Select Page

Randonnée Pic d’Estom Soubiran 2829m

Randonnée Pic d’Estom Soubiran 2829m
  • Hautes-Pyrénées – Déniv: +450m-11km-3h00 (Marcheur jusqu’au Lac)
  • Niveau: Randonneur pour le Pic – déniv: +1600m – 24,5km – 9h00
  • Date: le 16.10.2009
  • Départ: depuis la Fruitière 1371m

Le sentier du lac d’Estom remonte la très verdoyante vallée du Lutour: bosquets de pins, clairières à rhododendrons et torrent fougueux se partagent l’espace, pour le plaisir des yeux. Pour le reste du parcours, lacs, col et pic d’Estom Soubiran, un dur labeur vous attend (compter 5h pour le col et +30mn pour le pic), mais vous serez récompensés par une vue royale sur le glacier d’Ossoue depuis le col des Gentianes et un panorama grandiose au sommet du pic d’Estom Soubiran.

.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune pour le lac d’Estom (Niveau: Marcheur) 450m de dénivelé pour 11km en 3h aller/retour), mais la suite demande du beau temps et le déneigement de l’itinéraire. Randonnée longue (partir tôt ou dormir au refuge)

Pour le pic: attention de bien prendre le bon versant (voir les commentaires ci-dessous).

.

Parking de la Frutière (1371m), passez sur le pont et avancez sur le large chemin qui s’enfonce dans

la longue vallée du Lutour. Je suis parti très tôt car la randonnée est longue (frontale pendant 30mn).

.

Le chemin même dans la pénombre est évident juqu’au lac d’Estom. L’itinéraire traverse

quelques pelouses, puis retrouve les bosquets de pins dans cette belle forêt.

.

Le jour se lève et les premiers rayons de soleil illuminent le sommet du pic Labas (2946m).

La pente s’accentue bientôt et le sentier fait appel à de confortables lacets pour gravir un ressaut.

.

La sortie de la forêt annonce la proximité du lac d’Estom.

.

1h30 Hôtellerie et lac d’Estom (1804m).

Refuge de 30 places, repas, gardé de début juin à fin septembre.

.

Merveilleux site naturel, les Marcheurs reviendront par le même chemin.

Depuis le début du lac, un sentier s’élève vers l’Ouest (à droite du lac) puis le Sud-Ouest, très au-dessus du lac.

.

Une longue traversée ascendante vers le Sud-Ouest.

On peut apercevoir depuis le chemin le tracé qui mène au premier lac de Labas.

.

2h30, intersection de sentiers (2110m). Laissez à droite le sentier du col d’Arraillé (panneau)

et continuez en face, légèrement à gauche en suivant les cairns.

.

Le sentier monte sur l’autre versant en décrivant des lacets.

Pic d’Ardiden 2988m (pic du milieu).

.

Passez un collet à la base d’une arrête rocheuse massive, puis le sentier perd quelques mètres

avant d’entamer une traversée horizontale sur le versant Nord du pic de Labas

(Qand la neige dissimule le sentier, cet itinéraire est dangereux).

.

Belle vue sur le lac d’Estom et la vallée de Lutour, à gauche le sentier qui monte du lac à la bifurcation.

A2210m, le sentier se poursuit rive droite, vers le Sud-Est après avoir traversé le torrent d’Estom.

.

3h10 depuis la Fruitière, Lac de Labas (2281m).

Le pic d’Estom Soubiran (2829m) est droit devant.

.

Le sentier continue à prendre de la hauteur au Sud-Est en laissant le plan d’eau en contrebas à droite.

.

Lac des Oulettes (2360m), 10mn seulement depuis le lac de Labas.

.

Très beau lac qui vous accueil dans la haute vallée d’Estom Soubiran.

.

Vue derrière moi en contrebas sur le lac de Labas.

.

Continuez à évoluer vers le Sud-Est.

Remontez une croupe en « montagnes russes » et effectuez une belle traversée vers le lac Couy.

.

3h30 Lac Couy (2445m).

.

Magnifiques reflets sur le lac Couy des sommets avoisinants.

.

Traversez de belles dalles rocheuses, puis la trace cairnée se glisse au Sud dans une combe caillouteuse.

.

Après une grimpette dans les cailloux, un passage sur rochers (facile) vous conduit au . . . . .

.

Lac Glacé (2571m), 4h00 depuis le parking de la Fruitière.

.

Lac situé dans un vaste cirque minéral où la neige tarde à disparaître.

.

Grimpez dans les strates rocheuses à droite du déversoir et suivre les cairns,

dans un premier temps vers le Nord-Ouest, pour passer au-dessus de l’île du lac.

.

Gravir un nouveau ressaut en tirant sur votre droite, à la hauteur du laquet vers 2630m,

(vue sur le pic d’Estom Soubiran), reprenez une progression au Sud-Ouest, dans la pierraille.

.

Pour les randonneurs qui ne font que le pic. S’élever vers l’Ouest en direction du pic en le contournant

légèrement par la droite, et non comme moi, par la gauche (voir les commentaires plus loin).

.

Petit lac du col (2650m).

.

Passez ainsi au-dessus du petit lac du col, puis c’est par une ultime

traversée ascendante que l’on atteint le col.

.

Vue sur le petit lac depuis la sente menant au col.

.

Le col n’est plus très loin, j’attends avec impatience le moment où va se dévoiler le massif du Vignemale.

.

Col des Gentiannes (2729m), 4h40 depuis la Frutière. Vue fantastique sur le massif du Vignemale.

.

Le glacier d’Ossoue, est le seul glacier complet de toute les Pyrénées. C’est le seul qui développe une langue glaciaire de plus d’un kilomètre, au mois de juin et juillet, on le traverse comme un vulgaire névé, mais la chaleur aidant les choses changent, comme vous pouvez le constater sur la photo (uniquement de la glace), d’ailleurs je n’ai vu personne au sommet de la pique longue.

.

Refuge de Baysselance (2651m), moderne et confortable, qui a gardé le charme de l’ancien bâtiment.

.

Depuis le col, il est possible également de rejoindre au Sud la brèche de Pouey Mourou (2777m).

Pour le pic d’Estom Soubiran, revenir par le même chemin depuis le col.

.

Le petit lac du col et le lac glacé en contrebas.

.

Redescendre jusqu’au abords du petit lac du col.

.

Du petit lac du col (2650m), il suffit de monter à l’Ouest pendant vingt minutes vers ce sommet bien distinct dont la face Est est un peu pentue mais sans difficulté: serpenter en utilisant les petites marches terreuse tout en se méfiant des chutes de pierres et des portions herbeuses glissantes. Ne faite pas comme moi: je suis monté légèrement à gauche en revenant du col, et arrivé au ressaut, et n’ayant pas assez de recul pour visualiser le sommet, j’ai fait le mauvais choix en partant vers la gauche..

.

Jusque là, pas de problème, si ce n’est une cheminée à gravir sans trop de difficulté.

.

Arrivé au niveau de la crête, les choses se compliquent !,

mais, je me dis qu’arrivé en haut, je redescendrai par l’autre versant. j’utilise bien évidemment

les mains pour me hisser de quelques dizaine de mètres plus haut.

.

Rocher pourri et instable où il faut faire attention de bien choisir ses prises, avec 2 passages un peu délicats.

Tout en mémorisant la montée, je continu ma progession.

.

Altitude 2821m, 5h15 depuis la Fruitière.

Bloqué à quelques mètres du sommet du pic d’Estom Soubiaran (2829m). L’accès au sommet est impossible ! Déçu, mais je me console en me disant que le panorama est pratiquement identique à celui du pic, mis à part peux-être la vue plongeante sur les lacs. N’ayant pas beaucoup de place, je me cale bien pour faire quand même un 360°.

Voir le Panorama à 360°

Camera-Panorama-Automatique

.

3 Photos extraites du Panorama à 360°

Panorama-Estom-Soubiran-Photo-N-1

.

Panorama-Estom-Soubiran-Photo-N-2

.

Panorama-Estom-Soubiran-Photo-N-3

.

Panorama vers l’Est.

Sommets de G à D: Malh Arrouy 2965m – Soum d’Aspé 2968m – Pic Sud d’Aspé 2924m

et le lac du petit col et lac Glacé en contrebas.

.

La magnifique vue sur le glacier d’Ossoue et la pique longue 3298m, plus haut sommet

des Pyrénées françaises. Lac des Gentiannes en bas à gauche (2642m).

.

Du Vignemale (3248m) au pic de Labas (2946m).

.

Vue plongeante sur le lac de Labas 2281m partiellement masqué par le pic d’Estom Soubiran.

.

Le pic de Labas 2946m.

.

Le lac Glacé 2565m et le lac du col 2650m.

.

Le cirque de Gavarnie.

.

Que des grands sommets !

.

La Tour (3009m), le Casque (3006m), la Brèche de Roland (2807m), doigt de la fausse brèche (2944m)

et le sommet du Taillon (3144m).

.

La pique longue 3248m.

Personne au sommet, c’est rare,

.

mais pas étonnant lorsqu’on voit l’état du glacier.

.

Il faut redescendre, comme je comptai redescendre par l’autre versant, heureusement que j’ai bien mémorisé la montée sans trop prendre de risques. L’accident que j’ai eu il y’a deux ans au pic du palas m’a quand même appris: à bien mémoriser la montée, penser à la descente (qui est toujours plus difficile que la montée) et rester calme en toutes circonstances.

.

Après la descente depuis la crête sans problème,

je descends la cheminée en restant près de la roche pour éviter la gilssade.

.

Retour au petit lac du col 2650m.

.

A partir de là, retour par le même chemin.

.

Vue sur le lac Glacé.

.

Laquets devant le pic de Pébignan 2895m.

.

Vue derrière moi sur le pic d’Estom Soubiran et le Vignemale. On voit bien içi,

qu’il est plus facile et sans danger de monter au sommet du pic d’Estom Soubiran par la droite.

.

.

.

.

Lac Couy (2445m).

.

.

.

Lac des Oulettes d’Estom Soubiran 2360m

.

.

Lac de Labas 2281m.

.

.

.

.

.

.

Le lac d’estom est en vu, mais pour rejoindre la Fruitière, il faudra compter encore 2h30 de marche.

.

On retrouve le sentier du matin avec la bifurcation (2110m).

On voit bien la sente qui monte en zigzag vers le col d’Arraillé.

.

.

.

Lac d’Estom (1804m).

.

Refuge de 30 places (1804m).

.

Lac d’Estom (1804m).

.

A partir d’ici les torrents se partagent l’espace.

.

.

Gave de Lutour.

.

Une petite vue en arrière sur le refuge.

.

Une autre cascade.

.

Et encore une de plus.

.

On retrouve les bosquets de pins du matin.

.

Pour changer, une autre cascade.

.

.

.

Le parking de la Fruitière avec en toile de fond: le Cabaliros 2334m.

.

1371m, retour au parking de la Fruitière (4h30 depuis le sommet).

Magnifique randonnée, mais très longue, 9h de marche sans les pauses (10h au total), je n’ai vraiment pas eu le temps d’apprécier toutes ces merveilles de la nature, Heureusement que j’ai pris un maximun de photos, pour le plaisir de les revoir et mieu les apprécier et en même temps, vous les faire partager.

Retour-Haut-de-Page

 

Topo-Estom Topo-Soubiran

Topo-2829m Topo-1804m

About The Author

10 Comments

  1. mike

    Merci pour ce topo et les magnifiques fotos.
    Il faut constater et admettre que quelques mots sont des Le Guide Rando de Bruno Valcke Cauterets / Val d’Azun. merci!

  2. Jean-JACQUES

    Départ du barrage d’Ossoue ce matin . Montée au lac et au col des Gentianes ( encore beaucoup de neige mais portante car ramollie par le soleil ) . C’est à ce moment que j’ai pu apprécier vos conseils pour atteindre le sommet du pic d’Estom Soubiran ( en remontant les pentes herbeuses au dessus du petit lac du col , et en contournant le pic par la droite ). Vue magnifique sur le chapelet de lacs ! Merci encore ! Et peut-être à bientôt au Sècres …

  3. Souvigny Jean-Paul

    Du col des Gentianes, descendre un peu (-100 m environ) vers le lac des Gentianes permet des photos avec l’image du Vignemale en miroir si l’eau du lac est « plate » dans le créneau horaire…

  4. Souvigny Jean-Paul

    Superbe randonnée lacustre qui à son sommet nous permet de voir en même temps Vignemale+glacier en gros plan et les murailles de Gavarnie avec la brèche bien visible entre autres.

  5. Clement Marcel

    J’ai réalisé cette sortie il y deux semaines et comme toi je suis resté coincé à 30m du sommet. Je n’avais pas lu le topo avant de partir, du coup je suis monté par la crête qui part de la brèche d estom soubiran. Je suis arrivé sur l antecime du sommet mais une arrête très aérienne les separaient. J’ai essayé de contourner pour abandonner car j’appréhendais la descente.

  6. Boutin

    Une ballade longue que je fais chaque année tellement la vue sur le Vignemale est belle. Merci à Montcalm de nous avoir indiqué l’existence du reflet du Vignemale dans le lac des Gentianes. Je ne savais pas. Cela me changera du reflet de l’Ossau dans le lac d’Ayous !

  7. montcalm

    Bonjour Mariano ,
    Merci pour ce topo ; je le reverrai avant d’y aller l’été prochain .
    Tu n’as pas pu faire la fameuse photo du Vignemale qui se reflète dans le lac des Gentianes ?
    C’est presque pour faire cette photo que je souhaite monter au lac des Gentianes !
    De là , je compte remonter sur Baycelance
    Encore merci !

  8. DUCELLIER

    Bravo pour cette description qui est tout à fait fidèles et ces photos splendides.
    La ballade peut être réduite en montant la veille pour dormir au refuge du lac d’Estom, ou en bivouaquant dans la cabane de berger qui est juste à côté, mais très rustique !
    J’ai fait deux fois le parcours avec un plaisir intact, mais en basculant après le col des gentianes pour rejoindre le refuge de Baysselance.Si on a pas la caisse c’est très dur et le lendemain on est à ramasser à la cuillère.
    Mieux vaut redescendre par là où on est monté comme indiqué dans ce descriptif.

  9. hauw

    ballade faite hier effectivement tres longue mais lacs et decords magnifique merci pour le topo bonne continuation

  10. BLAISE

    Le 20 juillet,j’ai effectué cette randonnée.Les lacs glacé et sous le col étaient entièrement gelés.Sans topo j’ai voulu faire le pic d’estom soubiran depuis le col et je suis resté bloqué comme vous à 30 mètres du sommet.
    je regrette de ne pas avoir consulté auparavant votre site qui est remarquable et agrémenté de magnifiques photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Paysages du Luchonnais

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 6 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail