Pic de la Latte de Bazen (2472m)

Le Pic de la Latte de Bazen (2472m) en aller/retour depuis la station de Gourette 

  • Déniv: +1170m – (3h00+2h00)= 5h00 – 9 km Niv: Montagnard
  • Date: le 27.07.2022 – Vallée d’Ossau – Départ: Parking le Cardet (1380m) Gourette Nord

La vallée d’Ossau regorge d’innombrables itinéraires pour tous niveaux, celui du Pic de la Latte de Bazen se classe parmi les plus sauvages de la vallée. Une belle randonnée qui n’est pas à la portée du simple randonneur, les pentes y sont très raides, à ne faire que par temps sec et pour ceux qui ont le niveau Montagnard.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Pentes raides, à ne faire que par beau temps et sur terrain sec, très important !

La suite du Topo . . . . . . . . . .

Départ dans la brume depuis le parking supérieur du Cardet (1380m) Gourette Nord.

Départ en même temps que Michel et son groupe qui partent faire l’ascension de l’Arre-Sourins.

.

Pour la Latte de Bazen,

prendre la piste goudronnée de l’ancien GR10 qui monte vers l’Est-S.E (balisage jaune/rouge).

.

Jonction avec le nouvel itinéraire du GR10 vers 1450m d’altitude (entre 10 et 15mn depuis le départ).

.

Prendre le sentier qui monte dans un premier temps vers le Nord puis vers l’Est jusqu’au col de Tortes.

(compter 45mn depuis la bifurcation et 1h depuis le parking).

.

Comme vous pouvez le constater, il ne fait pas beau !

.

Je dirais même que ce n’est pas très encourageant,

sachant que cette randonnée qui se déroule sur des pentes très raides doit absolument se faire par temps sec !

.

L’arrivée au col de Tortes (1799m) 1h depuis le départ. Ayant du réseau, la météo sur le net était incertaine avec une prévisibilité moyenne. je suis resté plus de 15mn à réfléchir si je faisais demi-tour ?

Après réflexion, j’ai décidé de continuer en me disant que d’ici 30mn si je ne voyais pas le soleil et si le terrain était dangereux, je ferai demi-tour immédiatement.

.

Depuis le col, redescendre d’une dizaine de mètres pour prendre une sente herbeuse vers le Sud-Ouest.

.

Ce passage est peut-être potentiellement le plus dangereux de l’itinéraire si vous ne faites pas attention. Rien de difficile mais faites bien attention ou vous marchez, vous êtes au-dessus d’une barre rocheuse d’une hauteur de 50m ! Un câble (main courante) est posé au sol sur une trentaine de mètres afin de franchir se passage délicat sans stress.

.

Après ce passage délicat, j’entrevois une lueur d’espoir . . . . . .

.

je ne crie pas victoire tout de suite, car je sais bien que la mer de nuages peut remonter subitement de 300m !

.

La sortie de la mer de nuages vers 1900m d’altitude, cette fois-ci je crois bien que c’est gagné !

.

J’adore ces moments où l’on passe de l’obscurité à la lumière, une impression d’être le premier à découvrir un territoire inconnu de l’homme, comme une renaissance, des instants magiques que seule la montagne peut nous offrir !

J’ai même eu droit à un début de spectre de Brocken au-dessus de ma tête, mais qui s’est vite dissipé.

.

Après toutes ces louanges, revenons à la randonnée avec au loin le Pic d’Anie (2504m).

.

Seuls les sommets à plus de 1900m,

émergent de la belle mer de nuages comme ici le secteur du Mailh Massibé (1973m).

.

Vers le Moulle de Jaüt (2050m).

.

L’itinéraire est maintenant bien sec, je n’ai plus qu’à suivre la sente bien marquée en toute confiance.

.

.

L’itinéraire est également très bien cairné aux endroits clés.

.

Une trouée dans la mer de nuages pour apercevoir un court instant le station de Gourette.

.

La station (1380m).

.

+600m de verticalité pour ceux qui aiment les pentes raides et le kilomètre vertical.

.

Vers 2140m d’altitude rejoindre le fil de crête (Sud-Est), le retour se fera

en-dessous de la crête de la Latte de Bazen pour éviter de remonter +100m de dénivelé.

.

Suivre sans difficulté la crête de la Latte de Bazen jusqu’en haut de la cime.

.

L’arrivée en haut de l’Antécime (2240m) 2h00 depuis le départ.

Cliquer sur l’Antécime du menu déroulant en bas à gauche pour voir le panorama directement:

.

Le petit Gabizos (2639m).

.

La vue au loin vers le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

Côté Ouest vers le Pic d’Anie (2504m).

.

Vers le Nord, seul le Moulle de Jaüt émerge avec ses 2.050m d’altitude.

.

Massif du Moulle de Jaüt (2050m).

.

La vue derrière moi sur le col et la Géourgue de Tortes.

.

Le Pic de la Latte de Bazen (2472m).

On voit bien que la suite risque d’être un peu compliquée !

.

Je vous rassure . . . .

rien de bien méchant en restant sur la bonne sente et si vous avez le niveau Montagnard.

.

Il est impossible de continuer en restant sur le fil de crête sans se mettre en danger !

Il faut redescendre un peu hors sentier vers l’Ouest jusqu’au point clé 2175m d’altitude.

Vous ne verrez jamais trop de monde sur ce parcours, mise à part les Vautours Fauves qui étaient bien tranquilles et que j’ai dérangé !

.

La vue sur l’itinéraire de montée qui paraît très ardu mais qui va s’avérer pas trop compliqué !

.

Les vues sont vraiment incroyables !

Désolé si il y a encore trop de photos pour les grincheux, mais il faut vous avouer une chose:  je prend énormément de plaisir à retravailler toutes les photos après la première sélection. Il m’arrive très souvent pour ne pas dépasser les 100 photos par topo sur les 1.000 prises sur le terrain, d’en jeter une vingtaine, voir plus à la poubelle alors qu’elles avaient été traitées sur Photoshop !

En retravaillant les photos, je découvre des vues avec beaucoup plus de détails dans ma tête que la sortie sur le terrain, comme si j’avais fait 3 fois la randonnée. Je vous rassure, ce n’est pas une corvée loin de là, mais un immense plaisir de créer les topos, une passion qui m’anime et qui restera je l’espère, pour encore longtemps ! Avouez, qu’il faudrait-être complètement fou pour passer autant de temps sur un ordi (je rappelle que pour la création d’un topo, c’est entre 13 et 20h00 et parfois beaucoup plus) Oui, pour obtenir la qualité, pas besoin d’être hautement diplômé mais comme tous les métiers, disciplines ou autres, pour faire du bon travail, il faut y passer beaucoup de temps, il n’y a pas de secret !

.

Depuis l’Antécime descendre en restant à droite de l’arête du versant Ouest.

.

Descendre jusqu’à l’altitude 2175m,

pour rejoindre la sente que j’ai quittée une heure plus tôt pour grimper à l’Antécime.

.

.

Vers 2175m, bifurquer à gauche au niveau du cairn, attention aux pentes qui sont très raides !

.

L’itinéraire se déroule sur une ou deux sentes bien visibles en direction du Sud-S.E.

.

.

Sur 2/3 passages, restez bien concentrés et attentifs, c’est pas le moment de trébucher !

.

L’itinéraire est très bien cairné, ça rassure le randonneur !

.

Encore un passage extrêmement en devers où il faut rester vigilant.

.

La photo se passe de commentaire, un toboggan vers la mort !

.

Comme vous pouvez le constater sur cette photo,

la descente directement depuis l’Antécime est impossible sans prendre des risques inconsidérés.

.

Point clé (2174m).

.

La vue en contrebas sur la cabane Coste de Goua (700m plus bas) et la Pène Sarrière (1944m).

.

.

.

Le final paraît ardu mais vous allez voir qu’il n’y a rien de difficile.

.

Sur la gauche la Pointe de Bazen (2339m)

que l’on peut faire à l’aller comme au retour sans danger par temps sec.

.

On se rapprochant du couloir final, on se rend vite compte que la pente n’est pas si abrupte que ça !

.

Il faut faire attention bien sûr,

.

mais en restant à droite de la fissure vous n’aurez même pas besoin d’utiliser vos mains.

.

.

Des cairns sont là pour vous indiquer que vous êtes bien sur le bon itinéraire.

.

Sur la fin, 1 ou 2 pas de II+, rien de difficile pour vous hisser sur le sommet.

.

La vue depuis le haut de la fissure.

.

Mariano au sommet de la Latte de Bazen (2472m).

3h05 pause comprise en tenant compte de mon arrêt au col pour savoir si j’allais continuer ou faire demi-tour.

(j’ai bien fait de suivre mon instinct)

.

Panorama Annoté en très haute définition:

De très belles vues depuis ce petit sommet de la vallée d’Ossau.

.

Vers la Géougue d’Arre (2619m) et le lac d’Uzious (2115m).

.

Les deux Espagnols m’ont rejoints 15mn après mon arrivée au sommet.

.

Panorama vers l’Est.

.

Le petit Gabizos (2639m) et le Grand avec ses 2692m d’altitude.

.

Zoom sur le Pic du Midi de Bigorre (2872m).

.

La mer de nuages n’a pas bougée depuis ce matin, que tu bonheur !

.

Le Pic d’Anie (2504m) 1er sommet à dépasser les 2500m d’altitude depuis l’Océan.

.

Zoom sur les sommets dépassants les 1.800m en direction du Nord-Ouest.

.

Vers le Balaitous.

.

Pic Esquerra (2453m).

.

.

.

Petite photo souvenir avant de repartir de la cime.

.

Après 1h30 passées au sommet à contempler le paysage et me restaurer,

.

retour par le même itinéraire jusqu’au point clé 2175m.

.

.

.

Un vautour fauve perché sur son promontoire.

.

Par temps sec et en restant vigilant,

.

pas de difficulté si vous restez dans le bon itinéraire.

.

La pointe de Bazen (2339m),

petit sommet que vous pouvez faire à l’aller ou au retour comme ces 2 espagnols.

.

.

La partie où il faut rester vigilant.

.

A partir de ce cairn (2174m),

.

suivre le sentier qui descend à flanc de montagne en direction du Nord.

.

Edelweiss.

.

Retour dans la purée de pois !

.

.

Viser le petit arbuste.

.

Puis le passage avec le câble, soyez attentif !

.

Les 2 espagnols derrière moi se distinguent à peine !

.

Col de Tortes (1799m) 1h15 depuis le sommet.

.

Retour par l’unique sentier du GR10 qui descend à la station de Gourette.

.

La Benoite des Montagnes.

.

Le Chardon des Pyrénées.

.

Retour au parking en suivant le balisage Jaune et rouge.

.

Compter 2h pour le retour depuis la Latte de Bazen.

Et dire que j’ai bien failli faire demi-tour ce matin au col de Tortes après seulement 1h de marche, ça aurait été vraiment dommage de manquer cette si belle randonnée où Dame Nature m’a franchement gâtée  !

9 réponses
  1. Galinette Duvaldazun Claudette Confolens
    Galinette Duvaldazun Claudette Confolens dit :

    Pour l’avoir fait le1er Août avec mes enfants (El Rico et+) j’en garderai un très bon souvenir, malgré le passage délicat après le Col de Tortes, mais après…que du BONHEUR et surtout de voir des Edelweiss dans leur milieu naturel…!!!

    Répondre
  2. Florence
    Florence dit :

    Quand c’est beau, il n’y a jamais trop de photos ! Et dans le lot, il y a de pures merveilles, en particulier celle intitulée « Après ce passage délicat, j’entrevois une lueur d’espoir » et celles où les sommets émergent de la mer de nuage ! Merci pour le partage de ce nouvel itinéraire.
    Florence

    Répondre
  3. Michel
    Michel dit :

    Bonjour Mariano.
    Qui peut vous reprocher de faire trop de photos………..
    Tous vos parcours sont magnifiques !! et me font rêver !!!!
    Je ne souhaite qu’une chose….vous croiser un jour sur un parcours…..un tout petit parcours à ma hauteur…moi tout petit randonneur !!
    Trés cordialement.
    Michel

    Répondre
  4. Xavier
    Xavier dit :

    Bonjour Mariano,
    Voilà un sommet que j’ai dans mes tablettes depuis plus d’un an. J’avais entendu dire que c’était délicat, mais apparemment d’après tes photos ça passe bien.
    Comme nous tu as bien fait de continuer, car nous étions sur le sommet voisin « le pic Esquerra » depuis le cirque de Litor. Départ dans le brouillard et ciel dégagé depuis la cabane Larue. On vous a aperçu au sommet de la Latte de Bazen pendant que nous déjeunions, et en effet on voyait 3 silhouettes. A un de ces jours peut-être au cours d’une rando.
    Amicalement.

    Répondre
  5. Lascaray Francine
    Lascaray Francine dit :

    Bonjour Mariano.
    Merci d’avoir suivi votre instinct pour nous faire bénéficier de vos superbes photos au dessus des nuages et de nous remémorer notre ascension à la Latte de Bazen qui commence sérieusement à dater. Un de ses quatre j’aurai droit aussi de visiter l » Esquerra que mon frère a déjà fait qui est plus bas et tout aussi abrupte. Mais s’il y a un sommet à privilégier, c’est d’abord la latte de Bazen .
    Bonne continuation Mariano et merci encore pour votre travail
    À bientôt Mariano
    Francine

    Répondre
  6. serge
    serge dit :

    Bonsoir Mariano
    Beau topo sur une belle rando, avec un peu de gaz par endroit ou la vigilance est de rigueur, mais comme souvent en montagne !
    Ce Jean-Jacques il en a fait des randos !!! et il en fait encore !! Nous on se prépare pour le chemin de Compostelle départ le 27 août !
    Mardi prochain je conduis un groupe de débutants sur les crêtes du Bassia !
    Amitiés
    Serge

    Répondre
  7. robert
    robert dit :

    Bonjour Mariano,
    Laissez parler les grincheux. Votre site est un vrai bonheur pour les photos, les topos, les conseils etc……
    Je ne pars jamais en rando sans avoir consulté « les topos de Mariano ».
    Encore merci pour votre travail

    Répondre
  8. Jean-Jacques CREQUIGNE
    Jean-Jacques CREQUIGNE dit :

    Bonjour Mariano,
    Trés beau sommet calcaire. Pour ma part, j’étais parti depuis la route Soulor-Aubisque,
    au virage 1425, pour rejoindre le col de Tortes. Mais le dénivelé est à peu prés le même.
    Je me souviens de cette faille dans le calcaire qui mène au sommet et de la profusion
    d’édelweiss sur les pelouses.
    Merci encore pour ces superbes photos sublimées par la mer de nuages.
    A bientôt Amitiés JJ

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...