Select Page

Randonnée Pics Lavigne 2018m, Chérue 2195m et Saoubiste 2261m

Randonnée Pics Lavigne 2018m, Chérue 2195m et Saoubiste 2261m
  • Vallée d’Ossau – Déniv: +1200m – 6h15 – 13,5 km
  • Niveau: Randonneur – (Montagnard pour le pic Lavigne)
  • Date: 29.06.2008 – Départ:   Lac de Bious-Artigues (1422m)

Entre le lac de Fabrèges et le pic du midi d’Ossau, la crête Lavigne-Chérue, facile, peu connue et peu fréquentée, offre des vues splendides tous azimuts. Les randonneurs expérimentés pourront s’offrir en prime le Pic Lavigne (2018m) au Nord et le Pic Saoubiste (2261m) au Sud afin de revenir par le col de Suzon.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune pour le circuit de base, le pic Lavigne demande un peu d’expérience et d’attention sans être véritablement difficile.

Accès voiture: 500m en amont de Gabas, quitter la D934 pour suivre au Sud-Ouest la D231 sur 4km. Se garer au petit parking du lac de Bious-Artigues (1422m), avant 8h, après, il faudra se garer en bas (1300m) faute de place.

.

500m en amont de Gabas, quitter la D934 pour suivre au Sud-Ouest la D231 sur 4km. Se garer au petit parking du lac de Bious-Artigues (1422m), avant 8h, après, il faudra se garer en bas (1300m) faute de place.

Départ parking de Bious-Artigues 1422m

.

L’itinéraire du col de Suzon et de Pombie commence par un large chemin montant en forêt.

.

Col Long de Magnabaigt (1660m), on peut voir la pointe du pic Lavigne. traverser cette longue clairière, puis suivre le chemin à droite.

.

Bifurcation (1680m), quitter l’itinéraire du col de Suzon et prendre le sentier de gauche.

.

Cabane de Magnabaigt (1690m), de cet abri pastoral, monter dans l’herbe vers la gauche, pour rejoindre et suivre à 1710m un sentier s’élevant vers le Nord-N-E.

.

Plus au moins bien marqué, le sentier passe un creux de vallon 1750m

et poursuit son ascension vers le Nord.

.

Derrière moi, le soleil se lève sur le Pic du midi d’Ossau 2884m.
On peut distinguer en bas de la photo: la cabane de Magnabaigt.

.

Petit col (1810m), s’élever d’abord sur la croupe au Sud-Est, pendant cinq minutes.

.

Puis (à 1845m) virer à gauche (Nord-Est) en suivant une sente,
pour rejoindre le col de Lavigne (1909m), le pic Lavigne est devant-vous.

.

Tracé de la montée au pic Lavigne (pour Montagnard).

.

Depuis le col Lavigne (1909m). S’élever plein Nord sur une crête herbeuse. A 1940m, franchir la crête qui devient un peu dentelée et monter sur l’autre versant en laissant à gauche une brèche, véritable fenêtre offrant une vue plongeante intéressante.

.

Vue plongeante depuis la brèche, il n’est pas possible de monter au pic par cette voie, Si par hasard, vous monter pour prendre une photo, soyez vigilant pour redescendre et reprendre le bon chemin (la pente est abrupte).

.

Passer sur l’autre versant par cette petite brèche.

.

L’ascension se termine par une petite escalade facile sur des rochers (quartz blanc).
Il faut chercher un peu la première prise en prenant son temps.

.

Vue des 2 pics restants à faire, de gauche à droite; Chérue et Saoubiste avec Le beau J-Pierre à sa droite.

camera-panorama

.

Lac de Bious-Artigues 1422m, point de départ de la randonnée.

.

Un nombre impressionnant d’Isards sur la crête.

.

Vue sur les pics des Moines, Casterau et le pic d’Aspe qui dévoile juste son sommet.

.

Mer de nuages sur la vallée d’Ossau avec à droite le pic de Cézy (2209m).

.

Redescendre par le même chemin, pour la petite cheminée, descendre en marche arrière
pour que le sac à dos ne vous gène pas à la descente.

.

Le chemin est toujours plus visible en descendant.

.

Col Lavigne (1909m) perdre quelques mètres au Sud-Est pour contourner par la gauche (Est)
une éminence de 1945m.

.

Vue côté Col long de Magnabaigt et le lac de Bious-Artigues.

.

Un Isard surpris et curieux m’observe.

.

On retrouve la crête Lavigne-Chérue à 1925m: la remonter,
sans difficulté, assez près du fil, vers le Sud-S-E.

.

Le pic Chérue n’est plus loin.

.

Les isards sont actuellement touchés par un virus, il deviennent aveugles. Je me suis arrêté à 2m de cet izard visiblement aveugle, je l’ai regardé par la suite descendre sur des pentes abruptes, heurtant parfois un rocher. Un spectacle désolant, déplacé même, dans un cadre aussi grandiose.

.

Sommet du pic de Chérue 2195m.

camera-panorama

.

Vue côté Espagnole; Anayet, Pala de IP avec en premier plan: le pic Saoubiste.

.

Le pic Saoubiste 2261m, dernier pic à faire de cette randonnée.

.

Un vautour a repéré un cadavre.

.

Les vautours s’acharnent sur un cadavre d’isard
(peux-être l’isard que j’ai rencontré juste un peu avant).

.

Descendre en direction du col de Magnabaigt (2072m). Gravir la crête au sud pour atteindre en quinze minutes un sommet de 2174m. Suivre au Sud la crête un peu aérienne et demandant de l’attention (pas de difficulté technique mais roche douteuse).

.

Vous pouvez contourner la crête par la droite (voir le chemin ci-dessous).

.

En fait le chemin est en contebas de la crête.

.

Col de Saoubiste (2145m), reprendre l’ascension vers le Sud.

.

Une fois au pied des falaises (2215m), passer flanc gauche et grimper avec attention
une sente herbeuse raide dominant un petit à-pic.

.

Pic Saoubiste (2261m) présentant deux pointes d’altitudes voisines.

camera-panorama

.

Etonnant,

malgré la neige sur le rein de pombie, des personnes gravissent le pic du midi d’Ossau.

.

Le refuge et le lac de Pombie.

.

Encore un Vautour.

.

Après avoir resté plus d’une heure au sommet, pour observer les personnes descendant les cheminées de l’Ossau. Retour par l’Ouest, attention la pente est raide, soyez vigilant sur les premiers mètres pour joindre le col de Suzon (2127m).

.

Col de Suzon (2127m), on retrouve l’itinéraire du tour de l’Ossau.

.

Un choucas dans toute sa splendeur.

.

Direction col long de Magnabaigt.

.

Cabane de Magnabaigt en bas de la photo.

.

Le pic Lavigne de ce matin,
sur ce plan, il paraît bien difficile de le gravir.

.

Entrée du bois 1660m (col long de Magnabaigt).

.

Retour au lac de Bious-Artigues. Randonnée magnifique, avec au programme: 3 pics dont deux réservés au randonneurs expérimentés. Des paysages magnifiques avec sa flore et sa faune.

Retour-Haut-de-Page

Topo-Lavigne Topo-Chérue Topo-Saoubiste

Topo-2018m Topo-2195m Topo-2261m

About The Author

7 Comments

  1. LAURE

    Faits ce jour. Et je confirme : magnifique boucle sauvage (même en plein mois d’août) et beaucoup d’isards, vue superbe et balcon sur l’Ossau inimitable. Topo extra comme toujours avec super Mariano. Mais en effet très paumatoire et casse-figure entre Chérue et Saoubiste par les crêtes. Comme indiqué ici, la roche est friable, et pas ou peu de trace. Le reste: impeccable et j’ai adoré le Lavigne, à refaire!

  2. Pierre

    Rando faite ce 1er novembre par un temps magnifique. Itinéraire assez facile à trouver. Attention le passage sur les crêtes rocheuses est très délicat car passage difficile à trouver et la roche remplie de petit cailloux empêche d’avoir une bonne prise.
    Paysage magnifique.
    Pas trop de monde. Itinéraire à privilégier en demi-saison car ça doit cogner les jours de fortes chaleurs.

  3. Joëlle et Jean Michel

    Nous avons fait la boucle cette semaine ! Beau temps, superbe randonnée, beaucoup d’isards ! Par contre pour franchir la partie de la crête où la roche est douteuse, nous avons suivi vos conseils et emprunté le sentier à droite en contrebas (pas simple non plus). Petite anecdote,en haut du Saoubiste, nous nous sommes trompés de sommet et gravi celui de droite au lieu de celui de gauche ! ! !
    Encore merci pour vos topos!
    Amitiés
    Joëlle et Jean Michel

  4. René

    après le pic Lavigne et Chérue nous n’avons pas eu le courage de faire Saoubiste… sommes redescendu dans le vallon ndepuis le col de Chérue

  5. Sébastien Gianoli

    Belle photo du pic lavigne, ci dessus, qui semble effectivement inaccessible de cet angle. On dirait un peu le pic de la Tenèbre au dessus du lac d’Isabe.

  6. Roger N.

    Ce dimanche 3 octobre, les violentes rafales de vent sur ces crêtes ont conduit de nombreux randonneurs à rebrousser chemin; même le pic Chérue n’ était pas facile d’ accès ! Seule consolation, les isards s’étaient réfugiés dans le val de Magnabaigt où ils étaient faciles à observer.

  7. Lili

    superbes photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Paysages du Luchonnais

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail