Select Page

Randonnée Pic d’Aillary 2215m

Randonnée Pic d’Aillary 2215m
  • Vallée d’Aspe – 6h – Déniv: 1150m – 17,4 km  – Date: 10.07.2010
  • marcheur pour le Lac (5h) – Randonneur pour le Pic (6h)
  • Départ:  Fin de la route goudronnée (maison Lamourane) 1156m.

Au bord du lac d’Arlet (1986m), le refuge est tout à la fois un but pout les marcheurs, une escale pour les grands randonneurs suivant la HRP, une dernière pause avant de monter au sommet tout proche.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune par temps clair et en l’absence de neige.

.

Maison Lamourane 1156m. (3 à 4 places maxi). La route s’arrête à la maison Lamourane, fait place à une piste presque horizontale, filant vers le Sud-Ouest, rive gauche du gave du Barlet.

.

Cette piste se termine au niveau d’une prise d’eau (1210m).

Depuis la prise d’eau, suivre le sentier qui monte à droite (rive gauche).

.

Le sentier rentre dans le bois.

.

1400m, sortie du bois (vallée de Baralet).

.

Cabane Pacheu (1440m).

.

Après avoir laissé à droite ces abris pastoraux, un petit pont (1451m) conduit rive droite.

Vers 1600m, le sentier amorce une série de lacets pour s’élever sur la paroi Sud-Est du cirque rocheux.

.

A 1800m, on atteint le rebord supérieur du cirque.

.

Sommet sans nom (1923m).

.

Le sentier descend légèrement, passant devant une très belle cascade.

.

.

Le sentier coupe le ruisseau à 1790m et monte au Sud-Ouest.

.

On découvre l’ensemble de l’immense cuvette de Banasse, gondolée, par endroits marécageuse.

.

Poursuivre le sentier balisé vers le Sud-Ouest et laisser à gauche la cabane de Courgue Sec.

La mare qui se trouve juste derrière la cabane, n’est pas toujours à sec, surtout en juin . . .

.

Peu après vers 1870m, on rejoint un sentier plus important (itinéraire HRP) que l’on utilise vers la droite.

Sentier venant du parking d’Espelinguère.

.

Suivre le sentier vers le Nord-Ouest.

.

.

.

.

Encore quelques centaines de mètres pour franchir la croupe.

.

(2010m), on découvre le lac et le refuge d’Arlet avec à droite le pic d’Aillary (2215m).

.

Lac d’Arlet 1986m.

2h25 depuis le départ, je ne me suis pas trop arrêté, compter 3h pour une montée tranquille.

Le pic d’Aillary, but de cette randonnée est droit devant.

.

Terminus pour les marcheurs (retour par le même chemin).

Par temps clair, les randonneurs pourront revenir en circuit par le col de Lagréou . Cet itinéraire comporte un parcours en forêt, souvent hors sentier, demandant un peu d’attention et d’habitude (compter 6h pour le circuit).

.

Pour le circuit, au refuge suivre le sentier de droite.

Pour le pic d’Aillary, suivre le sentier à gauche du refuge d’Arlet.

.

Prendre la direction du col d’Arlet (panneau jaune que l’on distingue depuis le refuge).

.

Col d’Arlet (2095m).

.

La vue depuis le col est déjà superbe.

Panorama vers le lac d’Arlet avec en toile de fond le pic du midi d’Ossau (2884m).

.

Panorama depuis le Col (Visaurin 2669m et Castillo de Acher 2390m)

.

Magnifique vue sur le Castillo de Acher 2390m (Espagne).

.

L’ascension du pic d’Aillary depuis le col d’Arlet, peu paraître un peu chaud pour les néophytes.

je vous rassure, il n’y a aucune difficulté, vous pouvez monter tout droit ou comme moi le contourner légèrement par la gauche, mais le plus simple est de monter tout droit (des cairns sont là pour vous indiquer la direction).

.

Sommet du Pic d’Aillary 2215m.

Camera-Panorama-Automatique

J’ai mis 3h depuis le départ, pauses comprises (compter 3h30)

.

Panorama vers le Nord-Ouest en direction du pic d’Anie.

.

Vue sur le lac d’Arlet et le pic du même nom à droite.

.

Sommet du pic d’Arlet que l’on peu faire également depuis le lac,

le panorama est presque identique, mais  moins intéressant que celui-ci.

.

Le refuge et lac d’Arlet (230m plus bas).

.

Le pic d’Aspe 2645m.

.

La belle vallée verdoyante (Aguas Tuetas)

avec la chaîne espagnole du pic d’Aspe 2645m au Visaurin 2669m.

.

Le Visaurin 2669m.

.

Castillo de Acher (2390m).

.

Vue plongeante sur la vallée.

.

Une série de photos sur les vautours.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le Vautour percnoptère est un oiseau silencieux et énigmatique.

