Pic de la Munia (3133m) depuis le cirque de Troumouse (2100m)

  • Déniv: +1000m – 6h45 – 11km – Niveau: Montagnard
  • 7h45 depuis le parking du Maillet
  • Date: 11.09.2010 – Hautes-Pyrénées –  Départ:   cirque de Troumouse (2100m)

Le Pic de la Munia est le plus haut sommet du Cirque de Troumouse avec ses 3133m d’altitude. La montée comporte 2 petites difficultés qu’ils ne faut pas négliger, prévoir la corde à la descente pour les néophytes, au pas de chat et au  petit mur (lire le topo).

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Des passages d’escalade niveau III, ne pas y aller par temps de brouillard ou par temps humide.

.

Difficultés: Passages qui demandent un minimum d’attention du pied des falaises (Tuc de l’Escaurède) au col de la Sède, à ne faire que par beau temps.

.

Prévoyez une petite heure en plus dans la journée pour le départ depuis le Maillet

Pour résoudre le problème d’accès au cirque de Troumouse, pris d’assaut par les visiteurs l’été, des aménagements viennent d’être réalisés pour préserver le site et améliorer l’accueil.

Après des années de discussion et de réflexion, la commune de Gèdre-Gavarnie, en partenariat avec le parc National des Pyrénées et le département des Hautes-Pyrénées, ont abouti à mettre en place un dispositif pour préserver le cirque de Troumouse et répondre ainsi aux prérogatives de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.

Il s’agit de l’aménagement de 250 places sur le site du Maillet, 3 km en aval du cirque et la mise en place d’une navette sous forme de train touristique (60) places pour permettre aux visiteurs d’accéder au cirque pendant la période estivale. Il fonctionnera jusqu’à la fin septembre de 8h30 à 19h et son prix sera de 5€ par adulte, 3,5 par enfant (-12 ans) et gratuit pour les -6 ans, aller-retour. Le stationnement des véhicules pendant les horaires de fonctionnement est gratuit sur le parking du Maillet. Ce dispositif remplace l’accès payant aux véhicules depuis Héas.

Au demeurant, ces travaux ont permis la ré-naturalisation de l’ancien parking de Troumouse et la mise en place d’une toilette sèche et d’un espace d’accueil et d’interprétation. Quand aux randonneurs et ayants droits, ils pourront accéder à une poche de stationnement intermédiaire de 25 places (500 m en aval du cirque) avant le démarrage de la navette à 8h30 et après 19h, dans la mesure des places disponibles.

Parking de Troumouse 2100m, suivre le sentier vers les lacs des Aires (Est).

.

Dès que le  sentier descend, prendre une sente cairné s’élevant vers les parois du cirque de Troumouse.

.

.

La sente herbeuse laisse place aux éboulis.

Le sentier se dirige Est-Sud-Est vers deux monolithes qu’on aperçoit, ce sont les deux sœurs de Troumouse.

.

300m environ avant les deux sœurs de Troumouse (2400m), prendre un large couloir à droite (Sud-Ouest)

.

Gravir ce couloir raide dans les éboulis.

.

En haut du couloir, traverser à flanc la pente abrupte.

.

Derrière nous, le Soum des Salettes 2976m et le pic Campbieil 3173m.

.

Atteindre un deuxième couloir plus étroit et plus raide, mais nettement plus court.

.

2610m, une petite barre rocheuse fait obstacle au plateau terminal.

J’ai essayé de monter par la cheminée, mais les trois premiers mètres sont vraiment galères, je n’ai pas réussi à prendre les bonnes prises, alors pour la descente ! (très risqué sans être assuré) en plus l’itinéraire passe juste au-dessus de la cheminée (pierrier), gros risque de chutes de pierres,  à déconseiller ! ! !

Nous avons donc pris l’option de la corniche (Mur Passet), d’ailleurs c’est par là que la plus part des randonneurs se hissent pour franchir cette barre rocheuse ou simplement monter tout droit entre la cheminée et le mur Passet où les prises sont multiples avec un bon rocher (Niv:III).

.

Le Mur Passet est un court passage d’escalade (III).

Il est assez redressé sans être vertical, pourvu de nombreuses prises dont le défaut majeur est qu’elles sont lisses.

.

Vous pouvez également faire comme ce Monsieur de 73 printemps qui a pris une autre voie directe pour se hisser en haut (entre la cheminée et le Mur Passet), monter légèrement à droite pour revenir à gauche en utilisant les bonnes prises (Niv: III).

.

Nous avons préféré franchir cette barre rocheuse en la traversant de droite à gauche par cette étroite corniche (III)

.

Il y a 3m délicats à passer où il faut rester très vigilant.

.

On débouche sur les pentes terminales peu pentues.

.

Remonter en suivant les cairns jusqu’au col de la Munia (2853m).

.

Beau panorama depuis le col  sur le cirque avec au loin les sommets du  pic Long et le Campbieil.

.

Depuis le col de la Munia, suivre l’arête vers l’Est.

.

Panorama derrière nous sur le Mont Perdu..

.

Le Pic de la Munia est là, tout proche.

Mais ne vous y fiez pas, il vous faut encore 1h20 à 1h30 pour y accéder !

.

Suivre toujours la crête, en utilisant un peu les mains, mais rien de bien méchant.

.

Panorama depuis le crête;  du Mont Perdu 3355m au Vignemale 3298m.

.

.

Les lacs de la Munia avec le pic Robiñera 3003m à gauche.

.

Altitude 2930m.

Suivre les cairns jusqu’à la base d’un couloir.

.

Couloir qu’il faut gravir jusqu’à un bloc coincé dans le chemin.

C’est aussi la voie normale versant espagnol.

.

Fin du couloir.

Le Pas du Chat est juste derrière après le bloc coincé.

.

Pas du Chat 2990m, vaste dalle fendue verticalement qu’il faut escalader par une de ses fissures (peu commode, II+). Un point d’ancrage permet d’y installer une corde mais son passage peut être considéré comme plus aisé que pour le Mur Passet.

.

Une autre solution consiste, à escalader par la droite,

c’est ce que j’ai fait, au début il faut chercher la bonne prise, mais après vous vous hissez sans problème.

.

Alors que mes compagnons ont choisis la dalle, peu commode, comme vous pouvez le constater.

.

Depuis 2019, une chaîne et une corde ont été mises en place (photo de Philippe.U).

.

Depuis le haut du Pas du Chat,

magnifique panorama sur les hauts sommets et le parking de Troumouse (départ de notre randonnée) 1000m plus bas.

.

Vue plongeante également sur le col de la Munia.

.

La suite, ne pose pas de difficultés, à part des passages étroits et un peu aériens sur la fin du parcours.

.

.

.

Encore 10mn et nous y sommes.

.

3h20 pauses comprises  depuis le départ, je trouve que nous sommes montés un peu vite.

Le Panorama à 360°:

 Camera-Panorama-Automatique

Comptez 3h45 à 4h pauses comprises. Photo souvenir: Mariano, Emmanuel et Jean-Luc.

.

Vaste dôme de la Munia (3133m). Très prisé des montagnards espagnols.

.

Vue vertigineuse sur le bas du cirque (1000m plus bas).

.

Panorama du pic du Marboré au pic d’Ardiden.

.

Le parking de Troumouse, 100m plus bas.

.

Panorama vers l’Est en direction du pic d’Aneto.

.

Pic d’Aneto 3404m, plus haut sommet de toute la chaîne des Pyrénées.

.

Panorama vers le Vignemale.

.

Glacier d’Ossoue où l’on peut voir les randonneurs se diriger vers le sommet du Vignemale 3298m.

.

Un magnifique gypaète barbu.

.

Majestueux !

.

Panorama vers Gavarnie et ses hauts sommets.

.

Le Cylindre 3328m, le pic du Marboré 3248m et le Taillon 3144m à l’extrême droite.

.

Y a du monde au sommet du Mont Perdu 3355m.

.

Le pic du Marboré 3248m.

.

Vallée de pineta.

.

Panorama vers le pic de Troumouse (3085m) qui n’est pas très loin.

.

Les lacs de la Munia, les trois soeurs, le Mont Perdu et le Cylindre.

.

C’est l’heure du casse-croûte !

.

Un lourdais avec ses 73 printemps que nous avions rencontrés dans la 1er difficulté, arrive au sommet.

.

En plus de ses 73 printemps, il doit gérer le temps de montée à cause de ses problèmes respiratoires.

Mille fois bravo !

.

Au sommet de la Robiñera 3003m, il y a du monde !

.

D’ailleurs, chez nous aussi il commence à y avoir du monde !

.

Retour par le même chemin.

.

.

Le panorama en descendant est superbe.

.

.

Après avoir descendu la crête, le Pas du Chat ne doit plus être loin.

.

Le Pas du Chat 2998m qui est équipé d’une chaîne et d’une corde depuis 2019.

.

Quelques personnes néophytes descendent encordés.

.

.

La petit italienne (de Bordeaux) rencontré au sommet a manifestement quelque problèmes (grand écart)

Elle a le sourire, heureusement qu’elle est presque arrivée au niveau du sol.

.

Quand à nous, nous sommes descendus par où j’étai monté le matin,

à gauche de la dalle en descendant, puis à droite.

.

C’est un peu plus aérien, mais les prises sont plus confortables que les fissures de la dalle.

.

Les deux derniers mètres.

.

.

Nous nous dirigeons vers le col de la Munia.

.

Après le col, suivre la sente tout en regardant le paysage qui s’offre à nous.

.

.

Nous ne sommes plus très loin de la deuxième et dernière difficulté de la journée.

.

Y’a du gaz !

.

Nous prenons le même passage que ce matin.

.

Pas beaucoup de place pour mettre les pieds.

.

.

.

.

Voilà, les difficultés sont passées, ils ne nous restent plus qu’à descendre en roue libre.

.

.

Descendre le couloir pentu de ce matin (utiliser les deux bâtons pour vous aider).

.

.

Belle vue sur le cirque et les deux sœurs de Troumouse.

.

.

.

Nous retrouvons le sentier de ce matin dans la pierraille.

.

.

.

Le beau cirque de Troumouse.

.

Les deux soeurs de Troumouse.

.

Nous retrouvons un sentier herbeux.

.

Cabane de la vierge et sa statue.

.

Statue de la vierge avec le pic de la Munia juste derrière que nous venons de gravir.

Panorama Cirque de Troumouse depuis la statue de la vierge

.

.

Le cirque de Troumouse.

.

Insolite !

.

Retour au parking, nous avons mis 2h40 pauses comprises, comptez 3h.

Très belle randonnée, réservés aux randonneurs expérimentés.

Attention: si vous n’êtes pas habitué à ce genre de randonnée, passages d’escalade II+ (PD = peu difficile), s’abstenir.

il y a tellement d’autres sommets à faire et sans difficulté.

.

15 réponses
  1. Aude
    Aude dit :

    Attention : Ne pas entreprendre cette course trop tôt dans la saison d’été. Si les couloirs initiaux sont encore en neige, ou pire partiellement en neige, crampons, piolet et casque sont indispensables. Le second petit couloir est alors bien plus dangereux que les deux petits passages d’escalade cités – d’autant plus qu’il est à l’ombre la majorité de la journée et donc que la neige est dure, même l’après-midi. Montée et descente en pointes avant nécessaire (donc maitrise du cramponnage) et glissade interdite (ce couloir est au-dessus d’une barre dalleuse de 200 m). Avec les manoeuvres nécessaires (chauffage et déchaussage des crampons, à l’aller comme au retour) la course est également plus longue et plus fatigante.
    En revanche, pour les pyrénéistes, le mélange noir et blanc de la neige et des roches foncées, dans l’ensemble du cirque et des sommets environnants, est magique !.

    Répondre
    • Dominique B.
      Dominique B. dit :

      Bonjour Aude, je cherche une photo de l’entrée du cirque pour un ami qui veut voir les conditions pour faire Bouneu-Gabiedou. Avez-vous ça ? Ou avez-vous fait attention à cette partie, à droite en montant à Troumouse ? Ce couloir garde généralement la neige assez tard. Merci. Amitiés montagnardes.

      Répondre
      • Aude
        Aude dit :

        Bonjour Dominique
        Malheureusement je n’ai pas fait attention à la montée (nous sommes arrivés de nuit pour pouvoir aller bivouaquer au petit parking du haut – sinon, la route est fermée à partir du Maillet et il faut attendre les navettes du train tracteur qui monte les touristes, ou monter par le sentier, ce qui rajoute au moins 35 minutes). Et pas non plus à la descente.
        Mais ce couloir est orienté nord, donc il devrait y avoir de la neige résiduelle en haut, puisque le couloir se descend à ski assez tard dans la saison. Comme je ne connais pas la course, je ne sais pas si c’est un avantage ou un inconvénient d’avoir de la neige.
        Cordialement

        Répondre
  2. Denis Boissiere
    Denis Boissiere dit :

    Bonjour,
    Ce qui a de bien, c’est qu’on peut rêver plusieurs fois avec le même topo!!! Bon, c’est encore raté pour 2019, mais promis je le mets à mon programme perso pour 2020. Je pense que cela devrait passer, surtout sil y a une corde et une chaîne maintenant! Ce monsieur de 73 ans nous incite à y aller! Quelle santé et quel exemple!

    Répondre
  3. Francis Commarrieu
    Francis Commarrieu dit :

    C’est une montagne exposée cette Munia, que nous avons gravie le 20 août 2015.
    – Le Mur Passet est assez mal nommé, surtout à la descente : il nous a fallu quelques minutes de recherche pour enfin repérer le passage emprunté à la montée : donc on conseille de bien regarder la marque lors du premier passage. Il vaut mieux prendre celle du bas, il n’y a que deux ou trois mètres en dessous si on chute, ce qui n’est à souhaiter à personne.
    – En revanche merci à celui ou ceux qui ont fixé une corde en haut de la fente du “Pas du chat” : cette deuxième difficulté n’en est plus une dans ces conditions. Mais on a douté que cette corde serait en état passé l’hiver…
    Merci aussi à toi Mariano, tes photos nous ont été très utiles ; mais il ne faut surtout pas minimiser la première difficulté.
    Francis.

    Répondre
  4. Farion
    Farion dit :

    Bonjour Mariano, je viens de regarder les photos et je me
    demande si je serais capable de faire cette ascension. Il me faudra des encadrants patients et rassurants ! les dalles
    ont l’air pas simples à franchir. Bon, comme tu le dis si bien, il y a d’autres sommets à faire. Photos toujours aussi belles et topo bien renseigné. Merci de nous guider dans nos choix en montrant ce qui nous attend vraiment.
    amicalement,
    Monique

    Répondre
  5. BOISSIERE
    BOISSIERE dit :

    Encore une belle sortie à mettre au programme, mais on attendra encore un peu car il semble que des passages soient “délicats”. Ceci dit j’étais au ROBINERA le 18/07/11, il n’y avait personne. DENIS

    Répondre
  6. Patrick
    Patrick dit :

    Munia, magnifique ascension, parce que mêlant marche d’approche, petites escalades, marche aérienne sur la crête et parfois couloirs de neige (il y a 30 ans les 2 couloirs face aux sœurs étaient enneigés régulièrement et du mur au col on ne quittait pas la neige.) Un des plus beaux belvédère de la chaîne.

    PS: s’encorder à la descente du pas du chat ou du mur n’est pas réservé aux “néophytes” . La fatigue est là et un mauvais pas peu transformer la joyeuse rando en galère.

    Répondre
  7. ANTOLIN
    ANTOLIN dit :

    Munia ou pas Munia tout est super, excellentes photos, bonne pédagogie et historique de l’accession. Je suis arrivé chez vous grâce un power point reçu ces jours ci dans lequel figure le refuge de la brèche de Roland entre autres. Superbes photos et présentation. Bref un régal. Même si j’ai tutoyé les Hautes Pyrénées durant quelques années je suis aujourd’hui davantage Pyrénées Orientales, où il y a aussi à faire.Encore bravo et merci.

    Répondre
  8. daugé
    daugé dit :

    un gars devant nous nous avait montré comment s’accrocher à la fissure du pas du chat: en y glissant le poing, verticalement, que l’on serre puis desserre. Cela devient alors très facile

    Répondre
  9. Sarthou
    Sarthou dit :

    je viens d’effectuer mon premier pic et en plus un 3000m
    montée faite en 3h20 avec deux passages d’escalade (prévoir corde)
    à conseiller c’est superbe

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...