Pic du Marboré (3248m) et les Pics de la Cascade depuis le col des Tentes

  • Déniv: +1700m – 9h00 – 23 km –  Niv: Montagnard
  • Date: 23.08.2009 – Hautes-Pyrénées – Départ: parking col des Tentes (2208m)

C’est une de mes plus belle randonnée, le Pic du Marboré constitue un belvédère extraordinaire à cheval entre la France et l’Espagne. Depuis le sommet, la vue est grandiose tant sur le versant français que sur le versant espagnol, le retour par les trois pics de la Cascade est tout simplement grandiose avec toutes ces vues sur les balcons de Gavarnie.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Itinéraire de haute montagne, demande de l’expérience, pentes finales raides et crête parfois étroite mais facile. Orientation parfois floues dans un cheminement entre barres rocheuses, souvent hors sentier avec des cairns de partout ! Le dénivelé de 1200m n’est pas important, mais le cumulé est de 1700m et les 23km dans un terrain de haute montagne (éboulis, pierraille, pentes raides et mains à la pierre (Niveau facile II+) font que cet itinéraire est assez éprouvant, réservé aux montagnards expérimentés et ayant une bonne condition physique (9h de marche sans les arrêts !).

Pour la descente par la cheminée du Pic Oriental de la Cascade (Niveau: III dans un rocher instable et pourri), revenir en arrière pour contourner cette difficulté (lire le topo).

Pour le retour vers le col de la Cascade après le dernier 3000, pour ne pas prendre de risque en descendant directement dans la barre rocheuse, continuer vers l’Est pour reprendre l’itinéraire de la montée (lire le topo).

.

Randonnée au pic du Marboré 3248m depuis le parking du col des Tentes en boucle par les pics de la Cascade.

.

Il est 10h du soir, parking du col des Tentes, visite surprise d’un garde du Parc National des Pyrénées pour nous signaler qu’il était interdit de bivouaquer dans le Parc National des Pyrénées même à l’intérieur des voitures. Nous sommes redescendus 2km plus bas juste avant le panneau du Parc National des Pyrénées pour y dîner et dormir à la belle étoile.

.

Après avoir passé la nuit sous une constellation d’étoiles, sans trop dormir avec les moutons et leurs cloches,

départ à 7h15 du matin depuis le parking du col des Tentes (2208m) avec un très joli lever de soleil.

Randonnée faite avec François et Antoine.

.

Refuge des Sarradets (2587m) 1h15 depuis le col des Tentes.

Petite halte au refuge pour boire un bon bol de café et repartir très vite car la journée va être longue !

.

Direction la brèche de Roland (2807m), 2h depuis le parking avec la petite pause de café au refuge.

C’est une longue course et il vaut mieux avoir un rythme assez soutenu pour rentrer avant la tombée de la nuit.

.

Depuis la brèche de Roland,

descendre Sud-Est en longeant les murailles du versant Sud pour attaquer le Pas des Isards.

.

Pas des Isards, mince corniche équipée d’un câble auquel on se tient pour traverser ce pas.

(Plus impressionnant que difficile)

.

Longer la paroi jusqu’au col des Isards (2749m).

.

Du col des Isards (2749m), monter vers le grand entonnoir neigeux.

.

Depuis l’entonnoir (2800m),  On peut apercevoir les randonneurs qui montent au Casque du Marboré.

Sur cette photo, on peut remarquer qu’il n’y pas de grosses difficultés en l’absence de neige pour gravir le Casque.

.

Emprunter la corniche (2850m) sous la Tour du Marboré qui s’élargit après 200m de parcours.

.

Vers 2888m, 2 choix d’itinéraires de niveau sensiblement les mêmes: Monter directement à gauche en utilisant un peut les mains pour se hisser au-dessus du plateau (Niv: II+), ou descendre un peu plus bas pour suivre le cheminement cairné et accéder 50m plus loin à une cheminée (facile) qui permet de passer la barre rocheuse (Niv: II+).

.

Nous concernant, nous prenons l’option à gauche en laissant l’itinéraire de la cheminée à droite.

.

Il faut un peu chercher les bonnes prises par endroits, mais rien de difficile.

.

Des cairns jalonnent la progression jusqu’en haut de la barre rocheuse.

.

Jonction des deux itinéraires (2910m).

.

Les deux cairns qui marque la sortie de la cheminée pour ceux qui auront pris l’option du couloir.

.

Vue depuis le haut de la cheminée sur les deux itinéraires.

.

Ensuite, s’élever en direction de l’Est vers la crête frontière qui mène sans difficulté au Col de la Cascade (2931m).

(3h00 depuis le parking du col des Tentes)

.

Dominé par la falaise de l’Epaule,

ce large col, vous offre une vue impressionnante sur Gavarnie et son versant Nord.

.

Panorama côté espagnol sur le pico Tabacor (2780m) et son extraordinaire canyon d’Ordesa.

.

Du col de la Cascade, redescendre un peu, puis continuer vers l’Est en direction du Mont Perdu.

.

En l’absence de neige cet itinéraire jusqu’ici n’est pas très dangereux.

.

Continuer en longeant les escarpements de l’Epaule que l’on franchit en passant une barre rocheuse à son point faible.

Il y a des cairns et même une grande flèche dessinée avec des cailloux visant la base de la cheminée.

.

(Niveau d’escalade II+)

.

Après les premiers mètres, la progression est facile, on passe un peu partout, se diriger plein Nord.

.

Vers 2940m, quitter l’itinéraire de droite qui va au Mont Perdu,

et grimper un vaste entonnoir qui est presque toujours occupé par les névés.

.

S’élever ensuite vers 3050m, sur une pente d’éboulis bien raide.

.

Le terrain change d’aspect, s’élever plein Nord puis Nord-Ouest pour atteindre le sommet.

.

Pic du Marboré (3248m), 4h45 avec les pauses depuis le parking du col des Tentes.

Nous ne nous sommes pratiquement pas arrêtés (Compter entre 5h et 6h avec les pauses).

.

Voir les Panoramas à 360° depuis le Pic du Marboré (cliquer sur les étoiles pour les autres sommets)

Camera-Panorama-Automatique

Photo souvenir pour immortaliser l’instant.

.

On est particulièrement impressionné par la beauté du cirque de Gavarnie et les vues plongeantes que nous offre ce joli sommet.

.

La Tour (3009m), le Casque (3006m), la brèche (2807m) et le Taillon (3144m).

.

La Tour et le Casque du Marboré.

.

Le Casque et le Taillon avec au milieu la brèche de Roland (2807m).

Au loin derrière, la Tendenera (2853m).

.

L’ombre de la brèche de Roland (2807m).

.

Panorama vers la crête des pics de la cascade.

.

La vue plongeante sur le cirque de Gavarnie est vraiment impressionnante.

L’on peut voir le sentier de l’échelle des Sarradets (chemin très raide qui monte au refuge).

.

Le refuge des Sarradets (2587m) paraît bien petit depuis le sommet.

.

Vue plongeante sur l’hôtellerie du cirque de Gavarnie (1575m), 1700m plus bas !

.

Des vues vertigineuses !

.

Les balcons de Gavarnie.

.

Le Casque du Marboré (3006m).

.

Le Taillon 3144m avec en arrière plan à droite: la Peña Collarada (2886m) 40km à vol d’oiseau.

.

L’Epaule du Marboré (3073m) avec en premier plan, le pic Oriental de la cascade.

.

Refuge des Sarradet (2587m) et le col du même nom (2589m).

.

Le Pic de la Munia (3133m) avec son magnifique cirque de Troumouse.

.

Panorama de gauche à droite:

Pic du midi de Bigorre (2872m), Le Néouvielle (3091m), le pic Long (3192m) et le Campbieil (3173m).

.

Le parking du col des tente (2208m), départ de notre randonnée avec le lac des Espécière (2192m).

.

Le Mont Perdu (3355m) avec en premier plan le Cylindre du Marboré (3355m).

.

Pendant que je mitraille avec mon appareil photo, mes compagnons ont déjà commencé le repas du midi.

.

Panorama en direction du Vignemale (3298m) plus haut sommet frontalier des Pyrénées françaises, à peine plus haut que le pic du Marboré (+50m).

.

Le petit (3012m) et le grand Astazou (3071m) avec en arrière plan, le Piméné (2801m).

.

Des vues plongeantes et impressionnantes sur le bas du Cirque.

.

Cairn sommital du Marboré (3248m).

.

Franchement ce sommet est très beau, une pure merveille !

.

2 itinéraire pour le retour: Revenir par le même itinéraire que la montée,  ou revenir en boucle par les 3 pics de la Cascade. Itinéraire bien plus élégant, plus rapide qui consiste à revenir par la crête un peu étroite mais facile, pics que vous pouvez éviter en restant en contrebas, mais ce serait vraiment dommage, surtout qu’il n’y a pas de danger (bien lire le topo pour éviter les 2 difficultés).

.

Au début, le chemin est évident, à droite c’est le précipice !

On voit bien ici, le premier pic de la cascade (l’Oriental: 3161m) qui se distingue des autres sommets par sa couleur semblable à celle du pic du Marboré.

.

Aucune difficulté pour gravir ce 2em 3000 de la journée.

.

Le pic Oriental de la cascade est droit devant.

.

1800m plus bas: le village de Gavarnie (1374m) depuis la crête menant au pic Occidental.

.

.

Sommet du Pic Occidental de la Cascade (3161m) cliquer sur la caméra pour voir le panorama:

Sélectionner le panorama depuis le menu déroulant en bas à gauche ou déplacez-vous depuis les étoiles animées en rouges.

.

Vue en arrière sur le pic du Marboré et le court chemin effectué jusqu’au 1er Pic de la cascade.

.

Attention: depuis le sommet du pic Oriental, il est préférable de revenir en arrière pour contourner les difficultés à venir . . . .

.

.

.

En effet, il y’a une cheminée à descendre (Niv: II+ voir III) avec du rocher pourri et des gravillons pour rendre la descente encore plus périlleuse, Antoine (adepte de l’escalade) descend en premier pour vérifier les bonnes prises et nous guider pendant la désescalade.

.

C’est pas plus difficile que la 2em cheminée de l’Ossau !

mais la différence est que le rocher est vraiment pourri, et que vous risquez de glisser avec ces petits gravillons sous vos pieds.

.

.

Retour sur le plancher des vaches !

Mes impressions: je vous conseille, depuis le sommet de revenir légèrement en arrière et de contourner cette difficulté. (en plus vous ne perdrez pas de temps), si vous descendez tout de même par cet endroit même en étant expérimenté, soyez très attentifs et vigilants surtout au petits gravillons (chasser les avec vos pieds avant de poser son pied).

Ne vous aventurez pas tout seul dans cette descente, tout seul j’aurai fait sagement demi-tour.

.

Notre prochain pic est devant nous (le pic central ou appelé également Pic Brulle), il suffit de suivre le fil de crête.

.

Les vues depuis cette crête sont à tomber !

.

.

Crête aérienne, mais sans grande difficulté en l’absence de neige.

.

Juste bien se tenir de temps en temps pour se rassurer et ne pas basculer du mauvais côté !

.

Sommet du Pic Central de la Cascade (3161m) ou appelé aussi Pic Brulle.

Sélectionner le panorama depuis le menu déroulant en bas à gauche ou déplacez-vous depuis les étoiles animées en rouges.

.

C’est indescriptible tellement c’est beau !

.

Vue derrière nous, sur le pic du Marboré (3248m).

Concernant le pic Occidental que l’on voit au premier plan, on voit bien sur la photo qu’il est plus facile de le contourner que de descendre par la crête et la cheminée.

.

Il y a des randonnées dont les couleurs et les lumières resteront gravées à tout jamais au plus profond de moi,

celle-ci en fait partie et de loin !

.

Trou naturel dans la roche.

.

Vue vers le Cylindre du Marboré (3335m) depuis la descente du pic Central.

.

Pour le 4em et drnier 3000 de la journée, descendre dans la pierraille.

.

Pour le pic Occidental de la cascade, grimper tout droit puis suivre le fil de crête jusqu’au sommet.

Pour ceux qui veulent l’éviter suivre la sente en bas à gauche pour commencer l’itinéraire de retour.

.

Traces derrière nous de la descente dans le pierrier depuis le pic Central de la Cascade.

.

Dernier 3000 à gravir.

.

.

Aucune difficulté pour se hisser en haut de ce 3000 !

.

Vue vertigineuse sur l’hôtellerie du cirque de Gavarnie juste avant d’arriver au sommet.

.

.

.

Panorama du Pic Occidental de la cascade (3095m).

Sélectionner le panorama depuis le menu déroulant en bas à gauche ou déplacez-vous depuis les étoiles animées en rouges.

.

L’Epaule (3073m), encore un 3000 très facile à faire depuis ce sommet (10 petites minutes de marche),

mais nous n’avons plus trop le temps, ce sera l’occasion d’y revenir une prochaine fois.

.

L’Épaule (3073m), la Tour (3009m), le Casque (3006m), la Brèche (2807m) et pour finir le Taillon (3144m).

.

Derrière nous, les 2 sommets des pics de la cascade effectués depuis le Marboré.

.

Panorama vers le Cylindre et le Mont Perdu masqué partiellement par les nuages.

.

Le retour:

.

Depuis le pic Occidental, descendre pour rejoindre le passage clé (au-dessus des barres rocheuses).

.

Comme vous pouvez le constater sur cette photo, l’Épaule qui culmine à 3073 mètres d’altitude

n’était vraiment pas loin de nous et sans aucune difficulté, mais ça sera pour une prochaine fois.

.

Descendre Plein Sud pour atteindre le dessus des barres rocheuses.

.

Altitude (3020m): Passage clé:

Cheminement bien cairné mais extrêmement aérien, faites attention de ne pas glisser avec ces petits gravillons. Si vous n’êtes pas rassurés par ce passage délicat, longer au-dessus des barres rocheuses pour redescendre par la cheminée de ce matin: 1,5km et 25 minutes de plus n’est rien à côté d’une éventuelle glissade qui serait malheureusement fatale.

.

Il faut faire attention dans les premiers mètres.

.

Après, le cheminement longe la paroi, mais le chemin est très étroit (50cm) !

.

L’itinéraire est très bien cairné, mais toujours ces petits gravillons qui en cas de glissade vous feront tomber 50m plus bas !

j’étais presque plus à l’aise dans la cheminée du pic Occidental qu’ici.

.

Malgré que l’itinéraire soit cairné tout le long de cette paroi, nous restons très prudents et vigilants.

.

Altitude 2980m, les difficultés sont derrière nous, direction vers col de la Cascade.

.

Voir le synoptique pour éviter le passage aérien.

.

Vue derrière nous sur le Mont Perdu (3355m) y’ a encore du monde au sommet !

.

La principale difficulté étant passée,

il ne nous reste plus que les 13,5 km et les 1500m de dénivelé en négatif à descendre jusqu’au col des Tentes (environs 2h30).

.

Col de la Cascade (2931m).

Qu’il n’est pas nécessaire de gravir, vous pouvez rester en contrebas.

.

Altitude 2910m: soit descendre par la cheminée au niveau des cairns ou continuer tout droit par l’itinéraire de ce matin.

.

La cheminée vue d’en haut (voir Ici)

.

Nous descendons par l’itinéraire de ce matin.

.

Pour retrouver la jonction des 2 itinéraires vers 2888m.

.

Le Casque du Marboré (3006m) où l’on retrouve le grand entonnoir neigeux qu’il faut traverser jusqu’à la base au pied de la montée au Casque, pour ensuite plonger sans trop descendre vers le col des Isards.

.

Au col des Isards (2749m), longer la paroi jusqu’au pas des Isards.

.

Le Pas des Isards avec la brèche de Roland en vue.

.

.

La brèche de Roland (2807m).

.

Refuge des Sarradets (2587m), 3h depuis le sommet du Marboré “ça n’a pas chômé”.

Vue splendide sur le cirque et le pic du Marboré que nous venons de faire avec les pics de la Cascade. Juste le temps de remplir les gourdes et c’est reparti pour 1h de marche jusqu’au parking du col des Tentes.

.

La cascade, partie délicate à franchir où il faut rester vigilant surtout lorsque l’on a 9h de marche dans les pattes.

Merci à mes deux compagnons de randonnée, c’était grandiose !

.

Les temps de ce topo sont donnés pour des montagnards qui ont l’habitude des longues courses comme celle-ci ou ceux qui font l’aller retour au Mont Perdu depuis le col des Tentes (sensiblement le même temps).

25 réponses
Commentaires récents »
  1. Gilles
    Gilles dit :

    Bonjour Mariano,

    Tu me déconcentre pendant mon télétravail en remettant ces randos et vidéos inoubliables au premier plan sur ton site !!
    Concernant le Marboré, que j’ai refait cet été en solo par les Rochers Blancs en ajoutant au passage le Cylindre, ça restera pour moi un souvenir impérissable, ainsi que le Vignemale fait cet été aussi par la voie historique de la Moskowa (alors que tu étais en haut du Grand Tapou !)

    Vivement la reprise et bon courage à tous …
    Gilles

    Répondre
  2. gilles
    gilles dit :

    Bonjour Mariano,

    Quand j’ai visité le Marboré l’année dernière (voir mon commentaire du 18/09/2018), je m’étais juré de le refaire un jour par l’arête nord via le col d’Astazou et les Rochers Blancs.
    Promesse tenue le 16/08/2019 !
    Comme la météo était excellente (et la forme aussi), j’ai rajouté dans la foulée le Cylindre par sa face ouest (ce qui évite de trop redescendre) et descendu par la voie normale.
    Pour revenir à Gavarnie, retour classique par la brèche de Roland et l’échelle des Sarradets, c’était très long et dur, mais quel spectacle !

    A bientôt,
    Gilles

    Répondre
  3. Pourrut
    Pourrut dit :

    Rando faite le 16/08/19, Encore merci Mariano pour ce topo
    Refuge des Sarradets toujours fermé. Pour ceux qui ne connaissent pas le secteur après la brèche de Roland, rester à gauche le long de la paroi, Mariano le précise mais on se fait vite aspirer par le sentier qui descend au milieu comme beaucoup de monde et après la remontée est dure. Après le pas des Isards, je conseille de prendre un gps car il y a des kerns de partout et on loupe facilement la première montée et même la première cheminée. On a du faire plusieurs fois demi-tour nous-même et remettre des “touristes” sur le bon chemin.
    Pour le Marboré même chose, il y a des traces et des kerns de partout, on s’est retrouvé très à droite du sommet mais ça passe facile.
    Pour la cheminée du pic oriental on a juste testé le caillou qui est vraiment friable et on a préféré passer par en dessous. Le sentier est bien kerné mais le sol est lui aussi pourri, plusieurs petites vires aériennes pas stables (je me suis senti moins en sécurité que sur le passage aérien sous l’épaule) . Je me demande si la cheminée n’est pas plus sure. 😉
    Pour la barre rocheuse sous l’épaule, les 4 premiers mètres de désescalade sont très impressionnants à cause des gravillons ; après c’est aérien mais le sol est stable. Il est préférable pour les moins à l’aise de faire le tour (ce qu’on avait fait la veille).
    Je conseille vraiment de faire la boucle complète car on peut voir ainsi toutes les facettes du cirque.
    Nous avons fini par l’épaule, la tour et le casque mais on a fini bien rincé ! Au total 26km et plus de 2000m de d+. A réserver aux randonneurs très entrainés.

    Répondre
  4. Rouppert Gilbert
    Rouppert Gilbert dit :

    Salut Mariano
    Merci de me faire rever
    Après mon AVC tes photos me permettent de randonner comme au plus beaux jours.
    As-tu un itinéraire pour gravir le pic de la Pique à Superbagnière.

    Merci d’avance

    Gilbert

    Répondre
  5. Gilles
    Gilles dit :

    Bonjour Mariano,

    Rando faite samedi 15/09/2018,

    Menu du jour :
    En entrée, le Casque par la voie souterraine, en plat de résistance, la Tour par le couloir ouest et sa crête jusqu’au du col de la Cascade et en dessert le Marboré par les pics de la cascade (Retour classique par le pas des isards)

    Attention, temps clair impératif et bonne expérience de la montagne pour naviguer dans le secteur !

    Pour info, le refuge est toujours en travaux, mais on peut quand même se ravitailler en eau

    Merci pour les photos !

    Amicalement,
    Gilles

    Répondre
  6. Clement
    Clement dit :

    Bonjour
    Merci pour la trace qui nous a était d’une grande aide. Il est vrai que l’on se perd vite entre ces terrasses.
    Comme indiqué sur le topo nous sommes revenus en arrière au pic oriental. Pour moi la cheminée n’a pas trop d’intérêt et un peu dangereuse.
    De même nous n’avons pas trouvé les cairns au passage clé. Le vide fait quand même peur. Nous avons donc pris la cheminée du matin.
    Pour ceux qui le feraient prochainement, il reste de nombreux névés. Crampons/piolet indispensables.

    Comme indiqué l’épaule n’est pas loin, il y a même la possibilité d’enchaîner sur la tour et le casque. Mais au total 35km 2400m et presque 14h de marche.

    Répondre
  7. FOURA HAMIDA
    FOURA HAMIDA dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce beau partage,à travers vous j’ai pu rêver et faire cette magnifique randonné en virtuel,en espérant que cela va se réaliser,je vous suis très reconnaissante.
    Mes respects.

    Répondre
  8. Latour
    Latour dit :

    Bonjour Mariano
    Je vais faire le Marboré en juillet. Votre description du trajet est magnifique. Ce sera ma 4ème tentative après 3 échecs en 10 ans ( météo, fatigue). J’ai votre trace GPX sur Sitytrail et je voudrais savoir si les deux points difficiles du retour sont bien évités ( cheminée après le pic central et barre rocheuse après le pic occidental). Merci pour tous ces topoguides. Je compte faire aussi le tour Forquetta Escuzana vire aux fleurs et brèche.
    Merci encore

    Répondre
  9. charliebear
    charliebear dit :

    un très très grand merci pour ce descriptif précis, détaillé, et les supports visuels. Bravo pour les photos! Je suis allé passer la nuit à la belle en haut du Pic du Marboré (très beau cercle de pierres très spacieux où on voit que vous avez cassé la croute) et, pour la première fois (j’avais déjà fait le Cylindre et le Mont Perdu à partir de la Brèche) je ne me suis pas perdu, grâce à toi! MERCI donc d’avoir pris le temps de partager tout cela et oui, quelle magnifique virée. (mais marchant à allure modérée, j’ai mis beaucoup plus longtemps que les temps que tu indiques, ne pas s’y fier si on est comme moi assez montagnard mais très moyennement entraîné…)

    Répondre
  10. Marc
    Marc dit :

    Bonjour Mariano,

    Chose dite, chose faite !!
    Nous avons effectué le Casque et le Marboré le week end dernier après avoir récupéré les informations sur ton site. Ce fut extraordinaire et mes compères ont attrapés le virus de la montagne : 19h de marche dans le week end pour une initiation Haute Montagne, ils ont relevé le défit et me demandent de repartir !!
    Donc à mon tour de te dire Merci car sans tes topos, la course aurait été plus aléatoire avec plus de navigation.
    Je vais écumer ton site afin de préparer les futures courses !!
    merci encore !

    Marc

    Répondre
  11. Marc
    Marc dit :

    Bonjour Mariano

    Je viens de parcourir votre topo car je m’apprête à faire cette course ce weekend avec 3 amis. Votre topo me semble parfait et surtout comment se perdre avec un tel descriptif. Je publierai un commentaire à mon retour. Merci encore pour le temps passé et la qualité du travail.
    Bonne continuation dans vos randonnée et j’espère vous croiser en montagne pour vous dire merci de vive voix !!
    Amicalement
    Marc

    Répondre
  12. Jean-Paul Pillot
    Jean-Paul Pillot dit :

    Bravo pour ce très beau reportage. C’est vraiment très sympathique d’avoir donné sur la toile la trace GPS. Je l’ai facilement récupérée avec Mapsource Garmin.
    En effet, la cartographie Topofrance Garmin que je possède s’arrête strictement sur la frontière et ne permet pas de préparer son itinéraire du côté espagnol.
    Merci beaucoup

    Répondre
  13. deweer liliane
    deweer liliane dit :

    Monsieur Mariano vous ète un genie ,voir toute ces belle
    chose ,nous avons fait tout le tour de le vallee de odessa
    en voiture et avons aussi vue tous ces montagne , mes ce que vous aver prester ces autre chose ,et si baux tous ces montagne ,con ne peut pas imagine can on passe a coté
    ces manifique encore bravo et Mercie pour cette randonner
    Liliane

    Répondre
  14. Nicolas L
    Nicolas L dit :

    Bonjour Mariano,
    Merci pour ces topos si détaillés et ces magnifiques photos.
    J’ai réalisé hier cette rando, et je confirme qu’elle en vaut le coup malgré la longueur de la course (28 Km en 11h). Etant tout seul, je suis passé par les endroits que vous préconisiez et votre topo m’a été d’un grand secours. Merci encore pour cette magnifique randonnée qui comme vous le dites, restera gravée à jamais dans ma mémoire.

    Répondre
  15. Roger Junqua
    Roger Junqua dit :

    Je viens de parcourir les crêtes depuis le Mt Perdu,le 26/08/10 au retour: cylindre , marboré ( trés beau panorama)les pics de la cascade, pour terminer par la tour et son couloir, puis la Brêche etc… !!! Mais quel périple dantesque !!!! et c’est un réel plaisir que de le refaire en photos ,une partie du moins ,ou on revois tous les passages, rien ne manque !!! Bravo pour ces belles photos. Roger

    Répondre
  16. nadia-vraie
    nadia-vraie dit :

    Bonjour M.Mariano,
    C’est extraordinaire,ne connaissant pas l’escalade,je vous trouve courageux de faire ces belles randonnées et surtout passionné de cette belle nature.Vos photos sont magnifiques et vos descriptions bien faites et compréhensives.Les voir en réel doivent être extraordinaire car vos photos sont sublimes.
    Je continuerai à visiter votre sit que j’aime beaucoup.
    Bonne journée et à bientôt.

    Répondre
  17. Kris
    Kris dit :

    Bonjour Mariano,
    Merci mille+++ fois pour cette superbe course en montagne et qui plus est, le Cirque de Gavarnie. Tes photos sont superbes aussi. J’ai ce même plaisir de la montagne et de la photo.
    Je suis venu ces deux dernières années passer mes vacances dans le Pays-Basque(Fr), ma soeur y vivant, et par ces deux fois j’étais dans le besoin bien sur de partir au moins une semaine à Gavarnie.
    J’ai fait pas mal de randonnée surle site. Mais maintenant j’aimerais faire plus, et notamment le Pic du marboré.
    Je suis un très bon randonneur en montagne, mais j’avoue avoir la peur du vide. J’ai vu et revu ce parcours par les photos, et je vais les revoir.
    Peux-tu me dire exactement ces passages “clé”, ces passages niv.1, s’ils sont pratiquables sans crainte. A la vue des photos cela me semble abordable pour moi.
    Merci et bonne continuation Mariano.
    Cordialement, Kris-

    Répondre
    • Mariano
      Mariano dit :

      Merci pour vos compliments
      Concernant le pic du Marboré, il y’a deux difficultés même pour un randonneur confirmé:
      La longueur qu’il ne faut pas négliger (entre 9 et 11h) et le fameux passage clé
      pour le passage clé, si j’avais été tout seul, j’aurais certainement continué tout droit pour contourner cette vire exposée , surtout si tu as peur du vide (Voir le synoptique pour éviter le passage aérien).
      Si tu passes tout de même par ce passage, le sentier est bien cairné, mais très étroit (entre 0,50cm et 1m)
      Après concernant la cheminée, depuis le sommet du pic Oriental, revenir un peu en arrière pour contourner le sommet sans danger et évider cette cheminée qui est très dangereuse.
      Si tu as un Gps, aucun problème, tu récupères la trace de la randonnée au format Gpx et tu suis la trace.
      Je te conseille tout de même de faire cette randonnée à deux.
      et de préférence un jour de beau temps pour apprécier ces fabuleux paysages que peut nous offrir Gavarnie.

      Cordialement

      Répondre
  18. francoise denisard
    francoise denisard dit :

    bonjour monsieur Mariano, voilà je viens de faire mon petit tour dans les montagnes pour prendre un peu de fraicheur, j’aime bien les mots que vous employez comme facile , sans difficultés, plus impressionnant que difficile , voyez vous pour moi cela me semble insurmontable mais tellement beau…. qu’est-ce que vous appelez un chemin cairné, j’ai regardé sur wikipedia , il montre des amas de pierres en forme , est-ce cela? , des repairs en somme …. en tous cas merci et à bientot pour une autre virée sans efforts mais pas sans emotion ! francoise

    Répondre
Commentaires récents »

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...