Le vautour percnoptère est un petit vautour dont les couleurs dominantes sont le noir et le blanc à l’âge adulte. Ses ailes sont blanches sauf l’extrémité noire. Queue blanche en forme de coin. La face et la gorge sont nues, couvertes de peau jaune. Plumes de la nuque hérissées, jaunâtres. Les deux sexes sont semblables. Les jeunes ont un plumage brun foncé sauf le croupion crème. Bec jaunâtre, pattes rose pâle.

Le vautour percnoptère est un oiseau silencieux et énigmatique. Il effectue sur les vaches un immense travail de déparasitage, extrayant une grande quantité de tiques des orifices Vautour percnoptère naturels. Ils ingèrent aussi les matières fécales qui adhèrent à la peau du bétail, et consomme les excréments dispersés sur les pâturages. Sur un cadavre, ils laisseront les corvidés consommer les parties tendres avant de les éjecter, pour ensuite ouvrir le ventre de l’animal et en consommer les viscères. Le vautour percnoptère est fondamentalement migrateur. Dès la fin de la nidification, il retourne vers l’Afrique, au sud du Sahara. Le vautour percnoptère a une parade nuptiale spectaculaire. Les vols nuptiaux comprennent des plongeons et des piqués, les oiseaux se retournant sur le dos en présentant leurs serres en vol.

Ce n’est pas exclusivement un charognard. Certes, il se nourrit principalement de cadavres et de déchets mais il complète son alimentation par des insectes, des petits reptiles, des grenouilles, des jeunes oiseaux, des oeufs et des fruits très mûrs voire pourrissants. Il sait faire preuve d’ingéniosité : en Afrique Orientale, il casse des oeufs d’autruche en projetant des pierres qu’il a coincées entre ses mandibules.

Zoom sur le pic du midi d’Ossau 2884m.

.

Le pic et la grande aiguille d’Ansabère.

La grande Aiguille à droite 2377m haut lieu de l’escalade dans les Pyrénées, elle n’est accessible que par des voies d’escalade difficiles, le Pic 2360m qui lui est accessible par les randonneurs et juste derrière (10m),  mais séparé par une brèche profonde.

.

Panorama vers le pic d’Ansabère (2360m), la table des trois Rois (2421m) et le pic d’Anie (2504m).

.

Magnifique vue sur le Castillo de Acher (2360m) depuis le sommet.

.

Peña de Aguerri 2446m.

.

Pic Rouge (2177m).

.

.

Vue sur le sommet du pic d’Aillary 2215m.

.

.

.

Panorama en direction de l’Ossau.

.

Vallée Braca de Lizère qui rejoint le col de Lagréou pour les randonneurs qui effectuent le circuit.

.

Après être resté 1h au sommet, retour par le même chemin.

.

.

.

Descendre tout droit en suivant les cairns.

.

.

Tout en descendant, vue splendide sur le castillo de Acher.

.

Il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’au col d’Arlet, plonger 100m avant le col vers le refuge.

.

.

Du refuge, le pic d’Arlet (2207m) n’est qu’à 35mn au Sud-Est.

J’avais prévu d’enchaîner ce sommet au programme de la journée, mais avec la fatigue (n’ayant plus fait de randonnée depuis 1 mois) ce sera une belle occasion de revenir dans le secteur.

.

Plonger vers la grande cuvette pastorale où les brebis, chevaux, vaches et ânes nous attentent !

.

.

Y’a quelqu’un en travers du sentier qui m’attend !

.

Bonjour Monsieur l’âne, puis-je passer !

.

Un troupeau de chevaux.

.

.

.

.

.

.

Après avoir laissé la cabane de Gourgue Sec à ma droite (1840m), suivre le sentier vers le Nord-Est.

.

Traverser le ruisseau pour passer rive droite.

.

La belle cascade

.

.

.

Suivre le sentier en direction du pic du Baralet 2052m.

.

Il ne reste plus qu’à descendre le wallon de Baralet.

.

.

.

Retour maison Lamourane.

.

Très belle randonnée.

Panorama somptueux au sommet, très joli lac avec ses beaux reflets du refuge et du pic d’Aillary, des couleurs rougeâtres et un beau vert verdoyant, voilà ce que peut nous offrir cette belle randonnée sans difficulté.

.

La vidéo de la randonnée par André (F5ukl)

[vimeo]http://www.vimeo.com/12910996[/vimeo]

Retour-Haut-de-Page

Topo-Arlet Topo-Aillary

Topo-1986m Topo-2215m

About The Author

8 Comments

  1. Olivier g

    Bonjour,
    Nous allons faire cette randonnée ce week-end avec mon frère. Ya t’il des difficultés particulieres en cette saison ?
    Ya t’il moyen de se chauffer dans la partie hiver du refuge ?

  2. Pierre THOMAZO

    Randonnée faîte avec une amie début août avec un magnifique ciel bleu et une chaleur tout à fait supportable. La vue en haut du Pic Aillary est vraiment belle avec le Castillo de Acher à proximité.
    Aux alentours du lac, vaches, moutons, chevaux ainsi que quelques ânes trés affectueux venant solliciter caresses (intéressées ! ) pour quémander quelques bout de pain de notre pique nique.
    De plus, première fois que je vois des cochons en altitude profitant de zones marécageuses.
    Idéal comme rando si vous avez des enfants qui marchent bien.

  3. michel sol

    Bonjour à tous
    Je recommande fortement le circuit par le Col de lagréou à l’aller. La montée au soleil levant dans les fougères y est très douce. On trouve facilement le départ en remontant la route depuis la maison Lamourane 5 minutes vers la gauche. Le sentier après le col est suffisamment marqué. Ne pas chercher à rejoindre la crête car il faudra descendre pour joindre la cabane d’Hortassy. Ensuite le chemin est évident. Très belles journées et randonnées à tous !

  4. Pasota (bernard)

    Salut Mariano
    Hier lundi,j’ai marché sur tes traces et dégusté en plein air le panorama déjà observé sur ton site,à la descente au col j’ai eu droit en prime au sourire magnifique d’une jeune bergère,que du bonheur.Après ce fut pénible (les cors aux pieds).
    Merci de toutes les manières.

  5. Jean de Marciac(32)

    Mariano,comme pour beaucoup d’autres ton site m’est d’une aide précieuse pour préparer mes balades, alors un grand merci !
    Pour ceux qui auraient envie de suivre la crête frontière jusqu’au col de la Guarde ou à celui de Pau, mes impressions d’hier:
    À toute crête après le pic Rouge devient nettement dangereux même en s’écartant 10m à droite ou à gauche, à cause du schiste rouge très dégradé, vraiment pourri. Pas de gros blocs comme à l’Ardiden, mais une vraie « daube »! Et très pentue autant au N qu’au S.
    Mes amies ont plus sagement descendu à droite (au NNE, 2150m) une pente herbeuse avec qqs micro-terraces caillouteuses donc sans risque de glissade,et rejoint le col de Saoubathou. Sans descendre si bas elles auraient pu rejoindre très vite la crête herbeuse en suivant les sentes des brebis au pied des falaises rouges. De là, la crête est tte arrondie, herbeuse avec bcp de myrtillers et qqs fruits, jusqu’au col de Burcq (2063). La grimpette au Pic de Burcq (2105) est récompensée par le panorama !Au sommet: cairn et bouses, c’est dire si ce n’est pas dangereux !!
    Voilà: ce que je veux faire passer: après le Pic Rouge, vers le Nord-Ouest, c’est peut-être idiot de s’y lancer…ça n’apporte rien au niveau vue, ni sport,juste un peu de trouille! Contournez!
    Vues sur les cabanes de Lapassa et d’Hortassy, où des bergers et des bergères jeunes, parfois très jeunes, et quelques aînés, profitent des montagnes d’une façon différente des randonneurs, mais en toute conscience de sa formidable beauté, et de sa dureté aussi. Idem à Banasse et beaucoup d’autres endroits de la vallée d’Aspe. La plus « sauvage », mais aussi la plus « habitée », la plus humaine !
    Et là, il y a « du lard et du cochon » …!!! 😉

    Mariano, merci encore !

  6. Gigault Yves

    Bonjour Mariano,
    Comme prévu, nous avons fait mon épouse et moi-même, la randonnée jusqu’au Pic d’Aillary en partant du petit parking. Il y avait déjà 4 voitures à 9 h 30, il faut dire que nous partons de Dax… Très belle randonnée pas trop difficile mais longue. Nous sommes montés à 2100 m jusqu’àprès le Col d’Arlet car mon épouse craignait de ne pouvoir redescendre du Pic. La descente est son point faible. Ce n’est pas grave, le paysage est grandiose du côté espagnol. Des couleurs magnifiques sous un ciel bleu limpide. J’ai pratiquement les même photos que sur ton site. Il y avait du monde au refuge mais pas trop. Des enfants se baignaient dans le lac. Des espagnols en nombre qui venaient depuis le parking d’ Espelunguère, rando plus courte. Encore merci pour ces bonnes idées de rando. La prochaine au Lac Montagnon ou au Pic du Midi. Bien cordialement.
    PS: les fromages de la bergerie PACHEU sont excellents et pas très chers, la bergère est très sympathique ; il faut passer la commande le matin en montant car l’aprés-midi elle est avec son troupeau de brebis.

  7. F5UKL

    Bonsoir Mariano
    Merci pour ces belles photos du parcours. Que de bon souvenirs.
    Bien cordialement
    André

  8. lou64

    superbe !
    j’ai fait le pic d’aillary il y a quelques années en suivant un parcours différent, débutant par le parking d’espelunguere.
    la vue au col d’arlet sur le visaurin et castillo, est grandiose ! ce melange de roche rose à l’aillary, j’adore !
    le lac d’arlet et son petit refuge adorable vaut le détour.
    merci Mariano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Feu d’artifices de couleurs !

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail