Select Page

Raquettes Pic Labigouer (2175m)

Raquettes Pic Labigouer (2175m)
  • Vallée d’Aspe – Dénivelé +1280m – 5h+3h= 8h00 – 16,6km – Niveau: Montagnard
  • Date: le 07.12.2013 – Départ: Plateau de Lhers (1000m)

Sortie hivernale au pic de Labigouer en boucle par le col de Souperret.

La boucle à parcourir est assez conséquente, mais les paysages sont si prenants que l’effort physique devient secondaire. Le parcours de crête est magnifique avec des vues tous azimuts sur les sommets de la vallée d’Aspe et la vallée d’Ossau. Par sa position en retrait, le sommet du Pic Labigouer nous offre un panorama d’exception, digne des plus grands sommets Pyrénéens.

.

_ _ _ _ _ Google_Earth_logo _ _ _ _ _

.

Difficultés: Randonnée exigeante !

Pente finale après le col des Pises raide, crampons souvent nécessaires si la pente est verglacée. Pour le retour si la pente est verglacée, ne pas descendre par le goulet (Danger ! ! !), revenir par l’itinéraire d’été.

Vérifier avant de partir:  le temps, les hauteurs de neige et l’indice du Risque d’Avalanche.

.

Départ Plateau de Lhers (altitude 1000m), 500m avant le Gîte d’étape de Lhers.

Randonnée faite avec Laure, Laurent et moi en raquettes à neige et nos deux Jean-Luc en Ski Rando.

.

Il n’est pas nécessaire de suivre la piste, à l’entrée de la route forestière du Tuquet, prendre à droite le sentier du GR10 montant au col de Barrancq.

.

La neige est présente dès les premiers mètres avec une vue au loin vers l’objectif du jour: le Pic Labigouer qui est à 4h30 de marche de nous ! ! !

Compter entre 4h et 4h30 si les conditions sont favorables (neige dure) et 4h30 à 5h si la neige est molle.

.

.

.

Lever de soleil sur les Orgues de camplong (8h50 du matin).

.

-3° au départ, nous nous arrêtons après 25 minutes de marche pour nous enlever une couche.

.

Nous récupérons la piste forestière du Tuquet.

.

Altitude 1490m,

Nous prenons le sentier rentrant dans le bois (Sud-Est) en laissant à gauche la piste forestière.

.

Comme souvent en hiver, nous suivons les uniques traces qui se présentent devant nous.

.

Ce qui a pour conséquence de ne pas passer par le col de Barrancq qui est un peu plus bas à 350m.

.

Petite pause bien mérité après 1h35 de marche depuis le départ.

.

Vue splendide sur les sommets de la vallée d’Ossau.

.

Le Pic du midi d’Ossau (2884m).

.

Le Pic de Sesques (2606m).

.

La marère (2221m).

.

Après cette petite pause, nous reprenons notre chemin en direction du Sud vers le début de la crête.

.

.

.

.

.

Quelques lacets avant de prendre pied sur la crête.

.

Vue derrière nous vers le col de Barrancq et le pic du Tuquet (1688m).

.

Zoom sur la vallée d’Aspe et le village d’Osse-en-Aspe.

.

.

Plus que quelques mètres pour que nous prenions pied sur la crête.

.

Voilà, nous sommes sur la crête qui va nous mener au sommet du Pic Labigouer.

.

Le chemin est encore long,

mais les vues de part et d’autres sont magnifiques, ici l’Acherito (2362m) et les Aiguilles d’Ansabère.

.

Vue derrière nous sur le plateau de Lhers enneigé, départ de notre randonnée.

.

La crête se raidie à l’approche du sommet du Soum de Loulou.

.

Quelle journée !

.

Sommet du Soum de Loulou (1913m) 2h10 depuis le départ (Petite pause de 10 minutes).

.

Les randonneurs qui ne sont pas en grande condition physique pourront s’arrêter ici et revenir par le même itinéraire, ce qui est déjà bien car il vous faudra encore deux bonnes heures pour atteindre le Labigouer.

.

Le panorama depuis ce sommet secondaire est superbe.

Mallo de Acherito (2362m), Pétragème (2255m) et Pic d’Ansabère 2360m).

.

La petite et la grande Aiguille d’Ansabère (2377m).

.

Le pic d’Anie (2504m) 1er sommet dépassant les 2500m depuis l’océan.

.

Sa majesté le pic du midi d’Ossau (2884m).

.

Panorama vers la plaine et la ville d’Oloron Sainte Marie distante de 33 km.

.

Après une pause de 10 minutes, nous reprenons notre chemin.

.

.

L’itinéraire est évident,

il suffit de suivre la crête jusqu’au sommet du pic Labigouer en direction du Sud-Ouest.

.

Jean-Luc.L

.

Compter 2 bonnes heures pour atteindre le sommet.

.

.

.

.

Nous descendons vers le col des Pises.

.

La vue depuis la crête est magnifique des deux côtés.

.

Jean-Luc.B a pris de l’avance, il est vrai que la descente pour lui a été beaucoup plus rapide que nous.

.

Par contre, plus de traces !

C’est la partie la plus raide du circuit et c’est ici  que la majorité des gens rebroussent chemin en hiver.

.

Col des Pises (1891m) 20 minutes depuis le Soum de Loulou et 2h30 depuis le départ. Avant la montée de ce rapaillon, ne pas hésiter à chausser les crampons si la neige est dure ou verglacée.

.

Aujourd’hui, la neige est molle et les crampons ne serviraient à rien.

.

Par contre ceux qui sont en raquettes à neige,  avec cette neige molle, vont y  laisser des forces !

.

.

La descende depuis le Soum de Loulou juqu’au col des Pises.

.

.

La pente s’est considérablement raidie.

.

.

Nous progressons lentement en suivant les traces de ski que Jean-Luc.B nous a faites.

.

Nos traces serviront aux autres randonneurs derrière nous,

.

eux au moins,  n’auront pas les traces à faire, ce qui n’est pas rien pour ceux qui connaissent !

.

Jean-Luc.L et Laure.

.

Vue plongeante sur le plateau bien enneigé de Lhers.

.

La neige devient de plus en plus molle et les derniers mètres deviennent de plus en plus dur !

.

Le panorama lui ne change pas, toujours aussi splendide !

.

.

Jean-Luc, une conversion un peu particulière !

.

.

.

.

Le village de Lescun.

.

C’est la partie la plus difficile de la randonnée,

là où la pente est la plus raide et c’est aussi là ou la neige est la plus molle ! ! !

.

Même pour Jean-Luc, la partie n’est pas facile.

.

.

.

On se rend compte sur cette photo que la pente est bien raide !

.

Jean-Luc finit par déchausser ses skis tellement c’est galère !

.

Laurent comme moi-même sommes un peu fatigués, il est vrai que c’est notre première sortie raquettes à neige de la saison et les Ischio-Jambiers tirent un peu (à la limite des crampes !).

.

il est vrai aussi, que cela fait 3h30 que nous sommes partis et qu’il nous restent encore 1h à faire ! ! !

.

Le rapaillon est presque franchit avec une vue plongeante sur le col des Pises.

.

Col des Pises où un randonneur s’est arrêté pour chausser les crampons, pas une très bonne idée avec cette neige molle, d’ailleurs il nous le confirmera au sommet.

.

Après cette rude montée, nos efforts sont récompensés par un magnifique panorama.

.

.

Encore quelques mètres pour Laurent.

.

C’est un peu les montagnes russes, il nous faut encore redescendre puis remonter à nouveau !

.

Heureusement que le paysage grandiose qui s’offre à nous est là pour nous motiver à continuer !

.

Notre Jean-Pierre (2884m).

.

Le Lurien (2826m), le Palas (2974m) et le Balaitous (3144m).

.

Le Balaitous (3144m) et la Frondella (3071m).

.

Le pic d’Anayet (2545m) et le Vertice d’Anayet (2559m).

.

La Collarada (2886m) avec au premier plan, la Moleta (2572m).

.

Vers le Pic d’Aspe (2645m).

.

Après une petite pause de 5 minutes,

nous reprenons notre route vers le pic Labigouer où nous attend Jean-Luc.B.

.

Descente sans difficulté en restant prudents tout de même.

.

Après 4h de marche depuis le départ, les jambes commencent à être lourdes, heureusement qu’il ne reste plus qu’une petite demi-heure d’effort pour atteindre enfin le sommet du pic Labigouer.

.

Derrière nous. . . .

.

.

Nos traces.

.

Le sommet n’est plus qu’à deux pas de nous.

.

.

Laurent.

.

Le sommet tant convoité depuis ce matin est à deux pas de nous.

.

Juste avant le sommet, superbe vue sur le Castillo de Acher (2390m) avec au loin el pico Moncayo (2314m) à une distance très lointaine de 158 km.

.

Sommet du Pic de Labigouer (2175m).

Nous avons mis 4h30 depuis le plateau de Lhers, un peu moins (4h) pour Jean-Luc en ski-rando. Bravo à nous 5 pour cette dure montée et particulièrement aux trois raquettistes dont l’effort est beaucoup plus soutenu qu’en ski rando. Dans les deux cas (en Ski ou en raquettes à neige), si vous n’êtes pas en très grande condition physique, il vous sera très difficile voir impossible d’atteindre ce sommet en hiver.

.

Laurent, Laure, Mariano, Jean-Luc.B et Jean-Luc.L

.

Panorama exceptionnel depuis le sommet.

Camera-Panorama-Automatique

.

Le Panorama à 360° développé en 7 photos:

.

.

.

.

.

.

.

De l’Ossau au pic d’Aspe.

.

Du Lurien (2826m) au Garmo Negro (3051m).

.

Le pic du Midi d’Ossau (2884m).

.

Le massif du Balaitous (3144m).

.

La grande diagonale, itinéraire d’été pour l’ascension du Balaitous (3144m).

.

Les Pics d’Enfer (3082m).

.

Le Lurien (2836m) et le Palas (2974m) un vieux copain à moi pour ceux qui connaissent !

.

Le pic d’Aspe (2645m).

.

Du Visaurin (2669m) à la peña Forca (2391m).

.

Le Visaurin (2669m).

.

.

Le Castillo de Acher (2390m).

.

El pico Moncayo (2314m) distant de 158 km.

.

.

.

El Mallo de Acherito (2362m).

.

Le pic d’Anie (2504m).

.

Vers la plaine.

.

La vallée d’Aspe.

.

Le village de Bédous.

.

Deux basques de Pampelune nous rejoignent au sommet du Labigouer.

.

Très sympathiques ces deux basques de Pampelune comme le skieur de la vallée d’Aspe qui avait chaussé les crampons en bas du col des Pises, par contre 3 randonneurs en ski rando nous ont également rejoint au sommet dont un,  pas spécialement sympa (j’ai tout vu, j’ai tout fait, je suis le plus beau ! ! ! il se reconnaîtra).

.

Jean-Luc.B et Mariano.

.

Ils ne seront restés que 15 minutes au sommet.

.

Pour eux, c’est déjà le retour.

.

Retour par le versant Est du Labigouer pour rejoindre le village de Borce d’où ils sont partis ce matin, +80m de plus par rapport à nous et un peu moins de distance, ce qui est pratiquement la même chose que nous.

.

Ils plongent dans cette pente très raide qu’ils maîtrisent à la perfection.

.

.

A cette vitesse là, la descente ne va pas durer très longtemps !

.

Nous, en raquettes à neige,  il nous faudra 2h20 pour retourner au plateau de Lhers.

.

Le paysage que nous offre le Labigouer en hiver est tout simplement extraordinaire.

.

Vers les Orgues de camplong.

.

Vers la Tendenera (2853m).

.

De la Pala de Ip (2783m) au pic de Gabedaille (2258m).

.

Laure, et nos deux Jean-Luc.

.

.

Un bon café, ça réchauffe !

.

Une dernière vue sur la vallée et le plateau de Lhers que nous nous apprêtons à rejoindre.

.

Après 1h10 au sommet sous un ciel tout bleu, retour par le col de Souperret.

.

Aucune difficulté jusqu’au col de Souperret.

.

Evidemment pour nos deux Jean-Luc qui sont en ski, la descente va être un régal.

.

Nous descendons la crête Sud-Ouest du pic Labigouer jusqu’au col de Souperret.

.

Les traces de nos deux Jean-Luc.

.

.

.

Une harde d’Isards descendant à toute vitesse les pentes Est du pic Labigouer.

.

Superbe !

.

.

.

Il n y a pas que pour nous, que la neige est molle ! ! !

.

.

.

Belle rencontre que ces isards en pleine course.

.

Le pic d’Ossau 2884m.

.

Nos deux Jean-Luc en pleine action !

.

.

Avec une neige excellente comme aujourd’hui et sachant faire du ski, ils me donnent vraiment envie !

.

Mais malheureusement nous sommes en raquettes à neige et il faut marcher, marcher et marcher encore.

.

.

.

Laure.

.

Laurent au col de Souperret (1920m) 20 minutes depuis le sommet de Labigouer.

.

L’itinéraire de la voie normale est à gauche vers le Sud-Ouest puis Ouest-S.O mais pour gagner du temps nous suivons les traces de nos deux skieurs, mais attention ! ne prenez cette option que si les conditions de neige sont bonnes, si les pentes sont verglacées ne descendez pas par ce couloir, c’est beaucoup trop dangereux !

.

Jean-Luc.B  s’éclate  !

.

.

.

Pour nous les raquettistes, c’est un peu galère parfois !

.

Laure qui prend la mauvaise option en descendant par la droite.

.

et qui a toutes les peines du monde à remonter, mais garde le  sourire !

.

A partir d’ici, il est encore temps de choisir son itinéraire,

pour la voie normale, remonter un peu à gauche pour rejoindre la cabane det Caillaou 1456m.

.

Ou descendre dans le vallon (Nord-Ouest) si les conditions sont favorables.

.

.

.

C’est ce goulet qui peut,  par neige dure ou verglacée être très dangereux !

Ne descendre par ce vallon que si les conditions sont favorables.

.

Aujourd’hui, elles le sont, malgré quelques petites chutes sans gravité comme ici.

.

.

.

Il n y a pas que les raquettistes qui tombent, n’est-ce pas Jean-Luc !

.

Nous rejoignons le vallon de Labadie qui va nous conduire au plateau de Lhers.

.

Y a rien à dire, il a du style !

.

.

Nous sommes partis au lever de soleil, nous revenons pour le coucher (longue journée).

.

Le couloir par où nous sommes descendus.

.

Le parking d’Aumet (1160m).

.

1h40 depuis le sommet du pic Labigouer.

.

.

Retour au plateau de Lhers (1000m).

Nous avons mis 2h20 pour le retour sans pratiquement s’arrêter (compter 2h30 pour le retour) et 3h par l’itinéraire normal d’été, prévoyez environ 8h sans les pauses pour cette très belle randonnée hivernale.

.

N’oubliez pas de vous arrêter comme nous au Gîte de Lhers pour se désaltérer (La gérante est très sympathique). Situé sur un plateau à 1000m d’altitude, aux portes du parc National des Pyrénées et du cirque de Lescun, le gîte de Lhers vous accueille et met à votre disposition:

  • 25 emplacements de camping
  • 20 places pour les camping-cars
  • un gîte de 17 places

Pratique de la randonnée pédestre, VTT, pêche, escalade, équitation, étape du GR10, ski de randonnée, raquettes à neige, découverte des estives. Contacts: gite-camping-lhers@laposte.net (+33 6 70 20 45 86)

site web: http://www.gite-camping-lhers.com/

Retour-Haut-de-Page

Topo-Labigouer

Topo-2175m

About The Author

9 Comments

  1. jean-robert

    Bonjour Mariano ,
    Je me balade sur ton site et cette belle virée hivernale me rappelle un bon moment passé ensemble dans ce coin .
    L’effort physique de cet itinéraire en hiver n’a rien a voir avec les conditions aux beaux jours ; et au sommet une vue toujours magique !
    c’est à mon avis un des plus beaux belvédères des vallées d’Aspe et d’Ossau .
    Amitiés

  2. Pierre Suran

    Cher Mariano,

    Fin 2012 ou début 2013, je vous ai envoyé un mail pour vous dire combien les comptes rendus et les photos de vos randonnées m’avaient été utiles pour l’été 2012. En 2013, je n’ai utilisé pratiquement que vos topos,délaissant les guides rando classiques. Encore merci pour votre remarquable travail.
    Dans vos commentaires, vous évoquez parfois l’utilité de votre GPS. Je possède aussi un GPS Garmin eTrex Vista HCx que j’utilise avec un logiciel CARTO Explorer 3D.Ce matériel est un peu ancien et donne parfois des signes de faiblesse, et j’envisage à terme de le changer.
    Pourriez-vous me dire,en tant qu’utilisateur expérimenté,et si cela ne vous gène pas,quel type de GPS et logiciel vous utilisez.
    Avec mes remerciements et toute ma considération.

    Pierre SURAN

  3. am

    Vrai, on voit le Labigouer de Loin mais qu’il est long à conquérir!
    Pour ma part découvert en été, de Borce par Ayriré et le col de la Nabe pour arriver au lac d’Arlet
    Quelle superbe journée pour vous.

  4. fouert

    Un bol d’air rien de mieux que la montagne.Un loisir incomparable dans le calme.Photos toujours au Top
    Merci

  5. Laurent

    Bonsoir Mariano
    C’est moins pénible de faire le Labigouer devant l’ordinateur.
    J’ai énormément souffert dans la dernière heure de montée mais quel régal lorsqu’on est haut. Ce panorama à 360° avec un ciel tout dégagé. Un vrai régal pour les yeux. Comme à ton habitude le reportage est bien commenté.
    Amitiés
    Laurent

  6. Joëlle et Jean Michel

    Bravo à vous cinq ! ! !
    Pour avoir fait cette boucle en été et l’avoir trouvée longue, j’imagine aisément ce qu’elle doit être en raquettes ! Félicitations ! ! !

  7. gar du 47

    Merci Mariano
    Pour le topo.
    Les commentaires toujours judicieux.
    Le reportage photos que j’estime à sa juste valeur,
    l’effort de la rando associé au portage de l’appareil,dans ces conditions climatiques, un exploit!
    Tous cela contribue a notre plaisir et notre envie.
    La mienne en tout cas !
    Merci encore

  8. Gabrielle CHARVET

    Une journée bien remplie! et quelles magnifiques photos! on voudrait les garder toutes tellement elles sont belles!
    Merci Mariano et surtout bonne continuation pour notre plus grande joie!

  9. michel

    Bonsoir Mariano.
    Même sans les textes terminés, je te remercie une fois de plus pour ce reportage. les photos sont magnifiques, tous ces zooms sur les pics Anie, Ansabère et les autres, vraiment chapeau pour ce boulot afin de préparer ces topos.
    Cette randonnée mérite en plus une sacrée forme physique, bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les sentiers de la mer

Liens utiles

Liste des Topos et Randonnées Météo Montagne  

      refuges dans les Pyrénées

Cartographie TopoPyrénées

Les 4 derniers commentaires

Les Sentiers de la Mer

Les sentiers de la Mer

S’abonner aux articles

Nombre d'abonnés inscrits à ce jour:

Catégories

Contact Mail