers le début de la faja de l’Escuzana (Nord-N.O).

.

Début de la vire.

.

Suivre la vire qui est vertigineuse mais pas dangereuse sur 1km.

.

Vers le massif du Vignemale (3298m).

.

.

Rejoindre le col de la Forqueta pour basculer ensuite sur le vallon de Lapazosa.

.

Aucune difficulté sur tout le parcours de la vire si ce n’est au début où il faut s’aider des mains sur un petit passage de 2m.

.

Le sentier descend dans le vallon de Gabieto pour remonter au col de la Forqueta.

.

.

La vue sur la vire depuis le col de la Forqueta.

.

Depuis le col de la Forqueta (2516m),

descendre un couloirs assez raide mais sans difficulté, puis suivre le sentier dans la pierraille (Nord-N.E).

.

L’itinéraire arrive au Port de Boucharo.

.

Depuis le Port de Boucharo (2271m),

plonger à droite sur un sentier qui va vous mener à la cabane des Soldats en direction de l’Est.

.

Descendre la belle vallée des Pouey Aspé avec des vues splendide tout le long sur le Cirque.

.

Après la cabane des Soldats (1954m),

suivre la sente qui continue à descendre le long du vallon jusqu’au plateau de Bellevue.

.

Vue magnifique sur le Cirque de Gavarnie depuis le plateau de Bellevue.

.

Retour au village de Gavarnie.

.

Les différents treks à Gavarnie:

  • 5 jours autour du Cirque de Gavarnie depuis les Gloriettes (le lien Ici)
  • 5 jours autour du Cirque de Gavarnie depuis le col des Tentes (le lien Ici)
  • 4 jours dans le Parc National d’Ordesa/Mont-Perdu depuis le col des Tentes (le lien Ici)

.

Astuces et Conseils pour bien réussir son bivouac en montagne

Tous les topos dans ce secteur de Gavarnie/Ordesa

Chargement de la carte, merci de patienter...

13 réponses
  1. Guy
    Guy dit :

    Bonjour,
    Nous venons de réaliser début septembre cette magnifique randonnée. D’accord avec Lionel, pas si facile. Il y a de l’eau au refuge des Sarradets malgré qu’il soit fermé (robinet derrière le bâtiment) et eau sans problèmes à Aguas Tuertas (petit torrent bien alimenté à côté du bivouac). Quelques suintements utilisables sur Escuzana. Dans le sens décrit un bout de corde peut aider certaines personnes avec un sac lourd dans les passages en désescalade qui sont quand même assez faciles (il y a un piton au sommet de celui d’Escuzana). Dans ce sens le col de la Forqueta n’est pas facile du tout à repérer; Il y a des cairns n’importe où et qui ne servent à rien. L’idéal est l’altimètre ou le point GPS
    Merci pour ce site qui est très bien fait

    Répondre
  2. Lionel
    Lionel dit :

    Superbe trek je recommande, mais il faut tout de même un très bon niveau, et ne pas avoir la peur du vide. De nombreux passages nécessitent la pose des mains. Le chemin pour le col de la Forqueta n’est pas facile à suivre, mais il y a des flèches blanches de temps à autre.
    Sensations garanties !

    Répondre
    • florian
      florian dit :

      bonjour,
      merci pour cette superbe randonnée malgré une fin de dernière étape sous la pluie hier. Etant plutôt des sportifs randonneurs que des montagnard, nous nous sommes plantés quelques fois de sentiers notamment entre le pas des isards et la grotte ou l’itinéraire dans les éboulis n’est pas évident. Sinon pas de difficulté ni zone dangereuse.
      Pour l’eau , il y a un ruisseau a Aguas tuertas. il faut juste les pastilles.
      cordialement,
      florian

      Répondre
  3. tatiana
    tatiana dit :

    Bonjour Mariano, Un grand merci pour cette fantastique rando de 3 jours!!! Paysages spectaculaires et variés et une belle découverte de PN d’Ordesa.
    Tatiana

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre dit :

      Bonjour Tatiana, je vais m’engager dans ce trek lundi mais j’ai un doute sur le ravitaillement en eau, ou avez vous pu vous ravitailler ? Car le refuge des sarradets est fermé par exemple… Merci pour votre aide !! Alexandre.

      Répondre
      • Mariano
        Mariano dit :

        Au refuge des Sarradets, il suffit de descendre dans le ruisseau qui se trouve derrière (Nord) côté Pic des Sarradets et si vous bivouaquer dans l’air du bivouac du refuge des Sarradets en montant par l’échelle des Sarradets, vous aurez sur la droite de la zone de bivouac un ruisseau.
        Ensuite après la brèche de Roland en fonction des années c’est assez difficile à dire, il y a actuellement encore de la neige, donc à mon avis vous devriez en trouver assez facilement.
        Bonne randonnée

        Répondre
  4. yves Darmendrail
    yves Darmendrail dit :

    Bonjour Mariano,
    Pour quelqu’un qui marche assez bien et qui est habitué a la haute montagne et surtout a qui c’est difficile d’avoir 3 jours de suite je pense que l’on peut faire les 2 premières étapes en un seul jour.
    Peut tu me confirmer mon point de vu ?
    C’est toujours un plaisir de visionner tes topos.
    Sportivement, Yves

    Répondre
    • Mariano
      Mariano dit :

      Bonjour Yves,
      Oui, bien sûr, la 1er et la 2em étape peuvent se faire en une journée: +1700m/-720m pour 17km et en 8h00 sans les pauses.Mais pour ceux qui viennent dans la région, il est préférable de le faire en 3 jours pour prendre le temps d’admirer le paysage.
      Bonne soirée
      Amicalement
      Mariano

      Répondre
  5. Fouert
    Fouert dit :

    Bonjour Gavarnie une merveille des Pyrénées Cirque Casque Brèche etc…
    Il faut choisir la période la plus calme .Beaucoup de monde mais que faire?
    Belles images Bravo et Merci

    Répondre
  6. Jean-Yves
    Jean-Yves dit :

    Les images sont très belles, j’aime pouvoir en produire des semblables (je n”ai pas dit identiques), le site est une référence où je m’imagine régulièrement.

    Répondre
  7. francis
    francis dit :

    Bonsoir Mariano
    Superbe trek pour admirer ce beau site de Gavarnie.
    Grandiose,les images défilent et me rappellent de
    merveilleux souvenirs.Un beau contraste entre le nord
    et le sud.Des photos sublimes un vrai paradis!!
    Merci Mariano.
    Amitiés. Francis.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...