Select Page

Randonnée Dec de Lhurs en boucle (2176m)

Randonnée Dec de Lhurs en boucle (2176m)
  • Vallée d’Aspe – Date: le 12.10.2013 – Départ: Parking Anapia (1011m)
  • Aller / Retour: Dénivelé +1300m – 7h00 (4h + 3h) – 16 km – Niveau: Randonneur
  • Pour la Boucle: Dénivelé +1300m – 8h00 (4h + 4h) – 18 km – Niveau: Montagnard

Dec de Lhurs (2176m) en boucle par la cabane de Pedain.

Malgré son altitude très modeste, ce petit massif granitique ne manque pas d’allure, il nous offre des passages à l’approche du sommet de toute beauté et constitue bien sûr un exceptionnel belvédère. Les randonneurs pourront aller au sommet et revenir par le même itinéraire que la montée, par contre la boucle est réservée exclusivement aux randonneurs aguerris (Montagnard) pentes herbeuses très raides en descendant vers la cabane de Pedain. La vue depuis le sommet sur les Aiguilles d’Ansabère est vraiment magique !

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune difficulté jusqu’au sommet en l’absence de neige et par beau temps, le retour par la boucle est réservé exclusivement aux randonneurs aguerris (Montagnard), les pentes herbeuses descendant à la cabane de Pedain sont très raides, il faut bien lire ce topo pour ne pas se mettre en situation dangereuse, a ne faire que par beau temps ! ! !

.

Depuis le parking d’Anapia (1011m), suivre la piste pendant 300m en direction du Nord-Ouest.

.

Au panneau, prendre la petite piste herbeuse à gauche.

.

Les premiers rayons de soleil illuminent les Orgues de Complong, un des joyaux de la vallée d’Aspe.

.

Le sentier ensuite fait un virage par la gauche pour s’orienter ensuite vers l’Ouest.

Randonnée faite avec Marie-Claude.

.

Dec de Lhurs (2176m) à gauche, but de la journée avec à droite le massif du Grand Billare (2318m).

.

Vers 1090m, prendre la piste forestière montant à droite (Panneau indiquant Lac de Lhurs: 2h10).

.

Le sentier balisé en jaune, rentre dans le bois de Bresme et de Larrangus.

.

Le bois de Bresme et de Larrangus est très clairsemé,

donnant droit à de superbes vues comme ici du pic Bacqué (2093m) au pic de Laraillé (2147m).

.

Le Dec de Lhurs (2176m).

.

.

Encore un court passage dans le bois.

.

Nous arrivons à la base du massif du Grand Billare.

.

Vue superbe sur le Dec de Lhurs (2165m ou 2176m suivant les cartes).

.

Petit passage au pied du massif du Grand Billare.

.

Le sentier bien marqué monte en direction de l’Ouest avec une très belle vue sur le Dec de Lhurs.

.

Marie-Claude reste perplexe en regardant le sommet, défendu par des barres rocheuses impressionnantes.

Heureusement que, comme souvent dans nos Pyrénées, la plus part des sommets qui ne sont pas accessibles, le sont beaucoup moins par leur versants opposés.

.

Bifurcation altitude (1570m) 1h30 de marche depuis le départ du parking d’Anapia.

Prendre à gauche la petite sente montant dans le sous bois.

.

Sente rentrant dans le bois.

.

Marie-Claude à la sortie du sous bois.

.

Zone de Lapiaz du Dec de Lhurs.

Le lapiaz (aussi appelé lapié ou lapiez ou lapiès ou Karren, mot d’origine jurassienne), est une formation géologique de surface dans les roches calcaires et dolomitiques, créée par le ruissellement des eaux de pluie qui dissolvent la roche ou par la cryoclastie.

.

Suivre le sentier longeant la face Nord du Dec de Lhurs.

.

Derrière nous, les sommets du Bergon (2148m), la Marère (2221m) et le pic de Sesque (2606m).

.

.

Lac de Lhurs (1691m).

Nous avons mis 2h depuis le parking d’Anapia (Compter entre 2h et 2h15).

.

.

Magnifique petit lac (1,5 ha), il est le plus à l’Ouest des lacs de haute montagne.

.

Cabane de Claveranne ou de Lhurs (1700m) en très bon état, ouverte toute l’année.

Capacité été/hiver: 6 personnes avec cheminée et couchage à l’étage (source d’eau potable à l’extérieur)

.

Après une petite pause de 10 minutes à la cabane, nous reprenons notre chemin en direction du col sans nom (plein Sud) alors que les deux randonneurs espagnols que nous avons rencontrés montent eux, à la Table des Trois Rois (Nord-Ouest) par le sentier dans la pierraille du versant Sud-Est, voir les photos plus loin (Une Ici).

.

Aucune difficulté jusqu’ici, la montée au col se fait sur une sente qui se perd un peu de temps en temps.

.

Le paysage est splendide.

La vallée d’Aspe est l’une de ces vallées pyrénéennes qui est encore à l’état sauvage, façonnées par les glaciers et les vents durant des millions d’années, elle nous séduit par sa beauté et son authenticité.

.

Une harde d’Isards surpris par notre présence prennent la poudre d’escampette,

.

pourtant nous sommes à plus de 200m d’eux ! ! !

.

A quelques mètres de la crête d’Escoueste, vue sur le cheminement à faire pour atteindre le sommet.

Vraiment rien à voir avec le versant Est et ses barres rocheuses (Ici).

.

Nos deux randonneurs espagnols rencontrés à la cabane montent au Col de Lhurs.

.

Sentier très raide dans la pierraille.

.

A l’approche du col sans nom (crête d’Escoueste), les sommets de l’autre versant commencent à se dévoiler comme ici avec la grande Aiguille d’Ansabère (2377m) uniquement accessible par des voies d’escalade.

.

Depuis la cabane, viser bien ce petit arbre isolé qui est visible depuis le bas de la montée.

.

Là, il n’y a pas de mots ! . . . . . . .

.

Marie-Claude arrive au col sans nom ou crête d’Escoueste (50 minutes depuis la cabane de Claveranne).

.

Crête ou col d’Escoueste (1960m).

.

Acherito, Pétragème et la petite Aiguille d’Ansabère (le Spigolo). On voit bien sur cette photo pourquoi l’ascension du Spigolo est une des voies les plus difficiles en escalade (Voir les cotations)

.

Les aiguilles d’Ansabère, hauts lieu de l’escalade Pyrénéenne.

.

Le pic du midi d’Ossau (2884m).

.

Depuis le col (1960m),

gravir dans un premier temps la crête herbeuse du Dec de Lhurs sur un sentier bien marqué.

.

.

Pas de difficulté en l’absence de neige,

par contre, aujourd’hui nous avons au sol une fine pellicule de neige tombée cette nuit, donc prudence !

.

Vue plongeant sur le plateau herbeux accédant aux cabanes d’Ansabère et celle de Pedain.

.

.

Vue plongeante sur la cabane de Lhurs où nous étions tout à l’heure (300m plus bas).

.

Paysage de toute beauté derrière nous.

.

La grande Aiguille d’Ansabère (2377m) accessible uniquement par voies d’escalade.

.

Le pic d’Ansabère (2360m)

distant seulement de 15m de la G-Aiguille et accessible lui à tout bon marcheur.

.

Après une montée de courte durée sur la crête herbeuse du pic,

.

le terrain change brutalement de décor, en devenant karstique.

.

.

.

.

Nous traversons un petit plateau karstique avant d’effectuer la montée finale.

.

.

La Table des Trois Rois (2421m).

.

La partie finale qui ne présente pas de réelles difficultés en l’absence de neige.

.

Le couloir final.

.

.

Il faut s’aider un peu des mains (rien de difficile).

.

Petit passage exposé juste avant le sommet.

.

Mais sans difficulté.

.

Marie-Claude à quelques mètres du sommet.

.

Sommet du Dec de Lhurs (2176m).

4h depuis le parking d’Anapia dont 1h40 depuis la cabane de Claveranne (40 minutes depuis le col).

.

Marie-Claude au sommet du Dec de Lhurs avec forcément une grande pensée pour Daniel (voir l’article).

.

Belvédère de premier choix:

camera-panorama

.

Panorama vers l’Est.

.

Vers le Sud-Est.

.

Vers le Sud.

.

Du Mallo de Acherito (2362m) au Pic d’Ansabère (2360m).

.

La Table des Trois Rois (2421m) avec les deux sommets de Peneblanque à droite (2385m).

.

Le Grand Billare (2318m) une autre très belle randonnée du secteur.

Uniquement réservé aux Montagnards (Voir Ici le Topo).

.

.

4h de marche, ça ouvre l’appétit !

.

Vue plongeante sur le plateau de Lescun et son village.

.

Le village de Lescun (900m) que l’on domine de plus de 1200m.

.

De la Peña Forca aux Aiguilles d’Ansabère.

.

.

Mallo de Acherito (2362m), Pétragème (2255m) Spigolo et Grande aiguille d’Ansabère (2377m).

.

Le pic de Pétragème (2255m) avec en arrière plan el Mallo de Acherito (2362m).

.

Les Pics de Peneblanque (2385m).

.

Le pic d’Anie (2504m).

.

Pic Roumendares (1646m), Ourlène (1813m), l’Ourlenotte (1806m) et le Rocher d’Aran (1796m).

.

Un Milan Royal passe juste au-dessus de nos têtes.

.

Il est splendide.

.

Un regard en notre direction.

.

Le Pic du midi d’Ossau (2884m).

.

Le Palas (2974m), Balaitous (3144m), Vignemale (3298m), Ossau (2884m), et Pics d’Enfer (3082m).

.

Côté versant Est, c’est chaud chaud ! ! !

.

Voir la photo du Dec de Lhurs depuis le sentier de ce matin (voir Ici)

.

Le plateau de Lescun.

.

Panorama vers le Pic de Sesques (2606m).

.

.

Après être restés une petite heure au sommet, retour par le même itinéraire jusqu’au col sans nom.

.

Une dernière vue sur ce magnifique paysage que nous offre ce petit sommet.

.

Petit passage exposé mais sans réel danger.

.

Vue plongeante sur le lac de Lhurs et la cabane de Claveranne.

.

.

.

Toujours des vues splendides.

.

.

.

.

.

Bien que la fine pellicule de neige de ce matin est fondue avec le soleil, nous restons encordés.

.

La pente est très abrupte, avec l’herbe et les gravillons, il y a un risque de glissade, rester vigilants,

surtout par temps humide !

.

.

Retour au col sans nom altitude (1960m) ou crête d’Escoueste.

(30 minutes depuis le sommet).

.

Panorama vers le Visaurin depuis le col.

.

Important !

Les randonneurs reviendront par le même itinéraire que la montée en prenant à droite du col, pour rejoindre la cabane et le lac en 40 petites minutes. Pour la boucle Attention:  Ne vous aventurez pas à gauche sans avoir l’expérience de la montagne, la pente herbeuse est très raide et le risque de glissade est élevée si vous ne prenez pas le bon choix au niveau itinéraire.

.

Le lac de Lhurs par où nous sommes montés.

.

Côté Cabane de Pedain et Ansabère, on le voit bien sur la photo, c’est une autre histoire !

.

Ceux qui ont l’expérience de la montagne (Niv: Montagnard)

peuvent faire la boucle en suivant ce topo et en prenant le temps de lire ce qui suit.

.

.

Avant de plonger dans le vallon d’Escoueste, une dernière vue sur les Aiguilles d’Ansabère.

.

Le vrai Itinéraire, du moins celui,  où il y a le moins de risques de glissade, vers 1974m depuis la crête d’Escoueste, descendre plein Sud en suivant le fil de crête, puis vers 1600m (un peu avant le début du bois) récupérer une sente allant à la cabane de Pedain.

.

Voilà les trois itinéraires possibles:

  1. En bleu et banc (à droite) qui est l’itinéraire qu’il faut emprunter car c’est le moins dangereux.
  2. En rouge et blanc (au milieu) celui que nous avons pris et qui est l’itinéraire où la pente est la plus raide !
  3. En rouge (à gauche) itinéraire tout en traversée qui rejoint le grand pierrier qu’il faut ensuite traverser.

Randonnee-Dec-de-Lhurs-2176m_120

.

J’ai suivi la trace qui était dans mon Gps avec la cartographie Topirineos, mais manifestement cette trace n’existe plus ou n’a jamais existée ! ! !

.

Pourtant il y avait comme une sente au départ, certainement un sentier fait par les bêtes. Nous faisons quelques lacets dans la pente en cherchant en vain notre sentier que nous ne verrons jamais ! En fait, le vrai itinéraire est 100m à gauche de nous, en suivant le fil de crête.

Des randonneurs nous observent depuis le haut de la crête et décident après réflexion de traverser la pente herbeuse à flanc pour rejoindre le pierrier se trouvant à gauche, pas persuadé d’avoir pris un meilleur choix que nous alors qu’ils avaient juste à leur pieds le bon itinéraire de descente, la preuve ici, qu’en montagne il est très facile de se tromper !

.

Au début, la pente est soutenue mais sans problème par temps sec.

.

Cabane de Pedain (1590m).

.

Difficile de reconnaître de loin à cause de son toit herbeux qui se confond avec le terrain.

.

Il y a bien des sentes mais qui ne mènent nulle part !

.

Nous continuons notre descente.

.

Nous descendons très doucement en cherchant les secteurs les moins raides, sans prendre de risque.

.

Le problème, c’est qu’une fois que vous vous êtes rendu compte du mauvais choix, il est parfois comme ici plus dangereux de rattraper le bon itinéraire, sauf si vous remonter à nouveau au niveau du col.

.

Mais bon, en allant doucement et avec un peu d’expérience, la descente se passe sans problème.

.

.

Le fil de crête n’est pas loin de nous à gauche, mais trop dangereux pour l’instant pour le récupérer.

.

Nous récupérons enfin un des sentier venant de la gauche.

.

Sur le sentier (plutôt un sentier à vaches) , même sur une pente raide, c’est beaucoup moins dangereux.

.

Les difficultés sont derrière nous.

Une variante pour ceux qui veulent faire la boucle sans prendre trop de risques,  est de faire tout simplement la boucle dans le sens inverse à ce topo et ainsi, éviter cette descente qui reste quand même dangereuse même par le bon itinéraire.

.

Les randonneurs qui étaient au-dessus de nous et qui ont préféré descente par le pierrier en traversant à flanc les pentes herbeuses, pas persuadé que c’était le bon choix ?

.

La cabane de Pedain (1590m)

1h50 depuis le sommet dont 1h05 pour la descente depuis le col (Crête d’Escoueste).

.

Une petite visite à l’intérieur puis nous reprenons très vite notre chemin.

Très belle cabane de berger ouverte dans sa partie de droiten une grande pièce avec un coin 3 lits dont deux avec des sommiers beaucoup plus grands pouvant recevoir 2 personnes par lit en se serrant un peu (5 personnes au total).

Photo prise suite à la sortie hivernale en raquette (Ici)

.

Depuis la cabane de Pedain,

descendre en direction de l’Est-S.E pour rejoindre le bois de Pédain qui descend au plateau herbeux.

.

Plateau herbeux que l’on traverse en direction du Sud-Est.

.

Sentier menant au pont Lamary (entrée du bois 1360m).

.

Derrière nous les belles Aiguilles d’Ansabère.

.

.

Pont de Lamary (1171m) 2h45 depuis le sommet.

.

Depuis le pont de Lamary, suivre la piste descendant vers le parking de Masousa.

.

Parking de Masousa et Pont de Lamareich (960m).

(30 minutes depuis le Pont de Lamary)

.

Après avoir passé le pont de Lamareich, nous suivant la piste goudronnée vers le Nord-Est.

.

Les Orgues de camplong, le parking n’est plus très loin.

.

Safran à fleur nue.

.

.

Plus que 100m pour fermer la boucle.

.

Marie-Claude qui a l’habitude de marcher 2 à 3h de marche par jour depuis plus de 30 ans est un peu fatiguée, ce qui est un peu normal surtout avec les 9h de marche que nous venons d’effectuer et les 18 km !  sans compter les 1300m de dénivelé ce qui n’est pas rien, un grand bravo à elle.

.

Retour au parking d’Anapia (3h45 depuis le sommet du Dec de Lhurs)

Superbe randonnée dans un cadre de toute beauté par un temps splendide tout le long de la journée.

Variante pour ceux qui veulent faire la boucle absolument.

Pour les randonneurs qui souhaitent faire la boucle mais qui ne sont pas vraiment rassurés par la descente dans les pentes raides du versant Sud-Ouest du Dec de Lhurs, il vous suffit de faire tout simplement la boucle à l’envers et ainsi d’éviter la descente.

.

Télécharger le Fond d’Ecran sur les Orgues de Camplong au Format HD (1920×1080 pixels)

Clic droit sans agrandir l’image, puis enregistrer la cible ou le lien sous . . .

Retour-Haut-de-Page

Topo-Dec Topo-Lhurs

Topo-2176m

About The Author

10 Comments

  1. Thierry40

    Bonjour Mariano,
    Merci une fois de plus pour la qualité de ce site, et toutes les bonnes idées de rando qu’il contient, accompagnées de précieuses indications.
    Après plusieurs décennies sans fréquenter ce secteur chargé pour moi de souvenirs, j’ai fait cette boucle samedi. Superbe rando effectuée dans la tranquillité d’un samedi d’octobre. Personne ou presque sur l’itinéraire de montée. Seul au sommet… avec mes 2 chiennes, pour apprécier le panorama. Pour la descente sur la cabane, j’ai opté pour le chemin rejoignant le pierrier. Bien m’en a pris puisqu’une trentaine d’isards s’y trouvaient.
    Au sujet de l’impression des topos, voici ce que je fais: avec le navigateur « chrome », j »imprime » le topo en PDF, soit directement sur mon téléphone portable, soit en passant par l’ordinateur avant de le transférer sur le portable. Je dispose ainsi de toutes les données contenues sur le topo, même si je m’en sers très rarement, la trace GPS étant largement suffisante. Si cela peut aider quelques adeptes de votre site.
    A un de ces jours sur les cimes ou les combes
    Thierry

  2. Mariano64

    Malheureusement vous ne pouvez pas imprimer le topo, il y aurait trop de page (165 !)
    Si je devais faire des topos imprimés de tous mes topos sur le site, il me faudrait encore passer quelques milliers d’heures, donc ça ne sera jamais fait, désolé.
    Vous pouvez par contre taper sur votre clavier Ctrl P et sélectionner les pages que vous voulez imprimer (les principales) c’est tout ce que je peux vous donner comme conseil.

    Amicalement

    Mariano

  3. courteille

    Comment faire pour imprimer ce topo ?

    Merci pour tout

    jacques-marie courteille

  4. Gabriel

    Bonjour Mariano,
    Merci beaucoup pour toutes ces infos. je découvre la randonnée ( et la vallée d’Aspe ) et grâce à toutes tes descriptions précises j’ai pu faire le lac de Lhurs cette automne sans soucis. Les Paysages sont vraiment somptueux !
    Du coup j’aimerai essayer le Dec de Lhurs maintenant. (Je reviens fin avril mais je crains qu’il y est encore de la neige… )
    Continues a nous donner envie avec toutes tes randos !

  5. René

    en aller retour superbe, cette rando fait partie des plus belle des Pyrénées par sa diversité de paysage

  6. didier

    Une solution que j’ai testée et qui va bien…au col sans nom continuer sur la crête jusqu’à l’arête descendant de la table des trois rois; faire une petite traversée de 20 m sut une pente raide et rejoindre le pierrier qui se descend sans problèmes.

  7. Frederic Bergugnat

    Superbe. Merci

  8. fouert

    C’est en effet un paysage des plus beaux des Pyrénées,cette rando est très belle à faire,mais pour montagnard averti,et je trouve vos conseils forts utiles pour les alpinistes occasionnels.Pour moi après la musique ce sont des bouffées d’air pur loin des tracas de la vie.
    Encore Merci

  9. raoul

    très belle rando,avec de belles photos sur le cirque de Lescun. Il y a une sente qui traverse le pierrier et va en direction du col d’Escoueste où on peut rattraper un itinéraire pour les 3 Rois (on peut aussi grimper plein Nord dés que le Rognon est dépassé après le pierrier, quelques cairns, mais très risqué).
    Encore merci pour me faire revivre ces randos et me redonner envie d’y retourner.

  10. André

    Bonjour Mariano
    Merci pour ce splendide voyage dans le cirque de Lescun.
    Il y a quelques jours, j’ai aussi été « victime » d’une sente qui n’existait pas ou plus. Mais en avançant doucement, on arrive quand même au but.
    Cordialement
    André

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ascension du Vignemale (3298m)

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail