Select Page

Raquettes Cuchet de Garay ou Mujer Muerta 1859m et Crêtes d’Estanés 1949m

Raquettes Cuchet de Garay ou Mujer Muerta 1859m et Crêtes d’Estanés 1949m
  • Crêtes d’Estanés – 5h30 – Déniv: +850m – 11,2 km – Niveau: Randonneur
  • Cuchet de Garay – 3h30 – Déniv: +600m – 8 km – Niveau: Marcheur
  • Espagne – Date le 05.03.2011
  • Départ: Parking de Sansanet 1320m (4,4 km avant le col frontière du Somport)

Été comme hiver, ce secteur autour du lac d’Estaens ne perd pas de son charme !

L’hiver, habillé de son beau manteau blanc, cette petite randonnée nous offre des paysages de toute beauté.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Aucune pour le Cuchet de Garay (Marcheur)

pour les crêtes, pas de difficultés particulières (réservé pour niveau randonneur)

Vérifier avant de partir:  le temps, les hauteurs de neige et l’indice du Risque d’Avalanche.

.

Parking de Sansanet 1320m (4,4 km avant le col frontière du Somport)

Le parking n’étant pas accessible en hiver, garez vous le long de la route ou à l’entrée de la descente.

.

Jean-Luc est en skirando alors que Jacques et moi-même sommes en raquettes à neige.

Nous descendons vers le parking de Sansanet (1320m).

.

Depuis le parking de Sansanet franchir une passerelle en prenant le sentier qui monte vers le Nord.

Monter dans le bois de Sansanet en suivant les indications des panneaux (Direction lac d’Estaens)

.

Sortie du bois de Sansanet (1400m)

.

Altitude 1430m

S’élever à gauche en laissant 300m à droite les cabanes d’Escouret.

.

Cabanes d’Escouret 1413m.

.

Après le collet 1430m, nous avons chaussé nos raquettes à neige et les skis pour Jean-Luc.

.

Nous côtoyons le bois pour y sortir quelques 100m plus loin.

.

Nous montons en direction de l’Ouest en suivant les traces déjà faites.

.

Une bonne neige, un ciel tout bleu et des paysages magnifiques, voilà le Cocktail qui nous attend.

.

Le pic de Sesques (2606m) partiellement masqué par les nuages.

.

Fin du bois (1618m)

Nous entrons en Espagne sans nous en rendre compte (borne frontière B.F.292)

.

S’élever sur une pente douce vers le N.O-Ouest.

.

Le panorama commence à devenir intéressant vers le Sud (Pic d’Aspe 2645m).

.

1h depuis le départ.

.

Petit replat 1660m.

.

Belle vue sur le Capéran de Sesques 2410m.

.

Puntal de Labata 2409m (pic de droite).

.

Le pic d’Aspe 2645m.

.

Altitude 1720m,

quitter la direction du lac d’Estaens pour s’élever vers la droite (Nord-Ouest).

.

La pente se raidit un peu . . . .

.

La montagne est encore, un des rares espaces de liberté de notre planète.

Nous avons vraiment de  la chance d’être à deux pas des Pyrénées et  de pouvoir en profiter !

.

En prenant de la hauteur, les hauts sommets Espagnols se dévoilent comme la Collarada 2886m.

.

Jean-Luc prend un peu de hauteur pour faire une toute petite descente (Les spatules lui démangent !)

.

1800m, nous sommes sur la crête menant au Cuchet de Garay.

.

1h50 depuis le départ.

.

Cuchet de Caray ou Mujer Muerta altitude 1859m.

Jacques nous montre le pic du midi d’Ossau 2884m, il pointe juste le bout de son nez.

.

Beaucoup de marcheurs été comme hiver, montent au lac d’Estaens sans savoir que juste au-dessus

un magnifique panorama les attends et sans trop d’efforts, +100m de dénivelé en 15 petites minutes.

camera-panorama

Zoom sur le pic du midi d’Ossau (2884m) où le petit pic se confond avec le grand.

.

Panorama vers le Sud-Est.

.

L’antenne du pic de Sesques (2606m) émerge au-dessus des nuages.

.

Panorama en direction du Visaurin que l’on ne voit pas, caché par le pic Portaza 2421m à droite.

.

Panorama vers la Puntal de Secus 2514m, Pic d’Agüerri 2449m et à droite le Castillo de Acher 2390m.

.

Tout simplement magnifique !

.

.

.

Castillo de Acher 2390m.

.

Après être restés un petit 1/4 d’heure, nous reprenons notre chemin vers les crêtes d’Estanés.

Descendre vers le Sud-Ouest pour atteindre le col.

.

La vue sur le lac d’Estaens 1754m avec en arrière plan le pic de Gabedaille est splendide.

.

Pic de Gabedaille 2258m.

.

Le lac d’Estaens 1754m.

.

Derrière nous le sommet du Cuchet de Caray ou Mujer Muerta 1859m.

.

.

Nous plongeons vers le col (1785m) pour remonter en face en suivant les flèches.

.

La descente se fait presque en courant tellement la neige est excellente.

.

Col (1785m)

Pour le lac, continuer vers le Nord-Ouest pour l’atteindre en quelques minutes (200m).

Les marcheurs

reviendront par le même itinéraire mais sans remonter au sommet (comptez 1h15 pour le retour).

.

Pour les crêtes, depuis le col 1785m, s’élever vers le Sud-Ouest.

.

.

Paysage hivernal de toute beauté.

.

Nous suivons les traces faites par les skieurs.

.

Evidemment la pente se raidit à l’approche de la crête.

.

Le paysage derrière nous est merveilleux.

.

A cet endroit la neige est un peu molle, avec une pente à fort dévers, les raquettes c’est pas le top !

On passe mieux avec les skis.

.

Vue derrière nous sur le col en bas et le sommet en face que nous venons de faire (Le Cuchet de Caray).

.

Plus que quelques mètres pour atteindre le dôme.

.

.

Panorama derrière nous.

.

Dôme sans nom 1930m.

.

Vue splendide sur le lac d’Estaens et le pic Gabedaille.

.

Y a du monde derrière nous . . . . .

.

Ce ne sont pas des randonneurs, mais un TGV ! ! !

.

Nous sommes sur les crêtes d’Estanés.

.

Les randonneurs (TGV), vont descendre pour remonter un défilé et longer la vallée de los Sarrios

pour grimper sur un sommet dont je ne me rappelle plus le nom ?

.

Quant à nous, nous remontons la crête en direction de l’Est jusqu’au point culminant.

.

On voit bien ici, le défilé que les randonneurs doivent atteindre,

la vallée de los Sarrios se trouve juste derrière avec le cirque de Olibon au fond.

.

Zoom sur le TGV . . . . .

.

L’extrémité de la crêtes n’est plus très loin avec un magnifique cairn indiquant le sommet (1949m).

Nous avons mis 3h10 depuis le départ (pause comprise au sommet de la Mujer Muerta)

Pour les randonneurs qui montent directement ici, comptez +700m de dénivelé (2h à 2h30).

.

Photo souvenir pour immortaliser l’instant:

Jean-Luc – Jacques – Mariano

.

Panorama depuis le point culminant des crêtes d’Estanés 1949m:

camera-panorama

Zoom sur le Balaitous 3144m avec le haut du Palas à sa gauche.

.

Vue plongeante sur le lac d’Estaens 1754m (200m plus bas).

.

Le pic Gabedaille 2258m.

.

Pala de IP 2783m avec la Moleta à droite 2572m.

.

La Moleta 2572m.

.

Le pic du midi d’Ossau 2884m.

.

Deux randonneurs sont montés au sommet del Bozo 2407m.

Les derniers mètres de l’ascension sont très raide, et je pense qu’ils ont pris quelques risques . . .

.

Ils sont redescendus par la partie gauche, un randonneur est remonté en haut de la crête avec ses skis

pour faire la descente depuis le haut, ça fait peur !

.

Ils skient parfaitement, c’est pas des amateurs !

.

Après ces virages, des barres rocheuses qu’ils ont évitées sans problème en prenant tout en dévers

sur des pentes vraiment vertigineuses.

.

Le pic du midi d’Ossau 2884m avec le pic des Moines à sa gauche 2349m (pic pointu)

.

Le Balaitous 3144m.

.

Le Castillo de Acher 2390m.

.

La puntal de Secu 2514m avec complètement à droite le pic Agüerri 2449m.

.

Le pic du Palas 2974m.

.

Il y a foule pour accéder au lac d’Estaens.

.

Le pic d’Anayet 2545m.

.

Pendant que la foule se dirige vers le lac d’Estaens,

nous, nous cassons la croûte tranquillement seul au sommet.

.

Vue plongeante sur la station Espagnole de Candanchu 1574m.

.

Le col frontière du Somport 1632m

avec en bas,  la station de ski de fond du Somport.

.

.

.

Panorama côté espagnol.

.

Le beau cairn du point culminant des crêtes d’Estanés.

.

Le Garmo Negro 3051m avec à droite le pic d’Anayet 2545m.

.

Vraiment magnifique !

.

Un choucas.

.

De gauche à droite: Mallo Acherito 2362m, la grande aiguille d’Ansabère 2377m

et la Table des Trois Rois masquée par les nuages.

.

Retour par le même itinéraire jusqu’au col à proximité du lac d’Estaens.

.

La pente n’est pas raide, jean-Luc devra attendre encore un tout petit peu pour s’éclater.

.

Beau panorama sur le lac.

.

.

.

.

Dôme 1930m.

.

Nous plongeons vers le col.

.

Çà  y est, Jean-Luc peut enfin s’éclater !

.

.

La neige est excellente !

.

.

Vue plongeante sur le col.

.

Nous nous régalons à descendre avec cette bonne neige.

.

Le pied !

.

Col 1785m.

.

Depuis le col, prendre à droite (N.E-Est) à l’opposé du lac d’Estaens.

.

.

Un isard !

De loin j’ai cru au début que c’était un surfeur.

.

J’ai juste eu le temps de changer mon objectif pour prendre quelques photos en moins de 2 secondes

pour un résultat que je trouve satisfaisant pour du matériel d’amateur.

.

Il va vite !

.

Magnifique.

.

Il est descendu de la crête puis remonté sur l’autre versant en moins de 20 secondes,

impressionnant !

.

Retour à la randonnée.

Le paysage n’a pas changé, il est toujours aussi beau !

.

.

Le pic d’Aspe revêtu de son beau manteau blanc (2645m).

.

Retour dans le bois de Sansanet.

.

Après avoir passé la passerelle, nous remontons le sentier pour rejoindre la voiture.

Nous avons mis 1h50 pour le retour.

Merveilleuse sortie hivernale dans un cadre de toute beauté.

Retour-Haut-de-Page

Topo-Mujer Topo-Muerta Topo-Estanés

Topo-1859m Topo-1949m

About The Author

4 Comments

  1. COUCHARRIERE

    Mes origines paternelles sont du Sud-Ouest. Je vénère les Pyrénées, mes premiers souvenirs remontent à la guerre, j’ai fait une étape avec mes parents à AUCH ou je suis allée à l’école.(j’ai 75 ans)Je suis allée, plus tard, à Cauteret et j’ai pris la cascade du Lutour à une époque ou elle était magnifique, elle trône chez moi depuis plus de 50 an. Maintenant et depuis les années 70 je suis dans les Alpes. Pour rire, la première fois que je les ai vues je les ai trouvées « sèches », en comparaison avec les Pyrénées ; J’aime particulièrement les Potock, le Pays Basque et je suis une fan de Pelote Basque, que l’on ne voit jamais à la télé. Voilà. Ayant fait beaucoup de ski de fond dans les Alpes, le Jura, etc, j’ai particulièrement apprécié toutes les photos des Pyrénées sportives!!!. Il est magnifique l’Izard,
    Merci, merci, je suis toujours nostalgique, bien que j’y sois retournée en 1990 pour la réunion annuelle des clubs de cyclotourisme, c’était dans le Gers. Bon j’arrête, mais encore merci.

  2. INDO16

    Oh que oui vous avez de la chance d’être à 2 pas des Pyrénées !!! je vous envie… Encore de très belles photos, de pureté… de liberté …. Bravo, bravo…

  3. Pascal Frey

    Salut

    Elyane (Tuyaa-Boustugue) nous a fait passer le lien sur ce site.
    Magnifique rando en effet; je vient de passer un bon moment en votre compagnie.
    Bravo au photographe et merci de nous faire partager cette ballade.

    A+

  4. Mahina

    les crêtes d’Estañes que je connais en partie, faites en octobre il y a deux ans: magnifique sous la neige!! Tu as raison de dire que vous avez de la chance d’habiter dans cette belle région, si je pouvais!!!
    Je me demandais quel appareil tu avais pour prendre ces magnifiques photos! son poids doit être conséquent?
    Merci pour cette splendeur du matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Paysages du Luchonnais

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

    refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Contact Mail