Select Page

Raquettes Pic Sanctus 2482m

Raquettes Pic Sanctus 2482m
  • Vallée d’Ossau – Déniv: +1100m – 7h00
  • Date: 19.03.2009 –  Niveau: Randonneur
  • Départ:   Station de Gourette (1346m)

Sortie hivernale au pic Sanctus (2482m) depuis la station de Gourette.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Equipement: raquettes à neige, crampons et piolet (Attention: Secteur avalancheux, ne pas faire si le risque est élevé)

Vérifier avant de partir:  le temps, les hauteurs de neige et l’indice du Risque d’Avalanche.

.

Avec des températures avoisinants les 22° à 24° dans la plaine, partir le matin de bonne heure (6h50) est une bonne alternative pour ne pas rentrer trop tad et avoir de la soupe au retour. Départ petit parking (chalet ASPTT Pau), mais je vous conseil de partir depuis la station (200m plus bas) et ainsi éviter la montée du bois qui est un peu galère et surtout pour les personnes en skirando.

Randonnée faite en solo.

.

Suivre vers le Sud-Est un sentier qui laisse un tennis à gauche. A 1450m, une passerelle métallique conduit rive gauche où le sentier s’élève vers le Sud, d’abord dans le bois de saxe.

.

Ce n’est pas un montage.

.

A la sortie du bois, traverser une piste, puis continuer en corniche au-dessus du plaa de Batch (1573m).

Le soleil illumine le pic de Ger 2613m.

.

1600m, on peut voir le tracé à partir de la cabane jusqu’au pied du massif des Bécottes.

.

1690m, Ancienne cabane de Coste de Goua et nouvel abri pastoral. Normalement la sente en été est bien visible, elle commence à monter vers la gauche de la cabane et monte en lacets, mais les pentes sont raides et il y’a des coulées de neige, je choisis donc de monter tout droit, là ou la neige est par endroits absente.

.

Vue sur la Pène de Médaa 2488m; quelques heures plus tard, deux hommes qui s’entraînaient sur le pène Medaa quand un bloc de glace s’est détaché et a provoqué une mini-avalanche, entraînant une coulée de neige. La corde des deux pyrénéistes s’est sectionnée par la chute des éléments. Passée la secousse, les deux pompiers sont restés accrochés à la paroi. Indemnes, ils décident toutefois d’alerter les secours. Ils craignent en effet qu’un autre pyrénéiste se trouve sous la coulée.

.

Il faut-être très vigilant avec le risque d’avalanche élevé aujourd’hui.

.

La neige est cartonnée, donc pas de risque de coulée de neige, par contre il faudra faire attention au retour.

.

Vue sur la vallée.

.

L’Arre-Sourin 2614m à gauche et la Pène de Médaa 2488m à droite.

.

2127m petit replat, deux choix s’offrent à vous: soit prendre à gauche et suivre le vallon en passant par les lacs de Louesque, ou soit faire comme moi, prendre à droite et suivre les traces des skieurs vers les Bécottes (2456m), (attention les pentes sont beaucoup plus raides de ce côté).

.

Pic des Bécottes 2456m.

.

La station de Gourette en bas et le Mailh Massibé 1973m complètement à gauche.

.

La traversée de ce passage tout en dévers malgré que la neige soit de bonne qualitée est délicate.

C’est beaucoup plus facile en skirando (les raquettes en dévers sur des pentes raides c’est pas le top).

.

La station de Gourettes1346m.

Deux randonneurs en ski me suivent à distance depuis la cabane.

.

2300m, fin de la traversée en dévers.

.

Petit replat vers 2310m avec une belle vue sur la plaine et ce beau ciel bleu.

.

Magnifique vue sur le pic Sanctus 2482m. Deux possibilités de le gravir: par le col de Louesque tout droit en direction du Sud-Est et monter la crête par la gauche, ou comme moi, monter vers le Sud-Ouest pour le gravir par la droite.

.

Le col de Louesque 2411m.

.

Monter en direction du petit collet au bas de la crête du Sanctus.

.

En montant, vue derrière moi sur Latte-de-Bazen 2472m au centre de la photo.

.

Le sommet n’est plus très loin.

.

Petit collet 2434m.

De G à D: l’Arre-Sourins 2614m, le pic de Ger 2613 et la Pène-Médaa 2488m.

.

Il ne reste plus qu’à monter la crête finale.

.

Plus en avance du sommet, plus la neige se transforme en glace.

.

Mais sur la partie de gauche, la neige cartonnée n’est pas trop verglacée.

Pas besoin de sortir les crampons, la montée avec les raquettes se fait sans problème.

.

Vue derrière moi, sur la montée faite depuis le petit collet.

.

Pic Sanctus (2482m) 3h20 de montée, 1100m de dénivelé (5,5km).

Panorama splendide à 360° depuis le sommet:

camera-panorama

.

.

Vue sur la montée depuis le replat 2310m.

.

Vue sur la belle crête des Taillades Blanques et le Grand-Gabizos 2692m

.

Panorama côté Ossau.

.

Le pic du midi d’Ossau 2884m.

.

Le Vignemale 3298m.

.

Le Balaitous 3144m.

.

Le Palas 2974m.

.

Le Mailh Massibé 1973m et le Montagnon avec la même altitude complètement à gauche. Au milieu: Ourlène 1813m, Ourlenotte 1806m et le Rocher d’Aran 1796m. Complètement à droite: le pic d’Escurets 1440m et le pic Hourat 1341m.

.

Un avion de tourisme avec en toile de fond le Vignemale 3298m.

.

Zoom sur l’avion de tourisme.

.

.

Panorama vers l’Ossau avec le lac de Lavedan (2179m) au pied du Sanctus.

.

Panorama côté Balaitous-Palas.

.

Les deux lacs gelés: Lavedan (2179m) et Uzious (2115m).

.

Lac d’ Uzious 2115m avec l’Arre-Sourin 2614m en haut à droite.

.

Panorama côté plaine.

.

La station de Gourette 1346m.

.

Pause casse-croûte avec les deux randonneurs en skis randonnée.

.

Pour eux, c’est le retour.

.

Panorama côté Vignemale.

.

La descente pour eux va être plus facile et surtout plus rapide (1 heure) alors que moi en raquettes,

il me faudra 3h10 (Il va falloir que je m’y mette au skirando, en plus je sais skier ! ).

.

Vue sur le réservoir et le télésiège de la station de Gourette.

.

Sommet de l’Arre-Sourins 2614m.

Il me semble que sur la photo un skieur est descendu dans le couloir avec également des traces de pas pour monter au sommet (c’est vraiment raide, ça fait peur ! ).

.

Un snowboarder qui est monté par le télésiège d’Anglas (2450m) depuis la station de Gourette,

puis descendu vers le lac d’Anglas et lac d’Uzious pour monter avec les crampons au sommet.

.

A peine arrivé au sommet,

il chausse son snowboard pour plonger dans la pente et redescendre à la station.

.

.

Deux autres skieurs en skis de randonnée montent au sommet.

.

Ils arrivent sur le petit collet.

Peu de monde au sommet (8 randonneurs seulement, 1 snowboarder, 6 en skirando et moi en raquettes.

.

La montée au sommet.

.

Dur dur, pour les derniers mètres.

.

Pour moi, il est temps de rentrer avant que la neige ne deviennent trop molle (risques de coulées de neige).

Vue en contrebas sur le lac d’Uzious 2115m en descendant la crête du pic Sanctus.

.

Arrivé au collet, vue sur le col de Louesque et le Grand Gabizos.

.

Deux autres randonneurs en skis arrivent au collet (2434m).

.

Il ne me manque que les skis !.

.

Une dernière vue sur le pic Sanctus avant de basculer de l’autre côté.

.

Une neige toujours excellente ! . . .

.

A nouveau le passage délicat de ce matin. La neige est un peu moins verglacée que ce matin,

mais le passage en dévers avec les raquettes est toujours aussi pénible.

.

Un hélicoptère militaire, certainement pour amener un secours supplémentaire à la recherche

d’une éventuelle victime suite à l’avalanche.

.

Vue derrière moi sur la descente depuis le replat et le sommet des Bécottes (2456m).

Un régal pour les skieurs, moins bien pour les raquettistes.

.

Voilà deux skieurs qui se régalent.

.

Vue sur l’Arre-Sourin 2614m.

.

Une belle petite avalanche qu’il faut que je traverse.

.

Sur l’autre versant, des skieurs eux aussi traversent une coulée de neige.

.

Vers 1900m, juste au dessus de la cabane, sur une pente très raide, j’ai préféré mettre les crampons pour descendre jusqu’à la cabane et ainsi me rassurer en ne prenant aucun risque.

.

Cabane Coste de Goua 1680m.

.

Beaucoup de coulées de neige sur les pentes abruptes du Néras.

.

Belle vue sur le vallon avec 3 possibilités de rando à partir de la cabane 1680m:

  • à gauche –> Pic Sanctus 2482m et Grand Gabizos 2692m.
  • au milieu –> le lac d’Uzious 2115m et lac de Lavedan 2179m.
  • à droite –> le lac d’Anglas 2068m et l’Arre-Sourins 2614m.

.

Entrée du bois de Saxe 1530m, la neige à partir de là s’est transformée en soupe. Pour descendre les premiers mètres du bois, il faut que j’utilise les branches des arbres pour m’aider à me retenir, si non malgré les raquettes, je m’enfonce jusqu’aux cuisses.

.

J’arrive à la passerelle métallique 1450m où la neige est bien meilleure.

.

La station de Gourette n’est plus qu’à quelques minutes de marche.

.

Et là, à nouveau la neige se transforme en soupe, et rebelotte. Chaque pas jusqu’aux genoux voir les cuisses malgré les raquettes, j’ai terminé sans les raquettes qui étaient de toutes manière inutiles, j’ai mis 35mn depuis l’entrée du bois alors qu’il faut moins de 15mn dans des conditions normales.

.

Je vous conseil de partir de la station (200m plus bas) pour éviter le bois quand les conditions ne sont pas réunies. Bon, la fin n’a pas été top, mais quelle journée ! , un panorama exceptionnel au sommet, des quantités de neige incroyable, et toujours ces somptueux paysages que nous offrent les Pyrénées.

Si vous entreprenez de faire cette randonnée en raquettes, pensez avant de partir qu’il vous faudra plus de 6h30 sans les pauses (compter 8h à 8h30) et que les conditions d’enneigement peuvent vous rendre encore plus pénible la fin du parcours.

Important: pensez toujours à prendre dans votre sac: des crampons et un piolet (ils peuvent être très utiles).

Retour-Haut-de-Page

Topo-Sanctus

Topo-2482m

About The Author

2 Comments

  1. Eric Andonoff

    Bonjour Mariano,
    Tout d’abord félicitations pour votre site : je le consulte très souvent. Outre le fait de me faire voyager dans les Pyrénées, je viens aussi y piocher de très bonnes idées de randonnées, des itinéraires…
    J’ai une remarque à formuler sur cette randonnée. Il est indiqué dans le texte que vous l’avez faite par risque 5 (/5). Cela ne semble pas correspondre aux conditions qu’il y avait à ce moment là. Est ce une erreur ?
    Merci encore pour votre partage de la montagne.
    Eric.

    Mariano:
    Oui, le niveau était de 5, c’était le 19 Mars 2009, d’ailleurs ce jour là il me semble qu’un skieur a perdu la vie sous une avalanche malgré les secours qui étaient rapidement surplace.
    Oui je sais, vous allez me dire que lorsque le niveau est de 5 on reste à la maison, et vous avez entièrement raison, en plus j’étais seul !
    Tout ce qui ne faut pas faire, mais c’était il y a 5 ans et je n’avais ni l’expérience ni la connaissance d’aujourd’hui.

  2. Michel

    Bonjour Mariano,
    Une coquille a débaptisé notre Jean-Pierre sur le panorama.
    Merci encore pour ces magnifiques topos qui me font rêver en attendant des jours meilleurs.
    Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les sentiers de la mer

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail