Select Page

Randonnée Soum Blanc de Sécugnat 2577m

Randonnée Soum Blanc de Sécugnat 2577m
  • Hautes-Pyrénées – Dénivelé +1100m – 6h – 10km – Niveau: Montagnard
  • Date: le 19.08.2012 – Départ: parking Pont de Saugué 1540m (plateau de Saugué)

Le Soum Blanc de Sécugnat est un formidable belvédère de premier choix.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Les 2/3 de l’itinéraire se font hors sentier sur des pentes raides, sans une connaissance de l’itinéraire ou d’avoir une trace GPS faite sur le terrain, il est vivement conseillé de ne pas s’aventurer sur ce sommet.

Pour ceux qui ont un Gps et qui charge la trace gpx , l’accès est cependant facile par beau temps et en l’absence de neige, réservé uniquement aux Montagnards (Randonneurs Expérimentés).

.

Randonnée faite avec les APNP encadrants Marie-Joe et Jean-Paul.

Départ depuis le petit parking à droite après le pont du Gave D’Aspé 1540m (plateau de Saugué), vous pouvez aussi vous garer au virage suivant vers 1570m (250m après le pont) mais attention il y a beaucoup moins de place pour se garer.

.

Après avoir marcher 250m sur le bitume, au virage (1570m), prendre la piste menant à la grange.

.

A la grange, monter légèrement à gauche en coupant le sentier du GR10, puis s’orienter Ouest-S.O

en suivant le Gave D’Aspé légèrement au-dessus du vallon rive droite.

.

Le sentier jusqu’ici était bien marqué, mais s’efface pendant une centaine de mètres.

.

Jean-Paul comme moi, avons notre GPS en main avec la bonne trace de l’itinéraire,

indispensable si vous ne connaissez pas le terrain de cette randonnée  ! ! !

.

Nous retrouvons le sentier longeant le gave D’Aspé.

.

Point clé:

en face du ruisseau d’Esplumous se jetant dans le gave d’Aspé, nous arrivons à un parc à bestiaux (1760m).

Attention: le sentier descend à droite vers le gave, il est possible de passer par là et de récupérer la cheminée qui rejoint l’itinéraire normal, attention cette cheminée a un degrés de difficulté Niv III+,  si cette escalade peut se faire dans le sens de la montée, il est indispensable de s’encorder à la descente, mais pour rester raisonnable et ne pas prendre de risque, vers 1760m passer l’enclos à bestiaux et grimper en direction du Sud-Ouest en direction du sommet que l’on voit au loin.

.

A partir de l’enclos, plus de sentier . . .

il faut grimper en direction du Sud-Ouest en visant un gros rocher (1860m)

.

Rocher altitude 1860m.

.

Depuis le gros rocher, nous continuons notre progression cette fois-ci en direction de l’Ouest-S.O

.

Vue sur le vallon d’Aspé.

.

Il est difficile sur les photos de vous indiquer exactement la direction à prendre,

il y a, à chaque fois comme des petits balcons qui nous empêchent de voir l’itinéraire jusqu’au sommet.

.

C’est pour cette raison,

qu’il est préférable de faire cette randonnée avec quelqu’un l’ayant déjà faite ou d’avoir la trace Gps.

.

L’accès est cependant facile lorsqu’on connait la randonnée, si ce n’est ici où il faut faire attention

de ne pas glisser avec ces petits cailloux sous vos semelles.

.

.

.

.

De temps en temps nous rencontrons un cairn pour nous rappeler que nous sommes bien sur l’itinéraire.

.

.

Un Aigle Royal !

L’aigle royal est le roi des rapaces diurnes, l’appellation aigle doré lui vient de la couleur des plumes qui lui couvrent la nuque et l’occiput. Ses serres puissantes, ses ongles acérés lui permettent à la fois de se percher et de chasser des proies qu’il dépece de son bec crochu. Ses ailes larges, arrondies et une envergure de plus de 2 mètres font de lui un des plus grands rapaces du monde. Le plumage sombre uniforme avec des taches blanches aux ailes et à la base de la queue est semblable aux deux sexes.

Son acuité visuelle, 8 fois supérieure à celle de l’homme, lui permet de repérer ses proies très haut dans le ciel

En captivité, certains aigles ont vécu jusqu’à l’âge de 45 ans.

.

Depuis le temps que j’attendais ça . . . photographier un Aigle Royal en plein vol !

.

La lumière d’aujourd’hui avec cette brume de chaleur n’est pas top, d’ailleurs les photos de cette randonnée sont dans l’ensemble toutes ternes et sans couleurs, mais la rencontre avec cet Aigle Royal va compenser largement ma déception.

.

Le massif du Vignemale avec au premier plan le pic de Tapou (3150m)

.

Altitude 2260m (2h10 depuis le départ) A partir d’ici, au cairn blanc,  l’itinéraire devient évident, il faut grimper en longeant cette crête pour atteindre un petit col sans nom à la base du sommet.

.

.

Malgré la brume de chaleur,

nous arrivons à bien distinguer le pic long 3192m et le pic Néouvielle 3091m.

.

Panorama du Vignemale 3298m au Malh Arrouy 2965m.

.

Nous continuons notre progression cette fois-ci plein Sud jusqu’au col.

.

La pende se raidit de plus en plus à l’approche du col.

.

Le massif du Vignemale et son glacier d’Ossoue.

.

.

Quand je vous disais que la pente était raide !

.

Le sommet est là-bas . . .

.

.

.

.

Jean-Luc et Jean-Claude posant une grosse cairn.

.

Géranium des Pyrénées – Geranium pyrenaicum

.

Le col n’est plus très loin . . .

.

Si vous avez les jambes lourdent à l’approche du col, c’est normal . . .

ça monte sec ! ! !

.

A quelques pas du col . . .

.

Le cirque de Gavarnie.

.

Et tous les sommets à plus de 3000m des Astazou au Gabiétou.

.

Depuis le col, suivre la crête sommitale jusqu’au sommet.

.

.

Fernand un peu à la peine juste avant d’arriver au sommet, je vous rassure il n’est pas le seul, 3h depuis le départ sans trop s’arrêter avec une pente forte, nous sommes tous content d’être enfin arrivés.

.

Daniel, Fernand et Mariano

Marie-Joe, Jean-paul, Françoise, Anne-Marie, Jean-Luc et Jean-Claude.

.

3h de montée pour +1100m de dénivelé en 5km.

Compter 3h30 pour y accéder au Soum Blanc de Sécugnat 2577m.

.

Panorama depuis le sommet

Camera-Panorama-Automatique

.

Depuis le sommet, il est intéressant d’aller faire un tour au bout de la crête pour y voir

la vue plongeante sur le barrage d’Ossoue.

.

La piste menant au barrage d’Ossoue.

.

Y’a du Gaz ! ! !

.

.

Extrémité de la crête où il faut faire attention de ne pas trop s’approcher du vide (800m !)

.

Barrage d’Ossoue 1860m.

.

Le glacier d’Ossoue.

.

Gavarnie.

.

La brèche de Roland 2807m.

.

Nous repartons au sommet du Soum Blanc de Sécugnat qui n’est qu’à 100m.

.

Soum Blanc de Sécugnat 2577m.

.

.

.

Gavarnie avec le pic Lary 2397m au premier plan.

.

Le village de Gavarnie.

.

Le Cestrède 2947m à gauche avec le pic d’Ardiden 2988m à sa droite au fond.

.

Le Cestrède 2947m

.

800m plus bas au niveau de la piste menant au barrage d’Ossoue.

.

Le glacier d’Ossoue ou du moins ce qu’il en reste ! ! !

.

Le Soum Blanc de Sécugnat est un très beau belvédère,

dommage qu’aujourd’hui les brumes de chaleurs nous cachent un peu le paysage.

.

Pour le casse-coûte, nous redescendons au col pour nous abriter un peu du vent.

.

Pour le retour, revenir par le même itinéraire.

.

Un Vautour.

.

.

.

.

.

Passages délicats où il faut rester vigilants pour ne pas glisser.

.

On peut se rendre compte de la pente qui est plus que raide !

.

.

.

.

.

De temps en temps nous retrouvons un semblant de sentier, mais très vite il disparaît avec les cailloux et la végétation.  

.

.

Le passage où il faut s’aider un peu des mains.

.

Jean-paul, Jean-Claude, Fernand et Marie-Joe.

.

Le gros rocher de ce matin.

.

L’enclos.

.

Petite pause de 20mn,  le temps d’aller chercher de l’eau potable coulant du ruisseau d’Esplumous.

.

Nous retrouvons le sentier longeant la vallée d’Aspé.

.

.

.

Retour à la voiture, nous avons mis 2h15 depuis le sommet.

Retour-Haut-de-Page

Topo-2577m

Topo-Sécugnat

About The Author

14 Comments

  1. Eric

    Bonjour Mariano,

    Fait le Soum Blanc hier par grand beau temps, un peu chaud tout de même.
    C’est toujours aussi raide ! Mais ça se mérite, c’est sûr !
    Par rapport à votre passage il y a 4 ans, il semble que cela se soit un petit peu amélioré: sentes un peu plus visibles, quelques cairns supplémentaires… Signes que, peut-être, vous avez fait des émules !
    Pas vu l’aigle, mais par contre des édelweiss à foison à partir de 2200m !
    Quant aux commentaires de Mérigot, ils sont tout simplement affligeants ! Les vrais amoureux de la montagne ne s’y reconnaîtront pas, c’est sûr.
    Alors, surtout ne changez rien, Mariano, et bonne continuation.
    Amicalement.

    Eric

  2. Roger Poirier

    Je ne sais pas qui est Marigot, mais sachez Mariano, que c’est avec très grand intérêt que je suis vos topos, et j’en conviens, la montagne sera toujours plus forte. J’admire votre prudence, la précision de vos exposé. Moi qui ne suis qu’un randonneur amateur, et en famille et entre amis, je considère que la randonnée c’est pour se faire plaisir et non faire les imbéciles, en prenant des risques et essayer de battre des records. Tous mes remerciements et mes encouragements. Pour ce qui me concerne je possède un GPS plus Géoportail, et ses cartes au 25000ème sur mon téléphone, je prépare nos randonnées en éditant une carte sur a 4 par randonnée avec un logiciel Géorando c’est bien pratique, et j’ai même pas honte. En tous cas je vous renouvelle ma confiance.

  3. Mariano64

    Bonjour Monsieur,
    Sachez Monsieur que je n’ai pas les pétoches, les topos que je mets en ligne sont avant tout pour les personnes ayant des niveaux différents : Marcheurs, Randonneurs ou Montagnards pour les plus aguerris.
    Ce sommet, je le répète peut être dangereux si vous vous écartez de l’itinéraire, maintenant chacun fait comme bon lui semble, vous n’êtes pas obligé de lire mes topos.
    Concernant le Gps, je ne vous souhaite pas d’être dans le brouillard en très haute montagne et seul ! ! !
    Et pour finir, concernant les temps, je pourrai aussi courir pour monter et descendre depuis les sommets et certainement exploser votre temps, mais à quoi bon, sachez que je rajoute toujours en moyenne 1h de plus par rapport à mes temps et désolé de vous le dire mais moi je ne vois pas la montagne comme vous ! ! !
    Mariano

  4. MERIGOT

    A contrario de ce qui est décrit de façon alarmiste plus haut (Difficultés: sans une connaissance de l’itinéraire ou d’avoir une trace GPS faite sur le terrain, il est vivement conseillé de ne pas s’aventurer sur ce sommet.), l’itinéraire est abordable pour tous ceux qui sont en bonne condition physique et qui savent observer les cairns qui foisonnent partout. A 64 ans, j’ai mis 10 mns de moins que l’illustre Véron, soit 2H50, tout en m’arrêtant régulièrement pour prendre des photos et remettre des cairns en place… Mariano, ne sois pas si alarmiste, on dirait que t’as la pétoche dès que le sentier n’est plus un boulevard ou que ton GPS bugue.

  5. Mahina

    Sublime vol de l’aigle!!

  6. Dora

    Cette randonnée a du être difficile!? que de gros cailloux! Magnifiques, les photos de l’aigle royal et du vautour! Je ne connaissais pas le géranium des montagnes, merci j’apprends aussi! Bravo, bonne continuation, et merci de nous faire partager ces splendides paysages! Dora

  7. Seb du Havre

    Bonjour Mariano,
    Nous avons passé 3 semaines au mois de juillet à Argelès-Gazost pour randonner avec notre petite fammille (Aygues-Cluse, lac du Barbat, lacs de l’Ardiden, Néouvielle…). Ces topos magnifiques nous rappellent de très bons souvenirs. Par contre, ça fait mal de voir le glacier d’Ossoue dans cet état. Je ne sais pas si c’est du à un mauvais enneigement hivernal cet hiver combiné aux fortes chaleurs du mois d’août, mais en août 2004, lorsque nous étions montés au Petit Vignemale, le glacier avait une bien meilleure allure !

  8. Lili

    Mariano,
    balade assez physique bravo à Fernand ! aigle majestueux et vol de vautour toujours aussi magique…. géranium des Pyrénées très joli..merci pour ce parcours avec un beau soleil.amitiés de lili@+

  9. liliane deweer

    liliane
    Tres belle randonée et splendide photos des aigles en vol
    et surtout des belles montagne ,ça fait rêver Merci Mariano

  10. Xadec

    Belles photos, de l’aigle en particulier, malgré la lumière, on y voit même les 3 grottes RUSSELL au dessus du glacier en fonte impressionnante ! par ailleurs, avez vous vu la source sous le sommet du versant sud, face à Gavarnie, c’est un berger local qui me l’avait indiquée, curiosité à cette altitude, comment l’eau peu se retrouver en source presque sur un sommet aussi isolé ? on l’a voit un peu sur ta photo intitulée « Depuis le col, suivre la crête sommitale jusqu’au sommet. » en bas à gauche en contre bas sous le chemin.

  11. tarry jean louis

    surper rando très belle photos le cirque de Garvanie c’est toujours le même, je les fait 10 ans ça n’a pas changé, pour les photos elles sont superbes à bientôt mariano

  12. François

    Superbe rando je connais un peu ce secteur pour avoir longé le gave ,j’ai rejoint le plateau de saugué depuis les granges de holle.
    Superbe l’aigle royal
    Bonne continuation
    Bien cordialement

  13. borthukharri

    bonjour mariano, très belle rando sur un très beau secteur! un vrai balcon sur les hauts sommets environnant, de toute beauté! Par contre c’est vraiment impressionnant l’état du glacier d’ossoue, ainsi que les névés du cirque de gavarnie réduits à peau de chagrin, si ça continue d’ici 10ans, plus de glaciers dans nos chères pyrénées…
    bonne continuation, et encore un grand coup de chapeau!!!

  14. Asphodele

    Encore super Mariano !!!! je connaissais le pic et le col d’Aspé dans le secteur mais la prochaine fois je me dirigerai vers ce pic…..panorama splendide, course originale, et belles photos. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Cirque de Gavarnie

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail