Select Page

Randonnée Circuit des Canyons d’Holzarté et d’Olhadubi (1000m)

Randonnée Circuit des Canyons d’Holzarté et d’Olhadubi (1000m)
  • Pays Basque – Dénivelé +700m – 5h00 – 14 km – Niveau: Randonneur
  • Marcheur pour l’aller retour à la Passerelle (1h30)
  • Date: le 22.06.2013 – Départ: Auberge de Logibar (380m)

Les Canyons d’Holzarté et d’Olhadubi en boucle depuis Logibar.

Suspendue 140m au-dessus du vide, la passerelle d’Holzarté est la plus spectaculaire de toutes celles que vous pourrez renconter entre l’Atlantique et la Méditerranée ! Accessible au terme d’une randonnée d’une heure environ, La passerelle saute le canyon d’Olhadubi pour permettre d’atteindre l’autre rive, au-dessus de 140m de vide ! Le panorama est saisissant, il ne faut pas avoir le vertige pour traverser tant on a l’impression de marcher dans le vide.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune, mais se méfier des pentes glissantes par temps humide.

De l’auberge Logibar (380m), suivre la D26 sur 60m vers l’Ouest.

.

Juste après le pont sur le Larrau,

prendre à gauche une piste goudronnée qui se termine 200m plus loin près de la centrale électrique.

.

De la centrale électrique, franchir le pont de la Mouline.

Pour l’aller/retour à la Passerelle d’Holzarté, prendre à droite en suivant le GR10 pendant 50 mn (Sud).

.

Pour le circuit par le col d’Ardakotxia, gravir vers l’Est un sentier montant dans la forêt (GR10).

Ne tenez pas compte de la croix rouge et blanc, elle est là pour indiquer aux marcheurs que ce n’est pas le bon itinéraire pour aller directement à la passerelle d’Holzarté.

.

Le sentier vire brusquement à droite et redescend légèrement.

.

Sortie du bois après 30 minutes de marche.

.

.

Vue sur le canyon d’Holzarté.

.

La montée est assez soutenue par ce côté, mais la descente elle, sera beaucoup plus douce jusqu’à la passerelle d’Holzarté. Pour ceux qui ont des problèmes de genoux à la descente, ne faite pas cette randonnée dans le sens inverse !

.

Marinette et la petite Athéna.

.

Vue au loin sur le village de Larrau (620m).

.

La montée est raide.

.

Altitude 765m (1h depuis le départ de Logibar).

Bifurcation !

N’en tenez pas compte, suivre toujours le GR10 balisé en rouge et blanc.

.

J’ai voulu prendre une sente qui était répertorié sur mon Gps,

.

mais ce sentier n’est plus fréquenté

depuis plusieurs années et la végétation comme vous le constatez est envahissante !

.

En plus, ce sentier vous mène à un champs clôturé !

.

Donc, restez tranquillement sur le sentier du GR, même si vous rallongez un peu la randonnée.

.

Marinette et Marie-Claude.

.

Le village de Larrau.

.

.

Granges.

.

Marie-Claude.

.

Nous cherchons à sortir du champs clôturé . . .

.

Le plus simple sans se faire de bobos avec les barbelés,c’est de passer par-dessus le portail.

.

Evidemment ceux qui font la boucle dans l’autre sens, sont renseignés par la croix.

.

Petite pause après 1h35 de marche et presque +600m de dénivelé.

.

Une piste ensuite descend légèrement dans la forêt puis ondule en légère montée vers le Sud-S.O.

.

.

Pavot des Pyrénées ou pavot du Pays de Galles (méconopsis cambrica)

.

La Pédiculaire feuillue

.

La Campanule étalée

.

Caltha palustris – Populage des marais

.

La Gesse jaune

.

Nous sortons de la forêt avec une vue au loin sur le Pic d’Orhy (2017m).

.

Le col d’Ardakotxia (985m) 2h depuis le départ.

.

C’est ici, non loin du col d’Ardakotxia

sur le point culminant de cette randonnée (1000m) que nous nous installons pour le casse-croûte.

.

Photo souvenir: Marie-Claude, Mariano et Marinette

.

Panorama un peu au-dessus du col d’Ardakotxia.

camera-panorama

En blanc l’itinéraire du GR10, en rouge l’itinéraire que nous avons pris.

.

Pause casse-croûte.

.

Le pic d’Orhy (2017m) avec le port de Larrau (1575m).

Quand à la petite Athéna, jamais fatiguée !

elle arrive même à trouver des cailloux pour jouer,  là où il n y a que de l’herbe.

.

.

L’Otchogorria (1411m).

Par temps clair, ce sommet bénéficie d’un superbe panorama, compter 2h pour l’aller et retour.

.

Vers le pic d’Orhy.

.

Je suis allé faire un petit tour au-dessus du canyon d’Olhadubi pour voir la passerelle d’Holzarté.

.

Attention ! ! !

Les pentes sont très abruptes, ne vous aventurez pas trop loin même par temps sec.

.

Beaucoup trop dangereux, une glissage serait malheureusement fatale ! ! !

.

La vue sur la passerelle d’Holzarté que nous franchirons tout à l’heure, 400m plus bas !

.

Vers le pic Chardékagagna et ses 1893m d’altitude.

.

Oui, le Pays Basque est toujours aussi vert, surtout avec les pluies de ces dernières semaines.

.

Mais cette verdure donne au paysage des couleurs et des contrastes magnifiques.

.

.

.

Le village de Larrau (620m).

.

Deux randonneurs au sommet ou avant sommet du Chardékagagna.

.

L’Otsogorritxipia (1794m).

.

Je rejoins Marinette et Marie-Claude.

.

.

.

La piste qui rejoint le canyon d’Olhadubi.

.

Nous redescendons jusqu’au col pour récupérer la piste du GR10 et la suivre vers le Sud.

.

N’oubliez pas de prendre tout de suite à droite en descendant après le col.

.

Nous n’avons pas fait attention et sommes allés tout droit vers la bergerie.

.

Très belle vue derrière nous sur le pic d’Orhy (2017m).

.

Pour la bergerie, si vous achetez du fromage Ossau-Iraty c’est bien le chemin mais pas pour le sentier !

.

Le sentier est 50m plus bas et pour le récupérer les pentes sont assez raides !

.

Si vous vous trouvez en face de la bergerie, faite demi-tour pour récupérer le sentier du GR10 (5 petites minutes) et ainsi ne pas prendre de risque comme nous, une glissade est vite arrivée surtout sur ces pentes herbeuses.

.

Voilà, nous avons récupéré le sentier du GR10.

.

Le canyon d’Olhadubi.

.

Le sentier du GR10 traverse à flanc de fortes pentes et coupe plusieurs ruisseaux.

.

.

.

Vue plongeante sur le Canyon.

.

.

Un des ruisseau que nous traversons.

.

Ancolie commune

.

.

.

Sentier toujours balisé en rouge et blanc (couleur du GR)

.

La petite Athéna.

.

Nous arrivons au pont d’Olhadibia après 1h05 de marche depuis le col d’Ardakotxia.

.

Traverser le pont d’Olhadibia (985m).

.

Puis, suivre l’unique piste descendant dans le bois (Nord-Ouest).

.

Petite toilette pour la petite Athéna.

.

Nous suivant la piste dans le bois, au-dessus de l’impressionnant canyon d’Olhadubi.

.

Canyon d’Olhadubi que nous ne voyant pas depuis la piste.

.

Une petite ouverture dans le bois pour apercevoir un troupeau de brebis.

.

Après 50 minutes de marche depuis le pont d’Olhadibia et 1h55 depuis le col d’Ardakotxia,

un cairn ainsi qu’un panneau vous invite à descendre à droite (Nord).

.

.

Un sentier en lacet descend dans la forêt.

.

Fougère.

.

Le sommet où nous étions tout à l’heure non loin du col.

.

Et la fameuse passerelle d’Holzarté.

.

.

.

Il est préférable si vous avez le vertige et si vous n’êtes pas sûr de pouvoir franchir la passerelle, de faire la boucle dans l’autre sens, si non en cas de refus, c’est 4h de retour et les 5h de marche se transformeront en 10h sans les pauses, vous imaginez ! ! !

.

La passerelle est un ouvrage technique qui date de 1920. Elle fut construite par des ouvriers italiens qui étaient employés dans les ateliers de l’aciérie Lombardi Morello de Tardets. Elle permettait aux bucherons de passer sur l’autre rive et de rejoindre rapidement les chantiers de coupe installés dans les forêts environnantes. En 2005, suite à d’important travaux, on a envisagé de rendre sa visite payante. Une convention avec le conseil Général a finalement permis de conserver ce passage totalement gratuit.

.

Marie-Claude est la première à traverser et manifestement,  le vide de part et d’autres ne la dérange pas !

.

140m de vide !

.

La passerelle a été refaite entièrement suite à la tempête Xynthia.

.

Les flottements de la passerelle au dessus de cette vertigineuse crevasse vous apporteront toutes les émotions que vous attendez.

.

.

Les sensations sont au rendez-vous.

.

Pour Marinette qui a la phobie des ponts et passerelles, c’est pas gagné ! ! !

.

Mais avec son courage, elle réussira à vaincre sa phobie et à passer de l’autre côté du canyon.

.

C’est aussi une bonne thérapie pour vaincre sa peur.

.

La Passerelle vue côté rive droite.

.

.

.

.

.

Mal nommé car elle survole le canyon d’Olhadubi un peu en amont de son confluent avec celui d’Holzarté.

.

.

Après une petite pause de 30 minutes, nous reprenons notre chemin vers Logibar.

.

La passerelle au loin.

.

C’est vraiment impressionnant !

.

.

Le sentier qui fait suite, rive droite à flanc au-dessus de pentes dangereuses est bien tracé, fréquenté, balisé, et muni de barrières avec câbles.

.

Un papillon.

.

.

Geranium sanguineum – Géranium sanguin

.

Geranium sanguineum – Géranium sanguin

.

Ranunculus gramineus (Renoncula à feuilles de graminée)

.

Prunella vulgaris – Brunelle commune

.

Le sentier demande toutefois un minimum de prudence quand le sol est humide.

.

.

.

.

Silène enflé

.

.

Retour au pont de la Mouline de ce matin, la boucle est fermée.

.

L’auberge de Logibar où nous attend quelques rafraîchissements bien mérités ! ! !

Retour-Haut-de-Page

Topo-Holzarté Topo-Olhadubi

Topo-1000m

About The Author

12 Comments

  1. BUROS Guy

    Superbe petite rando du 04/08/2017 à la passerelle avec Flora (6 ans – 28 jours) qui à grimpé comme un lézard (même pas peur…), mais sa maman à calé aux 2/3 avant la passerelle. C’est vrai, on avait oublié la gourde.
    J’ai été trompé par un commentaire qui me disait que c’était mieux,comparé à Kakouetta. Mais pas la même promenade… nous on avait assuré, en tennis; alors qu’on à vu des inconscients en sandalettes.
    Dommage qu’il y ai trop de chiens sur ce sentier; des crottes tous les 100 m, ça pue trop la merde de chien!.
    Mais c’est trop beau et vivement la boucle en entier.

  2. Nadia

    C’est vraiment un très beau repartage photos avec des commentaires intéressent et très pratiques. A voir les difficultés rencontrées et le degré des pentes vertigineuses sur les photos je ne suis pas certaine que ce parcours soit fait pour moi qui ne prend que les sentiers accessible aux personnes à mobilité réduite.
    Merci pour ce partage, grâce à vous j’aurais vu ce magnifique paysage. 🙂

  3. GUIRAUD

    Bonjour
    Superbe rando faite le 26/10/2014 par une magnifique journée. A la pause orange au col d’Ardakotxia une rencontre insolite : un superbe sanglier (mâle d’au moins 100 kg)a dévalé a vive allure en traversant vers le Kayolar en contre bas! Pour la saison nous avons croisé pas mal de monde sur la descente vers la passerelle. Aucune difficulté pour trouver et suivre le sentier

  4. laran jeanine

    que de beaux paysages !!! merci mariano pour ce partage ! realisé plusieurs fois mais jamais dans ce sens ! bravo a tous les trois et surtout aux pouliches qui sautent les barrières et a anthea ,l’infatiguable !!!!amitiés ! on se retrouvera en septembre !nous partons deux mois en pays basque .bonnes randos a tous .amitiés .jeanine .

  5. François

    Je connais cette rando pour l’avoir faite après la restauration de la passerelle il y a 3 ou 4 ans mais dans le sens opposé au votre.J’ai souvenir qu’une partie avait le balisage pas toujours bien net.Pour le passage de la passerelle mes phobies du vide se sont bien réveillées mais pas au point de faire demi tour !
    Merci beaucoup M Mariano de me l’avoir remise en mémoire c’est le paysage de la verdure,vos belles photos en sont le témoignage incontestable.Il faut faire cette rando si possible avec un beau ciel bleu !!!

  6. Judiver

    Correction : je pense que fleur 9 est plutôt un Ranunculus gramineus (Renoncula à feuilles de graminée).

  7. Judiver

    Bonsoir Mariano,

    De belles photos, comme d’habitude ! J’ai fait cette boucle en 2009 dans l’autre sens et je ne me rappelle pas avoir eu des problèmes pour trouver le chemin (les croix jaunes étaient sans doute dans le bon sens 🙂 ).

    Ca fait plaisir de revoir Errayzé. Je reconnais le flanc où je suis descendue il y a quelques semaines et depuis Jauréguiberria on peut juste apercevoir la passerelle. Sympa de voir la de l’autre côté maintenant!

    Les fleurs:
    4 Caltha palustris – Populage des marais (fleur 9 semble être la même chose)
    7+8 Geranium sanguineum – Géranium sanguin
    10 Prunella vulgaris – Brunelle commune

    Merci de ce partage !
    Judith

  8. Noulibos Pierre

    Bonjour Athéna,
    Tu n’as pas trop mal aux pattes? Tu as des maîtres supers qui font de magnifiques randonnées et de très belle photos.
    Moi aussi je fais de la montagne, mon nom est Ouragan je suis un caniche de 15 ans. A plus et plein de léchouilles ….

  9. Lili

    Mariano,
    très belle balade et bravo à Athéna car elle en fait des pas avec ses petites pattes..la passerelle est très impressionnante vue de haut…lors d’une rando pour la cascade de Pista un cingle plongeur nous avait accueilli….merci et à bientôt pour de nouvelles aventures.@+lili

  10. liliane deweer

    Liliane
    c’est une tres belle randonnée avec cette verdure et le passerelle Bravo mariano

    vous êtes un geni de la photographie Merci pour toute cette beauté

  11. Daniel Bergero

    Bonjour,

    Comme toujours de superbes photos que j’ai d’autant plus apprécié, que je suis allé il y a pas mal d’années, sur cette passerelle, à une époque où le numérique n’existait pas et j’ai rapporté peu de photos de cette balade.
    Merci pour ce retour dans ce beau canyon.
    Bien cordialement

  12. Sandrine

    Bonjour Mariano,
    J’ai apprécié la balade mais le passage de la passerelle serait une épreuve de taille pour moi, l’appréhension du vide est parfois difficile à gérer ! En tous les cas, ça fait du bien de voir tout ce vert…l’été il doit y avoir du monde, non ?
    Merci et Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les sentiers de la mer

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail